• ...Qui guérissent . Vos remèdes dans votre cuisine 

    Les herbes et épices ...

    (Source : recettes diététique )


    1 commentaire
  • Le  centre spécialisé de l'obésité du CHU de Poitiers  a créé un livret de recette pour ses patients (photo). L'ambition de cet outil simple et ludique est de proposer des plats faciles à réaliser avec des produits du quotidien , sans utiliser de produits allégés , et avec des couts pas trop élevés .

    Salsa de tomates express 

    Voici  une de leurs recettes : La salsa de tomates express

    Sauce pour accompagner poisson ou viande blanche  

    Ingrédients pour  : 4 personnes :

    Salsa de tomates express

    Mettez les gousses d'ail non épluchées dans un récipient allant au four à micro-ondes

    Versez un filet d'huile d'olive

    Couvrez avec un film transparent et cuisez 2 - 3 mn  

    Epluchez et émincez l'ail

    Versez la chair de tomates dans un bol

    Ajoutez l'ail émincé , un filet d'huile d'olive , un filet de vinaigre , le piment ou le tabasco

    Salez et poivrez puis mélangez bien .

     Suggestions :

    Remplacez les tomates par une boite de ratatouille mixée .

    Peut aussi se consommer frais à l'apéritif avec du pain grillé ou des tortillas. (Source : Equilibre N° 306)

     


    votre commentaire
  • Stimulante , digestive , anti diarrhéique ,stomachique, vermifuge , la sarriette des montagne ne manque pas d'atouts !

    La sarriette

    Avec elle la santé culmine

    Originaire  des régions méditerranéennes , de l'Espagne jusqu'en Albanie , la sarriette des montagnes (Satureja Montana) était connue des Grecs . Pline l'Ancien (1er siècle après J.C ) signalait qu'il ne fallait pas la cueillir avec un instrument en fer pour ne pas altérer ses propriétés . La sarriette était utilisée en gargarisme contre l'angine , associée à l'origan , la menthe, la rue, entre autre . Si cet usage reste d'actualité , la sarriette et toutefois un remède souverain contre les ballonnements , les flatulences ou le sentiment de pléthore , notamment si la nourriture est riche en féculents . Dans ce cas , préparez une tisane en versant une tasse d'eau bouillante sur une pincée de brins frais ou une cuillerée à café de sarriette sèche , couvrez , laissez infuser 10 mn , puis passez .Une tisane à boire après les repas .

    L'herbe anti sieste

    Cette tisane combat aussi la somnolence qui peut s'instaurer à la suite d'un bon repas . Les femmes enceintes, particulièrement incommodées par les ballonnements d'origine digestive , trouveront un soulagement efficace grâce à cette tisane . Vous pouvez également prévenir tous ces désagréments en faisant cuire quelques brins de sarriette avec les haricots verts , les haricots secs, les fèves, et parsemer les pommes de terre cuites avec des feuilles fraîches ou sèches de cette plante . La sarriette des montagnes fait également partie des plantes toniques , celles qui stimulent la vigueur de l'organisme en lui faisant retrouver ses forces  . Ces vertus ont été mises à contribution dans des tisanes aphrodisiaques , avec un certain nombre d'autres plantes , telle que la grande berce , le damiana et  le dictame de Crète . Il existe une autre sarriette , la sarriette des jardins (S. hortensis) dont les propriétés sont identiques à celles de sa cousine des montagnes. Cette dernière est vivace , tandis que la première est annuelle .

    L'aromathérapie

    Entretien avec Cécile Decroix-Laporte Docteur en pharmacie

    La sarriette

    Cette labiée aromatique et connue en médecine populaire pour ses vertus toniques, stimulantes, et antiseptiques .On prescrit aujourd'hui la feuille et les sommités fleuries dans les troubles de la fonction digestive (lenteur , ballonnements) . L'infusion est aussi recommandée en usage local pour la désinfection des petites plaies et l'hygiène buccale (aphtes) . L'aromathérapie moderne remet cette plante à l'honneur ; l'huile essentielle de Satureja Montana L. (ssp. carvacrolifera) est utilisée pour ses propriétés antimicrobiennes et antiasthéniques majeures . Elle est indiquée dans les fatigues nerveuses, hypotensions, infections pulmonaires et génito-urinaire , parasitoses. Attention ! Cette huile est dermocaustique en application cutanée .

     Le petit plus

    Un bain de bouche en cas d'aphtes ou mal de gorge à faire soi-même

    Dans une casserole , portez à ébullition 50g de feuilles de sarriette fraîche dans 1 l d'eau .

    Laissez infuser pendant 30 mn . L'eu doit rester bouillante , n'hésitez pas à remonter la température .

    Filtrez et laissez refroidir cette décoction avant de l'utiliser sous la forme de gargarismes


    1 commentaire
  • Avec ces acides gras non saturés , cette huile peu connue nous veut du bien

    l'huile de maïs

    L'atout anti cholestérol

    Moins connu que les huile d'olive ou  de tournesol , l'huile de maïs représente pourtant une alternative très intéressante . Avec ses 897 kcal aux 100 g , elle est à peine plus calorique que les autres huiles . Elle apporte essentiellement des lipides (99,7 %), mais sa teneur en acides gras saturés reste très faible , seulement 12 % . A l'inverse , elle contient beaucoup d'acides gras polyinsaturés , qui entraînent une baisse du taux de cholestérol . Des effets confirmés par les dernières études scientifiques .

    L'huile de maïs affiche une bonne teneur en vitamine E

    14,6mg pour 100 g, soit la dose quotidienne journalière recommandée . Cet antioxydant protège les cellules de l'organisme , prévient les maladies cardio-vasculaires , la dégénérescence maculaire (œil)et soulage l'arthrite . Etonnamment , l'huile de maïs contient un peu d'iode ; 0,8 µg aux 100 g .

    Sans oublier la vitamine K

    Assaisonnez vos salades d'huile de maïs ; elle contient de la vitamine K1à raison de 2,9 µg /100 g .C'est peu , mais cela est suffisant pour fixer le calcium et maintenir une bonne souplesse des artères . De plus, la vitamine K1 aide à combattre le cholestérol .

    En cuisine c'est l'huile à tout faire

    Elle peut aussi bien servir à assaisonner une salade qu'à confectionner une mayonnaise , car elle ne possède pas de goût très marqué . DE même avec un point de cuisson à fumée à230 °C , elle convient aux fritures .

    Le petit plus

    l'huile de maïs

    l'huile de maïs

    Trituration :  triés et décortiqués , les grains de maïs sont réduit en farine .

    Extraction : La farine est chauffée à 80 °C et pressée . L'huile obtenue est ensuite filtrée pour supprimer les impuretés .

    Raffinage : L'huile passe dans de l'argile blanche qui la rend incolore .

    Une Fanouropita à faire soi-même

    Ce gâteau grec sans œuf et sans beurre est un peu l'équivalent de notre pin d'épice .

    Dans un saladier , mélangez 500 g de farine , 25 cl d'huile de maïs , 1 C à soupe de cannelle , 200 g de sucre , 37,5 cl de jus d'orange , un zeste d'orange râpé, 1 sachet de levure et un peu de bicarbonate de soude .

    Huilez un plat et versez-y la pâte et enfournez 50 mn environ à 180 °c ( t .h 6)

     

     


    votre commentaire
  • Petites mais puissantes

    Ce condiment ne donne pas que du goût à nos plats , il les enrichit également sur le plan nutritionnel .

    les câpres

    Valeur nutritionnelle

    Les câpres sont des boutons floraux cueillis avant leur ouverture et conservés dans le sel ou le vinaigre . Elles sont donc pauvres en calories (29 kcal/100 g) . ais ce condiment est étonnamment riche en nutriments , en composés aux effets antioxydants , en vitamines et en fibres .Les câpres apportent des vitamines A, B2, B3 , B9 et K, et même un peu de vitamine E . Côté minéraux et oligoéléments , cuivre, calcium, magnésium, manganèse et fer sont présents . On se méfiera toutefois de leur teneur élevée en sodium , due à leur mode de conservation .

    Veillez à bien dessaler les câpres avant de les utiliser et à ne pas saler vos plats .

    Du côté des flavonoïdes

    Les câpres se distinguent par la présence de ces composés polyphénoliques , sous la forme de rutine et de quercétine (180mg/100g). Cette dernière présente des effets antibactériens , analgésiques, anti-inflammatoire et anticancéreux reconnus par la médecine .

    Les câpres (avec la livèche)en sont la plus grande source .La quercétine est utilisée pour lutter contre les réactions allergiques (rhinite, asthme, eczéma ...) .

    Mieux vaut prévenir ...

    Selon une étude de l'université de Palerme , les polyphénols des câpres ont un effet antioxydants. Lors de la digestion , ils préviennent l'oxydation des graisses animales et la formation de composés connus pour augmenter les risques de cancer .

    Le petit plus

    Le câprier ( Capparis spinosa )

    les câpres

    Culture :   Cette plante vivace arbustive est répandue dans le bassin méditerranéen à l'état spontané . Sa préférence va aux sols neutres à alcalins bien drainants .

    Exposition :  Plein soleil .

    Arrosage :   Aucun .

    Multiplication :   Par semis ou bouturage

    Une sauce tartre à faire soi-même

    Commencez par réaliser une mayonnaise .

    Ajoutez en proportions égales 3 C à café de câpres dessalées puis émincez , des cornichons au vinaigre coupés en brunoise , une petite échalote émincée , du persil ( ou estragon, cerfeuil , pimprenelle ...).

    Ajoutez un jus de citron .

    Salez , poivrez et mélangez .

    Réfrigérez avant de servir .

     

     


    1 commentaire
  • Cette épice est non seulement riche en couleur et en saveur, mais elle protège également votre corps. Le curcuma peut être consommé et aussi appliqué en externe, ce qui en fait un excellent choix pour lutter contre les bactéries. Pour de plus grands bienfaits, en utilisant les propriétés de deux agents antibactériens très efficaces, vous pouvez mélanger du curcuma et du miel et faire une pâte à appliquer directement sur la peau.
    A noter que le curcuma sera associé au poivre, ou au gingembre pour un complet développement de ses excellentes propriétés.
    Vous pouvez protéger votre corps contre les infections et les maladies  à bactéries en utilisant ces remèdes sûrs et naturels disponibles dans la plupart des cuisines. Protégez votre corps sans pilules de prescription en utilisant du miel, de l’origan, de l’ail, de l’échinacée et du curcuma.

    Le curcuma

    Valeur nutritionnelle  pour  100 grammes

     Calories 354

    Lipides 10 g 
    Acides gras saturés 3,1 g 
    Acides gras polyinsaturés 2,2 g 
    Acides gras mono-insaturés 1,7 g
     
    Cholestérol 0 mg 
    Sodium 38 mg 
    Potassium 2 525 mg 
    Glucides 65 g 
    Fibres alimentaires 21 g 
    Sucres 3,2 g 
    Protéines 8 g 
      Vitamine A 0 IU Vitamine C 25,9 mg
    Calcium 183 mg Fer 41,4 mg
    Vitamine D 0 IU Vitamine B6 1,8 mg
    Vitamine B12 0 µg Magnésium 193 mg

    Le curcuma


    2 commentaires
  • De l'Asie à la Méditerranée, du riz cantonais au riz au lait , du rizotto à la paella , les cuisines du monde sont folles de lui

    Un grain au succès débridé

    L'Asie , où le riz est cultivé depuis plus de 10 000 ans , assure toujours plus de 90 % de la production mondiale . Et les rizières y ont façonné les paysages les plus typiques .Malgré ses besoins en chaleur  et en eau qui le lient aux zones tropicales et subtropicales , ce grain exotique est introduit en Occident lors des conquêtes d'Alexandre le Grand au IVe siècle avant J-C.  Aujourd'hui , produit aux Amériques, en Afrique et en Europe méditerranéenne , le riz ( avec 450 millions de tonnes par an ) est la première céréale cultivée pour l'alimentation humaine (la troisième en valeur absolue , derrière le maïs et le blé ) .

    Sa culture chez nous , initié par Henri IV , s'est vraiment développée au XIXe siècle . Premier producteur de céréales en Europe , la France n'est qu'au cinquième rang pour cette denrée ( derrière l'Italie, l'Espagne, la Grèce et le Portugal) . Mais elle lui offre l'un de ses plus précieux territoires pour écrin .

    La Camargue , un terroir exotique

     A défaut de chaleur et de mousson tropicales , le riz a trouvé dans le delta du Rhône assez d'eau et de soleil pour s'y créer un triangle d'or ! Les travaux d'endiguement du Rhône , contre les crues et la forte salinisation des sols qui s'ensuit , suscitent au XIXe siècle l'essor de la riziculture . En grande consommatrice d'eau douce , elle permet d'utiliser celle du fleuve et de dessaler le terres camarguaises .

    À la fin de la seconde guerre mondiale , la pénurie alimentaire et le plan Marshall créent un nouvel élan . Par le nivellement des sols , l'aménagement de canaux d'irrigation et de drainage , la qualité des rizières et des grains s'améliore, jusqu'à l'obtention d'un label IGP en l'an 2000 . En devenant une terre de riz , la Camargue assure aussi sa richesse et sa biodiversité . Pour le bonheur  de ses chevaux , taureaux et flamants roses , des camarguais et des touristes .

    En couleurs

    Le riz , il a du bol !

    Les riz de Camargue  IGP ( 100 000 tonnes par an ) satisfont 30 % de notre consommation annuelle et notre goût de la variété . Il y a les riz longs, à la tenue parfaite dans les plats en sauce et les salades , et les ronds pour les sushis et les riz au lait .

    Mais aussi les médium pour les paella et rizotto les très longs parfumés (mais pas de basmati , une exclusivité indo-pakistanaise ) pour accompagner poissons et plats exotiques et les riz complets brun, noir ou même rouge pour la santé et le plaisir des yeux !

    Le petit plus

    Arles concentre chaque année les fêtes à la gloire de la culture et des trésors camarguais avec la féria du riz , les prémices du riz et la Camargue gourmande , multipliant les occasions de savourer le riz avec une bonne gardiane de taureaux camarguais .

    ( plus d'info : Office de Tourisme ; 04 90 18 41 20 ).

    Pour découvrir la Camargue autrement : les 230 riziculteurs vont bientôt ouvrir une route du riz pour nous présenter leurs précieux grains et nous expliquer leur savoir-faire complexe sur ce terroir unique dominé par l'équilibre fragile entre la terre et l'eau , ils vous accueilleront chez eux dans le cadre de tables et chambres d'hôtes . Prêts dés le printemps 2015n, ils peuvent être déjà contactés pour de visites

    plus d'infos : http://www.rizdecamargue.com

    Voir aussi l'article :   http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-riz-a114609170


    1 commentaire
  • On ne se contente pas d'en mettre un peu dans les épinards . Il est le pilier de notre gastronomie et on l'aime à la folie .

    Le beurre

    C'est pourquoi : Avec le beurre , tout est meilleur

    Le beurre fait aujourd'hui partie de nos aliments de base , qu'on emploie à toutes les sauces .

    Le froid lui va bien

    Le beurre

    L'histoire de cette matière grasse extraite du lait et travaillée mécaniquement (à la baratte , voir photo ci-dessus) débute avec  la domestication des vaches , il y a dix mille ans .  La plus ancienne trace écrite , ou plutôt gravée sur une plaque de calcaire sumérienne gardée au musée de Bagdad , date de 2500 ans avant J-C. Pendant l'antiquité , Grecs et Romains ne sont pas conquis par ce produit qu'ils jugent juste assez bon pour les <<barbares>> . C'est d'ailleurs à cause de ce dégoût que la Gaule , puis la France , va longtemps le mépriser au profit du lard , du saindoux et de l'huile d'olive .Ce n'est qu'au XVIIe siècle , avec le raffinement dans la cuisine , que le beurre s'impose , notamment dans les sauces (beurre blanc, roux, noisette, noir) . Mais il est difficile à conserver et reste une denrée chère réservée aux classes aisées .

    Ce sont les habitants du Nord de l'Europe qui avaient trouvé le moyen le plus efficace :l'assaisonner d'ail haché et l'enfermer dans de barils de bois enterrés dans les tourbières . La pasteurisation et l'invention du réfrigérateur à gaz comprimé dans les années 1870 vont faire bondir sa popularité !

    Le breton et son goût salé

    Même si le pays est coupé en deux -cuisine au beurre dans le Nord , à l'huile d'olive dans la Sud -, la France en est la première consommatrice , avec huit kilos par personne et par an .Et une grande productrice ! Des crus , des pasteurisés, de baratte  (les plus parfumés) , de terroir (dont trois ont une AOP) et , même s'ils contiennent tous du sel pour leur conservation , des beurres doux (le moins possible) , des demi-sel (entre 0;5 et 3%) ou des carrément salés  plus de 3 %). C'est le cas , depuis toujours du beurre breton . Pourquoi ? Pas seulement parce que le salé est meilleur pour accompagner coquillages et fruits de mer ou que sans lui le kouign-amann n'existerait pas , mais parce que la Bretagne , exonérée de gabelle ( impôt sur le sel) , a continué à saler son beurre alors que le reste du pays se mettait au doux !

    Cru ou cuit

    Après l'huile , le beurre est , avec ses 80% de lipides , la plus riche des matières grasses alimentaires . Formidable exhausteur de goût , il est indispensable dans les sauces en pâtisserie, pour les viennoiseries et les pâtes à tarte . Evitez de le chauffer à vif , c'est mauvais pour lui . . . et nous ! Si vous le tartinez sur du pin , choisissez le haut de gamme .

    Le petit plus

    L'argent du beurre

    l le vaut bien lorsqu'il s'agit des meilleurs barattés dans les règles de l'art et . . . malaxés à la main ! Goûtez ceux de la maison Bordier qui fabrique , près de Rennes , des beurres salés mais aussi des doux, des demi-sel, des parfumés, aux algues ou au yuzu ( agrume asiatique). . .

    Le beurre

    La maison du beurre

    A Saint-Malo (restaurant , boutique, musée )

    Infos : 02 99 40 88 79 , ou http://www.lebeurrebordier.com

    Laissez-vous aussi tenter par

    L'un de ces beurres de terroir bénéficiant d'une AOP ; Isigny (en Normandie) , Bresse ou Charente-Poitou , dont le fameux beurre d'Echiré (Deux-Sèvres), l'un des plus réputés du Monde . Le préféré du Président et de la reine d'Angleterre est vendu jusqu'au Japon , où l'entreprise a déjà ouvert deux boutiques ! ( source : téleloisirs . photos du net )

    Le beurre


    2 commentaires
  • Régime sans gluten : Info ou intox ?

    Depuis que les stars ont déclaré suivre ce régime et se sentir mieux, de nombreux Occidentaux sont passés au régime sans gluten et les Français n'échappent pas à la mode ; il seraient environ 20 % à tenter l'expérience . A tort ou à raison ?

    Le gluten (3)

    Il existe une maladie qui justifie un régime sans gluten , c'est la maladie cœliaque , due à une intolérance au gluten . Même si elle n'a rien d'une malade rare -environ 600 000 Français sont concernés - cette affection ne touche que 1 % de la population générale .

    Trop de Français suivent ce régime pour rien

    Sur 20 % de Français qui suivent un tel régime , cela signifie donc qu'environ 19% d'entre eux le suivent sans raison médicale . En effet , l'idée selon laquelle le régime sans gluten serait meilleur pour la santé qu'un régime normal et équilibré chez une personne indemne de toute maladie cœliaque , ne repose sur aucune base scientifique ; c'est juste une mode , heureusement sans danger . Etant donné que l'on n'a pas besoin de gluten pour vivre , ce régime n'a aucune conséquence , sauf sur le plan social , car il reste contraignant .

    A l'inverse , de nombreux Français relevant de ce régime ne le suivent pas ; ceux atteints d'une maladie cœliaque car ils ne tolèrent pas l'ingestion du gluten , ou plus exactement , sa fraction alpha gliadine .En raison d'une augmentation de la perméabilité intestinale , cette molécule passe la muqueuse , subit des transformations et provoque une réaction inflammatoire . Sur 600 000 Français vraisemblablement atteints de la maladie cœliaque , seulement 150 000 en ont connaissance ; autrement dit, quelque 450 000 Français passent à côté de ce régime qui leur serait pourtant bénéfique .

    Une maladie trop souvent discrète

    Huit fois sur dix, l'affection est peu parlante sur le plan clinique et continue donc d'évoluer en silence ou avec des signes banaux comme des perturbations du transit intestinal , des ballonnements , une fatigue ou des aphtes dans la bouche . Dans 20 % des cas seulement , diarrhée graisseuses , douleurs abdominales et manque de vitamines , de fer et de calcium en raison d'une mauvaise absorption au niveau de l'intestin grêle , donnent l'alerte .

    Mais une maladie potentiellement grave

    Qu'il s'agisse de formes discrètes ou parlante , toutes les maladies cœliaques peuvent engendrer des complications ; une anémie par manque de fer , une déminéralisation osseuse par carence en calcium , d'autres maladies auto-immunes comme un thyroïdite , un diabète insulinodépendant ou des complications beaucoup plus grave tels que le lymphome de l'intestin et l'adénocarcinome du grêle qui sont deux formes de cancer .

    Un test de dépistage à faire au moindre doute

    La recherche d'anticorps dirigés contre le gluten (anticorps anti transglutaminase ) , si elle est positive , rend le diagnostic fort probable et doit donc être demandée au moindre doute (examen pris en charge par la sécurité sociale ). Une fibroscopie avec biopsie duodénale permet alors de confirmer le diagnostic car si la maladie cœliaque il y a , une atrophie de la muqueuse intestinale est retrouvée  Comme le risque familial est de 10 % , les descendants se voient également proposer la recherche d'anticorps .

    Régime sans gluten à vie en cas de diagnostic positif

    En cas de maladie cœliaque avérée , le régime sans gluten a démontré qu'il pouvait réduire les risques de complications malignes , osseuses et la survenue de maladies auto-immunes , associés à cette affection . Même s'il est assez contraignant puisqu'il repose sur l'éviction définitive de tous les aliments à base de blé, d'orge ou de seigle , il est parfaitement justifié dans ce contexte . Et les résultats , lorsqu'il est bien suivi ,ne se font pas attendre ; pour ceux qui avaient des symptômes gênants , ils ne tardent pas à disparaître . Après dix ans de régime sans gluten , le risque accru de cancer a même disparu . Seul bémol; pour la déminéralisation osseuse , cela dépend à quel âge la maladie cœliaque a été prise en charge car étant donné que l'os se constitue jusqu'à l'âge de vingt ans , si le régime sans gluten a débuté plus tard , on loque la déminéralisation osseuse , sans toutefois regagner l'os .

    Source :Haute autorité de santé : www.has-sante.fr/pottail/uploed/doc/application/pdf/synthese_mladie_coeliaque.pdf.

    journee mondiale de la maladie coeliaque .ameliorer le dépistage : www.lequotidiendumedecin.fr/actualité/santé-publique/ameliorer-le-depistage.


    3 commentaires
  • Connu pour rehausser la saveur des aliments , ce condiment possède de nombreux atouts pour la santé .

    Le point avec Raphaël Gruman , nutritionniste

    Voici 7 bonnes raisons de l'inviter

     1) Il améliore la digestion

    Le vinaigre contient des enzymes chargées de découper les protéines en acides aminés , afin de faciliter leur assimilation . Résultat , une digestion plus simple et plus rapide . Attention ! Au-delà de 8 à10 cuillères à soupe par jour , il peut favoriser l'émergence d'ulcérations de l'estomac .

    2) Il limite le diabète de type 2

    On sait que cette maladie se caractérise par un dysfonctionnement du pancréas qui n'arrive plus à fournir la bonne quantité d'insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang . Or une étude parue dans the Européan Journal of Clinical Nutrition , a montré que l'ajout de 2 à 4 cuillères à soupe de vinaigre à un repas contenant des glucides ( pain blanc ) freinait l'augmentation de ce sucre sanguin , et donc la libération d'insuline qui en résulte . Un bénéfice lié à la présence d'acide acétique , qui bloque l'activité des amylases , ces enzymes chargées de découper les glucides en glucose . Du coup , les sucres pénètrent plus lentement dans le sang , entraînant moins de pics de glycémie . De plus ,une partie n'est pas absorbée par l'organisme et est éliminée dans les selles .

    3) Il renforce l'ossature

    Ajouter du vinaigre à son alimentation augmenterait la solidité du calcium , donc son absorption par l'intestin . Une façon simple d'avoir des os plus solides et de prévenir l'ostéoporose , qui se caractérise par une perte de la masse osseuse .

    4) Il fait la chasse aux bactéries

    Un petit verre dilué dans une bassine d'eau permettrait d'en faire l'allié des femmes enceintes non immunisées contre la toxoplasmose , en éradiquant les bactéries des fruits et des légumes . Une action confirmée par une étude franco-américano-vénézuélienne (In revue mBio , en février 2014)  , qui révèle que l'acide acétique tue les mycobactéries responsables , entre autres de la tuberculose et de la lèpre . Ainsi des souches tuberculeuses en contact avec de l'acide acétique dilué à 6 % ont été tuées en 30 mn , alors qu'elles sont extrêmement résistantes aux médicaments .Une solution naturelle et économique qui intéresse les scientifiques , notamment en milieu hospitalier afin de stériliser le matériel médical .

    5) Il préserve de l'hypertension

    Selon une étude japonaise de 2001 menée sur des rats hypertendus , l'acide acétique contenu dans le vinaigre permettrait de diminuer l'action de la rénine , une enzyme qui a pour propriété de contracter les vaisseaux et d'augmenter ainsi la pression sanguine . Résultat, un risque diminué d'artériosclérose , donc d'accident cardio-vasculaire .

    6) Il aide à prévenir les maladies neurodégénératrices

    De nombreux travaux indiquent que la consommation d'aliments riches en antioxydants pourrait être un élément important dans la prévention de maladies neurodégénératrices . Or le vinaigre contient 600 m/litre de composés phénoliques , de puissant antioxydants qui neutraliseraient les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules de l'organisme  Il participerait ainsi à la prévention de maladies telles qu'Alzheimer et Parkinson .

    7) Il affine la silhouette

    Dans la mesure où le vinaigre diminue l'index glycémique des aliments et la réponse insulinique qui s'ensuit , il apporte une grande satiété et réduit l'appétit au repas suivant . Une étude japonaise de 2009 ( In Bioscience,Biotechnology , and Biochemisty ,2009 ) , menée sur des personnes en surpoids , a montré que 30 ml de vinaigre par jour permettait de perdre en moyenne 1,7kgau bout de trois mois .

    Gare aux bains de bouche

    C'est un remède de grand-mère connu pour préserver des gencives saines : se rincer la bouche avec du vinaigre de cidre après s'être brosser les dents . Une étude britannique , menée auprès de 2385 adolescents de 14 ans , a néanmoins démontré que désinfecter régulièrement ses gencives avec du vinaigre - surtout s'il est pur- pouvait augmenter l'érosion des dents et l'usure de l'émail . A la clé , des risques d'hypersensibilité dentaire .

    Le petit plus

    C'est le vinaigre de cidre qui contient le plus d'acide acétique , à l'origine de la plupart de ses bienfait . ( Source : version Femina)

    Le vinaigre


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique