• Cette épice est non seulement riche en couleur et en saveur, mais elle protège également votre corps. Le curcuma peut être consommé et aussi appliqué en externe, ce qui en fait un excellent choix pour lutter contre les bactéries. Pour de plus grands bienfaits, en utilisant les propriétés de deux agents antibactériens très efficaces, vous pouvez mélanger du curcuma et du miel et faire une pâte à appliquer directement sur la peau.
    A noter que le curcuma sera associé au poivre, ou au gingembre pour un complet développement de ses excellentes propriétés.
    Vous pouvez protéger votre corps contre les infections et les maladies  à bactéries en utilisant ces remèdes sûrs et naturels disponibles dans la plupart des cuisines. Protégez votre corps sans pilules de prescription en utilisant du miel, de l’origan, de l’ail, de l’échinacée et du curcuma.

    Le curcuma

    Valeur nutritionnelle  pour  100 grammes

     Calories 354

    Lipides 10 g 
    Acides gras saturés 3,1 g 
    Acides gras polyinsaturés 2,2 g 
    Acides gras mono-insaturés 1,7 g
     
    Cholestérol 0 mg 
    Sodium 38 mg 
    Potassium 2 525 mg 
    Glucides 65 g 
    Fibres alimentaires 21 g 
    Sucres 3,2 g 
    Protéines 8 g 
      Vitamine A 0 IU Vitamine C 25,9 mg
    Calcium 183 mg Fer 41,4 mg
    Vitamine D 0 IU Vitamine B6 1,8 mg
    Vitamine B12 0 µg Magnésium 193 mg

    Le curcuma


    2 commentaires
  • De l'Asie à la Méditerranée, du riz cantonais au riz au lait , du rizotto à la paella , les cuisines du monde sont folles de lui

    Un grain au succès débridé

    L'Asie , où le riz est cultivé depuis plus de 10 000 ans , assure toujours plus de 90 % de la production mondiale . Et les rizières y ont façonné les paysages les plus typiques .Malgré ses besoins en chaleur  et en eau qui le lient aux zones tropicales et subtropicales , ce grain exotique est introduit en Occident lors des conquêtes d'Alexandre le Grand au IVe siècle avant J-C.  Aujourd'hui , produit aux Amériques, en Afrique et en Europe méditerranéenne , le riz ( avec 450 millions de tonnes par an ) est la première céréale cultivée pour l'alimentation humaine (la troisième en valeur absolue , derrière le maïs et le blé ) .

    Sa culture chez nous , initié par Henri IV , s'est vraiment développée au XIXe siècle . Premier producteur de céréales en Europe , la France n'est qu'au cinquième rang pour cette denrée ( derrière l'Italie, l'Espagne, la Grèce et le Portugal) . Mais elle lui offre l'un de ses plus précieux territoires pour écrin .

    La Camargue , un terroir exotique

     A défaut de chaleur et de mousson tropicales , le riz a trouvé dans le delta du Rhône assez d'eau et de soleil pour s'y créer un triangle d'or ! Les travaux d'endiguement du Rhône , contre les crues et la forte salinisation des sols qui s'ensuit , suscitent au XIXe siècle l'essor de la riziculture . En grande consommatrice d'eau douce , elle permet d'utiliser celle du fleuve et de dessaler le terres camarguaises .

    À la fin de la seconde guerre mondiale , la pénurie alimentaire et le plan Marshall créent un nouvel élan . Par le nivellement des sols , l'aménagement de canaux d'irrigation et de drainage , la qualité des rizières et des grains s'améliore, jusqu'à l'obtention d'un label IGP en l'an 2000 . En devenant une terre de riz , la Camargue assure aussi sa richesse et sa biodiversité . Pour le bonheur  de ses chevaux , taureaux et flamants roses , des camarguais et des touristes .

    En couleurs

    Le riz , il a du bol !

    Les riz de Camargue  IGP ( 100 000 tonnes par an ) satisfont 30 % de notre consommation annuelle et notre goût de la variété . Il y a les riz longs, à la tenue parfaite dans les plats en sauce et les salades , et les ronds pour les sushis et les riz au lait .

    Mais aussi les médium pour les paella et rizotto les très longs parfumés (mais pas de basmati , une exclusivité indo-pakistanaise ) pour accompagner poissons et plats exotiques et les riz complets brun, noir ou même rouge pour la santé et le plaisir des yeux !

    Le petit plus

    Arles concentre chaque année les fêtes à la gloire de la culture et des trésors camarguais avec la féria du riz , les prémices du riz et la Camargue gourmande , multipliant les occasions de savourer le riz avec une bonne gardiane de taureaux camarguais .

    ( plus d'info : Office de Tourisme ; 04 90 18 41 20 ).

    Pour découvrir la Camargue autrement : les 230 riziculteurs vont bientôt ouvrir une route du riz pour nous présenter leurs précieux grains et nous expliquer leur savoir-faire complexe sur ce terroir unique dominé par l'équilibre fragile entre la terre et l'eau , ils vous accueilleront chez eux dans le cadre de tables et chambres d'hôtes . Prêts dés le printemps 2015n, ils peuvent être déjà contactés pour de visites

    plus d'infos : http://www.rizdecamargue.com

    Voir aussi l'article :   http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-riz-a114609170


    1 commentaire
  • On ne se contente pas d'en mettre un peu dans les épinards . Il est le pilier de notre gastronomie et on l'aime à la folie .

    Le beurre

    C'est pourquoi : Avec le beurre , tout est meilleur

    Le beurre fait aujourd'hui partie de nos aliments de base , qu'on emploie à toutes les sauces .

    Le froid lui va bien

    Le beurre

    L'histoire de cette matière grasse extraite du lait et travaillée mécaniquement (à la baratte , voir photo ci-dessus) débute avec  la domestication des vaches , il y a dix mille ans .  La plus ancienne trace écrite , ou plutôt gravée sur une plaque de calcaire sumérienne gardée au musée de Bagdad , date de 2500 ans avant J-C. Pendant l'antiquité , Grecs et Romains ne sont pas conquis par ce produit qu'ils jugent juste assez bon pour les <<barbares>> . C'est d'ailleurs à cause de ce dégoût que la Gaule , puis la France , va longtemps le mépriser au profit du lard , du saindoux et de l'huile d'olive .Ce n'est qu'au XVIIe siècle , avec le raffinement dans la cuisine , que le beurre s'impose , notamment dans les sauces (beurre blanc, roux, noisette, noir) . Mais il est difficile à conserver et reste une denrée chère réservée aux classes aisées .

    Ce sont les habitants du Nord de l'Europe qui avaient trouvé le moyen le plus efficace :l'assaisonner d'ail haché et l'enfermer dans de barils de bois enterrés dans les tourbières . La pasteurisation et l'invention du réfrigérateur à gaz comprimé dans les années 1870 vont faire bondir sa popularité !

    Le breton et son goût salé

    Même si le pays est coupé en deux -cuisine au beurre dans le Nord , à l'huile d'olive dans la Sud -, la France en est la première consommatrice , avec huit kilos par personne et par an .Et une grande productrice ! Des crus , des pasteurisés, de baratte  (les plus parfumés) , de terroir (dont trois ont une AOP) et , même s'ils contiennent tous du sel pour leur conservation , des beurres doux (le moins possible) , des demi-sel (entre 0;5 et 3%) ou des carrément salés  plus de 3 %). C'est le cas , depuis toujours du beurre breton . Pourquoi ? Pas seulement parce que le salé est meilleur pour accompagner coquillages et fruits de mer ou que sans lui le kouign-amann n'existerait pas , mais parce que la Bretagne , exonérée de gabelle ( impôt sur le sel) , a continué à saler son beurre alors que le reste du pays se mettait au doux !

    Cru ou cuit

    Après l'huile , le beurre est , avec ses 80% de lipides , la plus riche des matières grasses alimentaires . Formidable exhausteur de goût , il est indispensable dans les sauces en pâtisserie, pour les viennoiseries et les pâtes à tarte . Evitez de le chauffer à vif , c'est mauvais pour lui . . . et nous ! Si vous le tartinez sur du pin , choisissez le haut de gamme .

    Le petit plus

    L'argent du beurre

    l le vaut bien lorsqu'il s'agit des meilleurs barattés dans les règles de l'art et . . . malaxés à la main ! Goûtez ceux de la maison Bordier qui fabrique , près de Rennes , des beurres salés mais aussi des doux, des demi-sel, des parfumés, aux algues ou au yuzu ( agrume asiatique). . .

    Le beurre

    La maison du beurre

    A Saint-Malo (restaurant , boutique, musée )

    Infos : 02 99 40 88 79 , ou http://www.lebeurrebordier.com

    Laissez-vous aussi tenter par

    L'un de ces beurres de terroir bénéficiant d'une AOP ; Isigny (en Normandie) , Bresse ou Charente-Poitou , dont le fameux beurre d'Echiré (Deux-Sèvres), l'un des plus réputés du Monde . Le préféré du Président et de la reine d'Angleterre est vendu jusqu'au Japon , où l'entreprise a déjà ouvert deux boutiques ! ( source : téleloisirs . photos du net )

    Le beurre


    2 commentaires
  • Régime sans gluten : Info ou intox ?

    Depuis que les stars ont déclaré suivre ce régime et se sentir mieux, de nombreux Occidentaux sont passés au régime sans gluten et les Français n'échappent pas à la mode ; il seraient environ 20 % à tenter l'expérience . A tort ou à raison ?

    Le gluten (3)

    Il existe une maladie qui justifie un régime sans gluten , c'est la maladie cœliaque , due à une intolérance au gluten . Même si elle n'a rien d'une malade rare -environ 600 000 Français sont concernés - cette affection ne touche que 1 % de la population générale .

    Trop de Français suivent ce régime pour rien

    Sur 20 % de Français qui suivent un tel régime , cela signifie donc qu'environ 19% d'entre eux le suivent sans raison médicale . En effet , l'idée selon laquelle le régime sans gluten serait meilleur pour la santé qu'un régime normal et équilibré chez une personne indemne de toute maladie cœliaque , ne repose sur aucune base scientifique ; c'est juste une mode , heureusement sans danger . Etant donné que l'on n'a pas besoin de gluten pour vivre , ce régime n'a aucune conséquence , sauf sur le plan social , car il reste contraignant .

    A l'inverse , de nombreux Français relevant de ce régime ne le suivent pas ; ceux atteints d'une maladie cœliaque car ils ne tolèrent pas l'ingestion du gluten , ou plus exactement , sa fraction alpha gliadine .En raison d'une augmentation de la perméabilité intestinale , cette molécule passe la muqueuse , subit des transformations et provoque une réaction inflammatoire . Sur 600 000 Français vraisemblablement atteints de la maladie cœliaque , seulement 150 000 en ont connaissance ; autrement dit, quelque 450 000 Français passent à côté de ce régime qui leur serait pourtant bénéfique .

    Une maladie trop souvent discrète

    Huit fois sur dix, l'affection est peu parlante sur le plan clinique et continue donc d'évoluer en silence ou avec des signes banaux comme des perturbations du transit intestinal , des ballonnements , une fatigue ou des aphtes dans la bouche . Dans 20 % des cas seulement , diarrhée graisseuses , douleurs abdominales et manque de vitamines , de fer et de calcium en raison d'une mauvaise absorption au niveau de l'intestin grêle , donnent l'alerte .

    Mais une maladie potentiellement grave

    Qu'il s'agisse de formes discrètes ou parlante , toutes les maladies cœliaques peuvent engendrer des complications ; une anémie par manque de fer , une déminéralisation osseuse par carence en calcium , d'autres maladies auto-immunes comme un thyroïdite , un diabète insulinodépendant ou des complications beaucoup plus grave tels que le lymphome de l'intestin et l'adénocarcinome du grêle qui sont deux formes de cancer .

    Un test de dépistage à faire au moindre doute

    La recherche d'anticorps dirigés contre le gluten (anticorps anti transglutaminase ) , si elle est positive , rend le diagnostic fort probable et doit donc être demandée au moindre doute (examen pris en charge par la sécurité sociale ). Une fibroscopie avec biopsie duodénale permet alors de confirmer le diagnostic car si la maladie cœliaque il y a , une atrophie de la muqueuse intestinale est retrouvée  Comme le risque familial est de 10 % , les descendants se voient également proposer la recherche d'anticorps .

    Régime sans gluten à vie en cas de diagnostic positif

    En cas de maladie cœliaque avérée , le régime sans gluten a démontré qu'il pouvait réduire les risques de complications malignes , osseuses et la survenue de maladies auto-immunes , associés à cette affection . Même s'il est assez contraignant puisqu'il repose sur l'éviction définitive de tous les aliments à base de blé, d'orge ou de seigle , il est parfaitement justifié dans ce contexte . Et les résultats , lorsqu'il est bien suivi ,ne se font pas attendre ; pour ceux qui avaient des symptômes gênants , ils ne tardent pas à disparaître . Après dix ans de régime sans gluten , le risque accru de cancer a même disparu . Seul bémol; pour la déminéralisation osseuse , cela dépend à quel âge la maladie cœliaque a été prise en charge car étant donné que l'os se constitue jusqu'à l'âge de vingt ans , si le régime sans gluten a débuté plus tard , on loque la déminéralisation osseuse , sans toutefois regagner l'os .

    Source :Haute autorité de santé : www.has-sante.fr/pottail/uploed/doc/application/pdf/synthese_mladie_coeliaque.pdf.

    journee mondiale de la maladie coeliaque .ameliorer le dépistage : www.lequotidiendumedecin.fr/actualité/santé-publique/ameliorer-le-depistage.


    3 commentaires
  • Connu pour rehausser la saveur des aliments , ce condiment possède de nombreux atouts pour la santé .

    Le point avec Raphaël Gruman , nutritionniste

    Voici 7 bonnes raisons de l'inviter

     1) Il améliore la digestion

    Le vinaigre contient des enzymes chargées de découper les protéines en acides aminés , afin de faciliter leur assimilation . Résultat , une digestion plus simple et plus rapide . Attention ! Au-delà de 8 à10 cuillères à soupe par jour , il peut favoriser l'émergence d'ulcérations de l'estomac .

    2) Il limite le diabète de type 2

    On sait que cette maladie se caractérise par un dysfonctionnement du pancréas qui n'arrive plus à fournir la bonne quantité d'insuline pour réguler le taux de sucre dans le sang . Or une étude parue dans the Européan Journal of Clinical Nutrition , a montré que l'ajout de 2 à 4 cuillères à soupe de vinaigre à un repas contenant des glucides ( pain blanc ) freinait l'augmentation de ce sucre sanguin , et donc la libération d'insuline qui en résulte . Un bénéfice lié à la présence d'acide acétique , qui bloque l'activité des amylases , ces enzymes chargées de découper les glucides en glucose . Du coup , les sucres pénètrent plus lentement dans le sang , entraînant moins de pics de glycémie . De plus ,une partie n'est pas absorbée par l'organisme et est éliminée dans les selles .

    3) Il renforce l'ossature

    Ajouter du vinaigre à son alimentation augmenterait la solidité du calcium , donc son absorption par l'intestin . Une façon simple d'avoir des os plus solides et de prévenir l'ostéoporose , qui se caractérise par une perte de la masse osseuse .

    4) Il fait la chasse aux bactéries

    Un petit verre dilué dans une bassine d'eau permettrait d'en faire l'allié des femmes enceintes non immunisées contre la toxoplasmose , en éradiquant les bactéries des fruits et des légumes . Une action confirmée par une étude franco-américano-vénézuélienne (In revue mBio , en février 2014)  , qui révèle que l'acide acétique tue les mycobactéries responsables , entre autres de la tuberculose et de la lèpre . Ainsi des souches tuberculeuses en contact avec de l'acide acétique dilué à 6 % ont été tuées en 30 mn , alors qu'elles sont extrêmement résistantes aux médicaments .Une solution naturelle et économique qui intéresse les scientifiques , notamment en milieu hospitalier afin de stériliser le matériel médical .

    5) Il préserve de l'hypertension

    Selon une étude japonaise de 2001 menée sur des rats hypertendus , l'acide acétique contenu dans le vinaigre permettrait de diminuer l'action de la rénine , une enzyme qui a pour propriété de contracter les vaisseaux et d'augmenter ainsi la pression sanguine . Résultat, un risque diminué d'artériosclérose , donc d'accident cardio-vasculaire .

    6) Il aide à prévenir les maladies neurodégénératrices

    De nombreux travaux indiquent que la consommation d'aliments riches en antioxydants pourrait être un élément important dans la prévention de maladies neurodégénératrices . Or le vinaigre contient 600 m/litre de composés phénoliques , de puissant antioxydants qui neutraliseraient les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules de l'organisme  Il participerait ainsi à la prévention de maladies telles qu'Alzheimer et Parkinson .

    7) Il affine la silhouette

    Dans la mesure où le vinaigre diminue l'index glycémique des aliments et la réponse insulinique qui s'ensuit , il apporte une grande satiété et réduit l'appétit au repas suivant . Une étude japonaise de 2009 ( In Bioscience,Biotechnology , and Biochemisty ,2009 ) , menée sur des personnes en surpoids , a montré que 30 ml de vinaigre par jour permettait de perdre en moyenne 1,7kgau bout de trois mois .

    Gare aux bains de bouche

    C'est un remède de grand-mère connu pour préserver des gencives saines : se rincer la bouche avec du vinaigre de cidre après s'être brosser les dents . Une étude britannique , menée auprès de 2385 adolescents de 14 ans , a néanmoins démontré que désinfecter régulièrement ses gencives avec du vinaigre - surtout s'il est pur- pouvait augmenter l'érosion des dents et l'usure de l'émail . A la clé , des risques d'hypersensibilité dentaire .

    Le petit plus

    C'est le vinaigre de cidre qui contient le plus d'acide acétique , à l'origine de la plupart de ses bienfait . ( Source : version Femina)

    Le vinaigre


    2 commentaires
  • Faut-il l'exclure de nos repas ?

    Après la diabolisation des graisses et du lait , voici le nouvel ennemi de nos assiettes :Le gluten ! a tort ou à raison ?

    Cette nouvelle tendance alimentaire médiatisée par les stars qui veulent mincir et par les sportifs en quête de victoires fait de plus en plus d'adeptes .

    Résultat : Les aliments sans gluten envahissent les rayons alimentaires et les restaurants spécialisés ne désemplissent pas ! Mais le gluten , c'est quoi ? Ce terme générique désigne des protéines que l'on trouve dans certaines céréales ; seigle, avoine, blé, orge, épeautre . Ainsi quand on décide de se séparer du gluten, on doit supprimer le pain , les tartes, les gâteaux, les pâtes, les pizzas, les biscottes , mais aussi certaines charcuteries , plats préparés, produits panés , levure chimique, épices, semoule, bière . . . c'est donc un régime difficile à suivre .

    Une source d'allergie et d'intolérance

    Ce régime ne peut cependant être évité chez certaines personnes : d'une part , les allergiques au gluten ( 0,4 % de la population ) , qui souffrent de troubles cutanés ( urticaire) ou pulmonaires ( asthme ) en cas d'ingestion : d'autre part , les intolérants au gluten ( 0,5 à 1 % ) , qui sont atteints de la maladie cœliaque . Il s'agit d'une maladie auto-immune qui détériore les parois intestinales et provoque des douleurs abdominales , des diarrhées , de l'anémie et un amaigrissement par malabsorption digestive . Le diagnostic est facilement établi par une prise de sang , éventuellement complétée par une biopsie de l'intestin . Toutefois comme l'explique le  Pr Patrick Tounian (Pédiatre et nutritionniste à l'hôpital Armand Trousseau , à Paris ), on a mis en évidence , depuis quelques années , un troisième trouble : l'hypersensibilité au gluten . Elle concernerait environ de 1 à 6 % de la population .

    Il n'existe aucun élément objectif pour poser le diagnostic , si ce n'est l'amélioration des symptômes en cas d'éviction du gluten .<< Les prises de sang proposées par certains laboratoires pour détecter ce trouble ne sont pas fiables et sont onéreuses >> , indique le spécialiste .

    A ne pas confondre avec une colopathie

    De nombreuses personnes s'estiment concernées à tort . Certes , elles se sentent mieux sans gluten , mais c'est souvent parce qu'elle souffrent de ce que l'on appelle <<un côlon irritable >>, or l'exclusion du blé peut l'améliorer . De plus , l'effet placebo d'un changement alimentaire compte aussi .

    Comme de nombreux régimes d'exclusion , le sans gluten est devenu un phénomène de mode sans raison . Il est certes sans réel danger , mais pas plus sain qu'une alimentation équilibrée et beaucoup plus onéreux , à en croire la croissance à deux chiffres de ce marché juteux . ( Source: version Femina)

    Voir aussi mon précèdent article  sur le gluten :

     http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-gluten-a114498598

     

     

     


    1 commentaire
  • Le millet

    Digeste et très nutritif

    Jadis courant , le millet a presque disparu de nos assiettes .

    Une saveur à redécouvrir

     

    Outre sa grande digestibilité , le millet est aussi réputé pour sa forte teneur en fibres  ( 2,7 g pour 100 g ) facilitant le transit intestinal . Enfin , le millet ne contient pas de gluten ; les personnes allergiques apprécient .

    Trop peu connues

    Ces petites graines de graminées méritent pourtant de retrouver la place qu'elles avaient dans notre alimentation jusqu'à l'arrivée du maïs , au XVIe siècle . Avec 119 kcal pour 100 g , le millet est très nutritif . Il apporte des glucides ( 21,8 g ) , mais peu de lipides ( 0,9 g ) . Autre particularité , ses protéines ( 3,2 g)permettent de baisser le mauvais cholestérol , et contiennent de la lysine . Cet acide aminé essentiel à notre organisme et uniquement apporté par l'alimentation , favorise la croissance et réduit la fatigue , ce qui en fait un aliment tout indiqué pour les convalescents .

    De plus , il contient des vitamines B1, B2 , B3 , B5 et B6 , ainsi que des minéraux et oligo-éléments , dont du phosphore , du magnésium et du zinc . Comme les autres céréales , le millet possède bien plus de qualités nutritionnelles quand il est entier que lorsque le grain à été décortiqué .

    Soupe , risotto , gratin . . .

    Il s'accommode de bien des façons . Il suffit de bien rincer les grains et de les cuire dans deux fois leur volume d'eau bouillante pendant 10 ou 20 mn , et tout est permis , de l'entrée au dessert - dont un gâteau de semoule de millet , l'entremet traditionnel en Vendée .

     Gratin de courge à faire soi-même

    Faire cuire 20 mn dans l'eau bouillante 80 g de millet

    Ajoutez-y 400 g de courge

    120 g de carottes râpée

    1 œuf battu

    10 cl de crème fraîche

    100 g de féta

    Saupoudrez de chapelure , d'huile et de graines de courge

    Enfournez 40 mn à 200 ° C (th 6) .

    Le petit plus

    Millet perlé ( pennisetum glaucum )

    Le millet

    Semis :  les graines doivent être semées en mai ou juin , quand la terre est bien réchauffée .

    Terrain : Cette céréale préfère les sols fertiles , bien drainés et régulièrement désherbées .

    Récolte : La moisson peut être glanée lorsque les petits grains sont bien secs , en fin d'été , en septembre .

     

     


    votre commentaire
  • . . . Et l'herpès oro-buccal

    Le clou de girofle est efficace sur les herpès dont le bouton ne s'est pas encore développé. << Mélangez 3 gouttes d'HE dans 1 c. à café d'huile de sésame , recommande Franck Dubus , appliquez localement , une fois toutes les trente minutes pendant la première demi-journée , puis une fois toutes les deux heures la demi-journée restante , et enfin deux ou trois fois les deux jours suivants . >> 

    Il agit contre les infections pulmonaires

    C'est la star de mélanges pectoraux , du fait de ses propriétés antiseptiques . << Comme il n'est pas du tout expectorant , prévient Franck Dubus , il faut l'associer en infusion avec d'autres plantes à raison de 1 c. à café de thym, 2 c . à café de plantain pour 1/2 clou de girofle par bol . >>

    Il prévient les infections urinaires

    A utiliser par voie orale interne , sous forme d'infusion ; 1/2 clou de girofle avec 1 c. à café de lavande et 1 c. à café de camomille. Associez cette tisane à un massage local sur le bas ventre , réalisé avec un mélange de 1 goutte d'HE de girofle , 1 goutte d'He de cyprès , et  1 goutte d'He de lavande fine diluées dans 2 c. à café d'huile de noyau d'abricot ou d'amande .

    Il a des vertus aphrodisiaque

    << Comme il favorise la vasodilatation , il facilite l'érection et la sensation des muqueuses >> , explique Franck Dubus . Prenez-le par voie orale , sous forme de thé chaï . Ou massez-vous les pieds avec un mélange d'1 goutte d' HE de clou de girofle diluée dans 1 c. à café d'huile d'amande douce .

    Le clou de girofle (2)

    Huile antidouleur (à faire soi-même )

    5 g de clou de girofle

    100 ml d'huile d'olive

    Passer les clous de girofle au moulin à café .

    Mettez cette poudre ainsi obtenu dans un pot en verre avec l'huile d'olive .

    Laissez macérer un mois en remuant .

    Filtrez .

    Le clou de girofle est riche en huile essentielle . Le faire macérer dans l'huile végétale permet d'en extraire une partie  A utiliser telle quelle ou comme huile de base d'aromathérapie , en particulier pour les douleurs musculaires et les contractures ( recette proposée par http://www.Drhumana.fr )

    Le petit plus

    Un espoir anticancer

    Une étude scientifique indienne a montré en 2011 que le clou de girofle serait capable d'inhiber in vitro la prolifération des cellules cancéreuses dans les cancers du sein , de la prostate et de l'œsophage , voire d'induire le <<suicide >> ( l'apoptose ) de ces dernières .

    Comment le choisir ?

    Un clou de girofle de bonne qualité doit suinter l'huile essentielle par simple pression u bouton  floral séché . Il doit être vendu sans pédoncule ( queue) et être aussi certifié bio . Pour l'huile essentielle , fiez-vous à l'odeur . Celle-ci doit être épicée , chaude mais ni trop piquante , ni irritante .

    Le bon plan

    Kelly et Simon Lemesle , deux spécialistes des huiles essentielles de Madagascar , proposent depuis huit ans de l'huile essentielle de clou de girofle , dont la production est certifiée << Nature et Progrès >> http://www.asterale.com.

    Un livre

    l'ouvrage accorde une large place à la médecine ayurvédique . << vingt-deux épices pour préserver la santé >> , Guy Avril , édition Terre Vivante à 17,20 €

    Une formation

    Franck Dubus propose une formation par correspondance à l'aromathérapie pratique  Elle dure un an .  http://www.drhumana.fr

     

     

     


    votre commentaire
  • C'est l'eugénol , son principe actif , qui dégage cette odeur  si caractéristique du cabinet du dentiste . . .

    Le clou de girofle

    Derrière sa réputation d'antiseptique , le clou de girofle cache d'autres vertus contre la douleur , l'inflammation et les spasmes .

    L'avis de l'expert

    Le clou de girofle

    Franck Dubus . Docteur en pharmacie , formateur en plantes médicinales et fondateur de Drhumana

    Dites-moi docteur . . .

    Y a-t-il des précautions  d'emploi ?

    pure , l'huile essentielle (HE) de clou de girofle est irritante pour la peau . Diluez-la toujours dans de l'huile végétale .

    Evitez de l'utiliser par voie interne pendant plus de trois jours , sous peine d'épuiser le foie .

    L'HE est contre-indiquée chez les femmes enceintes , allaitantes , les enfants , en cas de prise d'anticoagulants et de pathologie du foie 0

    Le clou de girofle est déconseillé chez les personnes sensibles à l'eugénol (principe actif )

     

    Un antiseptique naturel

    l'odeur du clou de girofle ( Syzygium aromaticum ) dit la puissance de ses essences . Celles-ci sont utilisées pour leurs vertus antiseptiques , qui agissent autant sur les bactéries , comme Helicobacter pylori , que sur les virus . Une aubaine pour les dentistes , qui profitent de son pourvoir antalgique sur les douleurs locales . De récentes études ont aussi montré qu'il était un anti-inflammatoire à l'action ciblée , capable de désamorcer l'inflammation sans risque sur l'estomac . Une alternative intéressante à l'aspirine .

    Il lutte contre les inflammations ostéo-articulaire

    << Dès qu'il y a inflammation , il y a fabrication de radicaux libres en plus grande quantité , explique Franck Dubus , et l'eugénol , le principe actif du clou de girofle , contrecarre ce pic . Il est aussi  capable d'inhiber la transformation de certains acides gras , indispensables à la fabrication des médiateurs de l'inflammation , les prostaglandines . En enrayant la production de ces médiateurs , le clou de girofle empêche l'inflammation de se développer . >>  Masser l'articulation avec un mélange de 3 gouttes d'huile essentielle ( HE ) de clou de girofle dans 1 c.à café d'huile d'olive ou de sésame .

    Il calme les spasmes digestifs er les courbatures

    les prostaglandines , médiateurs de l'inflammation , sont aussi ceux des contractures musculaires . << En freinant leur fabrication , l'eugénol exerce une action antispasmodique sur les spasmes digestifs de la gastro-entérite , note Franck Dubus , mais aussi sur ceux provoqués par les chimiothérapies et les coliques . >> Pour éviter les haut-le-cœur , prendre 2 gouttes d'HE de clou de girofle mélangées dans 1 c. à café de purée d'amande . Un thé au lait épicé au clou de girofle , type chaï , est une bonne alternative ( mais jamais d'HE dans l'eau, car elles ne se mélangent pas ) . Compléter par un massage du ventre ( 3 gouttes d'HE mélangées à 1 c. à afé d'huile de noyau d'abricot ) .

    Il soulage les douleurs dentaires  . . .

    L'eugénol est un antiseptique précieux en situation de crise sur les aphtes , ou les gencives et dents douloureuses .<< Il exerce en effet une action sur les récepteurs morphiniques périphériques , explique Franck Dubus  , des terminaisons nerveuses qui nous permettent de percevoir la douleur de manière autonome . >> Préférez une macération huileuse en bain de bouche ou une teinture-mère qui limitent les risques d'irritation .

     

     


    1 commentaire
  • Ses vertus cachées

    On savait cette huile végétale bonne pour le cœur , mais elle compte de nombreux autres bienfaits à son actif . Autant de raisons de l'inscrire à nos menus .

    Vite oxydée , elle nécessite d'être conservée à l'abri de la lumière et consommée dans le mois

    l'huile de colza

    Comment en profiter pleinement ?

    Pour bénéficier de tous les bienfait de l'huile de colza , il est conseillé d'en consommer chaque jour l'équivalent d'une ou deux cuillerée à soupe . Il suffit pour cela de l'utiliser crue pour préparer vos vinaigrettes et mayonnaises , en filet sur un poisson ou un plat de pâtes . . .  ou même chauffée . En effet , contrairement à une idée reçue , cette huile peut parfaitement être utilisée pour la cuisson , comme l'indique un avis de l'AFSSA ( Agence Française de sécurité Sanitaire des Aliments ) du 22 juin 2005 . Parce qu'elle reste stable à la chaleur , elle s'intègre dans les pâtisseries , les poêlées de légumes , les viandes et les poissons . . . sans se dénaturer . En revanche , elle est déconseillée pour la friture car , à partir de 180 ° C , elle se dégrade et perd une partie de ses propriétés nutritionnelles . De plus , elle dégage une désagréable odeur de chou . . .  

    Elle aide à diminuer le diabète

    Consommé dans le cadre d'un régime à index glycémique bas , l'huile de colza permet aux diabétiques de type 2 d'abaisser leur taux de sucre dans le sang ; telles sont les conclusions d'une étude canadienne présentée au 74e congrès de l'association américaine de diabète . Publiée en juin dernier dans la revue Diabètes Care , cette étude portait sur 141 personnes atteintes de cette maladie métabolique , qui avaient suivi un régime à faible index glycémique . Certaines avaient reçu une supplémentation en huile de colza et d'autres pas . Les résultats ont montré que la glycémie avait baissé de 0,47 % chez les sujets supplémentés , contre 0,31 % pour les autres . Explication ; l'huile de colza augmenterait la sensibilité à l'insuline , cette hormone pancréatique chargée de réguler le taux de glucose dans le sang et permettant ainsi de normaliser la glycémie .

    Elle favorise  l'absorption des antioxydants

    Une étude américaine publiée en juin 2012 dans Molecular Nutrition & Food Research montre qu'une vinaigrette préparée avec de l'huile de colza améliore l'assimilation des antioxydants présents dans les légumes . Pour arriver à cette conclusion , les chercheurs ont proposé à 29 personnes de consommer de la salade composée assaisonnée avec de l'huile de colza ou de maïs . Puis ils ont analysé le taux de vitamine A présent dans le sang de ces volontaires . Les résultats ont montré que ceux ayant consommé de la vinaigrette à base d'huile de colza avaient un taux de vitamine A plus élevé .Un avantage quand on sait que celle-ci exerce un effet protecteur sur la vision et , surtout , aide à prévenir le vieillissement cellulaire prématuré , responsable notamment de certains cancers .

    Elle soulage les douleurs arthrosique

    L'huile de colza représente un énorme atout pour atténuer les douleurs articulaires liées à l'arthrose , une maladie dégénérative qui touche 17 % de la population . Elle doit cette action à sa richesse en oméga 3 . plusieurs études se sont intéressées aux effets des acides gras essentiels issus de cette huile sur les articulations .Elles ont démontré que , grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires , les oméga 3 agissaient comme des antidouleurs , réduisaient la fréquence des crises et aidaient à récupérer une meilleure souplesse articulaire .

    Elle contribue à rendre les os solides

    Rien de tel que cette huile pour faire de vieux os !  Ses oméga 3 stimulent les ostéoblastes ( cellules qui fabriquent l'os ) , tandis qu'ils inhibent les ostéoclastes ( celles qui le dégradent ) . Par ailleurs , elle renferme de la vitamine K , indispensable à la maturation de l'ostéocalcine , une protéine qui favorise la fixation du calcium dans l'os , participant à la solidité du squelette .

    Conclusion : Sa consommation régulière est à privilégier chez l'enfant , pour l'aider à se construire des os solides , ainsi que chez la femme ménopausée , pour lui permettre de conserver son capital osseux et de diminuer ainsi son risque de fractures. ( source : Femina )

    Merci à Jean-Michel Chardigny , chercheur à l'Institut National de la Recherche Agronomique ( INRA )


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique