• Voici une affichette du programme national nutrition-santé pou les personnes âgées.  A scotcher sur le réfrigérateur .

    Pense-bête nutrition

    Pense-bête nutrition


    2 commentaires
  • Besoins de peps ?

    Savourez ce concentré d'antioxydants et de nutriments pour une santé sans pépins . C'est la pleine saison .

    la grenade

    Elle fortifie l'organisme 

    riche en vitamine B5, productrice d'énergie, la grenade abonde en B3, en B6 ( antistress) et  en vitamine K, indispensable à la croissance cellulaire et à la minéralisation osseuse . De plus , elle joue un rôle sur la coagulation ; elle aide à prévenir les hémorragies . C'est aussi une source de potassium (248 mg /100 g) , qui favorise la digestion , et de phosphore , qui participe à la minéralisation des os , à la croissance et à la régénération des tissus . Enfin , elle contient du calcium et du magnésium , nécessaire à la transmission de l'influx nerveux .

    Elle protège du vieillissement 

    Ce fruit assez peu calorique (76 kcal/ 100 g) est riche en antioxydants appelés polyphénols . Parmi eux , l'ellagitanin , dont les bactéries de la flore intestinale se servent pour fabriquer des urolithines A . L'intérêt ? c'est substances participeraient à la prévention des maladies liées au vieillissement (parkinson, etc.), Citons une étude américaine , parue en 2015 dans la revue ACS chemical Neuroscience , qui met en évidence l'effet protecteur et anti-inflammatoire de ces urolithines sur le cerveau. Plus précisément , elles limitent la formation de plaques amyloïdes , impliquées dans l'apparition de la maladie d'Alzheimer .

    Elle aide à prévenir les cancers 

    Des recherches sud-coréennes ont prouvé que les urolithines A pouvaient réduire le risque de cancers du sein hormono-dépendants , en inhibant la production d'ostéogènes . Enfin, on sait que la consommation quotidienne  de 236 ml de jus de grenade permet de maintenir plus longtemps à un taux bas le niveau d'antigène prostatique spécifique ( PSA) , marqueur de l'évolution du cancer de la prostate chez l'homme. 

    Elle réduit les problèmes cardio-vasculaires 

    Le jus de grenade prévient des facteurs de risque cardio-vasculaire. Selon une étude parue dans American Journal of cardiology , le fait d'en boire 240 ml  par jour durant trois mois facilite l'irrigation du muscle cardiaque chez les patients coronariens . Enfin , des tests réalisés chez des personnes souffrant de sténose (rétrécissement ) de la carotide ont pointé une diminution des dépôts sur la paroi de la carotide de 35 % , après un an de consommation de grenade . Alors que ces dépôts augmentent dans le groupe contrôle.

    Comment la consommer ? 

    Fraîche, coupez-là en deux. Avec la pointe d'un couteau, incisez légèrement la peau de chaque moitié en croix , de façon à ce que , placée au-dessus d'un bol , côté bombé vers le haut , les graines tombent d'elles-mêmes lorsque vous taperez dessus à l'aide d'une cuillère en bois . Attention à ne pas consommer les petites peaux blanches , car elles sont très amères !  En jus, fermenté ou non, , veillez à ce qu'il ne contienne pas trop de sucres ajoutés ni de conservateurs . (Extrait de : Version Femina . Photo du net)


    votre commentaire
  • Chou de Bruxelles , rouge , vert, chinois... ils ont tous des qualités . Découvrez leurs bienfaits et comment les cuisiner au mieux .

    les choux

    Soyez chou ! 

    Dans la famille des choux , on a l'embarras du choix et des saveurs . En légumes ou en crudités ,il existe mille et un recette. mais avouons-le , on hésite à en manger , car il est réputé indigeste à cause des composés soufrés . Pourtant, toutes ses variétés méritent d'être consommées pour leurs bénéfices sur la santé . La bonne nouvelle ? Il suffit de les blanchir deux ou trois minutes dans une eau bouillante avant de les cuisiner pour éviter tout problème de flatulence . Sans oublier d'ajouter une cuillerée à café de bicarbonate de sodium dans l'eau de cuisson . Et le monde vitaminée des crucifères s'ouvre à vous ...

    Le chou-chinois : La star en bêtacarotène 

    13 kcal pour 100 g . S'il est très léger sur la balance calorique , c'est en revanche un poids lourd en bêtacarotène , un <<super antioxydant>>. Avec une richesse de 2680 µg pour 100 g , il est mieux pourvu que le poivron rouge (1620 µg) et le melon (2020 µg). Cette substance concourt à préserver notre peau des bienfaits des radicaux libres , à favoriser la cicatrisation et à protéger notre vision. c'est également un atout pour limiter les risques de maladie cardio-vasculaires et de cancers. Pour optimiser son absorption , il est recommandé de le consommer avec un peu de matière grasse . Bon à savoir également; plus ses feuilles sont vertes , plus elles sont riches en bêtacarotène .                                                                                                                                   Je le prépare ... Sauté avec des lardons - dégraissés si on veut limiter l'addition calorique - et des champignons . Ou encore en utilisant ses grandes feuilles vertes en guise de papillotes autour de poisson type cabillaud , merlu ou saumon, avant de cuire le tout à la vapeur .

    Le chou-rave : L'option minceur

    25 kcal pour 100 g . C'est le chou le plus riche en fibres , avec une teneur de 3,6 mg pour 100 g . De ce fait , il rassasie rapidement et évite les fringales , tandis que ses vertus laxatives relancent le transit intestinal . C'est aussi la variété la plus riche en potassium avec un apport de 350 mg pour 100 g . Diurétique ce minéral lutte également contre la rétention d'eau .                                                                                          Je le prépare ... En salade, relevé d'une pointe de sauce de soja ou marié à des fruits secs ( raisins, abricots, dattes ...) 

    Le chou-fleur : Le plein de vitamines essentielles 

    23 kcal pour 100 g . Une portion de 200 g couvre l'intégralité de nos besoins en vitamine C, qui stimule le système immunitaire. Ce crucifère est aussi très bien pourvu en vitamines du groupe B, en particulier en vitamine B9; une portion de 200g assure 100 % des apports journaliers recommandés . Celle-ci participe à la fabrication de toutes les cellules de notre corps , elle est particulièrement recommandée pendant la grossesse pour éviter certaines malformations fœtales .                                                     Je le prépare ... En gratin ou en beignets . En version sucrée , mixez-le cru finement et ajoutez-le à la pâte à gâteau . Les enfants en mangeront ni vu ni connu .

    Le chou de Bruxelles :  L'allié des os 

    34 kcal pour 100 g .  pour ceux qui boudent ce crucifère pourtant si précieux, voici un argument de poids ; ce légume aide à avoir des os solides . Et à les conserver longtemps ! En effet, il contient du calcium ainsi qu'une haute dose de vitamine K , indispensable à la maturation de l'ostéocalcine , une protéine qui favorise la fixation du calcium dans l'os. Une portion de 50 g , soit cinq ou six choux , couvre l'intégralité de nos besoins en vitamine K. C'est aussi l'occasion de profiter de sa teneur en fibres (3,2 mg pour 100 g ), en vitamines C et B , ainsi qu'en potassium et en phosphore, des nutriments indispensables à notre bonne forme .                                                                    Je le prépare ... Avec des tortellinis, des lardons et du parmesan, ou encore en<<choux surprises>>, c'est-à-dire cachés dans des tranches de jambon, puis gratinés au four. L'idéal est de le consommer al dente, car il est plus difficile à digérer s'il est trop cuit .

    Le chou-kale : L'atout forme 

    49 kcal pour 100 g . C'est une des stars de la cuisine santé. Et pour cause, 100 g couvre 100 % de nos besoins en vitamine C . Il est également source de fer, magnésium et de phosphore. Mais ce n'est pas tout ! Il renferme des flavonoïdes , des antioxydants hyperpuissants qui participent à la prévention des cancers et des maladies cardio-vasculaires . Riches en lutéine et en zéaxanthine, ce légume lutte aussi contre le développement de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).                                                                                                                                     Je le prépare...  Ses feuilles crues se marient avec des céréales, des légumes (radis, broccoli ,carotte...) et quelques graines (tournesol, courge, lin ...).En smoothie , mixez-le avec un kiwi ou une banane .

    Le chou rouge :  Une mine d'antioxydants 

    29 kcal pour 100 g :  Comparée aux autres, cette variété de chou contient le double de polyphénols (puissants antioxydants), dont la cyanidine, le pigment à l'origine de sa couleur rouge. C'est antioxydants se révèlent fort utiles, car ils aident l'organisme à se protéger contre les maladies dégénératrices ou liées au vieillissement . A raison d'une ou deux portions par semaine , le chou rouge participe à la prévention des cancers du pancréas, du poumon et du sein .                                                                            Je le prépare ... En salade , mélangé à des cerneaux de noix, des suprêmes d'orange, du roquefort t des morceaux de pomme. En velouté , avec des pommes de terre et des carottes , il passe tout seul !

    Le chou vert :  L'anti-inflammatoire de secours 

    25 kcal pour 100 g :  Source de vitamines C. B et E , de calcium, de magnésium, de phosphore et de potassium , le chou vert est un allié santé . Mais son intérêt provient surtout d'une essence sulfurée aux propriétés anti-inflammatoires qui soulage les douleurs articulaires et les affections respiratoires. Dès les premiers signes de maladie, hachez des feuilles de chou cru, saupoudrez de sucre roux et laissez macérer48 heures. Il se forme alors une sorte de sirop à prendre à raison d'une cuillerée à soupe toutes les 4 heures .                                                                                          Je le prépare ...  En salade avec des dès de carotte, quelques croûtons et des raisins secs , le tout relevé d'huile de sésame . Cuit, utilisez ses feuilles pour les farcir de viandes ou de légumes et les rouler façon cannellonis avant de les gratiner au four . (extrait de la revue Version Femina)


    2 commentaires
  • Ce soir les enfants , je vous en fais manger

    Ils ne jurent que par les pâtes ou les frites ? Si on leur lance un défi , les 6-12 ans pourraient bien se prendre au jeu et se mettre au vert .

    Les légumes

    On a tout essayé 

    Leur mitonner des endives au gratin, leur vanter les vitamines , invoquer Popeye le jour des épinards , leur présenter un peu de << vert >> à tous les repas sans faiblir ni criser ... rien n'y a fait . Comme 40 % des moins de 18 ans (Etude interfel et France-Agrimer, décembre 2014) Léo, du haut de ses 13 ans ne mange même pas une portion de légumes par jour . Il y a trop d'injonctions autour de la table (<<mange ta soupe !>> ), révèle la même étude . Or, il faut des actions , surtout avec les 6-12 ans , un âge où les résistances alimentaires persistent . A savoir; les défier et les impliquer, dédramatiser ces repas qui tournent court devant ces mines aussi déconfites que les courgettes qui refroidissent !

     Règle N° 1   Le tirage au sort 

    Les enfants choisissent souvent ce qu'ils mangeront au petit déjeuner et au goûter , mais plus rarement aux autres repas, exclusivement décidés par 60 % des parents . Alors laissons-les choisir leur <<légume défi>> celui qu'ils seront d'accord pour goûter , et pas de bout des lèvres s'il vous plait ... Impossible de trancher entre l'endive et la betterave ? On prépare des petits papiers où est inscrit ou dessiné un légume de saison , on mélange le tout dans un chapeau et on le fait par tirage au sort.

    Règle N° 2  Des courses instructives 

    On file avec lui au marché et on en profite pour lui poser des questions; <<A ton avis , l'aubergine pousse dans les arbres ou dans la terre ? >> Les anecdotes du site  http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com  (rubrique<<le coin des curieux>>) vous aideront à piquer sa curiosité . A consulter aussi , la Fabuleuse Histoire des légumes d'Evelyne Bloch-Dano (grasset) . Une bonne idée enfin ; l'accompagner dans une ferme cueillette ,comme les fermes de Gally en Ile-de-France (ferme.gally.com) ou le réseau national Chapeau de paille (chapeaudepaille.fr).

     Règle N° 3  C'est lui le chef 

    Ce n'est pas parce qu'il n'a pas aimé les courgettes à l'eau qu'il ne les appréciera pas en gratin ou en tagliatelles . Surtout, on évite l'amer ou le brin de persil qui peut suffire à lui déplaire et, la encore , il participe - 29 % des enfants reconnaissent que cuisiner avec leurs parents leur donne envie de manger . Vous n'êtes pas un cordon-bleu ? Inscrivez-le à des ateliers de cuisine dès 6-7 ans (l'Atelier des chefs , l'Atelier des sens, interfel ...). Certains proposent des formules <<parents-enfants>>.

    Règle N° 4   Une âme d'artiste 

    Un plat se goûtant d'abord ave les yeux , à lui encore de soigner la présentation ! La tarte aux légumes peut cuire dans un moule en forme de cœur ; la salade, figurer les cheveux d'un bonhomme ; les fleurettes de chou romanesco , nappées de fromage blanc , peuvent ressembler à une forêt enneigée , etc. le comte facebook.com/cultivonsLeFutur  propose aux familles de participer à la méthode Bouquet ; un programme sur 28 jours (le temps nécessaire pour modifier durablement son comportement alimentaire) avec , chaque semaine des défis quotidiens ; transformer des radis en souris , du chou-fleur en mouton . . .

    Règle N° 5    A table 

    Les familles où la bonne humeur règne à table sont celles où les enfants mangent le plus de légumes ,assurent les dernières études . Selon Sandrine Monnery-Patris , chercheuse à l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) , s'adapter à la personnalité de l'enfant et à la situation ( faim ou pas, horaires des repas souple ...) lui donne en vie de goûter à tout . En y ajoutant un zeste de mimétisme, ce sera gagné Nathalie Politzer , responsable des formations et des projets à l'Institut du goût , le confirme ; pour lui faire aimer les betteraves... Vous devrez aussi en manger. 

    De la musique à la soupe 

    Voilà un orchestre unique en son genre baptisé Vienna Vegetable Orchestra .Les musiciens sont autrichiens et les instruments sont ... des légumes . Creusés , taillés sculptés, voici la trompette-poivron, la marimba-radis, et le souffleur-poireau ! petits et grands peuvent apprécier la performance en vidéo " avec des sons totalement nouveaux qu'aucun instrument traditionnel n'est capable de reproduire . Les parents habiles pourront à leur tour fabriquer flûtes et sifflets dans les carottes ... Et comme ces musicien , terminer le concert avec une bonne soupe de légumes ! ( à voir sur :  http://www.vegetableorchestra.org )   ( extrait de Télé-Loisirs )    

     


    3 commentaires
  •  . . . Ont tout bon 

    Le sureau noir met le rhume KO 

    Les baies (2/2)

    Nez qui coule , tête qui cogne , éternuement incessants ... pour soulager tous ces symptômes , essayez les baies de sureau noir . Très riches en polyphénols (anthocyanes , flavonoïdes, caroténoïdes et tanins) aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoire , ainsi qu'en vitamines C tonifiante , elles dopent notre système immunitaire , augmentent la transpiration et favorisent l'expectoration . Imparable pour accélérer l'élimination de substances pathogènes !

    Comment le consommer ? En sirop . Dès les premières manifestations de la maladie , avalez-en 1 cuillerée à soupe deux ou trois fois par jour jusqu'à amélioration des symptômes . Riche en sucre , ce sirop peut être déconseillé aux personnes diabétiques . Dans ce cas , tournez-vous vers les tisanes de aies de sureau -laissez infuser un sachet 5 minutes dans 250 ml d'eau frémissante . Ces produits sont disponibles en pharmacies , en parapharmacies et dans les magasins bio .

    L'églantier traite l'arthrose 

    Selon la haute de santé , 50 % des 45 ans sont concernés par une gêne articulaire . Celle-ci touche prioritairement les lombaires , les mains et les genoux . Pour améliorer votre mobilité , pensez au cynorrhodon , l'autre nom des baies de l'églantier . Elles cachent en leur cœur un acide gras spécifique , la galactolipide , aux effets anti-inflammatoires et protecteur du cartilage . Une action prouvée par deux études danoises réalisées en 2004 et en 2005 . 

    Comment le consommer ? En poudre , à raison de 1 cuillerée à café par jour , à mélanger à une compote , un yaourt , une salade de fruits , du muesli ou encore un smoothie . Disponible en boutiques bio, diététiques et en parapharmacies .

    Le genévrier prévient les cystites 

    Vous êtes sujette aux infections urinaires ? Adoptez les baies de genévrier en prévention . Elles contiennent une huile essentielle aux propriétés diurétiques et assainissantes des voies urinaires qui permet d'éliminer les bactéries avant qu'elles s'y logent . De plus en favorisant l'élimination , elles luttent contre la rétention d'eau . Attention , elles sont contre indiquées en cas de grossesse , d'allaitement et d'insuffisance rénale .

    Comment le consommer ? En infusion . Mettez 2 g de baies séchées dans une tasse de 150 ml et versez par dessus de l'eau frémissante . laissez infuser 10 mn avant de filtrer et d'en boire une ou deux tasses par jour . En vente dans les magasins bio .

    Et encore 

    Le goji ultra riches en antioxydants , les baies de cet arbuste renforcent nos défenses immunitaires , mais préviennent aussi les maladies cardio-vasculaires en contribuant à diminuer l'hypertension artérielle et en éliminant les mauvais cholestérols . A consommer séchées, mélangées à un yaourt , à des céréales ou à un plat salé.

    L'aubépine . Ses baies renferment des actifs apaisants et sédatifs qui aident à lutter contre l'anxiété et favorisent un bon sommeil . A prendre en infusion; versez-en 15 g dans 1 litre d'eau bouillante et laissez infuser  de 10 à 15 mn avant de filtrer . Buvez-en deux ou trois tasses par jour . Déconseillée aux personnes qui suivent un traitement cardiaque . (extrait de Version Femina)


    2 commentaires
  • Energie, santé, immunité ... Ces petits fruits agissent sur tous les fronts pour nous faire du bien . Vite on craque pour eux ! 

    Les baies

    L'argousier requinque le corps et l'esprit (photo)

    Ses fruits recèlent un cocktail de nutriment tonifiante avec pas moins de 700 mg de vitamines C aux 100 g - soit sept fois plus que le kiwi - auxquels s'ajoutent du fer anti anémie , du magnésium antifatigue ainsi que du phosphore er du manganèse , indispensable l'un au bon fonctionnement du cerveau, l'autre à celui de la thyroïde . Rien de tel pour retrouver rapidement sa vitalité ! Qui plus est , elles contiennent également des oméga 3 , des acides gras essentiels qui ont pour propriété de tenir à distance les excès de déprime et d'améliorer notre résistance face au stress . A utiliser d'urgence quand notre nervosité monte d'un cran !

    Commet le consommer ? En jus , à raison d'un verre chaque matin pendant 1 à 3 semaines , selon vos besoins . Si son goût acide vous déplait , pensez à le mélanger à du jus de pomme , plus doux . Autre solution : croquer les baies après séchage . Mettez-en une petite poignée dans votre muesli du matin ou sur votre salade de fruits de midi . Jus et baies séchées sont disponibles dans les magasins bio.

    L'aronia  Active les défenses immunitaires 

    Passer la saison froide sans rhume , ni angine, ni bronchite , c'est possible grâce aux  fruits noirs de cet arbuste originaire d'Amérique du Nord . L'aronia est une mine de vitamines C (1480 mg/100 g ) et de substances antioxydantes , parmi lesquelles des flavonoïdes , des tanins, des anthocyanes et de l'acide phénolique . Ces cinq substances agissent en synergie pour renforcer nos défenses naturelles et faire barrage aux virus , bactéries et autres microbes . Attention , en raison de leur acidité , ces baies sont déconseillées aux personnes souffrant de gastrite et d'ulcère à l'estomac .

    Comment le consommer ? A l'approche de l'hiver , grignotez chaque jour , seules ou mélangées à du muesli, une petite poignée de baies séchées . Celles-ci  sont délicieuses également dans un gâteau ou des muffins . Vous pouvez enfin trouver l'aronia sous forme de jus prêt à boire ou de confiture à étaler sur vos tartines du matin ou sur des crêpes . En vente dans les boutiques bio et diététique .

    La groseille à maquereau stimule le transit 

    Vous souffrez de paresse intestinale ? La groseille à maquereau est la championne des laxatifs naturels ! Avec 7 g de fibres aux 100 g , soit plus que le pruneau (5 g/100 g) , cette petite baie combat efficacement la constipation . Ses fibres ont la propriété de gonfler au contact de l'eau , augmentant le volume des selles, ce qui facilite leur expulsion . A consommer avec modération toutefois si vous avez les intestins sensibles , sous peine de risquer des douleurs abdominales ; de 30 à 50 g par jour durant la période de ralentissement du transit seront largement suffisant .

    Comment la consommer ? Fraîche en été , en confiture le reste de l'année . Vous pouvez la confectionner e portant à ébullition 1 kilo de baies mélangées à 1 verre d'eau pendant 2 mn , avant de les passer au tamis , d'en récolter le jus et d'y ajouter 500 g de sucre . Ramenez à ébullition 3 mn , puis versez votre préparation dans des pots stériles . Vous la trouverez également toute prête en magasin bio .

    Le cassis améliore les fonctions cognitives 

    Pour avoir l'esprit affuté , ce fruit est souverain ! Une étude néo-zélandaise réalisée en 2015 et publié dans le journal of functionnal Foods indique que ses petites baies stimulent l'attention , dopent la mémoire et diminuent la fatigue intellectuelle . Des bienfaits dus à leur richesse en polyphénols et en anthocyanes , deux antioxydants majeurs . En effet , ceux-ci inhiberaient l'activité des enzymes monoamines oxydases , une famille responsable du mauvais fonctionnement du cerveau .

    Comment le consommer ?  Idéalement frais, sinon surgelé . Vous trouverez aussi des baies de cassis en jus , à boire à raison d'un verre (250 ml) , ou sous forme de gélules (2 par jour) , en optant pour celles dosées à 300 mg . Selon l'étude néo-zélandaise , les bienfaits sur nos capacités intellectuelles se font sentir 1 heure après l'absorption . A privilégier donc avant une réunion ou un examen important .


    1 commentaire
  • Pour une santé d'enfer 

    Baies de goji (photo) , açaï ,gelée royale ... sont devenus les stars des menus sains . Pourquoi ces denrées ont-elles la côte ? Et quels sont leurs bienfaits  sur notre organisme ? 

    Les super aliments

    Souvent venus de contrées exotiques , les <<super-aliments>> s'invitent dans les pages bien-être des magazines et sur nos tables . Les vedettes d'Hollywood en ont même fait le secret de leur forme . Le point sur cette tendance .

    Des champions de la nutrition 

    Ces produits sont qualifiés de super aliments en raison de leur densité nutritionnelle exceptionnelle qu'il s'agisse d'anti oxydants , de minéraux ou de protéines . Ainsi l'acérola , petite baie venue d'Amérique latine , contient 30 fois plus de vitamines C que l'orange , tandis qu'une cuillère à soupe de spiruline (une micro-algue tropicale)couvre à elle seule 20 % des besoins journaliers en fer . Les super-aliments boostent donc la vitalité et renforcent les défenses immunitaires . 

    Des fruits, des graines, des épices ...

    Il s'agit pour la plupart de fruits (cassis, grenade, myrtille...) , de baies (açaï, acérola, goji...) , de légumes (chou kale, brocoli ...) ou de champignon (chaga, shiitaké, reishi ) A cela , il faut ajouter certaines épices comme le curcuma , ou la cannelle , des graines (chia, sésame) des boissons (thé, matcha , kombucha*) , des jus d'herbes ou encore des micro-algues (klamath , chlorella ...) . sans oublier les produits de la ruche , en particulier le pollen ou la gelée royale . Cette dernière est plébiscité car elle associe des acides aminés , des vitamines du groupe B et tous les minéraux et oligo-éléments nécessaire à l'organisme .

    * Boisson sucrée à base de thé qui a fermenté sur une culture de bactéries et de levures ressemblant à un champignon 

    Les consommer sans tomber dans l'obsession 

    Les fruits et légumes classés <<super-aliments >> peuvent être utilisés tels quels au quotidien , comme le shiitaké ou le chou kale . Certains , comme la grenade , la myrtille ou l'açaï sont préparés également sous forme de jus , avec une teneur en nutriment plus concentrée . D'autres tel que le moringa (plante du nord de l'Inde utilisée dans la lutte contre la malnutrition) ou la spiruline se saupoudrent sur les yaourts , smoothies, salades ou soupes .Il existe des compléments alimentaires à base de super-aliments que l'on prend en cures . Il convient de ne pas en absorber plusieurs à la fois afin d'éviter un surdosage ou des interactions négatives .

    Ils vous aideront à doper vos défenses 

    Face au virus en approche , ces aliments servent de bouclier 

    la grenade : en jus , en gélule ou nature , elle est parée de mille vertus .Vous la trouverez au rayon fruits exotiques ou en jus , c'est un concentré de vitamines C , bien plus que l'orange ou la clémentine .

    L'ail : antibactérien et antiviral , surtout s'il est consommé cru. On essaie d'intégrer une gousse par jour dans nos plats et salades .

    Le shiitaké : ce champignon d'origine asiatique contient une substance immunostimulante , le lentinane . On peut le cuisiner ,notamment dans les soupes , mais on le trouve aussi dans de nombreux compléments alimentaires renforçant les défenses immunitaires .

    L'acérola : on la consomme en jus ou sous forme de comprimés à croquer . Elle est priée pour sa richesse en vitamine C  (la vitamine C de synthèse serait bien moins assimilée par l'organisme .

    La gelée royale : c'est l'aliment le plus riche en vitamine B5 , avec un rôle antifatigue , immunostimulant, antiviral et antibactérien ! A acheter fraîche de préférence (à conserver au réfrigérateur) ou lyophilisée .

    Les super aliments

    Bon à savoir 

    Si certains sont vendus sur les étals de tous les supermarchés , les super-aliments les plus exotiques (açaï , moringa, shiitaké...) le sont essentiellement dans les épiceries ou supermarchés bio de type Naturalia , Bio coop ou bio c' bon . Il est recommandé de les acheter en boutique plutôt que sur internet , ou la qualité des produits peut s'avérer très variable . ( extrait de Télé-Loisirs)


    2 commentaires
  • L'art de déguster du cochon 

    Une viande moelleuse et peu salée qui fond dans la bouche , seule, avec du melon ou en plat , fruit d'un savoir faire ancestral , est un mat d'excellence qui ravit toutes les papilles .

    Le jambon de Bayonne

    Une longue histoire 

    En 1534 , dans Gargantua , Rabelais raconte que le père de Pantagruel a toujours chez lui <<bonne munition de jambon de Mayenne et de baionne >>. Une charcuterie déjà appréciée il y a plus de cinq cent ans ! Il se dit qu'un siècle plus tôt , le conte de Foix  blessa un sanglier qui s'enfuit et fut retrouvé un an plus tard dans une source d'eau salée à Salies-de-Béarn . Il était parfaitement conservé et ses cuisses était d'une grande finesse gustative . Ainsi serait née la salaison . Quant à on nom , il lui a été attribué lors de la création de la foire au jambon de Bayonne , en 1426 , car c'est de là qu'il était expédié vers les autres ports .

    Un cahier de charge très strict

    Le jambon de Bayonne a obtenu une indication géographique protégée (IGP) en 1998  Elle garantit la zone de production des porcs , à savoir le grand Sud-Ouest , et la zone pour la salaison , le bassin de l'Adour . Durant sa fabrication, il est massé, puis frotté au sel de Salies-de-Béarn . Ensuite , il est mis au repos pendant environ deux mois dans une souillarde et enfin placé au séchoir entre neuf et douze mois , pendu à une poutre .

    Des saveurs subtiles

    De couleur rouge rosé , avec une belle couche de gras blanc , le jambon de Bayonne se révèle très doux et fruité , avec un goût de noisette plus ou moins prononcé . Son moelleux caractéristique , fondant en bouche , et peu salé , est dû à son affinage unique . C'est le seul jambon sec à être salé avec un sel de source puisé dans les profondeurs des Pyrénées ; l'un ne peut exister sans l'autre . De plus sa maturation entre le vent chaud et sec de la montagne et les vents humides de l'Atlantique crée les conditions d'un séchage exceptionnel qui lui confère des qualités gustatives remarquables .

    Que de qualités nutritionnelles 

    Bien sûr , il y a du gras , mais celui-ci est source d'acides gras essentiels comme les oméga 6 , indispensables à la croissance de l'enfant et à la régénération de la peau . De plus , la moitié de celui-ci est constitué d'acide oléique , principal acide gras de l'huile d'olive , bon pour la santé . Le jambon de Bayonne est relativement pauvre en cholestérol et riche en vitamines du groupe B , notamment en vitamines B1 , qui jouent un rôle essentiel dans la protection des membranes des cellules et la lutte contre le vieillissement . Enfin, il apporte des protéines de qualité et en abondance . Alors oui, tout est bon dans le jambon ! ( extrait de: Télé-Loisirs)

    Le petit plus coup de cœur 

    Le musée du jambon de Bayonne , conçu tel un grand jeu de l'oie , donne à voir de façon ludique son histoire , sa fabrication et son affinage . La visite est ponctuée de jeux , de récits, de légendes et de chansons et se termine dans la boutique , où sont vendus différents produits de la région du jambon , mais aussi des conserves et des saucissons Route de Samadet , Arzacq-Arraziguet (tel : 05 59 04 49 93 ).

    Suivez les idées gourmandes de Christian Etchebest sur la chaine YouTube du jambon de Bayonne . Le chef détaille pas à pas cinq recettes ,comme la brouillade d'œufs et émincés de jambon de Bayonne ainsi que la soupe de melon glacée au jambon de Bayonne dont voici le lien :   https://youtu.be/40C0Nth5RT8


    2 commentaires
  • Des grains de tonicité 

    Trésor de santé , le raisin noir ou blanc regorge de bienfaits . profitez-en sans excès .

    Le bon raisin

    Muscat bleu , chasselas doré, cardinal violet ... Noir ou blanc , le raisin est plus que savoureux. Quand le goût sucré emplit la bouche , les grains libèrent de l'énergie rapidement disponible . Grâce aux glucides constitués de sucres simples (glucose et fructose ) , la consommation n'entraîne pas de pic glycémique , soit une élévation brusque du taux de sucre dans le sang . Côté calories ,une grappe de 150 g apporte de 100 à 120 kcal . Ce qui représente un apport énergétique raisonnable .Plus le raisin est foncé , donc riche en pigments , plus il renferme d'antioxydants . De la famille des polyphénols , les flavonoïdes participant à la résistance des vaisseaux sanguins sont bénéfiques à la santé du cœur . Ils renforcent aussi l'activité de la vitamine C , présente en petite quantité .

    Bien pourvu en minéraux 

    Surtout en potassium , le raisin agit sur la diurèse . Il aide à nettoyer le foie et les reins . D'aucuns entamerons une cure uvale de plusieurs jours avec le raisin blanc pour se débarrasser de kilos superflus . Au risque de mettre le corps en carence , une mono diète ne peut s'envisager qu'après l'avis de son médecin .

    Peau, pulpe et pépins 

    Le bon raisin

    Tout se mange dans le raisin . Pectine de a pulpe, cellulose et hémicellulose de la peau ainsi que les pépins stimulent le transit . Si vos intestins sont sensibles aux fibres , consommez des variétés sans pépins .

    Le petit plus 

    La vigne ( Vitis vinifera ) , fiche de culture 

    Le bon raisin

    Sol : La vigne préfère les sols légers , siliceux , même calcaires et caillouteux .

    Plantation : De novembre à fin mars , installez le cep dans une terre enrichie de compost ou d'engrais organique décomposé .

    Exposition : Au nord de la Loire , palissez la vigne contre un mur orienté au sud et abrité des vents .

    Des mini bouchées à faire soi-même 

    Egouttez 150 g de fromage frais au réfrigérateur .

    Lavez , séchez le raisin puis égrenez-le .

    Piquez chaque grain sur un pic en bois .

    Enrobez-les de fromage frais et réservez au froid .

    Mixez au robot 150 g de noisettes ou de pistaches .

    Habillez les grains de fruits secs. (Source : Rustica )

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Bio , on veut sa peau ! 

    Les raisons de déguster la nectarine ne manquent pas ! 

    La nectarine

    Elle est riche en antioxydants et affiche un fort taux de fibres 

    Fruit  aux origines méconnues , la nectarine se distingue du brugnon par son noyau qui se détache aisément de la pulpe . Mais ce qui la différencie le plus est sa peau qui concentre de la vitamine C et des carotènes , tous deux de puissants antioxydants . pour bénéficier du maximum de ces bienfaits , il est conseillé de consommer la nectarine avec sa peau si elle est issue de l'agriculture biologique . Par ailleurs , ce fruit riche en composés phénoliques , présente un taux intéressant de fibres alimentaires ; une seule portion contient 5 à 9 % des apports quotidiens recommandés pour un adulte . Les fibres ont un rôle de prévenir les problèmes de constipation , de réduire les risques de cancer du côlon et de maladies cardiovasculaires et de maitriser le diabète de type 2 . Toutefois telle la pêche, la nectarine peut être à l'origine du syndrome  d'allergie orale .

    Cette réaction concerne :

    Surtout les personnes allergiques aux pollens , les symptômes sont des démangeaisons et des sensations de brûlures aux lèvres , à la bouche et à la gorge .

    Le duo léger 

    Au lieu de vous ruer sur les biscuits alourdis en sucre et en graisses à l'heure du goûter, Associez une nectarine à un yaourt . Ce duo est à la fois peu calorique et riche en calcium et vitamine C .

    La nectarine

    Le petit plus 

    Fiche de culture de la nectarine (Prunus persica , variété nucipersica)

    La nectarine

    Plantation :  D'octobre à avril , dans tout type de terre non humide à 50-60 cm de profondeur 

    Taille Pas obligatoire , une taille  en vert favorise cependant le fructification . Aérer la ramure en éliminant les branches mortes .

    Récolte :  De fin juin à septembre .

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique