• Saine source d'énergie

    La semoule de blé

    Sous toutes ses formes et à tout moment de la journée , elle remplit des fonctions indispensable à la croissance .

    Il n'y a pas de hasard . . . Si le blé est consommé depuis la nuit des temps , c'est que l'homme y a trouvé la réponse à ses besoins nutritionnels majeurs . La semoule de blé dur nous procure , tout comme la farine et les grains entiers , de l'énergie : 350 kcal / 100 g .  Elle est aussi riche en glucides : 77,5 g / 100 g , mais pauvre en graisse avec seulement 12 g / 100g de lipides .

    Contrairement aux idées reçues , ce n'est donc pas la semoule de blé qui fait grossir, mais plutôt ce que l'on consomme avec . La semoule constitue une excellente source de potassium , qui sert entre autres à équilibrer le pH du sang . citons ses apports en magnésium , qui améliore le fonctionnement musculaire , et en phosphore , bon pour les os . Quant à sa teneur en vitamines B ( B1, B2 et B6 ) , elle est loin d'être négligeable .

    Et en cuisine ?

    La semoule ne se retrouve pas que dans les gnocchis à la romaine ou le couscous. Elle rentre dans la fabrication des pâtes . . . En entrée , on la retrouve dans les potages qu'elle permet d'épaissir et de faire des bouillies pour les enfants . En dessert , on ne présente plus les gâteaux de semoule .

    Des fibres à gogo

    L'un des intérêt de la semoule de blé st sa richesse en fibres ( 4 g pour 100 g ) . Celles-ci facilitent le transit intestinal et apportent plus rapidement une sensation de satiété .

    Un dessert à faire soi-même

    Portez à ébullition 1 l de lait dans une casserole .

    Ajoutez ensuite 100 g de sucre , 100 g de raisins secs et 1 gousse de vanille .

    Pensez à fendre la vanille en deux pour en obtenir toute sa saveur .

    A ébullition , retirez la vanille et versez 100 g de semoule de blé en pluie .

    Faites cuire à feu doux sans cesser de remuer jusqu'à ce que la préparation s'épaississe .

    La semoule absorbe tout le lait en 5 à10 mn .

    Laissez refroidir avant d'ajouter le jaune d'œuf .

    Versez le tout dans des ramequins .

    Le petit plus

    Le blé dur (triticum turgidum)

    La semoule de blé

    Culture . Le semis se pratique en automne ou au printemps . Plantez une grain à 2 cm de profondeur tous les 3 cm

    Arrosage . Le blé dur n'st pas exigeant en eau ; il aime les climats chauds et secs .

    Récolte . Les épis se moissonnent fin juillet ou début août .


    2 commentaires
  •  Le grand épeautre , bien plus riche que le blé

    L'agriculture industrielle s'est détournée de ce blé , alors que ses qualités nutritionnelles sont supérieures à celle du froment

    Le grand épeautre

    Cette céréale a une histoire ancienne qui se confond avec les débuts de l'agriculture dans la zone du croissant fertile .Malheureusement , la mécanisation des moissons , grâce à l'invention de la moissonneuse -batteuse , a favorisé le froment ou blé tendre  ( triticum aestivum ).

    Le grain d'épeautre a un enveloppe dure ( les glumelles ) qui nécessite une opération supplémentaire pour être retirée . Ce qui était une qualité appréciée en agriculture biologique ( les moisissures n'atteignent pas le grain )est devenu un défaut pour l'industrie .

    Le grand épeautre est plus digeste et plus riche que d'autres variétés de blé en protéines , fibres ( 4 g pour 100 g ) , vitamines et minéraux , notamment en magnésium , manganèse et phosphore

    Comme le son contient davantage d'oligo-éléments 

    que le grain lui-même , il est préférable , pour des raisons nutritionnelles , de consommer l'épeautre sous sa forme complète . Une farine affichant un  taux de blutage égal ou supérieur à T110 est une farine complète .

    Un pain très complet

    Le grand épeautre

    Les Français ne consomment pas assez de fibres alimentaires : environ 18,8 g par jour . Le pain complet ( l'épeautre riche en gluten est une céréale panifiable ) en est particulièrement pourvu aux côtés des légumineuses ,fruits et légumes .

    Le petit plus

    L'épeautre  ( triticum spelta )

    Le grand épeautre

    Culture : Le grand épeautre est adapté aux climats froids et humides . Semé en automne , il préfère les sols profonds et bien drainés . Son exigence en azote est moindre , comparée à celle du blé tendre , et sa récolte bien plus tardive que celle des blés d'automne .

    Exposition : Plein soleil

    Arrosage : Si nécessaire

     


    1 commentaire
  • Une source alimentaire

    Ce champignon n'est pas un complément , mais un aliment à part entière .

    La levure

    C'est Louis Pasteur qui découvrit que la fermentation était le fait de micro-organismes vivants , capables de se reproduire très rapidement .Champignon microscopique , Saccharomyces cerevisiae, est plus connu sous l'appellation de levure de bière ou levure du boulanger . Cette dernière ne doit pas être confondue avec la levure chimique , employée comme agent levant . On trouve dans le commerce des levures maltées .Séchées et désactivées , sous forme de paillettes ou compressées en pastilles , celles alimentaires recèlent une exceptionnelle valeur énergétique ( 362kcal pour 100 g ) et nutritionnelle ( acides aminés essentiels notamment ) .

    Ainsi , nombre de végétariens et végétaliens consomment assidûment de la levure pour bénéficier des vitamines du groupe B et des protéines que d'autres trouvent dans des produits carnés .

    Meilleure source de fibres qui soit

    La levure en contient 25 g pour 100 g . Côté oligoéléments , zinc, cuivre, manganèse , magnésium, phosphore et fer sont présents en force . Si vous êtes convaincu , il ne reste  plus qu'à vous habituer à son goût plus ou moins agréable , qui rappelle un peu celui du fromage.

    Toutes sauf B12

    Les vitamines du groupe B participent à l'assimilation des sucres , à la construction musculaire , à l'équilibre du système nerveux , ainsi qu'à la beauté de la peau , des cheveux et des ongles . Elles se trouvent toutes dans la levure , sauf la vitamine B12 , qui est supplémentée le plus souvent .Vérifiez sur l'étiquette des produits .

    Faire un fond de sauce à base de levure

    En cuisine , la levure maltée sert de fond de sauce . 

    Faites fondre dans une casserole à feu doux 4 cuillerées à soupe de levure avec une noix de beurre ou de margarine .

    Ajoutez de l'eau en fonction de la consistance et de la quantité de sauce souhaitée .

    Le petit plus

    La levure maltée ( saccharomyces cerevisiae )

    La levure

    Production . Ce champignon unicellulaire est cultivé sur des produits cellulosiques et sucrés . Il est ensuite chauffé à plus de 40° c et déshydraté pour devenir inactif et se conserver .

    Conservation . La levure déshydratée se conserve une année à température ambiante et au sec .


    votre commentaire
  • La plus envoûtante des épices

    Qu'elle rappelle la douceur des desserts d'enfance ou la force des plats exotiques , cette gousse séduit par son irrésistible parfum .

    La vanille

    La gousse de vanille verte est indolore (photo ci-dessus). Les arômes se développent après de longs mois de séchage et d'affinage .

    Madagascar 1er producteur

    Comme le cacao , avec lequel elle forme un joli duo , la vanille vient du Mexique . Elle entrait dans la composition du << xocoatl >>, la boisson épicée que les Aztèques offraient aux conquistadors . Les premières tentatives d'implantation de cette plante sur d'autres terres échouèrent . Et pour cause : la vanille est fécondée par un abeille spécifique à sa région d'origine . Ailleurs , cela nécessite une intervention manuelle pour mettre en contact les parties mâle et femelle de la fleur .

    Pour la petite histoire , ce serait un jeune esclave réunionnais , Edmond Albius dont le maître était botaniste , qui aurait découvert ce procédé de fécondation . En 1964 , le label<<vanille Bourbon >> est créé pour distinguer la production des Îles de l'océan indien ( la Réunion , Madagascar, les Comores ) de celle du Mexique , d' Indonésie ou de Tahiti . Aujourd'hui Madagascar fournit près de deux tiers de la production mondiale . 

    Une préparation délicate

    Chaque terroir offre des parfums différents . Mais la qualité d'une gousse de vanille dépend avant tout de son processus de fabrication . Pour passer de la fleur à la gousse noire et parfumée , de nombreuses étapes manuelles sont nécessaires .

    La gousse verte est bonne à récolter environ neuf mois après fécondation . Après échaudage ( trempage dans de l'eau chaude ), étuvage et séchage au soleil , elle est mise en affinage pour plusieurs mois afin de développer tous ses arômes .

    Après un triage rigoureux , seules les plus belles gousses seront commercialisées entières  (photo ci-dessous ) .

    Les autres seront utilisées par l'industrie pour confectionner extrait liquide et sucre vanillé , notamment .

    La vanille

    Arôme naturel ou de synthèse

    Une bonne gousse est charnue , bien noire , brillante , souple ( on doit pouvoir l'enrouler autour de son doigt sans la casser ) et , bien sûr , parfumée .C'est dans un bocal en verre , à l'abri de la chaleur , qu'elle se conserve le mieux .

    Parmi les produits aromatisés à la vanille , il faut distinguer ceux contenant de l'extrait naturel de vanille de ceux agrémentés d'un arôme de synthèse , la vanilline . Celle-ci n'est qu'une des quelques 180 molécules aromatiques de la vanille , qu'on a réussi à recréer en laboratoire .

    La vraie vanille offre  un parfum beaucoup plus subtile et complexe que cet ersatz . Lisez donc les étiquettes et ne payez pas au prix fort un produit industriel !

    Le petit plus

    Visiter une vanillerie . C'est sur la côte est de l'île de la Réunion , la <<côte au vent >> , la plus arrosée , que se trouvent les plantations de vanille . Celle du domaine du Grand Hazier , à Sainte-Suzanne , propose des visites guidées , du lundi au samedi  . Après une petite vidéo d'introduction d'une dizaine de minutes , toutes les étapes de la production présentées , de la plantation jusqu'à l'atelier de triage des gousses , installé dans les anciennes écuries . Bien sûr , le parcours se termine par un passage dans la boutique , où sont vendus gousses, vinaigre, sirop , sucre, confitures ... Le tout parfumé à la vanille .

    La vanille

    Plus d'info : La Vanilleraie , Domaine du Grand Hazier : tel 0262 2307 26  ou http://www.li-sandbox.com

     


    1 commentaire
  • Une épice qui vaut de l'or

    Le pistil rouge et cramoisi du crocus , cette jolie petite fleur mauve , donne une épice rare .

    Le safran

    C'est un grand magicien de la couleur , qui n'a pas son pareil pour illuminer sauces , mets et recettes salées ou sucrées .

    Une fleur pour berceau

    Son prix , qui en fait l'épice la plus chère du monde , et sa couleur lui ont valu le surnom d'or rouge . La botanique lui offre un brin de poésie : dans la jolie fleur mauve d'un crocus ( crocus sativus ) , il est l'extrémité ( stigmate ) rouge cramoisi du pistil à trois fourches . D'origine moyen-orientale , c' est pourtant en Grèce que sa culture débute il y a plus de 4000 ans , comme l'attestent des fresques crétoises de l'époque minoenne . Elle va s'étendre en un large bandeau eurasiatique , de la Méditerranée jusqu'au ... Cachemire !

    Le safran s'impose dans des civilisations aussi différentes que l'Iran , l'Inde , l'Espagne, le Maroc. Producteurs historiques , ces pays dominent encore le marché mondial actuel ( 150 tonnes environ ) . Et s'il continue de colorer le riz de la paella espagnole , le chelow Kabab Iranien ,tajines et keftas marocains ou biryanis indien , ce n'est plus lui qui teint les robes couleur safran des moines bouddhistes , mais le curcuma , moins onéreux!

    Une récolte du bout des doigts

    Sa popularité planétaire , il la doit aussi à ses petits arrangements avec le climat : chaleur sèche , pluies de mousson , soleil intense et hiver glacial , tout lui va ! Dès lors , on ne s'étonne de rien . ni que l'un des plus chic soit le safran de Mund ( 3 kg par an ) cultivé depuis le XIVe siècle dans le canton du Valais , en suisse ! Ni qu'un village français Boynes , dans le Gâtinais ait été capitale mondiale du safran quatre siècles durant ! jusqu'au XIX e siècle , la France en produisait 30 tonnes par an . Rien à voir  avec le volume actuel d'une dizaine de kilos ! Après une éclipse totale au XXe siècle , il refleurit en effet du Gâtinais à la Provence , de la Creuse au Quercy et du golfe du Morbihan aux volcans d'Auvergne !

    Il faut 150 000 fleurs pour un kilo de safran . En une heure , une personne peut en cueillir 100 à 1500 ou prélever de ses doigts délicats 500 stigmates . Enfin , la courte période de floraison en octobre ( deux à quatre semaines ) impose de faire vite ... Une vraie folie douce à l'ère de la mécanisation !

    Une pointe suffit

    Star des cuisines orientales , il est aussi l'enjoliveur de la bouillabaisse et de sa rouille . Et son parfum subtil peut se glisser partout , y compris dans les desserts !

    Préférez-le en filaments , plutôt qu'en poudre facile à falsifier ( mélangée avec carthame , curcuma ou ... de la brique pilée !) Surtout ne mégotez pas sur le prix , même à 30 euros le gramme , il en faut dix fois moins pour parfumer un plat !

    Le petit plus

    Le musée du safran à Boynes pour en savoir plus sur <<l'or rouge >>qui fit la gloire de ce bourg près de Montargis , dans le Gâtinais , berceau du safran ,la culture du crocus est relancée en 1988 et le musée créé la même année  ( 02 38 33 14 81 )

    Le safran

    Une affaire de femmes ! Depuis trois ans , Claudine Rabin  (photo )cultive deux champs à Séné  (golfe du Morbihan ) pour 500 g de safran délicieux . Encouragée par Olivier Roellinger , expert des épices , elle travaille avec les chefs étoilés bretons . S comme Safran , en épicerie fines , vente directe et visite sur rendez-vous ( 06 72 32 43 17 ou http://www.s-commesafran.fr )

    Véronique Lazérat , dans la creuse , est à la tête de la plus grande safranière française . Participation à la cueillette en octobre prochain ( 05 55 82 35 40 )


    1 commentaire
  • La moutarde de Dijon , et surtout d'ailleurs !

    Le condiment le plus consommé dans le monde , après le sel et le poivre , a une histoire qui ne manque pas de piquant !

    La moutarde

    Classique ou aromatisée , la moutarde s décline à l'infini pour mieux enchanter le palais des gourmets .

    La fabuleux destin d'une petite graine

    Plante de la famille des brassicacées , la moutarde est repérée depuis des millénaires en Chine , en Inde et autour de la Méditerranée . Egyptiens , Grecs et Romains appréciaient les vertus thérapeutiques de ses petites graines qui , broyées , donnaient aussi du goût aux aliments .

    Introduite en Gaule dès l'Antiquité , sa culture se répand partout , spécialement dans les régions de vignes . Car , pour fabriquer la moutarde de table , elle fait bon ménage avec les produits dérivés du raisin : vinaigre, moût ... 

    C'est d'ailleurs en Bourgogne vers 1750 , que le dijonnais Jean Naigeon à l'idée de remplacer le vinaigre par du verjus ( jus de raisins verts ), dont l'acidité exalte le piquant des graines de moutarde brune , créant ainsi la plus célèbre e la plus forte de toutes , celle de Dijon .

    Recettes et terroir

    Rançon de la gloire , la recette est copiée un peu partout et, en 1937 , un procès scelle le sort de la fameuse moutarde de Dijon : elle est un excellent procédé de fabrication , mais pas l'exclusivité , d'un terroir d'origine protégée , pire : depuis le départ en 2009 de la dernière entreprise , Amora-Maille , on ne fabrique plus de moutarde à Dijon ! En  bourgogne , cela a fini par leur monter au nez ! La moutarderie Fallot et quelques confrères bourguignons ont donc relancé la culture de la graine de moutarde , disparue ici comme ailleurs vers 1950 ( remplacée par des importations du Canada ) . En broyant à la meule de pierre avec du vin blanc aligoté de Bourgogne , ces graines cultivées en terre bourguignonne, ils relancent le produit magnifique qui trônait au Moyen-Âge sur les tables des ducs. Et obtiennent en 2009 le label IGP , qui attache enfin une moutarde à son terroir d'origine , c'est la << moutarde de Bourgogne >> . 0 la différence de celles de Meaux ( en grains ) , de Reims ( au vinaigre de champagne)ou de Charroux (au vin blanc de Saint-Pourçain ) qui ne sont que de savoureuses recettes .

    Au Parfum

    Rien de mieux  qu'une moutarde de Dijon classique pour faire la mayonnaise, accompagner une viande rouge grillée , relever la cuisson mijotée des viandes blanches et volailles ... Mais les moutardiers , encouragés par les chefs cuisiniers rivalisent d'imagination pour créer des versions de plus en plus sophistiquées ou insolites .

    Par leurs parfums et leurs couleurs , elles se piquent de vous étonner au moins autant qu'elles vous régalent !

    Le petit plus

    Rendez-vous à Beaune où à deux pas des célèbres hospices , est installée la moutarderie Fallot , un monument elle aussi ! Par son rôle majeur dans le renouveau de la moutarde en Bourgogne , son statut rare de maison familiale et indépendante depuis 1840 , l'attrait de son espace muséographique et de son parcours sensations fortes , avec visite et dégustation pour découvrir et apprécier l'essentiel et l'excellence de ses produits !

    Plus d'info :http://www.fallot.com 

    La moutarde

     

    Pour les amateurs de moutardes parfumées , à  associer de manière très pointue à tel ou tel mets, et si jolies à présenter sur la table , voici les trois petites nouvelles du printemps 2015 chez Maille : caviar d'aubergine, poivron et piment d'Espelette , rhubarbe et fraise  ( 6,10 e le pot de 100 ml )

    La moutarde


    2 commentaires
  • La maturité des olives nuance aussi les arômes et distingue les huiles au fruité vert et celles au fruité noir .

     

    Pilier de la cuisine méridionale , elle séduit les gens du nord et leur apporte le soleil qu'ils n'ont pas dehors .

    L'or liquide de la méditerranée  

    Apparu il y a plus de 60 000 ans tout autour de la méditéranée , l'olivier en est l'arbre mythique . Et l'oléiculture , pour son fruit et l'huile d'olive , date du néolithique . Autant dire que l'olivier a eu le temps de modeler les paysages , les traditions , l'art de vivre et de se nourrir dans cette partie du monde .Et l'huile de servir autant qu'à cuisiner , à éclairer ou à assurer beauté et hygiène  , notamment dans les savons de Marseille ou d'Alep . 

    La production mondiale de cet or liquide s'élève aujourd'hui à 3,1 millions de tonnes par an , soit 3 % de la production totale d'huiles végétales ( arachide 5 %, tournesol 10 %, colza 15 %, palme 27 % , soja 30 % ) . Autre signe particulier , la production de l'huile d'olive est restée très  concentrée dans le bassin méditéranéen , puisque le sud de l'Europe assure à lui seul 73 % du total et compte les trois pays champions du monde , dans l'ordre : l'Espagne, l'Italie et la Grèce. 

    De pur nectar , sinon rien

    Avec 5 200 tonnes par an , la production française est marginale . Mais superbe ; 90 % , en huile d'olive vierge extra , le plus haut niveau de qualité . L'huile d'olive vierge est un pur jus de fruits, pressée ( ou aujourd'hui extraite par centrifugeuse ) , à froid (moins de 27 ° C ) et doté d'un taux d'acidité qui ne doit pas dépasser 2 % . S'il est inférieur à 8 % , l'huile vierge est encore meilleure et devient << extra >> !

    La qualité aromatique de nos huiles tient aux variétés des oliviers -anciennes ou qu'on ne trouve nulle part ailleurs - et aux assemblages de chaque moulinier pour composer son nectar . Enfin , à la diversité des terroirs dont huit en AOP ! De Nimes jusqu'à Nice et la Corse, en passant par la Provence , tous se trouvent dans le sud . Seul le froid est mortel pour cet arbre . C'est ce qui arriva lors du terrible hiver 1956 , qui décima 80% de notre oléiculture . Parm les survivants , l'olivier de Roquebrune -Cap-Martin , vieux de 2 000 ans , est un joyau de la Côte d'Azur (photo ci -dessous ) .

     

    Reine du régime crétois

    Du Midi , elle est partie conquérir le nord , forte de ses vertus reconnues dans le régime crétois . Ses acides gras mono-insaturés et ses antioxydants protègent des maladies cardiovasculaires . Si elle supporte bien la cuisson , y compris la friture , c'est à froid , sur poissons et légumes grillés , sur du pain frotté à l'ail , en presto sur les pâtes et sur toutes les salades , associée à son meilleur copain, le vinaigre balzamique , qu'elle est au top ! 

    Le petit plus  

    La fête de l'huile nouvelle

    Elle est organisée , chaque hiver , par l'association ds 11 mouliniers de la vallée des Baux-de-Provence . Fiers de leur savoir-faire et de leur terroir, qui fait de leur huile d'olive l'une des plus renommées et récompensées par une AOP , ils sont heureux d'en faire goûter le nouveau millésime et d'ouvrir leurs moulins au grand public .

    Avec animations, ateliers culinaires et démonstrations de chefs c"lèbres , un joli rendez-vous dans une région de rêve , fin novembre.

    en savoir plus : www.aoc-lesbauxdeprovence.com


    3 commentaires
  •                        

    On en entend de plus en plus parler , mais sans savoir ce que c'est , ou il se trouve et ce qu'il entraîne .

    Faut-il l'éliminer de notre alimentation ?     

    Qu'est-ce que le gluten ?

    Un groupe de protéines contenues dans certaines céréales : blé, seigle, avoine , orge... On retrouve donc le gluten dans toutes les préparations issues de céréales : pain , pâtes, biscuits, céréales du petit déjeuner , pâtes à tarte ... Mais il est aussi présent là où on l'attend moins : aliments panés, certains produits lyophilisés (bouillons, aromates ...) , plats préparés , fruits secs, chocolat , yaourts aromatisés , crèmes glacées , sauces , préparations à la viande (saucisses , boulettes ...).    

    Qu'est-ce que l'intolérance au gluten?

    Il s'agit d'une maladie auto-immune , aussi appelée maladie coeliaque , qui touche les personnes génétiquement prédisposées . Lorsqu'elles mangent un aliment contenant du gluten , celui-ci entraîne une inflamation de la paroi de l'intestin grêle . Or cette paroi est là pour permettre l'assimilation des nutriments . Sur le long terme , cette intolérance entraîne une mauvaise absorption des minéraux et des vitamines , générant de sérieuses carences et maladies .

    Seul traitement : exclure totalement le gluten de l'alimentation , afin de laisser cicatriser la muqueuse intestinale . En France , 500 000 personnes seraient concernées , mais seules 10 à 20 % seraient diagnostiquées . L'intolérance au gluten ne doit pas être confondue avec une allergie au blé , qui se manifeste de façon quasi-immédiate par des nausées et vomissements , de l'urticaire , de l'eczéma ou de l'asthme .    

    Comment savoir si on est intolérant ?

    Chez les enfants , on remarque surtout de la fatigue , un manque d'appétit, des maux de ventre , des diarrhées et, surtout , des courbes de poids et de taille qui ralentissent .

    Chez l' adulte , les symptômes sont moins faciles à repérer : il peut avoir des diarrhées, un amaigrissement , des douleurs abdominales ... Mais l'intolérance au gluten peut se manifester aussi par des symptômes beaucoup moins évidents ; par exemple , aphtes, chute de cheveux, anémie ...

    Si vous soupçonnez une intolérance , vous pouvez essayer un régime sans gluten d'une quinzaine de jours et voir si vos symptômes s'améliorent ; le changement est très rapide . Mais pour en être certain (et, dans ce cas , vous permettre d'être reboursé de l'achat de certains produits n'en contenant pas ) il faut une prise de sang pour rechercher des anticorps spécifiques , puis une biopsie .      

    Faut-il manger sans gluten si on n'est pas intolérant ?

    De plus en plus de gens se mettent à manger sans blé ou sans produits laitiers , en pensant faire du bien à leur santé . Mais bannir définitivement le blé ne présente pas d'intérêt quand on est intolérant . En revanche , découvrir de nouvelles céréales , tester   des farines méconnues , remplacer de temps en temps les pâtes par du sarrasin , du quinoa ou du millet , c'est une excellente idée pour varier son alimentation .     

    Comment préparer des gâteaux sans gluten ?

    En remplaçant la farine de blé par d'autres naturellement sans gluten ; riz, maïs, châtaigne , soja, millet, amarante , sarrazin, quinoa... Toutes se trouvent en magasin diététiques et bio . Un logo (photo ci-dessous) représentant un épi barré garantit une teneur en gluten contrôlée et inférieure à 20 mg par kilo . Sans logo , ces farines sont théoriquement sans gluten , mais peuvent avoir été en contact avec du blé si le fabricant en utilise dans son usine . 

    logo sans gluten 

    Ne les éliminez pas d'office (elles sont souvent moins chères que celles porteuses du logo ) et appelez le service consommateurs pour savoir si les produits sont susceptibles de renfermer des traces de blé . Egalement exemptes de gluten , la maïzena et la fécule de pomme de terre permettent de préparer des entremets ou d'être mélangées aux farines pour en atténuer la saveur parfois prononcée . Pour un premier essai, commencez par la farine de riz au goût neutre . Les farines de quinoa , maïs ou sarrasin sont plus typées .    

    Bon à savoir :

        Les farines de maïs , de quinoa , de sarrasin , de châtaigne , et de riz sont sans gluten et de bons substituts à la farine de blé pour la pâtisserie    

            Se faire renbourser l'achat de produits sans gluten , mettre en place un projet d'acceuil individualisé (pa) à la cantine pour un enfant intolérant , se tenir informé des avancéesz de la recherche sur la maldie coeliaque , un tableau des produits autorisés ou interdits dans un régime sans gluten ...  

    Retrouvez les informations pratiques sur le site de l' AFDIAG (association française des intolérants au gluten ):     www.afdiag.fr 


    1 commentaire
  • Le riz

    La plus grande partie des calories du riz (360 calories pour 100 g de riz) est apportée par des glucides rapidement assimilables (à cause de la petite dimension des grains) , ce qui fait que ce féculent est l'un des plus digestes qui soient .

    Le riz contient des vitamines du groupe B (qui jouent un rôle dans l'équilibre du système nerveux et le métabolisme des glucides) , des protéines (7,5 pour 100 g) et 0,5 pour 100g de minéraux (sodium, potassium , phosphore) .

        Mais le,riz <<glacé>> qui après décortiquage est poli , blanchi puis glacé , perd en grande partie ces éléments nutritifs .Ce qui fait qu'une alimentation exclusivement basée sur ce type de riz est carencée. Par contre , le riz qui est prétraité ou étuvé (riz à long grain) conserve ces éléments , car l'étuvage est effectué avant le décortiquage , et les vitamines B de la pelure passent alors dans le grain .  

        Les vertus constipantes du riz sont très connues, le riz très cuit (et son eau de cuisson) sont les remèdes classiques des dizrrhées infantiles .  

        Le riz est permis dans tous les régimes . Il faut cependant contrôler sa consommation si l'on est diabétique (riche en glucides) ou obèse (richesse en calories ).


    1 commentaire
  • LE SOJA, GRAINE DE SURVIE

    Le soja


    La première référence à la graine de soja  a été trouvée dans un livre écrit par l'empereur  SHEN-NUNG, en l'an 2838 avant J-C. La légende raconte que cet empereur chinois souhaitait voir son peuple épargné par la famine.
    Il fut entendu par le dieu des singes qui lui fit don d'une graine de soja. L'empereur appela la graine de soja TA TEOU ce qui signifie grande graine.
    Une autre légende chinoise raconte qu'une tribu de nomades se serait perdue  dans le désert et qu'elle aurait pu survivre grâce aux graines d'une plante inconnue jusqu'alors: le soja est donc bien originaire d'asie de l'est ou du sud-est , de chine, de corée, de mandchourie, du japon. 
     Déja à cette époque, il était reconnu pour ses vertus nutritionnelles.Aujourd'hui, les soldats japonnais reçoivent des sachets de farine de soja comme ration de survie.

    La graine de soja a été rapportée en EUROPEpour la première fois au XVIII ème siècle.
    IL fallut attendre le début du XX ème siècle pour voir sa culture s'implanter aux ETATS-UNIS.
    Il nourrit actuellement plus de deux milliards d'individus dans le monde.

    En FRANCE, on cultive dans le sud et dans l'est.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique