• Hygiène et santé buccale après une transplantation



    2 commentaires
  • Informations pratiques :

    Des certificats médicaux vous seront remis lorsque vous serez inscrit sur le programme de transplantation hépatique .

     Ceux-ci vous seront utiles pour :

    Faire votre demande de prise en charge à 100 % de vos frais médicaux auprès de la caisse de Sécurité Sociale .

    Prévoir un transport rapide pour rejoindre l'hôpital au moment de la convocation

     -  Ambulance ou VSL (il est déconseillé d'utiliser sa voiture personnelle pour un long pacours , compte tenu du stress bien compréhensible)

     - Escorte de gendarmerie si risques d'embouteillages.

     - Avion si l'éloignement le justifie (contactez votre caisse de SS pour la demande préalable de prise en charge financière . Celle-ci peut être refusée si vous ne vous faites pas transplanter dans le centre le plus proche de votre domicile .

     - Faire les démarches nécessaires auprès de votre mutuelle.

     

    Pour obtenir un appareil d'audio-messagerie , contactez le délegué de l'association (nationale ou régionale ) le plus proche de votre domicile , qui prendra en compte votre demande .Transhépate met un certain nombre de ces appareils gracieusement à votre disposition , pendant toute la durée de votre attente .

     

    Après votre opération , vous pourrez faire une demande de carte d'invalidité auprès de la COTOREP . Celle-ci accorde en théorie pour les transplantés hépatiques un taux de 60 % , auquels peuvent s'ajouter des pourcentages supplémentaires au titre d'éventuelles affections aggravantes . Le seuil de 80 % est nécessaire pour obtenir des avantages significatifs . Il conviendra donc de remplir avec soin un questionnaire médical avec son médecin .Pour de plus amples informations , ou si vous avez des problèmes particuliers , demandez à voir l'assistante sociale de votre hôpital , ou notre conseiller socio-administratif , qui vous viendront en aide dans vos démarches .

     

    Enfin , si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires , n'hésitez pas à interroger la surveillante ou les infirmières du service des transplantations, les transplantés , sans oublier l'association "" TRANSHEPATE"".


    votre commentaire
  • 6 ) Retour à la vie normale et surveillance médicale

     

    Lorsque vous quitterez  l'hôpital, vos médecins vous prescriront une médication adaptée à votre cas , que vous devrez scrupuleusement respecter . Ils vous donnerons des conseils d'hygiène de vie et éventuellement un régime alimentaire  ( le plus souvent pauvre en sel)qui vous aideront à retrouver une santé satisfaisante . Il vous sera remis un " carnet de santé post-transplantation hépatiqe " qui vous permettra de noter la posologie des médicaments à prendre ainsi que les résultats des bilans que vous aurez à effectuer régulièrement .

     

    Vous porterez pendant deux ou trois mois un drain bilaire que vous devrez faire nettoyer tous les deux ou trois jours par une infirmière de ville .

    Le rétablissement et le maintien d'une bonne santé chez un transplanté dépendent en grande partie des facteurs suivants :

     

      Un respect absolu de la médication prescrite  

     

      Un régime de vie et alimentaire sans excès

     

      Des bilans réguliers à votre centre de transplantation pour déceler à temps toute défaillance de votre nouveau foie.

     

    Cela étant , vous reprendrez progressivement du poids , des forces et le goût à la vie . Après quelques mois , vous pourrez reprendre votre travail , des activités normales et même du sport.


    votre commentaire
  • 4) L'appel :

    Lorsque vous serez appelé à l'hôpital en vue de la transplantation , vous devez vous y rendre dans les meilleurs délais (en principe moins de quatre heures)

     

    Sachez que l'on appelle pratiquement toujours deux personnes en même temps pour ne pas perdre un organe précieux au cas où l'une des personnes ne pourrait être transplantée (difficultés de transport, infection  passagére ,...

     

    Préparez-vous psychologiquement au fait que vous risquez d'être appelé plusieurs fois et que vous pourriez repartir chez vous sans avoir été opéré.

     

    5) L'opération et ses suites immédiates :

    Le moment de l'opération est déterminé par la disponibilité et la durée de survie de l'organe qui va vous être greffé.

     

    Vous devez savoir et surtout vos proches doivent savoir qu'il s'agit d'une opération longue , qui dure en moyenne de huit à douze heures .

     

    Vous vous réveillerez en chambre stérile dans une unité de soins intensifs . En effet , pour éviter le rejet de votre nouveau foie , vous êtes soumis à un traitement "immunosuppresseur" qui vous rend plus vulnérable aux divers facteurs d'infection . Le séjour en chambre stérile durera plusieurs jours , éventuellement plusieurs semaines . Pendant cette période , les visites seront stictement limitées (horaires et nombre de visiteurs ).

     

    Vous serez ensuite transféré en chambre d'hospitalisation normale , où les visites seront largement autorisées et où vous attendrez patiemment le jour de votre sortie ! La durée totale d'hospitalisation est généralement de l'ordre de un à deux mois .

     

    Quels sont les objectifs fixés pendant cette hospitalisation ?

    - Assurer les suites opératoires (cicatrisation, . . )

    - Faire en sorte que le nouvel organe fonctionne convenablement et ne soit pas rejeté. Nombreux sont , en effet , ceux qui développent un début de rejet dans les semaines qui suivent la transplantation . C'est un phénomène courant , très souvent bénin , rapidement enrayé grâce à un traitement adapté.

    - Vous mettre à l'abri des infections possibles .

    - Ajuster les traitements que vous aurez à suivre après votre sortie.

     

    Ces objectifs nécessiteront de nombreux bilans sanguins ainsi que d'autres examens spécifiques (radiographies, echographie, biopsie hépatique ).

     

    Lorsque vos bilans le permettront et que vous n'aurez plus à craindre d'infections ni de rejet aigu, vous pourrez poursuivre votre convalescence chez vous ou dans une maison de repos selon le cas . Vous aurez à revenir à l'hôpital pour des contrôles , au début fréquents mais qui s'espaceront de pus en plus par la suite .


    votre commentaire
  • 3) L'attente

     

     Si la décision de vous transplanté a été prise , vous ne serez pas pour autant transplanté tout de suite . Prérarez-vous à une attente qui pourra être de plusieurs mois . Continuez , à mener une vie normale .Aucune date ne peut être fixée à l'avance , car divers facteurs interviennent , dont le premier , bien entendu , est la disponibilité d'un organe : vous devrez attendre votre tour  et il pourra y avoir des urgences à opérer immédiatement  (par exemple , dans le cas d'une hépatite fulminante ).

     

    Ensuite , il faut tenir compte de :

    - La compatibilité : le greffon doit avoir le même groupe sanguin que le vôtre

    - La taille du greffon doit correspondre à votre morphologie .

    - L'état de l'organe à transplanter : l'équipe de prélévement partira le prélever uniquement si les examens pratiqués sur le greffon révèlent que celui-ci est sain .

     

    Deux cas peuvent se présenter :

    - Vous restez à l'hopital.

    -Vous êtes autorisez à rentrer chez vous .

     

    Dans le premier cas , c'est qu'il est probablement nécessaire de surveiller l'évolution de votre maladie ou d'améliorer votre état général dans la perspective de l'opération .Vous serez donc sur place le jour où un organe sera disponible .

     

    Si vous rentrez chez vous , vous devrez néanmoins venir régulièrement à l'hopital pour des bilans sanguins , afin de surveiller votre état .

     

    Mais vous devrez surtout pouvoir être contacté à toute heure du jour ou de la nuit lorsqu'un organe sera disponible .

     

    -  Si vous ne quittez jamais votre domicile , le téléphone permettra de vous joindre .

     

    - Si vous vous absentez rarement , donnez à l'hopital le ou les numéros de voisins proches qui seront informés du lieu où l'on peut vous joindre .

     

    - Si vous souhaitez garder une certaine liberté de mouvement , essayer d'obtenir un appareil de radio-messagerie (tatoo, alphapage , téléphone mobile ...) que vous garderez sur vous pendant vos déplacements . Dès que le " bip "se fait entendre , appelez l'hôpital qui vous précisera  s'il  s'agit d'un appel vous concernant ou d'interférences , toujours possible .

     

    Essayez de vivre cette période délicate en occupant au maximum vos nombreux temps libres . Ne restez pas à ne rien faire . Choisissez des activités en fonction de votre état et de vos goûts : spectacles , lecture , télévision , bricolage , jardin , tricot .... et contacts avec vos proches .


    votre commentaire
  • 2 ) Bilan pré-opératoire :

    Ce bilan consiste en toute une série d'examens destinés à évaluer la faisabilité de l'opération , ainsi qu'à rechercher le moindre microbe ou virus qui pourrait amener des complications pendant la période post opératoire où les défenses immunitaires de votre organisme seront volontairement amoindries pour éviter le rejet de votre nouveau foie .

     

    Les examens pratiqués au cours de ce bilan ne sont pas douloureux ; certains cependant peuvent paraître inconfortables . Mais ils sont faits dans votre intérêt car ils conditionnent la suite des événements .

     

     Si vous ne comprenez pas le but d'un examen , n'hésitez pas à demander des explications aux médecins ou aux infirmières qui vous renseigneront .

     

    Du résultat du bilan dépendra la décision d'éffectuer ou non la transplantation, sous réserve , dans certains cas , d'un traitement préalable pour vous permettre d'aborder l'opération dans les meilleures conditions physiques .

     

    Mais c'est VOUS qui devrez prendre la décision définitive . Si l'urgence de l'opération ne vous apparaît pas évidente , sachez que les médecins ne proposent pas une transplantation à la légère .

     

    Attendre représente parfois un risque quand la fonction hépatique est très atteinte . N'attendez pas que votre état général se dégrade et pensez au délai d'attente d'un organe disponible .


    votre commentaire
  • Pendant plusieurs articles,  je vais vous faire part d'un guide qui nous est remis lors de notre attente de tranplantation .

    Ce guide viens de l'association nationale des déficients et transplantés hépatiques

    Site web : http://members.aol.com/transhepar

    E.mail: transhepar@aol.com

     

    1) Guide du futur transplanté hépatique

    Votre médecin (ou l'équipe médico-chirurgicale qui vous a pris en charge) vous ont parlé de transplantation hépatique .

     

    Pourquoi cette évantualité ? Parce que c'est la meilleure sinon la seule solution pour que vous gardiez ou que vous retrouviez une vie normale .

      

    La perspective de cette opération vous a sans doute surpris et probablement angoissé. Pour vous aidez à mieux aborder cette épreuve , des transplantés hépatiques qui , avant vous , se sont trouvés dans cette situation , et qui ont aujoird'hui retrouvé la santé , vous en parlent .  

     

    Il faut savoir tout d'abord que cette opération n'est plus du domaine expérimental mais qu'elle est devenue une pratique courante . Bien des choses ont changé depuis la première transplantation hépatique réalisé à Denvers (USA) en 1963.

     

    La technique chirurgicale s'est largement perfectionnée , et l'utilisation de la ciclosporine depuis le début des années 80 (et du tacrolimus ou prograf depuis 1995) ont permis de multiplier le nombres des greffes avec des résultat de plus en plus satisfaisants : rien qu'en France , à fin 1997 , plus de 650 transplantation hépatiques ont été effectuées.

     

    La réussite de l'intervention n'est pas seulement du ressort de l'équipe médico-vhirurgicale : elle sera fortement aidée si vous et votre entourage l'abordez avec confiance .

     

    Le but de l'intervention est de vous permettre de rester ou de redevenir une personne "normale" . Ainsi , plus de la moitié des transplantés hépatiques que nous connaissons ont repris le travail quelques mois après leur transplantation .

     

    Que va t'il se passer maintenant ? Nous allons vous parler des phases successives qui interviennent généralement :

     - Le bilan pré-opératoire

     - L'attente , suivi de l'appel

     - L'opération et ses suites immédiates

     - Le retour à une vie normale et la surveillance médicale .

    Nous vous donnerons ensuite quelques condeils pratiques  .

     

    Courage ! tout se passera bien , comme cela s'est bien passé pour des milliers d'autres personnes avant vous .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique