• Le zeste qui sauve 

    Son jus apporte des vitamines , sa peau procure une essence aux mille vertus; il a toute sa place dans la pharmacie naturelle .

    Le citron

    le citronnier est apparu en Asie , mais dés que l'homme a commencé à, voyager , il l'a emporté avec lui . Le fruit a vite conquis le monde pour sa saleur unique, a haute teneur en vitamines et sa générosité en termes de production puisqu'il fructifie plusieurs fois par an , notamment au cœur de l'hiver .

    Quelques 100 g de citron apportent en moyenne 52 mg de vitamine C , aussi appelée acide ascorbique . Elle aide l'organisme à lutter contre la fatigue , facilite le renouvellement cellulaire, renforce les défenses immunitaires, etc. Les convalescents les personnes âgées , les gens stressés et surtout les fumeurs ont un besoin accru en vitamine C. Attention , l'acide  ascorbique se dénature au contact de l'air Il faut donc boire le jus de citron après l'avoir pressé. 

    La prévention 

    En prévention des maux de l'hiver (rhumes, angines, grippes…) , ne vous contentez pas d'une infusion de thym ou d'une décoction de cannelle ; agrémentez ces tisanes de jus de citron frais , antiinfectieux et antiseptique et rectifiez l'acidité par une ou deux cuillerées de miel . En cas de maux de gorge , des gargarismes avec du jus de citron dilué dans un verre d'eau tiède ont souverains .

    Après un repas trop riche 

    Le jus d'un demi citron dilué dans de l'eau chaude stimulera les fonctions digestives . Ajoutez des feuilles de verveine ou de menthe . Et pour aider le travail du foie , couvrez un citron coupé en rondelles d'eau bouillante , laissez reposer la nuit , filtrez et buvez l'eau à jeun le matin .

    Multitâche 

    Le citron - non traité de préférence- à tout du produit miracle .En cuisine, il évite aux aliments épluchés de s'oxyder ; En cosmétique, des frictions de jus de citron éclaircissent les taches brunes du visage et dans la maison, un demi citron frotté détartre la robinetterie . A consommer tout de même avec modération si vous prenez un traitement contre l'acidité .

    De l'aliment au médicament

    Le citron riche en vitamine C - son jus couvre la moitié des besoins par jour - a été utilisé traditionnellement pour lutter contre le scorbut , les affections hivernales, les maladies du foie, la goutte et les rhumatismes . L'aromathérapie moderne confirme ses vertus thérapeutiques puissantes . Fluidifiant la circulation sanguine et résorbant la formation de calculs , l'huile essentielle de Citrus Limon extraite des écorces, riches en limonène , prévient les accidents d'origine hypertensive, les phlébites et les colites néphrétiques . Cette huile antiinfectieuse de premier ordre , placée dans un diffuseur d'ambiance , désinfecte l'air des environnements contaminés (hôpitaux, cabinets médicaux, crèches). Evitez toutefois d'appliquer cette huile dermo- irritante et photo-sensibilisante sur la peau avant une exposition au soleil . (texte extrait de Rustica)

    Le petit plus a faire soi-même 

    Un baume pour les pieds gonflés 

    Le citron


    3 commentaires
  •  Belle bette et bien bonne 

    Quelle douceur dans ses feuilles et ses côtes ! Cantonnée autrefois aux spécialités régionales , la bette (appelée aussi blette , carde ou poirée) connaît aujourd'hui un regain de popularité grâce à sa légèreté et à sa texture unique .

    la bette

    Valeur nutritionnelle pour 100 g 

    Bette cuite :  20,6 kcal           Eau :  92,6 g                 Protéines :  1,88 g 

    Glucides : 2,03 g                     Lipides :  0,08 g          Fibres :  2,1 g  

    Fer :  2,26 mg                        Magnésium :   22,9 mg        Potassium :  549 mg

    Manganèse :  0,33 mg                 Zinc :   0,32 mg            Bêtacarotène : 3650 µg

    Vitamine B6 :   0,08 mg                Vitamine C : 18 mg 

    Cousine de l'épinard et de la betterave 

    La bette est cultivée tant pour se feuilles que pour ses côtes (ou cardes) , toutes deux  délicieuses et faciles à accommoder . On en connaît 36 variétés . De feuilles lisses ou ondulées , drues et d'un vert soutenu , de côtes larges et plates , de blanc à rouge violacée; elles répondent aux jolis noms de "bette épinard" , "blonde à carde blanche", "verte à carde blanche ". 

    Prodigue au potager 

    De culture facile - la bette parvient à maturité 10 semaines après les semis sous serre , en godets ou en plein champ -, elle procure une récolte abondante . Au fur et à mesure de ses besoins , le jardinier coupe la plante en conservant le cœur : elle donnera ainsi de nouvelles feuilles . Si elle est protégée du froid en hiver  , les prélèvements peuvent reprendre au printemps , jusqu'à la montée à graines . Cueillez les feuilles entières , sans flétrissures ni taches et des côtes fermes. Vous les dégusterez tout de suite ou bien les conserverez enveloppées simplement dans du papier ou dans un torchon , dans le bas du réfrigérateur jusqu'à 3 jours . Les côtes , coupées en gros tronçons , se prêtent à la mise en bocaux  .

    Avant toute préparation , rincez les légumes sous un filet d'eau fraîche pis, essorez-les soigneusement . Les côtes sont parfois recouvertes d'une fine pellicule transparente , de texture fibreuse pas très agréable . Séparez d'abord les feuilles et côtes . Réservez-les feuilles et brisez le côtes en deux , à la main ou au couteau . Et, avec un couteau éplucheur , tirez dans le sens des fibres , comme pour la rhubarbe .

    Douce de la feuille 

    Les jeunes feuilles peuvent se déguster crues, en salade, façon pousses d'épinards , agrémentée d'huile de noix . Cependant , c'est cuites que les blettes toutes entières , exaltent leur pleine saveur . Si elles peuvent surprendre par une attaque en bouche un peu terreuse , elles s'avèrent d'une vraie finesse gustative (qui plus est, elles cuisent très vite ; 10 mn environ à la vapeur , en autocuiseur , ou poêlées) . partie intégrante du patrimoine culinaire niçois , elles s'y déclinent en boulettes , tians, farcis, gnocchis et torta de bléa (tourte sucrée de lettes aux pignons, raisins secs , pommes, poudre d'amandes, œuf et cassonade) . Vous aimerez également les bettes en soupe onctueuse , dans une jardinière de légumes , en gratin, aux côtés d'un agneau au four , ou en pistou . En purée , en gelée , mêlée aux herbes et aux airelles , vous revisiterez les classiques de la cuisine scandinave  sur des anguilles , des harengs et des saumons marinés cru ou de la viande fumée . (Extrait de Femina )

     


    votre commentaire
  • Piquante et vitaminée 

    Juste récoltées, les feuilles vertes apportent à point nommé tous leurs bienfaits   

    La roquette

    Petite salade sauvage 

    Finit le temps où la petite salade sauvage était vantée pour ses propriétés aphrodisiaques par les médecins de la Rome antique et bannie des jardins des monastères au Moyen-Âge , pour les mêmes raisons .  L'heure est aux nutriments bienfaisants de la roquette cultivée . La feuille colorée , vert foncé, se distingue par la présence de vitamine K , nécessaire à la coagulation sanguine . C'est aussi une source de bêta-carotène , précurseur de la vitamine A et antioxydant protecteur . Pour préserver les vitamines B9 et C , solubles dans l'eau et sensibles à la chaleur , lavez les feuilles sans les laisser tremper et mangez la roquette crue en salades ou sous forme de graines germées que vous aurez fait pousser en quelques jours .

    Elle contient peu de glucides, De protéines et de lipides   

     Mais beaucoup d'eau (91 %) . L'apport énergétique , qui n'est pas son point fort, dépend de l'assaisonnement . Néanmoins , grâce aux lipides de l'huile d'olive , les vitamines A, E et K , ainsi que le bêta-carotène , sont mieux assimilés . Libre à chacun de pondérer l'amertume de la roquette , avec de la laitue feuille de chêne , de la scarole ou d'autres salades plus douces .

    Aliment anticancer

    La roquette , comme la majorité des brassicacées (navet, brocoli, et autres choux ) , renferme des glucosinolates bénéfiques contre le cancer . Les graine germées en contiendraient davantage que les feuilles .

    Le petit plus 

    Fiche de culture      Roquette (Eruca sativa )

    La roquette

    Semis : de mars à septembre , semez la en lignes distantes de 25 cm dans un sol ameubli .

    Arrosage : Le manque d'eau entraîne une montée à graines .

    Récolte : Elle a lieu un mois et demi après le semis . Coupez les feuilles au ras du sol en laissant la roquette basale .

    Un jus végétalien à faire soi-même 

    Pour 1 verre à boire en dehors du repas : Lavez une pomme , 3 feuilles de laitue romaine , 1 poignée de roquette et un quart de concombre . 

    Coupez-les en morceaux 

    Pelez un citron 

    passez tous les ingrédients à la centrifugeuse ou à l'extracteur de jus . ( extrait de Rustica )


    2 commentaires
  • l’ail est 15 fois plus puissant que les antibiotiques et tue presque toutes les bactéries!

    L'ail


    L’ail appartient à la même famille que les oignons, les poireaux et la ciboulette. Il a été utilisé depuis la nuit des temps, notamment en cuisine. Certains individus l’utilisent en vue de prévenir et soulager de nombreuses affections. L’ail n’est pas une herbe comme le pensent certains, mais un légume. Les chefs cuisiniers l’utilisent pour épicer leurs plats, il transforme un plat insipide en quelque chose d’extraordinaire, savoureux et sain.

    Toutefois, êtes-vous conscients que la majorité de vos produits frais sont irradiés ? Autrement dit exposés à l’irradiation. «Safe Food News» a rapporté en 1994 que «la Chine a exporté de l’ail irradié.

    L’irradiation consiste dans le processus de l’exposition des aliments frais et / ou transformés aux radiations ionisantes, qui sont censées tuer les maladies et les agents pathogènes, et prolonger la durée de conservation en modifiant la capacité de germination d’une plante (gousse).

    La FDA approuve l’irradiation des aliments, ainsi veillez à acheter des fruits et légumes cultivés localement. Les produits Bio offrent une pléthore d’avantages pour la santé, ils sont exempts de toxines et ont un meilleur goût que les produits irradiés.

    L'ail

     Bienfaits pour la santé

    L’allicine ainsi que d’autres composés soufrés donnent à l’ail son odeur forte et ses bienfaits pour la santé. Un milligramme d’allicine est 15 fois plus puissant que la pénicilline.

    L’allicine protège des bactéries pathogènes, des virus, des parasites, du Staphylococcus aurus (SARM) résistant aux antibiotiques, des lévuloses, et il constitue l’un des aliments anticancéreux les plus puissants.
    Il existe plus de 33 composés soufrés actifs dans l’ail. L’allicine se transforme en acide sulfonique. C’est l’agent qui détruit les radicaux libres le plus rapidement. L’Université de Floride a constaté que l’ail augmente le nombre des lymphocytes T dans le sang. Ces cellules font face aux virus.
    Attention, l’ail en poudre et l’ail granulé ne jouissent pas du même potentiel que l’ail frais.

    Écrasez votre ail

    Le docteur Joseph Mercola a donné l’explication suivante :
    « Il convient de souligner que l’ail DOIT impérativement être frais. L’ingrédient actif est détruit dans l’heure qui suit l’écrasement de l’ail. La peau d’ail n’a pas la moindre valeur et ne devrait pas être utilisée.
    Lorsque vous consommez de l’ail, il est essentiel de l’écraser avec une cuillère avant de l’avaler. Si vous avalez la gousse telle quelle, vous n’activerez pas l’allicine.
    Il existe deux façons de procéder : les chercheurs argentins croient que l’ail torréfié libère de l’allicine, tandis que d’autres chercheurs confirment que l’ail frais libère plus d’allicine lorsqu’il est laissé à l’air libre pendant 15 minutes avant sa consommation.       ( Source : Le magsanté)

    Optez pour les bons aliments au lieu des médicaments


    1 commentaire
  • Elle éblouit l'été

    Fibres, vitamines, minéraux ... aux beaux jours , la reine de la ratatouille fait son show . C'est le moment de profiter de ses bienfaits .

    L'aubergine

    Elle est riche en antioxydants

    Source de vitamines C et E , de sélénium , de manganèse, ainsi que d'anthocyanes , des pigments à l'origine de sa couleur violette, l'aubergine est un fruit légumier particulièrement bien pourvu en antioxydants .Son indice TAC (Total Antioxidant Capacity) est de 748 µmol , autrement dit très élevé . Cette richesse en fait une aide efficace pour tenir à distance cancers et autres affections cardio-vasculaires .Mais pour en bénéficier , mieux vaut ne pas éplucher la peau , car ces composés y sont majoritairement concentrés .

    Elle ne pèse rien sur la balance 

    Parce qu'elle totalise 21 kcal pour 100 g , soit l'équivalent de la salade verte , l'aubergine est l'alliée de tous ceux qui surveillent leur ligne . A la condition toutefois de ne pas la noyer dans la friture , sous la crème ou le fromage . En outre , elle régule notre appétit grâce à sa densité en fibres (2,7 mg/ 100 g) . Celles-ci gonflent dans l'estomac , leur volume peut augmenter de vingt à trente fois procurant une sensation de satiété rapide et durable. Et ce n'est pas là leur seule vertu ; elle jouent un rôle protecteur contre la constipation mais aussi contre le cancer colorectal et celui du sein .Vous avez les intestins sensibles ? Pas d'inquiétude , elles sont majoritairement solubles, donc plutôt digestes .

    Elle fait du bien au cœur 

    Autre atout et non des moindres de ce fruit-légume d'été , sa richesse extraordinaire en potassium (225 mg/100 g). Ce minéral s'oppose aux effets hypertenseurs du sel dans l'organisme et joue un rôle clé de la régulation de la tension artérielle , évitant ainsi le durcissement des artères coronaires responsable à terme d'infarctus . L'aubergine doit également ses atouts cœur à terme en pectine , une fibre présente dans sa chair ; elle gélifie dans l'intestin , piégeant ainsi les particules de cholestérol alimentaire . Celles-ci sont ensuite évacuées par les voies naturelles .

    Elle aide à réguler le taux de sucre sanguin 

    Vous êtes diabétique ? inscrivez-là sans tarder à vos menus! une étude américaine menée en 2013 révèle qu'elle a la capacité de limiter l'élévation du taux de sucre dans le sang . Comment ? En inhibant deux enzymes digestives , l'alpha-amylase pancréatique et l'alphaglucosidase , dont le rôle est de dégrader l'amidon et de le transformer en glucose .Sa générosité e fibres apporte aussi sa pierre à l'édifice pour lutter contre cette maladie chronique. Selon des travaux menés en 2014 par l'Inserm et le CNRS , elles ralentissent la vitesse de digestion , permettant ainsi de réduire l'index glycémique du repas .

    Elle réveille notre vitalité 

    Son secret ? Elle est source de magnésium dont la carence est responsable d'une fatigue importante , d'une hypersensibilité au stress , d'une baisse de moral , de troubles du sommeil et de difficultés à se concentrer , ainsi que de vitamines B6 , qui améliore l'absorption de ce minéral par l'organisme . Ces deux nutriments agissent en synergie pour nous aider à retrouver notre peps . S'y ajoutent une bonne dose de vitamines B1, B2, B3, B5 , ainsi que du phosphore , qui contribuent tous à lutter contre les  << coups de mou >>. Enfin , elle renferme de la vitamine B9, immunostimulante . Avec un tel CV , on n'hésite pas à la cuisiner en lasagne, farcie, en tarte ou même en croque-monsieur pour faire le plein de bons nutriments .

    Démêlons le vrai du faux 

    L'aubergine absorbe le gras 

    Vrai : Sa chair , de part sa texture a tendance à se comporter comme une éponge et à <<boire >>les graisses. L'astuce ; la couper en morceaux et la passer au micro-ondes ou à la vapeur durant 5 mn avant de la dorer. Ainsi précuite , elle absorbera moins d'huile .

    Mûre , elle est moins amère 

    Faux : Ce sont les légumes jeunes qui offrent le moins d'amertume . Ce goût provenant surtout de la peau , vous pouvez la peler , mais ce serait vous priver de ses antioxydants .

    Elle peut être toxique 

    Vrai et faux : L'aubergine renferme de petites quantités de solanine . Cette toxine est en partie détruite à la cuisson et n'entraîne pas d'effets . Mais, par précaution , mieux vaut éviter d'en consommer plus de deux fois par semaine . (extrait de Version Femina )


    2 commentaires
  • Remède de cheval 

    Engrais vert décoratif , l'avoine ne se consomme pas avant d'être transformée .

    L'avoine 

    Le mot d'ordre de cette céréale pourrait bien être : " Que la force sot avec vous ! " En effet , elle fortifie le corps et l'esprit .

    Elle sert à tout !

    Plante à la fois alimentaire , médicinale et cosmétique , l'avoine semble originaire de la zone tempérée d'Europe . Sa présence a été attestée environ 4000 ans avant J-C dans les sites palafittiques ,,autour du lac de Constance  (dans les Alpes , à la frontière entre Allemagne , Suisse et Autriche ) .

    Une Céréale de grande vertu 

    Selon les parties de la plante utilisées et la façon dont elles sont préparées , l'avoine (Avena sativa)  possède différentes vertus . Consommer 2 à 10 g par jour de ses fruits riches en fibres solubles à une influence bénéfique sur le cholestérol et la constipation . Les extraits aqueux ou alcooliques des parties aériennes récoltées avant la floraison favorisent la détente en cas de stress ou de troubles modérés du sommeil (5 à 15 mg/jour) . L'infusion de la paille (100g/l) s'utilise en application cutanée , contre l'acné . Le fruit , réduit en farine , s'applique sur les peaux irritées et favorise la cicatrisation . En homéopathie , elle soigne l'épuisement et les tremblements nerveux La teinture mère (20 gouttes dan de l'eau chaude , à renouveler toutes les heures) est employée contre les rhumes aigus .

    Gruau fortifiant 

    Les hommes ont vite compris ses différents usages . La céréale sert  de fourrage pour les animaux de trait . Les Romains l'intègrent à leur régime alimentaire . Les Anglo-Saxons continuent à en consommer au petit déjeuner . Les herboristes n eux aussi n apprennent à l'utiliser . Au XVIe siècle , on s'en sert pour traiter divers maux , dont la fatigue . L'avoine , en effet , se singularise par son pouvoir fortifiant .Des tests ont prouvé que , sous forme de flocons pris quotidiennement , elle augmente les capacités d'apprentissage et de concentration des écoliers ou des apprentis , tout en diminuant leur fatigue . C'est ainsi que la bouillie ou la soupe au gruau d'avoine peuvent être considérées , encore de nos jours , comme des aliments de premier choix pour les convalescents . C'est simple à cuisiner : versez 3 cuillerées à soupe de gruau d'avoine dans un demi-litre d'eau , de bouillon de viande ou de légumes froid . Laissez bouillir 2 h en rajoutant du liquide au fur et à mesure . Moulinez le tout , redonnez un tour de bouillon , salez éventuellement et ajoutez si vous le souhaitez , la moitié d'un jaune d'œuf bio .

    Bain apaisant 

    Certaines irritations cutanées peuvent être soulagées à peu de frais par des bains à l'avoine . Mettez une grosse poignée de flocons d'avoine dans un carré de mousseline et faites-en un balluchon que vos placerez dans l'eau du bain . Ce sachet peut aussi être tamponné délicatement sur les zones irritées pour les adoucir et les apaiser .

    Le petit plus  

    l'avoine (Avena sativa), fiche de culture 

    L'avoine

    Conditions de culture : Installez-la en terre légère , fertile et bien drainée , au soleil ou à la mi- ombre . Au besoin , apportez du fumier ou du compost avant culture . L'avoine peut aussi s'accommoder d'un terrain frais , mais évitez absolument l'engorgement du sol .

    Semis : Au printemps ou à l'automne , suivant la variété (qui doit être adaptée au climat) , semez clair , car l'avoine aime la lumière et une situation ventilée.

    Récolte :  Le grain qui se récolte en juillet-août , n'est pas comestible tel quel . Dans nos jardins , l'avoine s'utilise comme engrais vert , notamment pour prévenir la pousse des plantes adventices .

    Un laxatif doux à base de gruau à faire soi-même 

    Faites tremper une cuillère à café de gruau d'avoine pendant quelques heures dans 200ml d'eau froide .

    Portez à ébullition , puis faites frémir pendant une heure dans une casserole fermée par un couvercle .

    Laissez refroidir , passez , puis mélangez le liquide obtenu à du lait .

    Buvez cette préparation une fois par jour . (extrait de femina)


    4 commentaires
  • II suffit d'une poignée par jour pour bénéficier de leurs nombreux atouts.

    Alors que la saison bat son plein , on fait le point sur ces fruits à coque craquants 

    Vive la noix !

    Elles maintiennent la ligne 

    Avec 64,3 % de lipides, soit plus que les amandes ( 52,5 % ) , les cacahuètes ( 50 % ) et les pistaches ( 47,4 % ), les noix méritent bien leur réputation d'aliment gras ! Elles sont aussi hypercaloriques; trois suffisent à apporter autant de calories que deux cuillères à café d'huile , soit 90 kcal . Et pourtant , en grignoter une poignée en plus de son alimentation quotidienne normale ne remet pas en question notre tille de guêpe ! Les raisons sont multiples . Parce qu'elles regorgent de fibres et de protéines , elles nous calent rapidement , et pour longtemps . Résultat des courses ; on ne grignote plus dans la matinée ni l'après-midi et on mange moins aux repas suivants , ce qui limite nos apports caloriques . A cela s'ajoute , selon une étude américaine publiée en 2008 dans le mensuel International Journal of Obesity , le fait que ses lipides ne seraient que partiellement absorbés par l'organisme , le reste étant éliminé par les voies naturelles . Dont acte ! 

    Elles protègent le cœur 

    Chaque année en France, 180 000 décès sont imputables à une maladie cardiaque. Or selon les experts , les trois quarts pourraient être évités en adoptant une meilleure alimentation . Une bonne raison d'inscrire plus souvent les noix à nos menus ! En effet , des chercheurs de l'Impérial Collège de Londres n'ont pas hésité à éplucher vingt-neuf études afin de connaître les atouts de ces oléagineux sur la santé du cœur . Les conclusions de cette méta-analyse, publiée en décembre 2016 dans la revue BMC Medecine, indiquent  qu'en consommant 28 g de noix par jour en moyenne, soit une poignée ,le risque de maladies coronariennes diminue de 29 % et celui d'accidents vasculaires cérébraux de 7 %. Des effets dus à une composition exceptionnelle ; la noix renferme des phytostérols , des fibres et des oméga 6 qui agissent en synergie pour diminuer le taux de cholestérol , facteur de risques de la formation de plaques d'athérome. A ces constituants <<anti gras >> s'ajoutent des oméga 3 , du potassium et de la l'arginine - un acide aminé- qui luttent contre l'hypertension artérielle , favorisent la fluidification du sang -ce qui limite la formation de caillots- et améliorent la capacité vasodilatatrice des vaisseaux. Enfin, la noix contient pas moins de six molécules antioxydantes parmi lesquelles des polyphénols - c'est  l'oléagineux qui en contient le plus - , du sélénium, du zinc, du cuivre, u manganèse et de la vitamine E . Leur rôle? Contrecarrer les effets nocifs des radicaux libres , impliqués dans le développement des maladies du cœur .

    Elles aident à prévenir le cancer et le diabète de type 2 

    La méta-analyse citée précédemment rapporte que, dans le cadre d'une alimentation équilibrée , la consommation journalière de noix permet de diminuer de 15 % le risque de cancers du côlon , du sein et de la prostate . Si ces bienfaits sont en partie imputables aux nombreux antioxydants présents , ces derniers ne sont pas seuls en cause ; les fibres contenues dans ce fruit apportent aussi leur pierre à l'édifice . En particulier en ce qui concerne le cancer colorectal car, en fermentant dans le côlon, ces fibres génèrent des acides gras capables d'inhiber la prolifération des cellules cancéreuses . Par ailleurs, en accélérant le transit intestinal , elles diminuent le temps de contact des cellules pro carcinogènes présentes dans les selles avec la muqueuse colorectale. Concernant la prévention des autres cancers, le mécanisme d'action des fibres n'est pas encore clairement établi ; les chercheurs étudient plusieurs pistes , comme leur impact sur la diminution de l'obésité. Mais , quoi qu'il en soit , les résultats sont là ! Autre grand intérêt de ces fibres; elles réduisent l'index glycémique du repas et diminue d'autant la sécrétion d'insuline , l'hormone pancréatique chargée  de réguler le taux de glucose dans le sang . La noix est donc une alliée de choc pour lutter contre cette véritable épidémie que représente le diabète de type 2 à l'échelon mondial . Selon une étude américaine publiée en 2013 dans le Journal of Nutrition , douze noix consommées par mois diminuent le risque de diabète de type 2 de 4 % , quatre chaque semaine le réduisent de 13 % , et huit de 24 % ! 

    Elles font du bien au cerveau 

    Autres conclusions d'une étude menée sur des souris atteintes d'Alzheimer, publiée en octobre 2014 dans le Journal of Alzheimer's Disease, le grignotage d'une poignée de noix par jour pourrait aussi aider à limiter cette maladie neurodégénératrice . les chercheurs ont séparé en deux groupes les souris malades ; l'un bénéficiait d'une supplémentation quotidienne en noix , l'autre non . Au bout d'un an , les souris Alzheimer sans noix ont montré un déficit d'attention , de mémoire , de coordination et d'apprentissage plus important, tandis que l'autre groupe a vu ses capacités cognitives s'améliorer . Selon les experts , la teneur élevée en antioxydants et en oméga 3 des noix protégeraient le cerveau des dommages oxydatifs et inflammatoires causés par la protéine bêta-amyloïde , en cause dans la maladie d'Alzheimer . Autre bienfait , les acides gras essentiels dont elles regorgent préservent la souplesse des membranes des neurones , un plus pour le maintien d'un cerveau en pleine santé .

    Elle dopent la forme et les défenses immunitaires 

    Un coup de fatigue en ce moment ? Vite, ruez-vous sur les noix. Rien de tel que ces petits fruits oléagineux pour recharger vos batteries tant ils sont riches en nutriments essentiels à votre organisme. Parmi eux, le magnésium, un minéral indispensable pour chasser irritabilité et stress, le fer antifatigue, le phosphore véritable booster d'énergie , ainsi que les vitamines du groupe B , en particulier lesB1, B6 et B9 qui ont la réputation de redonner du peps aux organismes les plus flapis et de réveiller les cellules grises. A ce cocktail 100 % forme s'ajoutent également du zinc , du sélénium et du cuivre aux propriétés immunostimulantes . Un coup de pouce bienvenu pour renforcer nos défenses immunitaires et passer sans encombre au travers des rhumes et des angines , fréquentes en automne . (extrait de version Femina )

     


    2 commentaires
  • Un carburant digeste 

    Avant l'effort , invitez au menu l'une des plus anciennes céréales cultivées 

    L'orge

    Des grains à cuisiner

    Rare dans nos placards , l'orge n'est pourtant pas réservée à la fabrication du malt pour la bière et le whisky ou à la nourriture du bétail. Des grains , à cuisiner comme le riz , aux produits dérivés tels que la farine ou les flocons , cette céréale fournit de l'énergie grâce à l'amidon , un glucide complexe lentement assimilé au rythme des efforts . De plus , l'orge apporte des fibres , en particulier celles dites "solubles" de type bêtaglucanes intéressantes , elles régulent la glycémie (taux de sucre) dans le sang et préviennent les maladies cardiovasculaires . Néanmoins , l'orge ne présente pas que des atouts : elle ne couvre pas tous nos besoins en acides aminés , et elle renferme du gluten -mélange de protéines combiné à de l'amidon - déconseillé en cas de maladie cœliaque ou , moins courant , d'allergie .

    Au magasin bio on trouve deux sortes d'orge 

    Débarrassé d'une première enveloppe , non comestible, le grain "mondé" renferme de vitamines et des oligo-éléments . Totalement poli, dénué des couches de son, l'orge "perlé" perd ensuite en substance nutritives et en fibre .C'est l'équivalent du riz blanc.

        Duo énergétique 

    L'orge

    Consommés ensemble , les céréales et les légumes secs se complètent . On y trouve tous les acides aminés essentiels . C'est donc une alternative à la viande pour les végétariens .

    Le petit plus 

     Orge commune (Hordeum vulgare ) , fiche de culture :  

    L'orge

    Botanique : L'orge appartient à la famille des poacées . L'épi est formé d'épillets , prolongés par des barbes .

    Culture : Cette céréale au cycle végétatif court , s'adapte au climat tempéré comme sec .Les orges d'hiver se sèment en automne , celles de printemps en fin d'hiver .

    Une eau d'orge à faire soi-même 

    Pressez un citron dont vous avez prélevé le zeste .

    Faites cuire 50 g d'orge mondé dans quatre fois le volume d'eau avec le zeste pendant 1 h , puis filtrez .

    Ajoutez à l'eau de cuisson le jus du citron et 2 cuillérées à soupe de miel .

    Laissez refroidir 1 h et servez avec des glaçons . ( Extrait de Femina)

     

     


    votre commentaire
  • De l'or en grains 

    Du Mexique à la France , la céréale a su se faire une place à table .

    Le maïs

    Facile à préparer en salade ou grillée , douce et croquante en bouche , cette céréale met du soleil dans nos assiettes et fait l'unanimité .

    Une très vieille histoire 

    Il était une fois au Mexique , il y a 9000 ans ... Les premières civilisations amérindiennes cultivent la téosinte , l'ancêtre du maïs . En quelques siècles , l'évolution de la plante se fait grâce à des mutations génétiques naturelle , mais également grâce à l'intervention humaine . Les amérindiens lui vouent un culte quasi religieux et la considèrent comme la mère de tous les aliments .Découvert à la fin du XVe siècle par les navigateurs espagnols , le <<maiz>> va se répandre dans le Sud-Ouest de la France dès le XVIIe siècle , puis dans toute l'Europe . Si sa culture est dominante sur le continent américain , elle est aussi présente , par ailleurs en Asie et en Afrique .

    Une culture planétaire 

    Le maïs est aujourd'hui la première plante produite dans le monde et la deuxième en France , ce qui la place en tête parmi les pays d'Europe . Des milliers de variétés sont dénombrées . Et si 75 % de la production est destinée à l'alimentation animale , il est le cinquième légume le plus consommé en France . Sur notre territoire , la culture du maïs transgénique est interdite . En grain ou dur , de couleur jaune foncé , il est transformé en semoule , farine et fécule qui permettent l'élaboration de céréales pour le petit déjeuner , de chips , de polenta ... Le maïs fait partie de notre quotidien sans que l'on n'en soit conscient ! Récolté de juillet à septembre , alors qu'il est encore très riche en eau , et conditionné dans les heures qui suivent sa moisson , Le maïs doux et sucré , jaune ou blanc, et consommé sous forme d'épis ou en grains . Entier , il est délicieux au barbecue , au grill , au four avec un beurre fondu au sel de Guérande ou une sauce relevée avec du cumin , de la coriandre et du piment . En salade avec une romaine taillée en fines lamelles , des oignons nouveaux , des tomates cerises et de l'avocat , c'est la fraîcheur assurée .

    Des atouts santé 

    Le maïs contient de protéines et des glucides , qui sont progressivement assimilés par notre organisme , mais pas stockés sous forme de graisses . Riche en magnésium et en carotène , pauvre en lipides , c'est une source de fibres qui stimule le transit . Enfin , son apport en vitamines B est une source de bienfaits qui contribuent à notre équilibre physiologique , neurologique et à la santé de notre peau . Nourrissants et bienfaisants , ces épis sont épatants !

    Le petit plus coup de cœur 

    Rouge, jaune, brun , de tailles et formes différentes ... Ce foisonnement de couleurs est dû à la capacité d'adaptation du maïs , champion de la biodiversité . Voici quelques espèces garanties non-hybride et non OGM 

    Le Red Strawberry est une variété qui produit des épis rouges de la taille d'une grosse fraise , délicieux en pop-corn .

    Le maïs

    Le Glass Gem est l'une des plus belles variétés . Ce maïs à éclater a été sélectionné pendant de longues années par un paysan américain d'origine Cherokee .

    Le maïs

    Le Oaxacan Green offre des grains verts émeraude . Cette variété est utilisée pour la confection de tamales , papillotes originaires d'Amérique centrale .(Extrait de Télé-Loisirs)

    Le maïs

    Pour en savoir plus :   http://www.kokopelli-semences.fr


    3 commentaires
  • Le roi de l'exotisme 

    Sous sa couronne de feuilles vertes , sa chair , dorée et  généreuse en jus , est gorgée du soleil éclatant des tropiques . 

    L'ananas

    Un fruit de la passion 

    De la famille des broméliacées , voici une drôle de plante. Xérophyte , elle se contente de très pu d'eau dont elle capte la moindre goutte grâce à des cellules absorbantes sur ses feuilles . En revanche , elle a besoin de chaleur et craint le froid comme la peste ; en dessous de10 °C , elle meurt . D'où son origine exotique , d'Amérique du Sud , centrale et Caraïbes . Et c'est en Guadeloupe que Christophe Colomb la découvre en 1493 . L'ananas est aussi un drôle de fruit ; en réalité , des centaines de petits fruits collés-serrés entre eux autour du cœur (partie dure et fibreuse) et dont la chair rend fou . A tel point qu'on va le cultiver dans la froide et humide Europe , dès le XVIIe siècle , aux Pays-Bas, puis au Royaume-Unis , en France ... Sous serre  , évidemment ! En quantité si marginale qu'il reste longtemps rare et cher . Il faut attendre le XXe siècle , et l'essor du transport aérien , pour que le fruit devienne populaire .

    Le queen victoria , l'or de la Réunion 

    A côté des grands pays producteurs (Asie, Amérique du Sud ou Côte d'ivoire) et du cayenne lisse (feuilles sans épines , chair jaune pâle) , le plus gros des ananas et le plus cultivé sur la planète , l'île de la Réunion ne fait certainement pas le poids avec son gringalet ! deux à trois fois plus petit que le cayenne  , le queen victoria (feuilles piquantes, chair jaune d'or) est pourtant le plus sucré , parfumé comme un bonbon , bref le meilleur du monde et le seul distingué par un Label Rouge . Sur ce bout de terre sur l'océan Indien , qui est aussi un de nos départements d'Outre-Mer , il est la star de tous les fruits et traité comme tel . Après dix-huit mois (à 950 m d'altitude) ou douze (au bord de la mer) pour mûrir à point , ananas d'en haut et d'en bas sont cueillis à la main , emballés comme des bijoux et livrés par avion sur nos marchés d'hiver , en quarante huit heures chrono ! Malgré une culture difficile et une cueillette avec des gants pour se protéger des épines , la production d'ananas réunionnais a décuplé ces dix dernières années .

    Pour notre régal ! 

    Conservez-le hors du frigo et dégustez-le au plu vite . Malgré son goût sucré , il est peu calorique . Et il possède une enzyme , la broméline, qui n'a pas le pouvoir magique  de dissoudre graisses et cellulite comme on le dit souvent , mais de réelles vertus digestives . En salade , en carpaccio, en jus , c'est un vrai cocktail de vitamines . En beignets et clafoutis , en version sucrée-salée avec viandes blanches , poissons et crustacés , il tient savoureusement ses promesses d'exotisme !

    Le petit plus coup de cœur 

    A la Réunion , la maison de l'ananas , c'est tout un voyage .

    L'ananas

    Découvrez l'histoire et la culture du succulent queen victoria sur ses terres , dans une plantation où sont vendus les meilleurs fruits frais et produits dérivés en jus , chutney ou confiture ... Vous reconnaitrez peut-être les paysages alentours ; c'est là autour du Tampon , dans le sud de l'île , que François Truffaut a tourné la sirène du Mississipi . Flânez sur les marchés de Saint-Louis et Saint-Pierre et optez pour une adresse de charme à prix doux (la villa Oté , chambres d'hôtes , à Entre-Deux ,02 62 39 03 43 ou http://www.villaote.com   Idéale pour se poser en douceur sur cette île volcanique et en savourer l beauté, qui lui vaut d'être classée au patrimoine mondial de l'humanité depuis 2010 . Renseignement sur http://www.reunion.fr   (extrait de Télé-Loisirs )


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique