• Comment les éviter ? 

    L'été aussi apporte son lot de petits bobos … 

    Adoptez les bons réflexes pour passer à travers.

    Maladies de l'été

    Le coup de soleil 

    Les coups de soleil à répétition sont néfastes pour la peau; ils peuvent même générer , à la longue , un cancer cutané. La prévention est la meilleure arme. Appliquez toutes les deux heures une crème solaire sur le visage et sur le corps (indice 50 pour les peaux claires et indice 20 à 30 pour les peaux brunes. Lisez bien les notices de os médicaments et n'appliquez jamais de parfum avant de vous exposer au soleil , car ces derniers peuvent être photosensibilisants .

    L'infection urinaire 

    Si vous ressentez une envie d'uriner fréquente et une sensation de brûlure à la miction ,il peut s'agir d'une cystite . Ces dernières, plus nombreuses en été car nous ne buvons pas suffisamment, sont le signe d'une inflammation de la vessie provoquée par la présence d'une bactérie dans les intestins. Buvez au moins deux litres d'eau en été; lorsque vous allez au toilette , essuyez vous toujours de l'avant vers l'arrière et veillez à vider totalement votre vessie afin d'éviter la stagnation de bactéries dans les urines restantes .

    L'intoxication alimentaire 

    Une bactérie, un parasite nichés dans le pique-nique au bord de la mer et c'est l'intoxication alimentaire assurée, qui peut provoquer vomissements et diarrhée . La charcuterie, la viande, les œufs, les poissons et les produits laitiers sont particulièrement fragiles . En été, plus que jamais , respectez donc la chaine du froid , ne laissez pas vos aliments au soleil ou à l'air libre, consommez rapidement les produits confectionnés, comme les sandwichs et les salades. Et lavez-vous soigneusement les mains avant de cuisiner .

    La conjonctivite 

    Votre œil vous démange, brûle, larmoie ? Vous souffrez peut-être d'une inflammation de la conjonctivite, cette membrane qui recouvre la partie blanche de l'œil. D'origine virale bactérienne ou allergique, la conjonctivite est très contagieuse. La meilleure façon de s'en prémunir est d'éviter d'entrer en contact avec les agents irritants et les allergènes . Portez des lunettes de natation si vos yeux sont fragiles et fermez les vitres de votre voiture pendant les périodes de pollinisation .

    Maladies de l'été

    L'otite 

    On appelle <<otite du baigneur >> cette inflammation de l'oreille externe provoquée par des bactéries restées bloquées dans l'oreille à la suite d'une baignade en mer ou à la  piscine. Une sensation d'oreille bouchée, une douleur intense en sont les principaux symptômes .Pour l'éviter, pensez à mettre des bouchons d'oreilles avant la baignade . Et, à la sortie du bain , penchez la tête sur le côté pour évacuer l'eau stagnante , puis séchez avec une serviette .

    Le coup de chaleur 

    Des crampes, des nausées, une fatigue soudaine … Vous faites peut-être un coup de chaleur. Votre corps, sous l'effet de la chaleur, ne peut plus régule sa température interne. Attention , les personnes âgées et les nourrissons sont les plus exposés à ce phénomène. Evitez les lieux non ventilés en plein été. Au pire, portez des vêtements amples favorisant une ventilation naturelle. Ayez avec vous un brumisateur et buvez au moins 3 litres d'eau s'il fait plus de 30 °C .

    Le coup de froid 

    Une climatisation trop forte et c'est le rhume, la sinusite ou l'angine assurée en plein été ! Notre corps n'aime pas les chocs thermiques entre la température extérieure caniculaire et l'ambiance fraîche des magasins ou des habitacles de voiture. L'organisme cherche alors par tous les moyens à se défendre. Réglez la clim' sur des températures raisonnables. Méfiez-vous aussi de rayons frais des supermarchés ; prévoyez toujours une petite laine ou un foulard à enfiler par dessus vote tenue estivale .

    Bon à savoir 

    Pour soigner tous les bobos de la famille, ayez toujours sous la main la bonne trousse d'urgence de vacances ; des pansements stériles, des dosettes de sérum physiologique des compresses, un rouleau de sparadrap, de la gaze, une paire de gants, des ciseaux, une pince à échardes, un thermomètre, de l'arnica, des mèches hémostatiques, un désinfectant local, une crème antihistaminique, du paracétamol, une crème anti-brûlure et un antiémétique (Texte extrait de Télé-Loisirs)


    1 commentaire
  • L' homme qui inventa la Croix-Rouge

    Croix-Rouge

    Henry Dunant, baptisé sous le prénom de Jean-Henri le 8 mai 1828 à Genève et mort le 30 octobre 1910 à Heiden, est un homme d'affaires humaniste suisse, considéré comme le fondateur du mouvement de la Croix-Rouge internationale.   

    Croix-Rouge

    Croix-Rouge

    Croix-Rouge

    Croix-Rouge

    Croix-Rouge

    ( Condensé de lecture du Reader 's-Digest . Photo du net )

     


    1 commentaire
  • Comment leur échapper ? 

    La belle saison arrive ! Et avec elle, les allergies respiratoire et virus . Voici quelques conseils .

    Maladies du printemps

    Les beaux jours sont là ! Si vous êtes sensible ,

    prudence avant de vous rouler dans les prés … 

    Le rhume des foins 

    La rhinite allergique saisonnière est déclenchée par certains pollens. Les symptômes : nez qui coule et se bouche, éternuements fréquents , toux d'irritation, yeux rouges qui démangent ou qui pleurent … Comment l'éviter? En limitant l'exposition aux pollens les marches à l'extérieur, surtout aux heures chaudes, et en fermant les fenêtres en voiture .Si vous en êtes victime tous les ans , faites pratiquer un bilan ORL pour identifier les pollens en cause, vous faire prescrire un antihistaminique ou une désenbillisation .

    L'angine 

    Les température qui font le yoyo favorisent l'apparition d'un angine, qui est le plus souvent virale chez les adultes. Les symptôme : mal de gorge avec forte douleur quand on déglutit et parfois fièvre , ganglions assez sensibles au niveau du cou. Comment l'éviter ? Selon l'adage; <<en avril , ne te découvre pas d'un fil >>, gardez un foulard ou un gilet dans votre sac pour vous couvrir dès que les températures baissent . Aérez votre intérieur et tenez-vous à distance des personnes malades.

    La grippe 

    Les températures peuvent baisser très vite, ce qui met l'organisme à l'épreuve et le rend vulnérable aux virus. Les symptômes : nez qui coule, accompagné souvent de fièvre et de frissons, éternuements fréquents et sensation de fatigue intense, courbatures… Comment l'éviter? Lavez-vous régulièrement les mains et renforcez vos défenses immunitaires en dormant suffisamment et en pratiquant une activité physique régulière, mais sans forcer pour ne pas vous épuiser . 

    L'asthme 

    Les pollens sont l'une des principales causes de crise d'asthme , aggravées par la pollution, qui augmente avec les températures . les symptômes : sensation d'oppression au niveau de la poitrine, essoufflements , respiration sifflante, toux sèche qui ne passe pas (notamment le matin ). Comment l'éviter ? En période de pollinisation, rincez-vous cheveux et visage (cils et sourcils) en rentrant de l'extérieur et limitez les balades. Evitez ce qui peut être irritant pour le bronches; tabac, produits aérosols … Prenez votre traitement de fond si vous êtes suivi pour cela .

    La fatigue chronique 

    A la fin de l'hiver, l'organisme peut être surchargé (excès alimentaires, activités physiques réduite …) et fonctionner au ralenti. Les symptômes: manque global d'énergie, sensation de ne pas avoir assez dormi, même après une longue nuit de sommeil . Comment l'éviter ? Faites une cure de compléments alimentaires pendant deux à trois mois (gelée royale pour renforcer votre tonus général et vote immunité. magnésium en cas de stress …) Consultez votre médecin traitant, car une fatigue intense peut cacher autre chose. 

    Bon à savoir 

    Si l'air véhicule des pollens quasiment toute l'année au gré des floraisons d'arbres, il en est saturé dès le mois de mars ; pollens de bouleaux de platanes, de châtaigner, de cyprès…Puis des herbacées ( pariétaire, plantain, pissenlits) et des graminées à partir d'avril . Leur présence est plus ou moins précoce , selon que l'on habite dans le nord ou le sud de la France .Informez-vous avec le bulletin pollinique en direct sur : http://www.pollens.fr  ou sur l'appli Alertes Pollens . (Texte extrait de Télé-Loisirs )


    2 commentaires
  • des enfants sans visages .

    Chirurgien

    Un pionnier français de la chirurgie plastique consacre toute son énergie à rendre un aspect normal à de petits êtres affreusement disgraciés par la nature .( Condensé de lecture du Reader's Digest de juillet 1973. Photo du net )

    Chirurgien

    Chirurgien

    Chirurgien

    Chirurgien

    Chirurgien

    Chirurgien

     

     

     


    2 commentaires
  • Je me sens zen !

    Tout le monde peut ressentir du stress . Mais cela peut nuire à votre qualité de vie s'il s'installe dans votre quotidien . Savoir reconnaître et comprendre vos réactions face aux situations stressantes est essentiel pour les gérer au mieux .

    Je gère mon stress

    C'est un fait qui peut vous aider à relativiser ; le stress est une réaction tout à fait normale lorsque l'on est confronté à certaines situations . Et s'il peut avoir une influence sur notre glycémie (à la hausse ou à la baisse selon les personnes) , le diabète peut lui même générer du stress .                                                                                   Notamment quand il s'agit du traitement , des examens de suivi avec la crainte des résultats ou encore des éventuels signes avant-coureurs de complications .

    Causes et effets variables 

    Les causes du stress peuvent être nombreuses et variées .Chacun réagit à sa manière aux difficultés personnelles ou professionnels, aux inquiétudes sur l'avenir, aux soucis de santé . . .                                                                                                                           Les signes se manifestent aussi différemment selon les personnes : << nœud>> dans l'estomac , mains moites, bouche sèche , augmentation du rythme cardiaque, fatigue, trouble du sommeil . . .

    Apaisement et sérénité 

    Dans un premier temps, mieux gérer son stress passe par la capacité à identifié , voire anticiper , les situations qui chez vous provoquent du stress . Puis à exprimer vos émotions pour <<relâcher>> la pression .                                                                                 Dans votre quotidien, vous pouvez essayer de cultiver un climat plus apaisé dans vos activités , en pratiquant des loisirs qui vous détendent et des activités physiques régulières , si possible en groupe, ou encore une activité de relaxation , du yoga …         Si les effets du stress continuent de peser sur votre bien-être et votre qualité de vie, pensez à en parler avec votre médecin .

    Je gère mon stress


    2 commentaires
  • En 5 questions 

    Vous vous réveillez fatigué, comme si vous n'aviez pas dormi … 

    Et s'il s'agissait de ce fameux syndrome ? 

    1)  Qu'est-ce que c'est exactement ? 

    Il s'agit, pendant le sommeil , de pauses respiratoires pouvant durer de dix à trente secondes , et se répéter près d'une centaine de fois dans les cas extrêmes. Le surpoids, l'obésité, des anomalies anatomiques (palais, langue, mâchoire…) et la prise de tabac ou d'alcool peuvent être à l'origine de ce phénomène d'apnée. L'air , gêné par un obstacle ne peut plus passer correctement. L'oxygène vient alors à manquer, mettant en alerte le cerveau, qui réveille le dormeur afin qu'il puisse reprendre sa respiration.

    2) Quels symptômes doivent alerter ? 

    Soyez attentif aux signaux envoyés par votre corps. D'abord, la fatigue résultant d'un sommeil de mauvaise qualité, entrecoupé de micro-réveils. Elle peut provoquer des troubles de l'attention ou de la mémoire, une irritabilité, une somnolence durant la journée, et s'avérer dangereuse si vous conduisez ou manipulez des machines . Les ronflements peuvent aussi parfois laisser présager d'un syndrome d'apnée du sommeil; tous les ronfleurs ne souffrent pas d'apnée du sommeil, mais quasiment toutes les personnes atteintes d'apnée ronflent .

    3) Comment être certain que l'on souffre d'apnée du sommeil ? 

    En testant votre sommeil grâce à deux examens prescrits par un médecin ORL . La polygraphie ventilatoire nocturne enregistre durant votre sommeil et à votre domicile les mouvements respiratoires, le débit d'air et l'électrocardiogramme. Quand à la polysomnographie, plus complète et réalisée le plus souvent en hospitalisation de nuit, elle comprend en plus un électroencéphalogramme.

    4) Est-ce grave ? 

    Tout dépend du nombre d'apnées par heure de sommeil et des maladies ou risques de maladies associés. L'apnée est considérée légère si elle ne dépasse pas 15 pauses par heure. Si elle se situe entre 16 et 30 pauses, elle est jugée modérée. Au-delà de 30 pauses respiratoires par heure, elle est sévère. L'apnée du sommeil peut être à l'origine d'une fatigue chronique très handicapante au quotidien. Elle peut entraîner aussi des maladies comme l'hypertension artérielle, le diabète de type 2 , l'obésité ou la dépression , générer une perte de libido ou de mémoire, voire provoquer un infarctus . . . 

    5) Quelles sont les solutions ? 

    Selon le degré du trouble, le spécialiste prescrira une orthèse d'avancée mandibulaire Ce dispositif buccal réalisé sur mesure, qui ressemble à un protège-dents ,maintient la mâchoire inférieure en position avancée pour permettre un passage plus fluide de l'air au niveau du pharynx. Il existe en pharmacie des modèles disponibles sans prescription médicale. Pour les cas sévères, une machine à pression positive continue sera nécessaire . Elle assure la ventilation des voies respiratoires par le biais d'un masque positionné sur le nez et/ou la bouche. Comptez un temps d'adaptation au port du masque et au bruit mécanique de la machine. Enfin, la chirurgie peut être envisagée pour les cas extrêmes (malformation maxillo-faciale par exemple). En parallèle, adoptez des règles d'hygiène et diabétiques comme la pratique d'un sport (qui contribue à la perte de poids), baissez la consommation d'alcool ou de médicaments le soir (cause de relâchement musculaire au niveau du pharynx ), et dormez sur le côté .

    Lapnée du sommeil

    Bon à savoir 

    Il existe des applis ( iRonfle , iSommeil, Sleep Better , SleepBot , Sleep as Android …) qui analysent votre sommeil durant la nuit. Cela vous permet de connaître sa durée, ses cycles , sa profondeur ou de savoir si vous bougez, parlez, ronflez. On y trouve de nombreux conseils pour améliorer la qualité des nuits . Moins précises qu'un bracelet connecté, elles ont l'avantage d'être moins chères, voire gratuite .( Texte extrait de la revue Télé-Loisirs )


    votre commentaire
  • Connu pour booster les défenses immunitaires , ce produit de la ruche est recommandé pour rester en forme tout l'hiver .

    la cure de gelée royale

    A quel moment faire une cure ? 

    On peut prendre de la gelée royale toute l'année, mais certaines périodes s'y prêtent davantage. C'est le cas aux changements de saison, juste avant l'arrivée de l'automne ou du printemps, et au cœur de l'hiver, si l'on se sent un peu fatigué et vulnérable aux microbes. Secrétée par les abeilles ouvrières pour nourrir la reine et les larves de la ruche, la gelée royale est très riche en oligoéléments et minéraux (magnésium, calcium, zinc …) ainsi qu'en vitamines du groupe B . Elle contient aussi des substances antibactériennes, de quoi booster les défenses immunitaires et le tonus général. Enfin, elle est également tout indiquée en période de convalescence afin de mieux récupérer .

    Sous quelle forme la prendre ? 

    La gelée royale fraîche est considérée comme le must pour profiter de l'ensemble des bienfaits de ce produit . On peut également miser sur les ampoules buvables , dans lesquelles la gelée royale est souvent associée au miel et à d'autres tonifiants comme le ginseng ou l'acérola . Des gélules à base de gelée royale lyophilisée juste après le récolte existent aussi .

    Combien de temps doit durer la cure ? 

    Elle doit durer au minimum deux semaines et on peut la prolonger jusqu'à deux ou trois mois en cas de grosse fatigue . la gelée royale doit être prise le matin à jeun , à raison de 1 g de produit frais (une petite cuillère adaptée est fournie),  d'une ampoule ou de 1,5 g sous forme de gélules (ce qui représente 2 ou 3 gélules selon la marque) par jour .

    Comment conserver ce produit ? 

    La gelée royale fraîche doit être conservée au réfrigérateur entre 2° C et 5° C (dans la partie haute ou centrale du frigo) . Quant aux gélules et aux ampoules , elles se gardent simplement au sec, à l'abri de la lumière et de la chaleur , par exemple dans un placard .

    Où peut-on l'acheter ? 

    On peut s'en procurer en pharmacie, dans les magasins spécialisés ( qui disposent souvent d'un site en ligne ) , les boutiques bio ou auprès d'un apiculteur. Privilégiez les marques bio , dont la gelée royale est garantie être issue de l'agriculture biologique et certifiées par l'organisme Ecocert France. Il est aussi possible de choisir un produit labellisé par le groupement des producteurs de gelée royale dont le logo <<GRF -Gelée royale française>> garantit le respect d'une charte de qualité , dont la traçabilité. Sachez qu'un produit peu cher est douteux , car les quantités de gelée royale récoltées sont faibles , ce qui en fait une substance rare . Comptez au minimum 30 euros les 10 g pour un pot estampillé GRF. 

    Bon à savoir 

    Attention : ce produit n'est pas sans risque. Si l'on se sait allergique aux piqûres d'abeille ou aux autres produits de la ruche comme le miel , mieux vaut s'abstenir de consommer de la gelée royale . Prudence aussi en cas d'allergie aux pollens , d'asthme ou d'eczéma ; un avis médical est alors indispensable . De manière générale commencez toujours par une petite dose afin de détecter une éventuelle réaction négative . (Texte extrait de la revue Télé-Loisirs )


    2 commentaires
  • . . . Pour bien dormir ? 

    Notre position relève souvent de l'automatisme . Pourtant elle impacte notre santé ; de l'irrigation du cerveau à la stabilité de la colonne vertébrale en passant par l'efficacité respiratoire .

    Vous dormez sur le dos ? 

    Les Plus  C'est la meilleure position pour la colonne vertébrale et donc la moelle épinière , qui irrigue tous les organes du corps .

    Elle diminue le risque de troubles digestifs 

    Le visage n'est pas compressé et moins exposé aux rides prématurées .

    Les moins Dormir sur le dos favorise le ronflement et les apnées du sommeil .

    Quelle position ...

    > Choisir un oreiller plat qui respecte la courbure naturelle du cou pour éviter les douleurs dans les cervicales

    > Le matelas ne doit pas être trop usagé et de bonne qualité pour apporter le bon soutien à la colonne .

    Vous dormez sur le côté ? 

    Les plus la position latérale minimise les problèmes de ronflement.

    Dormir sur le côté soulage les troubles digestifs, notamment le reflux gastro-œsophagien .

    Les moins  La sensation d'engourdissement dans le bras sur lequel on s'endort résultant d'une diminution de l'afflux sanguin .

    Quelle position ...

    > En avançant légèrement l'épaule , on évite de lui faire supporter le poids du corps. 

    > Glisser un oreiller entre les genoux aide à stabiliser la colonne et limite la pression sur les hanches.

    > Les bras resteront en dessous des épaules , on évite notamment de les glisser sous l'oreiller .

    Vous dormez sur le ventre ?

    Les plus Selon différentes études , la position permettrait de prévenir les ronflements mineurs ainsi que certains symptômes d'apnée du sommeil .

    Les moins Dormir sur le ventre accentue le creux entre le bassin et le bas des côtes , provoquant à la longue des douleurs lombaires .

    En tournant la tête pour respirer , on exerce une pression sur les vertèbres cervicales.

    La position accélère l'affaiblissement de la poitrine .

    Quelle position ...   

    > En levant un genou, on ouvre la hanche et on allège la pression sur la colonne vertébrale .

    > Mieux vaut dormir sans oreiller ou avec un oreiller ultraplat  au risque de mettre son cou en hyperextension toute la nuit .

    > Placer un petit coussin sous le ventre permet d'alléger la contrainte sur les lombaires. (Texte extrait de Mon pharmacien & moi mai-juin 2018)

     


    1 commentaire
  • Chez l'enfant et l'adulte 

    Apnée du sommeil (3/3)

    Une machine pour insuffler de l'air (suite)

    En primes , les appareils sont équipés d'humidificateurs chauffants pour palier la désagréable sensation de sécheresse buccale et nasale.<< Portez un masque est loin d'être glamour, mais ça 'affecte pas notre relation de couple  Je l'enfile juste au moment de m'endormir . Ceux qui pense que c'est un "tue-l'amour" se trompent. J'ai retrouvé la vigueur de ma jeunesse ! >> se réjouit Xavier . Nouvelles technologie obligent , ces appareils enregistrent en continu différents paramètres ; durée d'utilisation de la machine, pression, indice résiduel des apnées, fuites éventuelles du masque… Depuis janvier 2018, si le patient  donne son consentement signé, ces données sont transmises quotidiennement grâce à internet , au prestataire de santé. Objectif ? Mieux suivre le traitement pour favoriser son efficacité .

    Apnée du sommeil (3/3)

    Une gouttière pour avancer la mâchoire

    Comment ça marche ? La gouttière est moulée par le dentiste ou l'orthodontiste. Placée comme un dentier au coucher, elle maintient la mâchoire inférieure et la langue en avant  Le but ; faciliter le passage de l'air et éliminer ou diminuer le phénomène d'obstruction . Elle est remboursée à 65 % par l'assurance maladie.  Pour qui ? C'est le traitement de première intention pour les apnées modérées , de quinze à trente événements par heure, et si le patient ne présente aucune maladie cardio-vasculaire. Pour en bénéficier, il faut avoir de bonnes dents, de bonnes gencives, et ne pas souffrir de problèmes au niveau de l'articulation temporo-mandibulaire .                                                                                                                                  Quels résultats ? l'efficacité est estimée à 75 % . Elle nécessite un suivi très régulier. A long terme, la gouttière peut entraîner une inclinaison des dents                                    Quels progrès ? Réalisée sur mesure, la gouttière s'adapte aux particularités anatomiques buccales de chacun pour mieux se faire oublier durant la nuit . C'est une solution particulièrement discrète .

    Vous suspecter une apnée ? 

    Premier réflexe ; consulter votre médecin traitant qui vous conseillera un spécialiste. Bilan clinique d'abord, mais c'est après une polysomnographie ou une polygraphie que le diagnostic définitif est posé. Un appareil muni de capteurs recueille des informations sur le sommeil ,les anomalies respiratoires , le rythme cardiaque et le taux d'oxygène dans le sang . On considère qu'il y a apnée du sommeil quand il y a plus de cinq événements par heure de sommeil .

    Bon à savoir 

    Les médicaments : Il n'en n'existe pas pour soigner l'apnée du sommeil. Les anxiolytiques, les somnifères et l'alcool sont à éviter, car ils entraînent un relâchement des muscles , y compris ceux des voies respiratoires .                                     La fatigue : qui persiste dans le temps chez une personne qui ronfle doit amener à consulter .                                                                                                                                          Le tabac : induit une inflammation au niveau du nez , altérant la respiration . Un sevrage s'impose !                                                                                                                            La position sur le dos : durant la nuit favorise le blocage des voies respiratoires, contrairement à celle sur le côté . La balle de tennis dans une poche cousue au dos du pyjama peut être une solution pour l'éviter .                                                                             La chirurgie : n'est indiquée qu'en cas d'échec de tous les traitements et n'est réservée qu'aux anomalies anatomiques de la sphère ORL , ou maxillo-faciale . (texte extrait de Version Femina)


    1 commentaire
  • Chez l'enfant et l'adulte  

    Apnée du sommeil (2/2)

    Un parcours adapté 

    Le diagnostic établi , des séances de rééducation aident l'enfant à s'acquitter plus habilement des gestes du quotidien . A la maison , la bienveillance est de mise. Il faut lui faciliter la vie en investissant dans des chaussures à scratch ou des chemises sans boutons . Côté loisirs , on évite les activités qui demandent beaucoup de coordination comme le violon et la natation . <<Mais on le laisse opter pour des disciplines comme le théâtre ou l'astronomie , où il sera en compétition positive avec des enfants de son âge et retrouvera confiance en lui .>>Et à l'école ? L'enjeu pour les enseignants est de permettre à l'enfant de suivre les mêmes apprentissages que ses camarades en le libérant des contraintes lies au geste de l'écriture (voir l'encadré ci-dessous ) qui accaparent toutes ses ressources attentionnelles .Attention à faire preuve , ici aussi , de compréhension .L'enfant qui s'entend répéter ; <<Tu n'écris vraiment pas bien >> perdra confiance en lui . Dans ce contexte , le numérique apporte une aide réelle . << On doit  lui permettre de développer tout son potentiel, veiller à ce qu'il se sente apte à mener une scolarité diplômante pour choisir une filière (lettres, histoire, commerce, droit …) ou il sera à l'aise >>, remarque le Dr Mazeau. Dans cet objectif, il ne faut pas hésiter, quand le trouble est important ou associé à d'autres difficultés, à reconnaître le handicap par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), qui peut déclencher de précieuses aides comme le projet personnalisé de scolarisation (PPS), apporter un soutien financier , permettre e bénéficier d'une assistance humaine ou matérielle . <<La dyspraxie ne disparait jamais, mais on peut s'en accommoder à l'âge adulte dès lors que l'on a choisi sa voie, un métier où l'on n'a pas à être habile de ses mains >>, conclut  le Dr Michèle Mazeau .

    Apnée du sommeil (2/2)

    Une machine pour insuffler de l'air 

    Comment ça marche ? Un appareil relié à un masque délivre en continu de l'air sous pression dans le pharynx . L'air ainsi pulsé empêche la fermeture des parois de la gorge . Un prestataire de santé à domicile fournit , installe et entretient le matériel. Tout est pris en charge par l'assurance maladie et la mutuelle. La clé de la réussite ; choisir un masque à son nez , comme une paire de chaussures à son pied. IL en existe de toutes tailles et dans un large éventail (narinaires, nasaux, bucco-nasaux…) Pour qui ? Ce traitement, dit à pression positive continue ou PPC , est devenu une référence pour les apnées sévères (plus de trente événements par heure ) ou modérées quand elles sont associées à des troubles cardio-vasculaires graves . Quels résultats ? Les symptômes diminuent rapidement, à condition d'utiliser la machine au moins quatre heures , idéalement toute la nuit . Contraignant ? Pas pour Xavier dont la vie s'est transformé à 50 ans ; <<Je me réveillais toujours crevé . Maintenant , je récupère vraiment et je suis en pleine forme toute la journée . J'ai repris le sport et j'ai même perdu 10 kg . Je ne peut plus me passer de la machine !>> Et son épouse est rassurée :<<Avant , mon mari s'arrêtait de respirer des dizaines de fois et je guettais avec inquiétude chaque nouvelle inspiration .J'avais peur qu'il n'étouffe. Grâce à l'appareil , nos nuits ont changé . Pour moi, c'est extrêmement tranquillisant.>> Quels progrès ? Les machines actuelles 'ont plus rien à voir avec leurs ancêtres des années 80. Plus petites , elles ressembles à un radio-réveil. Très facile à transporter , elles pèsent moins de 1 kilo contre 10 kilos autrefois. Les marques rivalisent d'ingéniosité pour apporter davantage de confort ; respiration plus naturelle , large gamme de masques … et baisse du niveau sonore , 20 décibels pour une machine à pression classique contre plus de 80pour certains ronflements. 


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique