• L'alimentation est la base d'une vie saine .

    Revoir ses habitudes alimentaires

    A l'âge de la retraite , l'activité tend à décroître . Il est indispensable pour Ysabelle Levasseur (voir photo, ci dessus) , diététicienne et experte en nutrition , de diminuer ses apports caloriques en proportion mais de maintenir une bonne qualité et variété d'alimentation , d'autant que le métabolisme évolue .

    A partir de 60 ans , la masse musculaire va diminuer au profit de la masse graisseuse , il y a aussi moins d'eau dans l'organisme . Des changements qui ont des répercutions sur la manière dont les aliments sont assimilés . Certains nutriments sont plus durs à éliminer tandis que d'autres sont moins bien absorbés .

    Favorisez les protéines

    L'apport journalier recommandé est de 1 g par kg . Si les seniors sont moins actifs , leur métabolisme réclame plus de protéines et d'acide aminés . Les protéines doivent représenter 15 % de la ration énergétique , voire 20 % dans certaines conditions selon l' INPES . Ysabelle Levasseur , diététicienne et experte en nutrition recommande de consommer des protéines deux fois par jour .

    Les viandes blanches  en alternance avec les viandes rouges , les poissons gras apportent des Omégas 3 bénéfiques au fonctionnement cardiovasculaire et à la mémoire . il y a aussi des protéines végétales très présentes dans les légumineuses ( lentilles , flageolets etc.)

    Pensez au calcium

    Pour lutter contre l'ostéoporose et l'érosion de la masse osseuse , les autorités de santé préconisent aux femmes de plus de 55 ans et aux hommes de plus de 65 ans de consommer 1,2 g de calcium par jour soit l'équivalent d'un litre de lait .

    On trouve du calcium essentiellement dans les produits laitiers à commencer par les fromages à pâte cuite comme le parmesan ou l'emmental , les plus riches en calcium , il y a aussi le fromage blanc et les yaourts , rappelle Ysabelle Levasseur . Une supplémentation en vitamine D peut être utile pour aider à fixer le calcium sur les os , surtout en hiver ou l'exposition solaire - indispensable à la synthèse de la vitamine D par l'organisme - tend à diminuer .

    Ayez la fibre

    Elles aident à réguler les désordre intestinaux souvent induits par le changement de rythme et une moindre activité . Peu énergétiques , les fibres contribuent au sentiment de satiété . Elles ont aussi un effet bénéfique sur l'absorption des sucres , des graisses , du risque de cancer colorectal et aussi sur certaines maladies cardiovasculaires . Les fruits, légumes et légumineuses sont d'importantes sources de fibres .

    Buvez

    Au fil des ans , la sensation de soif s'atténue et pourtant les besoins en eau demeurent inchangés . Ils sont estimés à 1,5 litre par jour en moyenne . Le potage et la soupe sont une façon de satisfaire ce ratio .

    Ysabelle Levasseur conseille de varier les eaux  . On peut alterner eau du robinet et eaux minérales , Rozana ( pétillante) et Hépar apportent du magnésium . Moins connue , l'eau minérale Talians présente une forte teneur en calcium .

     


    5 commentaires
  • Ces micro-organismes vivants peuvent soulager les troubles digestifs à répétition .

    Certains probiotiques sont efficaces en cas de ralentissement du transit . Mais ils ont aussi d'autres vertus à leurs actif .

    Comment bien les connaître et les utiliser

    On entend de plus en plus parler des probiotiques comme solution naturelle pour éviter , voire soigner , certains problèmes de santé , et des études confirment régulièrement leur intérêt . Mais il existe de nombreuses souches de ces <<bonnes >> bactéries , qui n'ont  pas toutes le même impact . Et on ne sait pas toujours laquelle privilégier , ni, surtout , comment s'en servir . Peuvent-elles vraiment nous aider à rester en forme et pour quels maux peut-on les utiliser ? Faisons le point

    Rééquilibrer la flore intestinale

    Certains probiotiques renforcent et rééquilibrent notre flore intestinale , qui contient déjà des milliards de bactéries , afin de l'aider à fonctionner correctement . Ils ont donc des effets bénéfiques sur notre santé . En effet , on s'est aperçu que les déséquilibres ou les modifications de cette flore ( qui proviennent de notre alimentation , de la fatigue , du stress, de la prise de certains médicaments  . . . ) allaient de pair avec de nombreuses pathologies ; dépression, troubles anxieux , allergies et eczéma , autisme ou même maladies dégénératives de type maladie de parkinson .

    Traiter les troubles de la digestion

    On estime que 10 à 20 % de la population souffre de troubles digestifs et ignore souvent les bienfaits des probiotiques . Ces derniers ont démontré leur efficacité chez les patients souffrant du syndrome de l'intestin irritable , avec une diminution des douleurs abdominales , des ballonnements , des problèmes de transit et, d'une manière générale , une amélioration de la qualité de vie .

    Contrer les effets néfastes des antibiotiques

    Ces médicaments entraînent une modification de la flore intestinale .Dans ce cas , la prise de probiotiques en parallèle aide à rétablir l'équilibre . C'est également le cas lors de la survenue de diarrhées d'origine infectieuse ( turista ou gastro-entérite ). Non seulement les probiotiques les préviennent , mais ils réduisent aussi leur durée et sévérité , notamment chez les enfants . Il est alors recommandé d'utiliser ceux qui contiennent la souche Saccharomyces boulardii  ( ultra-levure de Biocodex ) ou ceux associant plusieurs souches , comme Lactibiane Tolérance (Pilèje ) , Bioprotus intégral ( Carrare ) ou l'association Quantaflore/Quantaphylle ( Phytoquant ) .

    L'avis de l'expert

    Les probiotiques

    Stanislas Bruley Des Varannes , gastro-entérologue CHU de Nantes ( photo : France Inter )

    Pourquoi parle - t-on autant des probiotiques aujourd'hui ?  

    C'est l'une des pistes les plus étudiées des chercheurs , car la présence de dysbioses ( modifications du microbiote intestinal ) est associée à de nombreuses pathologies , sans que l'on sache toujours s'il y a une relation de cause à effet . De plus , on sait aujourd'hui que le microbiote intestinal est un élément essentiel du système immunitaire ; il abrite en effet 60 à 70 % des cellules immunitaires de l'organisme .

    Il ne sert donc pas qu'à la digestion ! Ne faudrait il pas prescrire davantage de probiotiques ?

    On ne peut pas les prescrire davantage tant que l'on na pas mené plus de travaux sur les effets spécifiques des différentes souches existantes . On doit déterminer quelles seraient les plus intéressantes pour rééquilibrer la flore intestinale face aux multiples pathologies ou encore pour renforcer l'immunité , et cibler plus précisément leur utilisation .

    Ces produits sont -ils facile à utiliser ?

    Comme pour toutes les substances dédiées à la santé , l'automédication est assez compliquée . Les probiotiques peuvent par exemple être pris en cure de quelques semaines après une diarrhée infectieuse , ou plus longtemps pour accompagner des troubles digestifs chroniques . Il est conseillé de demander l'avis du médecin traitant ou du pharmacien , qui pourront prescrire des produits adaptés selon l'indication .


    1 commentaire
  • Incontournable de Noël  , la bûche traditionnelle pèse lourd sur la balance.

    On allège la bûche

    les astuces pour épater la galerie sans les calories

    1 ) On préfère  la bûche glacée  à la bûche pâtissière , nettement moins calorique . Les bûches à base de sorbet aux fruits sont plus légères que celles avec une crème glacée chocolat ou caramel .

    2 ) Si on ne veut pas renoncer au charme de la tradition pâtissière , on allège la crème au beurre pralinée en utilisant un beurre light ou en la remplaçant avec une crème fouettée à base de lait et de crème liquide .

    3) Autre option , on remplace la crème au beurre et le biscuit Joconde par une mousse de fruits aérienne .

    4) On pense aux édulcorants liquides ou en poudre ou encore on utilise la stévia , nettement moins calorique que le sucre .

    5) Côté décoration , on préfère une gelée de fruits de la passion ou de fruits rouges à un glaçage au chocolat . On oublie les marrons glacées , les meringues , les sujets de Noël en sucre pour orner la bûche avec de jolis fruits frais ; caramboles, litchis, amour en cage et paillettes alimentaires pour la touche de féérie .

    6) On vérifie la composition des bûches industrielles. La crème au beurre , parfumée au chocolat , au café ou au Grand Marnier , a pu être détrônée par l'huile de palme et les édulcorants chimiques .


    1 commentaire
  • La plus parfaite des substances naturelles

    La gelée royale

    Une composition unique dans la nature

    les acide aminés sont très nombreux dans la Gelée Royale , dont ils représentent 45 % de la matière sèche  Ils sont en tout un vingtaine , dont l'ensemble des 8 acides aminés dits << essentiel >> . Notre organisme ne sait pas les fabriquer lui-même ; il doit donc les trouver dans un complément à notre alimentation .

    Liste des acides aminés contenus dans la Gelée Royale

    Acide aspartique , acide glutamique , alanine , arginine , cystine, glycocolle , histidine , proline, serine , taurine, tyrosine et les 8 autres acides aminés << essentiels >> ; valine, lysine, thréonine, leucine , isoleucine, tryptophane , phénylalanine et méthionine .

    La Gelée Royale est aussi une exceptionnelle source de protéines , et est ainsi indiquée tant pour la croissance des cellules que pour leur régénération .

    Minéraux et oligo- éléments présent notamment , calcium , cuivre , fer , phosphore, potassium , silicium, soufre .

    Vitamines en très grand nombre : B1 , B2 , B3 , B5 , B6 , B7, BB , B9 , B12 , A , C , D , E .

    Matières sucrées (glucose et fructose en grande majorité , ainsi qu'un peu de saccharose et tréhalose , maltose , raffinose , isomaltose et melibiose ) ; 5 à 10 % .

    Pour une consommation journalière d'un gramme de Gelée Royale , la quantité de glucides absorbée est d'environ 0,1 gramme .

    Autres composants : lipides pour seulement 12 % de la matière sèche , traces de pollen , plus des agents antibiotiques et hormonaux .

    C'est la combinaison de tous ces éléments présents dans la Gelée Royale ( plus de 100 différents !) qui fait toute l'efficacité de cette << substance parfaite >> .

    Tous les éléments qu'elle contient sont immédiatement assimilables par le corps , ce qui est vraiment exceptionnel et une des autres raisons de son efficacité inégalable .

    Pourquoi la nature a t-elle créé cette substance parfaite ?

    La Gelée Royale est en quelque sorte le fruit d'une symbiose entre l'évolution des fleurs et des abeilles  Les plantes , qui doivent leur reproduction aux abeilles qui les pollinisent , ont développé elles-mêmes les substances  qui assurent la protection des abeilles , leur vigueur et leur santé .

    L'abeille véritable << usine à enzymes >> selon le professeur Bengsch , sait ensuite sublimer les éléments offerts par les plantes pour générer cet aliment absolument parfait ; la Gelée Royale .

    Substance nacrée et onctueuse , la Gelée Royale est secrétée par les jeunes abeilles nourricières .Elle est ensuite donnée à la reine directement , ou est déposée par les nourrices au fond des cellules royales où sont élevées les futures reines .

    C'est la seule action de la Gelée Royale , en tant que nourriture exclusive , qui permet à la reine d'assurer la paternité de l'espèce , et à une simple larve d'ouvrière de devenir reine .

    Les apiculteurs récoltent la précieuse Gelée Royale au moment où elle est de la meilleure qualité , soit au bout de trois jours environ  C'et à ce stade qu'elle offre à l'homme ses innombrables bienfaits .

    Le effets de la Gelée Royale sur les femmes et les hommes

    Efficace à partir d'1 gramme par jour , la Gelée Royale peut être prise à toute période de l'année , même en quantités supérieures , que l'on suive un traitement médical ou non .

    Des études réalisées en milieu hospitalier , notamment en gériatrie , font état de l'absence totale de contre-indication à la Gelée Royale , même prise en grande quantité sur de longues périodes . Selon de nombreuses sources , la prise de Gelée Royale a pour conséquence une amélioration de l'état général manifestée par un mieux-être , un moral amélioré et une nouvelle vigueur .

    Parmi les effets de la Gelée Royale cités par certaines sources , l'on notera : 

    Revitalisation générale .

    Aide au combat de l'impuissance et de la frigidité .

    Effet d'aide possible sur des performances  cardio-vasculaires .

    Participerait à la normalisation de la tension .

    Aiderait le traitements de l'asthme .

    Effet euphorisant et de stabilisation psychique .

    Effet de participation à la régénération des cellules et tissus .

    Résistance au froid .

    Actions antibiotiques et antivirales notables  .

    Action positive d'aide à la baisse du taux de cholestérol et de triglycérides selon certaines sources .

    Facilite la digestion en améliore l'appétit .

    Par production de globules rouges et synthèse de l'hémoglobine , ide au combat des effets de l'anémie .

    Aide en cas de convalescence .

    L'ensemble de ces aides explique que l'on appelle souvent la Gelée Royale << l'arme antivieillissement >> ou << la fontaine de jouvence >>.

    Néanmoins , il est important de garder à l'esprit que la Gelée Royale n'est pas un médicament , mais un complément alimentaire qui ne remplace pas un traitement médical , mais peut le compléter avec bonheur . Elle est à cet effet conseillée par de nombreux médecins .

     

     

     


    1 commentaire
  • Notre organisme a-t-il besoin de compléments alimentaires ?

    Interview du Dr Stéphane Levebvre  , médecin des équipes de France de natation

    Pour garder la forme, certains n'hésitent pas à consommer des compléments alimentaires , mais les effets sont-ils réels ? et quels sont les risques ? 

    Compléments alimentaires

     

    Quels sont les apports et les bienfaits des compléments alimentaires sur notre organisme ?

    L'intérêt des compléments alimentaires est surtout d'apporter des éléments nutritifs essentiels dans les cas avérés ou les situations à risque  de carence . C'est donc important dans la population générale , mais également chez les sportifs de haut niveau , dont les besoins peuvent être plus spécifiques . Ces compléments permettent d'éviter les blessures dues à une situation de carence .

    Peuvent-ils être dangereux pour la santé ?

    Bien sûr ! La prise excessive de compléments alimentaires comporte de vrais risques .Leur usage sans conseils avisés de professionnels peut être vraiment dangereux . Attention donc à l'automédication , avec des compositions aléatoires , comporte également un risque avéré , et il faut totalement exclure les commandes par internet de produits qui ne répondront pas , selon leur origine , aux normes de qualité françaises ou européennes .

    Certains compléments sont-ils interdits par la réglementation antidopage ?

    Lorsque l'on parle de compléments alimentaires , on exclut naturellement tout usage de substance dopante . Mais il faut faire attention aux produits que l'on trouve sur internet . Certains vont être décrits comme très efficaces , pourvoyeurs de performance et contenir, par exemple , des substances anabolisantes cachées ,, avec tout d'abord de sérieux risque pour la santé du sportif mais aussi des risques de contrôle anti-dopage positif .

    Avez-vous des conseils pour les gens qui souhaitent en prendre ?

    Il est primordial d'être guidé par des professionnels de santé . Ce qu'il faut retenir avant tout , c'est qu'une alimentation équilibrée correspond à nos besoins est bien plus importante que l'arsenal de compléments alimentaires . Il vaut mieux se concentrer sur le contenu de son assiette et de son verre que de se focaliser sur l'étiquette des compléments , qui ne seront jamais aussi complets que des apports alimentaires recommandés . ( source : ligne d'eau automne - hiver 2014 .Photo du net )


    1 commentaire
  • L'ail   Contre les affections pulmonaires

    Depuis les études de Pasteur sur ses propriétés antibactériennes , cette plante potagère a été observée sous toutes les coutures . On sait maintenant que ses gousses sont antifongiques , antiseptiques, anticancer ,  qu'elles protègent de l'athérosclérose , dopent le système immunitaire et désinfectent la sphère pulmonaire . . . Cependant , on ne pense pas toujours à elles en cas de bronchite ou de bronchiolite ! Pourtant , son agent antibiotique , l'allicine , est un tueur de bactéries renommé . De plus , il vient aussi à bout des vers intestinaux , des salmonelles et de certains staphylocoques . Tout comme il stoppe la prolifération des bactéries Helicobacter pylori au niveau des muqueuses gastriques .

    Comment l'utiliser ?

    Avant tout , choisissez-le de bonne qualité , de préférence issu de l'agriculture biologique avec des têtes bien dures , signe de fraîcheur .Contre les bronchites , une recette de grand-mère a fait ses preuves ; le matin , portez à ébullition durant quelques minutes 1 litre de lait frais bio et 20 g d'ail . A boire tout au long de la journée en laissant l'ail dans le lait ( se conserve uniquement le jour même ).

    Contre la bronchiolite des enfants  Ecrasez 1/2 gousse par jour dans leur assiette dés que leur alimentation est diversifiée . A partir de 2 ans et demi , ils peuvent en ingérer 2 par jour . Les adultes pour leur part , pourront en consommer jusqu'à 6 par jour en cas d'infection . En prévention , 2 par jour suffiront .

    Le vinaigre de cidre  Contre les maux de gorge et les otites

    Il provient de la fermentation du cidre ; la réaction chimique à l'air libre - dues aux levures et aux bactéries - produit de l'acide lactique , une substance antibiotique très efficace contre les staphylocoques responsable notamment de certaines otites .

    Comment l'utiliser ?

    Choisissez du cidre bio et non pasteurisé. En prévention , pensez à lui pour assaisonner vos salades . Plus vous agirez sur le long terme , plus l'efficacité sera réelle . A éviter cependant en cas de reflux gastro-œsophagien car ces brûlures d'estomac produisent déjà du vinaigre .

    En cas d'angine et de maux de gorge . Mélangez 1 cuillerée à café de vinaigre de cidre dans 1 petit verre d'eau et faire 2 ou 3 gargarismes par jour avant d'avaler le mélange .

    Autre possibilité , efficace également en cas d'otite : Buvez pendant 10 jours , en dehors des repas , 1 verre d'eau chaude  à moitié rempli de vinaigre de cidre . Idéal pour nettoyer la sphère intestinale , renforcer l'organisme dans son combat contre les bactéries et favoriser la guérison .

    Quand les abeilles volent à notre secours

    On leur doit trois produits antibiotiques phares contre les maux intestinaux ( seule contre-indication ; l'allergie aux piqûres d'abeilles et aux produits de la ruche )

    Des antibiotiques naturels dans l'assiette (2/2)

    Le pollen  Ces petits grains récoltés sur les végétaux sont riches de 28 minéraux , de tous les acides aminés indispensables , de tous les enzymes connus et de quasiment toutes les vitamines dont la précieuse vitamine B1 , antivirale et antifatigue . Choisissez surtout le pollen de ciste et celui des milles fleurs pour faire des cures de 1 mois au cœur de l'hiver et en cas de fatigue ; 1 cuillerée à soupe tous les matins dans un peu d'eau . Fortifiant et antitoxique !

    La propolis Issue des matières résineuses et balsamiques des végétaux butinés , cette substance aux 300 constituants ( cires, huiles essentielles , flavonoïdes . . . ) accélère le processus de destruction des bactéries et agit contre de nombreux germes comme les staphylocoques , les streptocoques et les salmonelles . A utiliser aussi en cas de grippe et de rhume ; 3 g par jour en phase aiguë , en 2 fois et loin des repas . Même posologie en cas de mycose et d'infection urinaire .

    Les miels  Ils ont tous leur spécificité , comme le miel de sarriette contre les infections ORL , celui de mélilot ou d'acacia contre les maux de gorge , d'eucalyptus et de pin contre les infections respiratoires et la toux . Antibactérien très puissant , le miel sauvage de Manuka  ( originaire de Nouvelle-Zélande ) a prouvé son efficacité à travers de nombreuses études ; 1 cuillerée à café tous les matins . (source : Femina )

    Remerciement : à Carole Le Garrec , naturopathe et phytothérapeute à la thalasso Castel Clara de Belle-ile-en-mer et à Vannes .


    1 commentaire
  • Certains aliments ont des propriétés telles qu'ils peuvent protéger contre quantité d'infection .

    Au cœur de l'hiver , c'est le moment ou jamais de les inscrire à nos menus .

    Selon les principes de la naturopathie , qui place la nutrition au cœur de la santé , certains aliments possèdent des principes actifs capables non seulement de combattre la prolifération des microbes pathogènes , mais pour certains , de les détruire . Ces antibiotiques naturels sont principalement issus du monde végétal , exception faite des produits de la ruche , transformés par les abeilles . Pour une meilleure immunité , n'hésitez pas à en associer plusieurs au cours de la journée y compris lors d'un traitement allopathique ou homéopathique .

    Des antibiotiques naturels dans l'assiette (1/2)

    Le brocoli :    Contre les affections respiratoires et les ulcères

    Petit chou mal aimé des enfants ( mais pas seulement ! ) , le brocoli fait partie de la grande famille des crucifères , qui rassemble toutes les sortes de choux , baptisés << légumes aux mille vertus >> par Hippocrate ( 460-377 v J-C ) . Aujourd'hui, les études scientifiques n'en finissent pas de démontrer ses vertus . Son premier agent antibiotique est le sulforaphane , un composé soufré qui révèle son odeur quand on le cuit trop longtemps ( à éviter absolument pour ne pas détruire la précieuse molécule ) Anti cancer (que ce soit en prévention ou pour contrer le développement des cellules malignes ) , il possède également la faculté de détruire les bactéries , notamment Helicobacter pylori , responsable des ulcères gastriques . Un autre composé du brocoli , la cystéine ,est quant à elle , capable de lutter contre les bronchites , les sinusites et les rhinopharyngites , car c'est un fluidifiant des voies respiratoires .

    Comment l'utiliser ?

    Préparez un smoothie:  Avec des jeunes pousses que vous demanderez à votre maraicher . Mixez-les crues et assaisonnez d'origan , d'ail et d'un filet d'huile d'olive de première pression à froid .

    Sous forme de graines germées : Faites pousser des graines de brocoli bio en 4 jours et agrémentez-en vos soupes et vos salades

    En légume : Faites cuire les jeunes pousses de brocoli à la vapeur douce pendant 10 minutes dans un vitaliseur conçu pour préserver les nutriments , y compris la fragile vitamine C (  http://www.vitaliseurdemarion.fr  )

    L'origan .  Contre les angines et les bronchites

    Cette plante aromatique , très connue sur le pourtour du bassin méditerranéen ,est dotée d'un agent particulièrement puissant : Le carvacrol , un phénol à la fois antibactérien, antifongique et antimycosique . Angines , sinusites, bronchites, grippes ou rhumes avec fièvre et frissons , mais aussi  nausées et indigestions ; peu d'infections lui résistent !

    Comment l'utiliser ?

    En prévention : Ajoutez régulièrement l'herbe fraîche , séchée , congelée ou moulue dans vos plats , au dernier moment ( sans la faire cuire ) .

    En cas d'infection ORL déclarée : Mélangez 2 gouttes d'huile essentielle d'origan compact ( en vente en pharmacies ) dans 1 cuillerée à café de miel , 3 fois par jour .

    S'il s'agit d'une infection pulmonaire ( bronchite ) : Faites infuser 20 g de sommités fleuries d'origan pour 4 tasses , puis buvez-les dans la journée .

    Les champignons : Contre la toux et les états grippaux

    L'un de leurs agents antibiotiques st le bêta-glucane ; il stimule l'activité des macrophages destructeurs de bactéries , en faisant d'excellents stimulants du système immunitaire recommandés en cas de grippe , de convalescence ou encore de fatigue chronique . Le champignon le plus utilisé à des fins thérapeutiques est le shiitaké ; petite bombe nutritionnelle avec ses quinze acides aminés et ses polysaccharides ( sucres complexes ) ,il renforce notamment le système respiratoire , prévenant ainsi les rhumes , la toux et les bronchites . Le reishi possède pour sa part une centaine de triterpènes , qui  font de lui un excellent antiviral contre les rhinites et les bronchites chroniques . On peut enfin goûter au maïtaké ; outre sa richesse en oligoéléments , ce champignon contient des polysaccharides à même de combattre la prolifération de micro-organismes pathogènes en cas d'états grippaux et de rhume . Excellent adaptogène , il améliore , en prime , la résistance au stress .

    Comment les utiliser ?

    Ces champignons ( En vente frais ou séchés , dans les magasins bio et les boutiques asiatiques ) se consomment cuits , si possible à la vapeur douce ,et mélangés a vos plats . Le shiitaké peut s'utiliser régulièrement en prévention mais , pour un effet médicinal , il est conseillé d'en prendre 10 g par jour ( à éviter en cas de maladies dermatologiques comme l'eczéma ) .

    Le reishi Peut aussi se boire en infusion ; 2 g par jour dans 1 tasse d'eau bouillante , attendre une dizaine de minutes avant de filtrer .

    Quant au maïtaké  Délicieux dans l'assiette , on le trouve également sous forme de complément alimentaire ( en prendre jusqu'à 2 g , 2 fois par jour ) .

     


    3 commentaires
  • Entretien avec Raphaël Gruman , nutritionniste

    Site internet :    http://www.lamethodegruman.com

     

    Ils sont souvent chers . . . mais le valent bien car, au-delà de nous régaler , ils possèdent des propriétés que plus d'un médicament pourrait leur envier .

    Manger des fruits rouges

    Les cerises :   Pour stopper une crise de goutte

    En manger dès les premiers symptômes , c'est à dire quand le gros orteil enfle et que la douleur survient , permet , selon une étude parue en 2012 dans la revue américaine Atthritis & Rheumatism , d'abaisser de 35 % , le risque d'avoir une vraie crise qui, elle est très douloureuse . Les anthocyanes , ces flavonoïdes antioxydants auxquels les cerises doivent leur couleur vive , permettent en effet de diminuer le niveau d'acide urique dans le sang et limitent la formation de petits cristaux qui viennent se loger dans le gros orteil , provoquant son inflammation .

    En quelle quantité ?    150 g par jour , jusqu'à disparition des symptômes.

    Leurs  autres bénéfices ?     Il a été démontré que l'action anti-inflammatoire des anthocyanes permet de réduire de 30 à 60 % l'inflammation liée au cancer du côlon . Ces fruits contiennent aussi de la mélatonine et de la sérotonine , deux hormones qui gèrent les rythmes du sommeil .

    Les myrtilles : Pour fortifier le gencives

    Excellente source de flavonoïdes et de pro anthocyanes, les myrtilles réduisent l'inflammation des gencives et renforcent les micro vaisseaux sanguins  , limitant les risques de saignement . De plus, leurs tanins ont un effet astringent et vasoconstricteur qui entraîne une diminution des sécrétions de muqueuses . Résultat; on produit moins de salive , ce qui accélère la cicatrisation gingivale .

    En quelle quantité ?    50 g par jour .

    Leurs  autres bénéfices ?    En augmentant la résistance capillaire et en favorisant la régénération du pourpre rétinien , pigment rouge contenu dans les cellules des bâtonnets de la rétine , les myrtilles aident à l'œil à s'adapter correctement à l'obscurité , et à la clarté .Ce n'est pas tout ! Grâce à leur richesse en chrome , elles améliorent l'action des récepteurs à l'insuline . Idéales pour les diabétiques , qui après avis médical bien sûr , pourront diminuer les doses injectées . 

    Les mûres et les framboises :  Pour prendre soin de ses artères

    Ces deux fruits sont sources d'acide ellagique , mais aussi d'acide gallique , deux polyphénols antioxydants . Leur synergie empêche l'oxydation du mauvais cholestérol et la formation de plaques d'athérome sur les parois des artère .

    En quelle quantité ?    Environ 150 g par jour tout au long de l'année . Hors saison , vous pouvez les acheter surgelées , car ces nutriments salutaires sont peu altérés par la congélation .

    Leurs  autres bénéfices ?   Leur richesse en vitamines C et E prévient de l'oxydation des cellules de la peau et donc l'apparition de rides et autres taches de vieillesse .

    La grenade :   Pour doper les érections

    C'est ce que révèle une étude américaine qui a consisté à faire boire pendant quatre semaines un verre de jus de grenade à des hommes ayant des problèmes d'érection . Les deux semaines suivantes , le jus de grenade a été remplacé par une boisson lambda de même apparence . Au bout des quatre premières semaines , 47 % des hommes interrogés ont constaté une amélioration de leurs problèmes sexuels . Aux bout de six semaines , ils n'étaient plus que 32% . La preuve que les antioxydants de la grenade empêcheraient les radicaux libres d'endommager les vaisseaux sanguins impliqués dans le maintien de l'érection .

    En quel quantité ?   Un verre de jus ou un fruit entier quotidiennement .

    Ses autres bénéfice ?   La grenade est aussi appréciée pour ses propriétés préventives contre le maladies cardiovasculaires . Plusieurs études ont notamment mis en évidence que , en réduisant l'oxydation du mauvais cholestérol , elle diminuait les risques d'inflammation à l'origine de la fragilisation des parois des artères .

    Le raisin noir :  Pour combattre l'obésité

    même lorsqu'on surveille sa ligne , ce fruit n'est pas à bannir . Bien au contraire . Certes très sucré ( de 16 à 18 g /100 g contre 7 pour les fraises ) , le raisin est source de resvératrol qui augmente le métabolisme de base , y compris au repos . L'organisme dépense donc plus d'énergie et brûle plus de calories , sans fournir d'effort supplémentaire .

    En quelle quantité ?  20 grains de raisin par jour ou une poignée de raisins secs .

    Ses autres bénéfices ?    500 ml de jus de raisin chaque jour suffisent à améliorer les capacités motrices et les fonctions cognitives ( mémoire , concentration . . . ) . Un effet dû au resvératrol  qui neutralise les radicaux libres avant qu'ils n'attaquent la gaine entourant les cellules , notamment neuronales . Le raisin pourrait ainsi prévenir de la maladie d'Alzheimer .

    Le cassis :   Pour échapper aux tendinites

    Douloureuses et invalidantes , les inflammations du tendon ont souvent pour origine des muscles mal oxygénés du fait d'un déficit en fer . Or non seulement le cassis en regorge , mais il est source de vitamine C , une combinaison gagnante puisque cette vitamine facilite la fixation du fer . A l clé , une diminution des tendinites , moins de courbatures, de meilleures capacités à l'effort et un système immunitaire plus important .

    En quelle quantité ?    Environ 100 g par jour , notamment lors des période d'entrainements vraiment soutenu .

    Ses autres bénéfices ?    Outre leur capacité à contrer les oxydants , qui en fait des combattants musclés contre l'athérosclérose , les anthocyanes du cassis détendent les vaisseaux et diminuent le risque d'hypertension artérielle .

    Les fraises :   Pour prévenir les cancers digestifs

    Grâce à l'action combinée des anthocyanes et de l'acide ellagique , aux effets anticancéreux , les fraises inhibent jusqu'à 70 % la formation de nitrosamines , des composés cancérogènes qui se forment dans le tube digestif lorsqu'on ingère des nitrites , des nitrates et / ou des protéines - notamment de charcuteries -, tous réputés favoriser les cancers digestifs . Alors , si vous commencez vos repas par du saucisson et des rillettes, pensez à savourer , en dessert ,une bonne salade de fraises .

    En quelle  quantité ?   Environ 150 g , une ou deux fois par semaine .

    Leurs autres bénéfices ?  Selon les résultats d'expériences in vitro, les fraises possèdent des vertus antimicrobiennes et antivirales . Par ailleurs , elles réduisent les dommages infligés par les radicaux libres à l'ADN , grâce à leurs antioxydants .

    C 'est en cours . . . 

    Selon une étude menée sur 93 600 femmes âgées de 25 à 42 ans par le Dr Eric Rimm , professeur agrégé de nutrition et d'épidémiologie à la Harvard School of Public Health ,  la consommation de 450 gde fruits rouges par semaine permettrait de réduire de 33 % le risque de crise cardiaque . De fait , en favorisant la dilatation des artères , les anthocyanes luttent contre l'accumulation de plaques d'athérome et la formation de caillots . A suivre . . .

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Le pour et le contre

    Après avoir intégrée dans nos régimes protéinés , on la boude en l'accusant de divers maux . Avec raison ?

    Des médecins nous donnent leur avis . . . nuancé .

     

    La viande

    Pour

    Elle apporte les acides aminés essentiels

    Il en existe huit et ils sont indispensables à l'organisme qui ne sait pas les fabriquer . Il suffit qu'il en manque un pour que l'efficacité des autres soit stimulée.

    Oui, mais . . . on peut remplacer la viande par d'autres protéines animales ( poisson, œufs ) qui les contiennent également tous , ou encore par un cocktail céréales + légumineuses . Les céréales sont généralement pauvre en lysine et les légumineuses en méthionine . Donc si l'on associe les deux , on a son compte .

    Marions les lentilles , les pois chiches , les fèves , mais aussi le tofu qui leur est apparenté , avec le millet, le riz ou le maïs . En plus , cette association peut se réaliser dans la journée , alors qu'on a longtemps cru qu'elle devait avoir lieu au cours du même repas , nous apprend le Dr Jean-Michel Lecerf , chef du service nutrition à l'institut Pasteur de Lille .      

    Le fer de la viande rouge est le mieux absorbé

    La viande est indispensable aux futures mamans , note le Dr Thierry Harvey , gynécologue obstétricien , chef du service maternité à l'hôpital des diaconesses à Paris . << le fer dit " héminique " de la viande rouge , constituant d l'hémoglobine ,est mieux absorbé par l'organisme . Ainsi , 100 g de lentilles contiennent 8 mg de fer , mais on n'en récupérera que 0,4 mg . Tandis que 100 g de viande ne contiennent que 4 mg de fer , mais on en récupérera 0,8 mg , soit le double . Or la femme enceinte a besoin d'avoir un bon taux de fer pour éviter les risques    de prématurité ou de retard de croissance intra-utérin .Par ailleurs , le risque d'hémorragie grave est de 1,5 % et , en cas de réserve insuffisante d'hémoglobine , les conséquences peuvent être importantes .>> Précision ; en présence de la viande , le fer non héminique des autres aliments est trois fois mieux absorbé .

    Oui , mais . . . si le fer provenant des plantes est moins bien absorbé, on peut l'associer à de la vitamine C , ce qui améliore de 3 à 7 fois sa biodisponibilité , note le Pr Fernand Lamisse , président de la Maison du diabète et de la nutrition de Tours  .

    Contre     

    Elle contient trop de graisses saturées

    Le principal défaut de la viande, notamment rouge , c'est sa richesse en acides gras saturés , source de cholestérol et , à terme , de maladies cardio-vasculaires . L'une des études les plus probantes est celle dite<< de Lyon >> du Dr Serge Renaud , << menée sur deux groupes de trois cent patients cardiaques , elle montre que , en supprimant les corps gras saturés au profit de graisses insaturées , la mortalité cardiaque chute de 76 % ! >> note le Dr Dominique Lanzmann-Petithory nutritionniste  ( Auteur de la Diététique de la longévité ,Odile Jacob ) . D'autres enquêtes établissent un lien entre la consommation excessive de graisses saturées et le cancer du colon.

    Oui, mais . . . les graisses saturées sont également présentent dans les charcuteries , le lait , le beurre, les fromages et certaines graisses végétales comme l'huile de palme . << Si on veut limiter leur apport , il suffit de ne pas consommer au même repas plusieurs sources d'aliments riches en ces graisses >>, note le Dr Michel Lecerf. La nutritionniste Catherine Serfaty-Lacrosnière  suggère de contourner l'obstacle en préférant le steak haché à 5 % de matière grasse, le poulet fermier , riche en acides gras mono-insaturés qui protègent nos artères , et les volailles qui ont mangé de la graine de lin , pour avoir une bonne dose d'oméga 3 .

    Les morceaux choisis

    Les graisses sont stockées et non pas brulées comme la plus grande partie des glucides . Raison de plus pour modérer sa consommation et faire le bon choix chez Le boucher .

    Par personne comptez :

    Escalope de dinde :    4 g de graisse

    Foie de veau :   5 g

    Poulet sans la peau :   5 g

    Steak haché à 5 % :   7 g

    Entrecôte :   16 g

    Gigot d'agneau :   17 g

    2 côtelettes d'agneau :   20 g

    Andouillette :   30 g

    Magret de canard :   35 g

    Boudin noir :   38 g


    2 commentaires
  • Manger 5 fruits et légumes par jour : Pourquoi et comment ?

     3 questions au Dr Hassan Younes :

    Enseignant-chercheur en nutrition humaine .

    Directeur du département Sciences de la nutrition et santé à l'Institut Polytechnique Lasalle de Beauvais

    Cinq fruits et légumes par jour

    Quels sont leurs bénéfices sur la santé ?

    Tout le monde le sait , les fruits et légumes sont les aliments les plus sains et dont les effets sont les plus bénéfiques sur notre santé . Ils son en effet riches en vitamines , minéraux, caroténoïdes ... et bien sûr en fibres. Ces micronutriments n'apportent pas de calories et sont pourtant indispensables au on fonctionnement de notre corps .

    De nombreuses études épidémiologiques ont montré qu'une alimentation riche en fruits et légumes était associée à une meilleure prévention de certaines maladies gaves comme les cancers ou les maladies cardio-vasculaires . Ils sont également connus pour ralentir le vieillissement et prévenir l'ostéoporose liés à l'âge .

    Les fruits et légumes ont aussi l'avantage de couper la sensation de faim sans pour autant surcharger le corps de calories inutiles : 15 à 25 calories en moyenne pour 100 g de légumes et 40 à 50 calories pour 100 g de fruits . La comparaison entre une pomme et des biscuits est très parlante 200 g de pomme apportent autant de calories que 25 g de biscuits . Ce sont surtout les fibres qui rassasient . Plus le végétal en contient plus il est rassasiant .

     

    Pourquoi le chiffre 5 ?

    Le chiffre 5 est un repère qui indique qu'il faut consommer au moins 5 portions de fruits et légumes tous les jours . Sa détermination est basée sur le calcul par les scientifiques , des quantités de micronutriments requises pour remplir tous les rôles bénéfiques cités ci-dessus .

    Les résultats s'expriment en Apports Nutritionnels Conseillés ( ANC ) . Pour les fruits et légumes , la quantité recommandée pour satisfaire les ANC en vitamines , fibres et minéraux est d'environ 700 à 800 g par jour .Une portion de légume étant d'environ 150 à 200 g , les recommandations de consommation proposent légitimement de manger 5 fruits et légumes par jour , soit une pomme , une poignée de cerises, deux cuillères à soupe de purée de légumes ,1 bol de soupe ou 1 poignée d'haricots verts .

    Idéalement  , il faut alterner de manière équitable fruits et légumes , et diversifier au maximum les variétés pour compléter au mieux leurs bienfaits . Il faut noter que cette recommandation de 5 fruits et légumes par jour est une proposition minimale . Il est bien sûr possible e même conseillé d'en manger plus , pour assurer ses besoins en toutes circonstances .

    Comment faire en pratique ?

    cool Un jus d'orange frais le matin , une salade composée et une pomme le midi ,une banane au goûter et un gratin de chou-fleur le soir et le compte est bon .

    cool On privilégiera les produits de saison , ce qui permet d'assurer une grande variété des produits et contribue ainsi à varier les saveurs . Cette diversité de consommation présente l'avantage d'associer les qualités nutritionnelles de chaque fruit et légume potentialisant ainsi les effets bénéfiques sur la santé .

    cool Ne pas négliger  les herbes fraîches ( ail , échalote, persil ...) qui, non seulement sont riches en micronutriments , mais également le recours aux sauces tout en préservant le goût . Il faut insister sur la fraîcheur parce que , consommés crus , les fruits et légumes apporteront le maximum de bienfaits sur la santé . D'où l'intérêt des crudités qui doivent être intégrées dans les 5rations quotidiennes conseillées .

    cool Compter le nombre de fruits et légumes consommés par jour peut devenir pénible , parfois obsessionnel . Il existe une solution plus simple qui consiste à prévoir la moitié du repas sous forme de légumes et de fruits .

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique