• La santé par les plantes 

    Tisanes, décoctions, gouttes, gélules, cataplasmes... Et si l'on prenait soin de nous grâce aux plantes médicinales .

    La phytothérapie

    En hiver , les plantes peuvent aider à stimuler le système immunitaire .

    A la différence de l'aromathérapie, la phytothérapie emploie les plantes entières, le plus souvent séchées , pouvant être consommées sous forme de tisanes ou broyées pour en faire des gélules . Il est aussi possible d'extraire leur principe actif pour élaborer des teintures-mères ou des macérats. Ces préparations connues depuis l'Antiquité sont particulièrement efficaces en cas de problèmes digestifs (nausées, spasmes, ballonnements) , de baisse de la mémoire, de douleurs articulaires diverses, de troubles liés à la ménopause , de stress ou pour activer les défenses de l'organisme, calmer la douleur e les inflammations. Enfin, elles sont très appréciées lorsqu'il s'agit de détoxiquer l'organisme et de stimuler le foie .

    Un traitement tout en douceur 

    Si, elle ne traite pas les pathologies légères, la phytothérapie, qui peut être prescrite plus longtemps qu'un traitement classique, agit en douceur sur le long terme en rééquilibrant tout l'organisme. Elle peut ainsi venir en complément de traitements médicamenteux pris au long cours afin de réduire les effets secondaires (nausées, troubles digestifs...) Les plantes sont plutôt efficaces en prévention ou au début de la maladie , dès les tout premiers symptômes . C'est en les associant que l'on obtient les meilleurs résultats, leur synergie permettant de travailler sur plusieurs problèmes à la fois .                                                                                                                                                    L'emploi des plantes médicinales ne nécessite pas de prescription médicale . Elles peuvent être achetées librement en pharmacie, parapharmacie ou herboristerie. Leurs vertus naturelles ,n'empêchent cependant pas leur toxicité si elles ne sont pas employées à bon escient. Respectez les posologies indiquées , ne les associez pas à d'autres médicaments sans consulter un professionnel, au risque d'augmenter ou de diminuer l'effet du traitement ou encore de provoquer une allergie. Demandez toujours l'avis de votre médecin, d'un herboriste ou d'un naturopathe. Par précaution aucune plante ne sera administrée chez la femme enceinte ou l'enfant de 3 ans sans l'approbation d'un médecin .

    Bon à savoir 

    Pratiques, faciles à utiliser, les compléments alimentaires en gélules offrent des actifs beaucoup plus concentrés que la version tisane. Pour l'hiver, on renforce les défenses immunitaires avec l'echinacea . A prendre idéalement dix jours par mois durant tout l'hiver . Pensez à vous procurer vos compléments alimentaires en pharmacie, en magasin bio ou en herboristerie . Sur Internet , n'achetez que sur les sites des grandes marques connues .

    Halte à la gastro !

    Aie ! Il fallait s'y attendre ; L'organisme, affaibli par le froid et les repas copieux des fêtes ,n'a pu éviter le virus. Pour devancer les effets indésirables de la gastro-entérite , on peut préparer une infusion à base de myrtille, un anti diarrhéique puissant , de gingembre, pour lutter contre les nausées, et la graine de fenouil , qui atténuent les ballonnements et les spasmes digestifs.                                                             Mélangez 50 grammes de myrtilles séchées, 1 cuillère à soupe de graines de fenouil et 1 morceau de 2 cm de gingembre frais dans une casserole d'eau froide .Faites frémir pendant dix minutes, puis filtrez. Vous pouvez boire 3 à 6 tasses de ce mélange par jour . Continuez pendant trois jours. Cette tisane est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans .  N'oubliez pas de manger léger (bouillon de légumes, riz blanc ) pour ne pas surcharger le système digestif (Extrait de Télé-Loisirs. Photo du net )

     

     


    2 commentaires
  • Un rempart naturel face à la maladie 

    L'oligothérapie

    Les oligoéléments protègent notre corps . Un capital précieux qu'il convient de préserver. 

    L'oligothérapie consiste à administrer des oligoéléments à doses infimes dans l'organisme pour prévenir ou soigner un symptôme. Ces derniers jouent un rôle important dans la maintien de l'équilibre de notre santé. Ils sont appréciés pour leur efficacité en cas de maladie rhumatismale , de baisse des défenses immunitaires et de troubles neuropsychique, ainsi que pour lutter contre le stress oxydatif qui altère nos cellules .                                                                                                                                            Ces substances sont déjà produites en faible quantité par l'organisme. Toutefois, à certains moment de la vie, nos réserves peuvent être dilapidées par le stress , la pollution, une alimentation  pauvre en oligoéléments, mais aussi la ménopause , la grossesse, les allergies ou le maladies elles-mêmes. Il est donc important de conserver un bon apport par le biais d'une alimentation saine et naturelle, riche en fruits et légumes , ou par la supplémentation . Il existe une quinzaine d'oligoéléments utilisés de manière pharmaceutique ; le souffre pour les affections ORL , le cuivre pour les états infectieux, le sélénium pour combattre les radicaux libres , le chrome pour équilibrer les glycémies . . .

    En complément d'un traitement classique

    L'oligothérapie agit aussi bien en prévention que pour combattre les symptômes, en complément d'un traitement classique prescrit par le médecin, mais sans jamais s'y substituer. Délivrés sans ordonnance , les oligoéléments ne présentent aucune contre-indication s'ils sont utilisés à la dose recommandée . Ils s'administrent en solution buvable ou sous forme de comprimé sublingual . L'ampoule sécable est la plus employée .                                                                                                                                  Si la posologie ne change pas en fonction de l'âge de l'individu, la durée de la médication peut aller de quelques jours à plusieurs mois selon la maladie. Pour une efficacité optimale , pensez à prendre votre traitement à jeun en laissant le liquide ou le comprimé agir sous la langue deux minutes afin qu'il passe par la gouttière perlinguale et atteigne rapidement le système sanguin . Pour faciliter la prise chez les enfants, vous pouvez verser le liquide sur un morceau de mie de pain ou directement avec une pipette . En cas d'insuffisance rénale , demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin .

    Une cure pour réduire la fatigue 

    Cuivre-or-argent est le grand complexe anti-infectieux que l'on administre régulièrement pour contrer la fatigue après la maladie. Il est spécialement efficace , entre autres en fin de grippe pour se redonner la pêche avant l'arrivée des beaux jours Vous pouvez consommer une ampoule par jour à jeun pendant trois semaines .         Le magnésium en oligoélément aidera , lui, à lutter contre la fatigue psychique à tout moment de l'année . Vous pouvez utiliser une ampoule par jour ou bien adopter la version en flacon , en laissant agir sous la langue l'équivalent d'un bouchon pour une ou deux fois par jour . Toujours durant trois semaines .

    Bon à savoir 

    On joue la synergie en associant les oligoéléments entre eux car il faut bien souvent en employer plusieurs pour venir à bout d'une maladie . Vous pouvez acheter un complexe prêt à l'emploi associant deux à trois oligoéléments spécifiques au traitement d'une maladie ou, individuellement , alterner les prises dans la semaine . Demandez conseil à votre pharmacien . (extrait de Télé-Loisirs. Photo du net )


    2 commentaires
  • Guérir le mal par le mal

    L'oméopathie

    Cette thérapie alternative convient à tout le monde, c'est sans doute ce qui fait son succès 

    Pour comprendre le fonctionnement de l'homéopathie, oubliez toute logique de médecine traditionnelle. Cette méthode ne traite pas une maladie, mais l'individu dans sa globalité. Chaque remède varie donc en fonction du profil du patient et tout est pris en compte par le médecin homéopathe (le plus souvent un généraliste): le psychisme, le milieu de vie, l'alimentation ou encore le caractère .                                      L'homéopathie est également basée sur le principe de similitudes, Autrement dit soigner une personne au moyen de médicaments fabriqués à partir de souches , souvent des teintures mères provenant de substances minérales, végétales, animales, chimiques et produisant des troubles identiques à ceux provoqués par la maladie. La substance est fortement diluée , pour diminuer le risque d'intoxication , puis secouée pour lui donner de la puissance avant d'être administrée au patient. La dilution à 4 ou 6 CH (centésimales hahnemanniennes) s'emploie pour les affections locales ( nez qui coule , choc). A 7, 9 ou 12 CH, elle traite les symptômes plus généraux (fièvre, fatigue)   Plus élevée encore, à 15 ou 30 CH, elle s'attaque aux symptômes psychiques et maladies chroniques .

    Facile d''absorption 

    Compliquée, l'homéopathie ? Pas tant que cela Il suffit de s'en remettre aux conseils d'un spécialiste Si l'on veut s'essayer seul à cette technique, il faut absolument se cantonner au traitement des affections les plus courantes . Prenez vos granulés (en général cinq) en les laissant fondre sous la langue pendant quelques minutes , idéalement à jeun ou  le soir avant de vous brosser les dents. Vous pouvez aussi agir quinze minutes au moins avant le repas ou une heure trente après.                                    Grâce aux récepteurs placés sous la langue, les granules vont passer dans la circulation sanguine et agir rapidement. Veillez à ne jamais les toucher avec les doigts car ils sont extrêmement sensibles. Un compte granules peut ainsi s'avérer très utile . Evitez le tabac , la menthe et les épices durant le traitement. Il n'existe aucune contre-indication à l'homéopathie .

    Bon à savoir 

    L'enfant est particulièrement réceptif à l'homéopathie, puisque son organisme est encore vierge de tout traitement. Attention, il est indispensable de toujours demander conseil à votre médecin pédiatre avant de pratiquer une automédication chez un nouveau-né ou un enfant de moins de 2 ans .

    Soigner les petits maux du quotidien 

    Le mal des transport 

    Le remède: Tabacum si le patient se sent mieux à l'air frais ou Petroleum si son état s'améliore en mangeant .                                                                                                          Sa posologie : 5 granules en 5 CH matin, midi et soir la veille du départ puis, 5 granules toutes les demi-heures durant le trajet.

    Les réactions allergiques 

    Le remède: Apis mellifica, qui calme les allergies cutanées, brûlures , œdèmes et piqures d'insectes.                                                                                                                           Sa posologie: En cas de piqures d'abeille; 5 granules en 15 CH toutes les dix minutes pendant la première demi-heure, puis toutes les heures. Les jours suivants , 5 granules 3 fois par jour . Pour la rhinite allergique; 9 CH, à raison de 5 granules , matin et soir .

    Les coups , les bosses 

    Le remède : Arnica , très efficace en cas d'œil au beurre noir ou d'ecchymose .             Sa posologie : 5 granules en 5 CH toutes les heures, puis espacer suivant les améliorations , durant quatre jours . (extrait de Télé-Loisirs. )


    3 commentaires
  • Prendre soin de soi grâce aux huiles essentielles

    L'aromathérapie

    Cette méthode est idéale pour venir à bout des maux passagers et affections chroniques 

    Bien plus qu'une simple méthode pour parfumer l'air ambiant, l'aromathérapie consiste à utiliser les propriétés des essences et huiles essentielles pour prévenir ou guérir un grand nombre de maux. Elaborées à partir d'extraits de plantes distillées à la vapeur d'eau(feuilles, fleurs, racines...), les huiles essentielles sont les éléments les plus utilisés en aromathérapie. Composées de molécules volatiles, elles ont l'avantage de pénétrer rapidement et facilement dans l'organisme, qu'on les ingère, qu'on les applique sur la peau ou qu'on les respire. Elles peuvent parfois agir en quelques minutes. Plus d'une quarantaine de plantes auraient ainsi des effets bénéfiques sur notre santé , et sans recours aux médicaments. Les huiles sont très performantes pour soigner ou apaiser les maux de tête, les affections de l'hiver (toux, rhinopharyngite, nez qui coule), les problèmes digestifs (gastro-entérite), mais aussi les coups de fatigue, la déprime, l'anxiété, l'insomnie, les blessures diverses (hématomes, contractures) et les démangeaisons . Elles sont aussi très appréciées pour leurs vertus antiseptiques en cas de virus, champignons ou parasites.

    A utiliser avec précaution

    Les huiles s'emploient en diffusion dans l'air ambiant (spray, inhalateur). Elles s'utilisent en massage (couplées avec de l'huile végétale) , diluées dans l'eau du bain ou administrées par voie orale pour certaines affections et toujours sous avis médical. Pas question d'improviser ses propres recettes. Une huile essentielle ne s'utilise jamais à la légère car, mal employée , elle peut se révéler toxique ou allergisante. Quelques gouttes, parfois une seule suffisent pour apaiser ou guérir une affection. Chez l'adulte , elles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les asthmatiques. De manière générale, aucune huile n'est administrée chez l'enfant de moins de 7 ans . Entre 7 et 12 ans, elles seront diluées dans une plus grande proportion d'huile végétale .

    Bon à savoir 

    Les complexes sont des compositions de plusieurs huiles essentielles. Certains ,bien spécifiques, permettent d'aseptiser les voies respiratoires, de renforcer les défenses immunitaires et d'assainir l'atmosphère. Ils existent souvent sous forme de spray, faciles à utiliser aussi bien au bureau que dans un lieu public ou en voiture en les pulvérisant directement dans l'air ambiant, sur un mouchoir ou une écharpe.

    Traiter les affections de l'hiver 

    L'Eucalyptus Radié (eucalyptus radiata) Pour dégager les voies respiratoires 

    En cas de nez bouché ou qui coule, de gène respiratoire, de bronchite, d'otite ou de laryngite, il faut assainir la sphère ORL . L'huile essentielle d'eucalyptus radié , aux propriétés avant tout expectorantes, anti-infectieuses et toniques , est l'alliée idéale . Faites une inhalation 3 fois par jour pendant 5 jours en versant à chaque fois 3 ou 4 gouttes d'huile essentielle (HE) d'eucalyptus radié dans un inhalateur ou un bol d'eau bien chaude .

    Le Niaouli (melaleuca viridiflora) Pour faire baisser la fièvre

    La fièvre est toujours le signe d'une infection , qui peut se révéler dans les quarante-huit heures. Il est conseiller de la traiter à partir de 38,5 °C . L'HE de niaouli , aux propriétés antibactériennes , antivirales et fébrifuges , peut être recommandée dans ce cas . Si la fièvre ne diminue pas au bout de vingt-quatre heures , consulter votre médecin.

    3 fois par jour pendant 5 jours , appliquer sur le torse et le dos 5 gouttes d'He de niaouli diluées dans une cuillère à café d'huile d'amande douce .

    Le Ravintsara ( cinnamomum camphora ct cinéole) Contre l'angine et la grippe

    Par temps froid et humide, la grippe ne demande qu'à sévir ! Cette maladie provoquée par un virus exige une consultation médicale. En parallèle , vous pouvez néanmoins utiliser l'HE de ravintsara , appréciée pour ses vertus antivirales , antibactériennes, antigrippales , stimulantes des défenses immunitaires, expectorantes et fluidifiantes des mucosités bronchiques.                                      Versez quelques gouttes d'HE de ravintsara dans un diffuseur, pour assainir l'atmosphère , actionnez-le durant une quinzaine de minutes 1 fois par jour en prévention ou toutes les deux heures en cas d'épidémie . Le matin , vous pouvez aussi en appliquer une goutte sur le plexus et à l'intérieur de chaque poignet .

    La menthe poivrée (Mentha piperita) Contre les coups de fatigue

    Au cœur de l'hiver avec les jours plus court et le manque de luminosité, il n'est pas rare de manquer d'énergie. Cette fatigue s'apparente à un épuisement physique et psychique, un surmenage et une baisse de tonus. La menthe poivrée, appréciée pour son action antibactériennes, antivirale, antalgique et antispasmodique, est aussi un tonique intellectuel et physique .                                                                                                  Diluez 1 à 2 gouttes d'HE de menthe poivrée dans une cuillère à café d'huile d'amande douce. Massez du bout des doigts les tempes, les lombaires, le plexus ou les poignets 3 fois sur une journée . 

    Le thym à Thujanol ( thymus vulgaris ct Thujanol) Contre le mal de gorge 

    Une sensation de gorge enflammée, avec une difficulté à déglutir ...Le mal de gorge est un symptôme très commun en hiver pouvant aller de la simple irritation jusqu'à l'angine. C'est en assainissant les voies respiratoires supérieures qu'il est le plus facile de s'en préserver voire de le stopper. Le thym à thujanol (uniquement celui-là), aux vertus anti-infectieuses, est recommandé dan ce cas. Attention aux thyms d'un autre chémotype : certains peuvent être très agressifs, voire extrêmement toxiques.                Prenez une goutte d'HE de thym à thujanol dans une cuillerée de miel 2 fois par jour pendant 3 jours . Consultez votre médecin si le symptôme persiste .

    Remerciement à  Thierry Folliard , naturopathe et auteur du Petit Larousse des huiles essentielles , éd. Larousse et de l'ABC de l'herboristerie familiale, éd. Grancher.  ( extrait de Télé-Loisirs . Photo du net )

     


    2 commentaires
  • Haro sur les tensions 

    Douleurs de dos, articulations grippées, maux de tête chroniques . Un bilan complet réalisé par l'ostéopathe précède toute manipulation . Et si vous le consultiez ?

     

    L'ostéopathie

    Qu'est-ce que c'est ? 

    Il s'agit d'une thérapie manuelle qui consiste à soulager ou guérir l'organisme par des manipulations osseuses ou musculaires . partant du postulat que chaque personne est unique , cette technique s'attache à traiter le patient en tenant compte de sa singularité physique et psychique et incite l'organisme à mettre en route ses propres capacités d'auto guérison .

    Pour soigner le mal de dos , mais pas seulement .

    Outre le squelette, le thérapeute travaille sur les tendons, les articulations, les muscles,  et les organes, à titre préventif ou curatif, quels que soient l'âge du patient et ses problématiques personnelles . Pour le nourrisson, il soulage diarrhées, mauvais sommeil, reflux gastro-œsophagien ... Chez l'adulte , l'ostéopathe peut atténuer les acouphènes , les migraines et les vertiges. Une séance peut aussi s'avérer efficace en cas de sinusite, de bronchite ou d'asthme. Enfin, pour une personne âgée, l'ostéopathie intervient pour entretenir la mobilité des articulations et réduire ainsi le risque de chute et de douleurs .

    Peut-on consulter en période de crise ?  

    Oui, mais avec prudence. Il existe des techniques adaptées à chaque stade de la pathologie, c'est-à-dire en période aiguë ou plus tard, sur des maladies chroniques. Il est donc possible d'être manipulé en cas de sciatique , de torticolis ou de lumbago. En revanche, le thérapeute ne manipule pas un patient qui souffre d'une hernie discale .

    Combien de séances ? 

    Généralement deux ou trois séances suffisent. Quand l'ostéopathe corrige la posture , des informations sont données au corps de façon à ce qu'il parvienne à s'autoréguler entre deux séances. Elles sont généralement espacées de trois semaines afin de laisser le temps à l'organisme de s'adapter.

    Existe-t-il des contre-indications ? 

    Oui, et elles sont nombreuses . l'ostéopathe compétent commence une séance par un bilan complet qui lui permet d'établir son diagnostic. Sachez qu'il ne manipule jamais les personnes atteintes de cancer , qui présentent une fracture ou une tumeur . N'hésitez pas à lui apporter vos examens radiologiques lors de la première séance.

    Les séances sont-elles remboursées ? 

    La sécurité sociale ne prend pas en charge les séances d'ostéopathie. En revanche certaines mutuelles peuvent rembourser un forfait ou un nombre de séances annuelles . Renseignez-vous auprès de la vôtre .

    Comment trouver un bon praticien

    Adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien . Vous pouvez aussi contacter la Chambre nationale des ostéopathes ( http://www.chambre-osteo.com  )ou l'UFOF (Union fédérale des ostéopathes de France) .

    Concrètement , ça se passe comment ? 

    Il s'agit d'une rencontre avec une personne et avec son histoire . Avant l'auscultation , le thérapeute pose un certain nombre de questions au patient sur ses habitues (activité physiques, alimentation , sport, travail ), son état psychologique et  ses antécédents médicaux. La séance se poursuit par une auscultation au cours de laquelle le spécialiste va observer la mobilité globale du corps . En fonction des déséquilibres observés , il pratiquera des techniques ostéo-articulaires , viscérale ou crânienne selon l'âge et la problématique . Les manipulations ne font pas mal et ça ne craque pas forcément non plus ! 

    Comptez 45 à 65 €  pour une séance d'environ 54 minutes

    Bon à savoir 

    Il ne faut pas attendre d'avoir mal quelque part pour consulter . Idéalement , deux séances annuelles sont parfaites pour une vérification de l'état de santé mécanique du corps , par exemple à un changement de saison . Pour soigner un trouble chronique , une migraine, une sinusite ou une otite , faites une visite tous les deux mois en guise d'entretien . (Extrait de Télé-Loisirs . Photo du net)


    2 commentaires
  • Les premières maladies dues aux cigarettes électroniques se manifestent 

    La cigarette électronique a connu une expansion fulgurante ces dernières années, qui se présente comme une alternative plus saine aux cigarettes normales, en ayant sa dose de Nicotine quotidienne (ou pas) mais sans mettre sa vie en danger. Néanmoins, ce n'est pas vraiment la réalité, puisque 47 marques de produits pou cigarettes électroniques sur 51 contiennent du diacétyle est un produit chimique, celui ci est responsable d'une grave maladie du poumon.

    la cigarette électronique  

    Les liquides de recharge des cigarettes électroniques contiennent des grandes quantités de diacétyle, qui est responsable d'une grave maladie du poumon, 'La bronchite oblitérante'
    Ce qui expose les 'vapoteurs' à cette maladie qui se traduit souvent par les symptômes d'une simple inflammation des bronches.


    Cela peut se manifester par :

    Une toux sèche,essoufflement qui s'aggrave après un effort physique, sifflement, fatigue, fièvre, sueurs nocturnes, perte de poids...

    la cigarette électronique

    De plus, la maladie est très difficile à diagnostiquer, seuls une tomodensitométrie, une biopsie ou encore les rayons X peuvent conduire à une diagnostic de pathologie.
    Même si aujourd'hui le danger a bien été découvert, les scientifiques manquent de données pour déterminer le véritable niveau de dangerosité de la cigarette électronique.
    Le diacétyle est un produit chimique toxique utilisé pour faire du popcorn au micro-ondes, il a une saveur de beurre. C'est pourquoi la maladie est aussi appelée 'popcorn Lung' car les travailleurs de l'usine de pop-corn ont commencé à avoir cette maladie.
    interdit en France depuis 2016, ce produit se retrouve toujours dans les marques que vous pouvez trouver sur Internet.

    Faites donc bien attention ! Et ce n'est que le premier produit identifié, il y a moins de dix ans de recul pour évaluer les effets de ce mode de consommation, ce qui est extrêmement court.  (Extrait du NET du 24 01 2018)


    3 commentaires
  • L'abus d'ibuprofène fait chuter la testostérone, selon des chercheurs rennais .

    L'ibuprofène

      L'étude publiée ce lundi dans la prestigieuse revue américaine Proceedings of the national academy of sicences montre que la prise massive d'ibuprofène par de jeunes hommes, par exemple des sportifs, peut avoir d'importants effets indésirables, dont la chute de la production de testostérone par les testicules. Une étude menée par des chercheurs de l'Ir set de Rennes en partenariat avec un laboratoire danois .

    Cette étude (1), publiée ce lundi (à 21h heure française) dans la prestigieuse revue américaine Proceedings of the national academy of sicences (Pnas), risque de faire du bruit dans le monde du sport de haut niveau. Notamment signée par le professeur Bernard Jégou (1) et par Christèle Desdoits, docteur en sciences biologiques à l’Institut de recherche en santé environnement et travail de Rennes, elle démontre que la prise massive d’ibuprofène, un antalgique non stéroïdien, peut être dangereuse pour la santé. Un médicament disponible sans ordonnance.

     Très utilisé par les sportifs

    « Par exemple, les marathoniens, les footballeurs professionnels ou les sportifs de haut niveau peuvent en consommer massivement pendant une saison ou avant des épreuves », explique le Professeur Bernard Jegou, directeur de l’Institut de recherche en santé environnement et travail (Ir set) de Rennes, directeur de recherche à l’école des hautes études en santé publique (Eh esp) et directeur de recherche Inserm. « Surtout pour prévenir ou anticiper la douleur. Un médecin démissionnaire de la Fifa avait déjà pointé cette consommation. »

    1200mg par jour pendant 44 jours .

    L'ibuprofène

    Mais quels sont ces effets sur la santé ?

    « Avec une équipe danoise, nous avons administré pendant 14, puis 44 jours, des doses quotidiennes de 1 200 mg d’ibuprofène à de jeunes hommes. » massives mais qui correspondraient à ce que prennent régulièrement des sportifs. « Nous avons alors observé et démontré un déséquilibre de la production de testostérone par les testicules et aussi que l’hypophyse, petite glande située dans le cerveau, était exacerbée pour compenser cette perte. »

    Des effets négatifs

    Le même phénomène que des médecins observent chez des 10% des personnes très âgées. Sauf que là, il s’agit de jeunes. « Ce dérèglement peut donc aussi avoir des conséquences sur les muscles, le squelette, les reins, le cœur, le système digestif  mais aussi des effets psychologiques. » Des effets négatifs loin de ceux recherchés par ceux qui consomment cette molécule.

    Ne pas abuser de l'ibuprofène si on est en bonne santé.

    « L’ibuprofène a un vrai rôle pour les personnes atteintes par exemple de rhumatismes chroniques. Mais nous démontrons clairement qu’en dehors de ces indications, sa consommation massive est à éviter. » En mars 2017, ce même institut avait déjà démontré les dangers de l’ibuprofène pour les fœtus masculins en cas prise par leur mère .

    (1) L’étude, financée par l’Agence nationale de sûreté du médicament, a été menée par l’Irset de Rennes en collaboration avec le CHU de Rennes et le laboratoire d’étude des résidus et contaminants dans les aliments de Nantes ainsi qu’une équipe danoise.  ( source : Ouest-France du 08 01 2018 )

     

     


    3 commentaires
  • Si les propriétés des rayonnements radioactifs sont aujourd'hui précieuses pour aider au diagnostic - grâce aux techniques d'imagerie - et traiter certaines maladies comme le cancer , c'est grâce à la découverte d'Henri Becquerel en 1896 . En voici l'histoire .

    Le phénomène radioactif

    Né en 1852, Henri becquerel fait ses études au lycée Louis-le-grand. En 1872,il entre à l'Ecole polytechnique, puis intègre, en 1874 l'Ecole d'application des ponts et chaussées. cette même année , il se marie avec Lucie Jamin, fille de jules Jamin , l'un de ses professeurs de physique à l'Ecole polytechnique , avec qui il a un fils Jean. En 1890 , devenu veuf, il épouse en secondes noces Louise Lorieux , fille d'Edmond Lorieux , inspecteur général des mines et nièce du vice-président du conseil des ponts et chaussées. Il obtient son diplôme d'ingénieur en 1877 et s'oriente vers la recherche. En 1889, il est élu à l'Académie des sciences , comme son père et son grand-père l'avaient été avant lui. près la mort de son père en 1892, il poursuit son travail et finit par entrer comme professeur à l'Ecole polytechnique en 1895. 

    Des rayons X . . . 

    A l'automne de cette même année , le physicien allemand Wilhelm Röntgen découvre de mystérieux <<rayons X >>émis par l'ancêtre du tube cathodique. Ces rayons traversent une feuille de papier opaque , font scintiller un écran fluorescent , mais sont arrêtés par les os . En janvier 1896 , cette découverte est présentée à l'Académie des sciences de Paris , provoquant l'effervescence parmi la communauté scientifique. Elle attire particulièrement l'attention d'Henri Becquerel , qui décide de faire des recherches sur les liens entre rayons X et fluorescence à l'aide d'une préparation de sels phosphorescents d'uranium . Après avoir déposé ce sel sur des plaques photographiques enveloppées dans du papier noir , il expose le tout au soleil , puis développe les plaques . Les photographies révèlent l'image des cristaux de sel d'uranium , que Becquerel suppose créée par les mystérieux rayons X de Röntgen .

    . . . A la radioactivité 

    Becquerel pense alors que l'énergie solaire est absorbée par l'uranium avant d'être réémise sous forme de rayons X. Il a tord . heureusement , la chance lui donne un coup de pouce inattendu . Les 26 et 27 février 1896 , le temps est tellement couvert sur Paris que Becquerel renonce à ses expériences d'exposition. Il range ses plaques photographiques imprégnées de sel d'uranium dans un placard .Le 1er mars , il les ressort et décide par acquis de conscience de les développer , bien qu'il s'attende à les trouver vierges. A sa grande surprise , les plaques sont quand même impressionnées et Becquerel distingue même l'image négative d'une croix de cuivre qui se trouvait entre l'uranium et l'une des plaques photographiques . En l'absence de source d'énergie extérieure (comme le soleil) , une substance inerte se montre capable d'émettre des rayons qui traversent le papier, mais sont arrêtées par le métal . Grâce aux aléas de la météo et au  choix , par Hazard , de sels fluorescents à l'uranium . Becquerel vient de découvrir la radioactivité , c'est-à-dire l'émission spontanée de radiation par un matériau .

    Prix Nobel de physique 

    A partir de 1898 , Pierre et Marie Curie découvrent que le thorium , émet aussi des rayons pénétrants, ainsi que le polonium et le radium , ce qui donne une impulsion nouvelle à la radioactivité . Pierre Curie mesure que l'énergie dégagée par la radioactivité est un million de fois plus intense que toute forme d'énergie émise par les combustibles ou explosifs chimiques . Henri Becquerel se lie aux Curie. Ils lui prêtent alors du radium dans une ampoule scellée, avec laquelle , il fait des expériences . Il met l'ampoule dan sa poche et rentre chez lui. Au bout de quelques heures , il constate une rougeur qui se transforme en quelques jours en une plaie semblable à une brûlure. La blessure met  du temps à cicatriser du fait d'une névrose des tissus. Lorsqu'il fait part de cette observation à Pierre Curie , ce dernier fait l'expérience sur lui-même et sur son épouse .Bientôt tous les physiciens du domaine se livrent à ce jeu dangereux . Friedrich Giesel placera même un morceau e radium dans son œil . La radiothérapie vient de naître . En 1903 , pour tous ses résultats , Henri Becquerel reçoit la moitié du prix Nobel de physique ( l'autre moitié est remise aux époux Curie)  <<en reconnaissance des services extraordinaires qu'il a rendus en découvrant la radioactivité spontanée >> . Il meurt en 1908 à l'âge de 56 ans , d'un accident cardiovasculaire au Croisic .

    Le petit plus  :  Le livre à lire

    Henri Becquerel à l'aube du XXe siècle :1896-1996 , centenaire de la découverte de la radioactivité de Jean-Louis Basdevant, édition de l'école polytechnique. 1996.  ( Extrait de VIVRE, le magazine contre le cancer -octobre 2017 no 375)

     


    2 commentaires
  • Le retour

    La leptospirose (2/2)

    En cause , le réchauffement climatique . . .

    Si la leptospirose représente un problème de santé publique majeur dans de nombreux pays d'Amérique latine et d'Asie du Sud , c'est à cause du climat , des phénomènes météorologiques exceptionnels (cyclones, fortes inondations) et de l'habitat insalubre où la présence des rats est importante . Au niveau mondial , on estime à plus d'un million chaque année le nombre de cas sévères , avec près de 60000  morts . Son incidence dans les territoires d'Outre-Mer est également problématique . << Elle est présente toute l'année , mais on observe des pics de contamination après la saison des pluies , explique Mathieu Picardeau . Le problème est qu'on la confond souvent avec d'autres pathologies endémiques , comme la dengue ou le paludisme . >> Sa réémergence s'explique moins facilement en France métropolitaine , pays d'Europe où son incidence est la plus élevée (un cas pour 100000 habitants ) . Plusieurs hypothèses sont avancées . Il ne s'agit pas d'une maladie à déclaration obligatoire , mais elle fait , dans l'hexagone , l'objet d'une surveillance spécifique , ce qui n'est pas le cas dans d'autres pays où son impact est sans doute sous-estimé . En effet le CNR , qui travaille avec les laboratoires publics et privés effectuant les diagnostics sérologiques , recueille des échantillons auprès du milieu médical et vétérinaire . Il peut ainsi dresser un tableau précis sur l'apparition de nouveau cas . Le réchauffement climatique a sans doute aussi une responsabilité dans l'augmentation du nombre de contaminations , que ce soit en Métropole à cause des hivers doux ou dans les collectivités d'Outre-Mer en raison de la multiplication des cyclones . Ces conditions sont favorables à la prolifération des rongeurs et à la contamination des eaux .

    . . .Et le succès des loisirs aquatiques 

    Enfin , l'engouement des français pour les loisirs aquatiques en eau douce peut aussi être une explication . Une chose est sûre ; le nombre de cas est plus élevé en période de chaleur et de vacances (août -septembre) . Sur les quelques 600 malades recensés en 2014-2015 , 85 % n'avaient pas voyagé dans une zone endémique le mois précédent . La majorité était des hommes . Parmi eux , plus de la moitié exerçait un métier à risque et les autres pratiquaient un loisir aquatique . Quelques cas ont aussi été observés chez des personnes possédant des rats de compagnie et deux chez des détenus . Enfin , la Nouvelle -Aquitaine , la bourgogne- Franche-Comté et la Normandie sont plus touchées , sans que l'on en connaisse la raison .

    3 questions à Mathieu Picardeau 

    1) Pourquoi avez-vous tiré la sonnette d'alarme ? Parce que la leptospirose est négligée , notamment par le milieu médical qui n'y pense pas spontanément .

    2) Faut-il renoncer aux sports en eau douce ? Il ne faut pas s'interdire de les pratiquer. Tout dépend du temps que l'on passe dans l'eau et de la présence de lésions cutanées -la bactérie ne traverse pas la peau saine . Mais si , quelques jours après s'être baigné en eau douce- un lac ou une rivière - on a de la fièvre , des douleurs musculaires , il faut impérativement consulter. Un syndrome grippal en plein mois d'août , une semaine après une baignade en eau douce , doit faire penser à la leptospirose . Faute d'outils de diagnostic performants et rapides , il est recommandé de traiter les patients , sur la seule base d'une suspicion clinique -et en cas d'épidémie avérée , notamment dans les collectivités d'Outre-Mer -, sans attendre le résultat du diagnostic biologique , d'autant qu'à ce jour on ne connaît aucune résistance aux antibiotiques .

    3) Y a-t-il un danger en dehors des lieux humides ? Non, car la bactérie présente dans l'urine des mammifères porteurs ne survit pas si elle n'est pas dans l'eau . A priori , il n'y a donc pas de risque pour des enfants qui jouent dans le bac à sable d'un parc , où l'urine va sécher très vite (Extrait de Femina)

     

     


    2 commentaires
  • Presque oubliée en France , cette maladie infectieuse essentiellement propagée par les rats resurgit . Les chercheurs avancent plusieurs hypothèses .

    La leptospirose

    Si vous n'êtes ni agriculteur, ni pisciculteur , ni originaire d'une zone tropicale et que vous n'avez aucun goût pour le rafting , la leptospirose ne vous évoque probablement rien . Pourtant , le nombre de cas de cette maladie infectieuse transmise par l'urine des rongeurs - d'où son surnom de maladie des rats - a doublé en 2014-2015 en France métropolitaine pour atteindre 600 , une quantité inégalée depuis 1920 . Endémique dans les territoires et collectivités d'outre-mer de climat chaud et humide (700 cas en 2015 , reparties entre la Guyane , la Réunion, les Antilles françaises , la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et Mayotte ) , elle était quasiment tombée dans l'oubli en zone tempérée . C'est pour alerter les autorités et le milieu médical sur sa réémergence que les chercheurs du CNR (Centre National de Référence)de la leptospirose à l'Institut Pasteur ont pris la plume .

    Une bactérie qui survit en zone humide 

    A l'origine de cette maladie infectieuse , on trouve les leptospires , des bactéries spiralées possédant un organe locomoteur interne (endoflagelles) . Il en existe une vingtaine d'espèces , dont dix sont pathogène . L'homme se retrouve être un hôte occasionnel dans un cycle impliquant de nombreux mammifères sauvages et domestiques . On distingue les animaux porteurs asymptomatiques , essentiellement les rongeurs (rats, rats musqués , ragondins, souris) . les animaux sensible comme le bétail (bovins et chevaux) et les chiens , qui peuvent avoir des formes graves pouvant entraîner la mort . L'animal porteur excrète les leptospires dans les urines qui contaminent les milieux humides comme les sols boueux , marécages, prairies , étangs et autres cours d'eau , propageant la maladie .

    Des professions plus exposées

    Dans des conditions favorables (chaleur, eau douce et à l'abri de la lumière directe du soleil ) les leptospires peuvent survivre plusieurs semaines . Ils pénètrent dans l'organisme par les lésions cutanées , même minimes , ou les muqueuses (bouche, nez, yeux) en contact avec de l'eau contaminée . C'est pourquoi certains métiers sont plus exposés ; égoutiers, pisciculteurs, agriculteurs, éleveurs , plongeurs en eau douce , vétérinaires ... sont également potentiellement affectés les adeptes des loisirs aquatiques en eau douce - pêche, canyoning, rafting, baignade ... chez l'homme , l'incubation dure une dizaine de jours . Les signes de l'infection sont très variables , allant d'un syndrome pseudo grippal (fièvre , maux de tête, courbatures )à des formes plus graves et potentiellement mortelles( jaunisse, insuffisance rénale aiguë , hémorragie viscérale, atteinte des poumons ou des méninges) . Bonne nouvelle ; diagnostiquée tôt , la leptospirose se soigne  très bien par antibiothérapie . Et il existe un vaccin qui prémunit contre la souche la plus fréquemment incriminée (icterohaemorrhagiae ), car elle est spécifique des rats . <<Néanmoins , ce vaccin nécessite un rappel tous les deux ans , ce qui est assez lourd et explique pourquoi même les vétérinaires sont très peu vaccinés >> indique Mathieu Picardeau , responsable du CNR (voir mon prochain article; questions à )


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique