• Prendre soin de ses pieds, c'est important .

    En particulier avec un diabète, car des complications graves peuvent se développer au niveau des pieds. Des soins au quotidien et un examen médical des pieds au moins une fois par an permettent de diminuer les risques .

    Je prends soin de mes pieds

    Je suis bien dans mes baskets !

    Ampoules, cors, ongles incarnés, mycoses… sont des maux courants au niveau des pieds. Mais associés à un diabète , ils risquent de s'aggraver. L'excès de sucre dans le sang (glycémie) endommage alors les nerfs, avec pour conséquence une diminution de la sensibilité au niveau de la peau: les pieds perçoivent moins bien le chaud, le froid ou la douleur. Les petites blessures peuvent passer inaperçues et cicatrisent moins bien Cette insensibilité partielle voire totale peut entraîner une déformation des pieds : les points d'appui évoluent, conduisant à des frottements à l'origine d'éventuelles lésions.

    Risque d'infections

    Le diabète favorise aussi le dépôt de cholestérol sur les parois des artères. Les jambes et les pieds ne reçoivent plus assez de sang pour bien cicatriser. Le risque d'infections augmente . Sans traitement, des plaies profondes peuvent se développer.

    Suivi au quotidien 

    Un suivi  médical régulier est le meilleur moyen d'air pour limiter les risques. Au moins une fois par an, votre médecin traitant examine vos pieds en réalisant le test du <<monofilament>> (au moyen d'un fil nylon) pour évaluer la sensibilité de vos pieds. Consultez-le rapidement en cas de blessures .

    Prendre soins de ses pieds est aussi l'affaire de tous les jours 

    L'hygiène quotidienne, la protection face aux blessures, le choix des chaussures… et bien sûr l'équilibre du diabète. Ca une activité physique régulière, une alimentation équilibrée et le suivi du traitement sont les premiers pas vers l'équilibre du diabète et la réduction des risques de complications au niveau des pieds .

    Quelle prise en charge pour les pieds ?

    L'examen annuel réalisé par le médecin traitant lui permet d'évaluer les risques au niveau de vos pieds su une échelle allant du grade 0 (absence de lésion) au grade 3 (lésions très importantes ).                                                                                                   Votre médecin vous conseille et vous oriente si besoin vers un pédicure-podologue, professionnel de santé spécialisé dans les soins des pieds . Avec un diabète en affection de longue durée (ALD) , l'assurance maladie prend en charge à100% les soins de podologie jusqu'à 4 séances par an pour les lésions de grade 2, et 6 séances par an pour celles de grade 3. Ces soins peuvent être réalisés à domicile .

    Je prends soin de mes pieds


    2 commentaires
  • La tendance est au flexitarisme, une pratique alimentaire avec une base végétarienne et une consommation occasionnelle de viande . Encore faut-il compenser le moindre apport en protéines animales par des protéines végétales .

    Le flexitarisme

    3 questions à 

    Le flexitarisme

    1 ) Quels sont nos besoins quotidiens en protéines ? 

    Le corps a besoin de 0,8 à 1 gramme de protéines par kilo de poids corporel. Un individu en bonne santé qui pèse 50 kilos peut consommer jusqu'à 50 g de protéines par jour, au-delà, plusieurs études ont démontré que ça ne servait à rien. En revanche,  un sportif , une personne âgée ou malade aura besoin de plus de protéines.

    2 ) Protéines végétales et animales sont-elles équivalentes ? 

    Dans une protéine animale , il existe tous les acides aminés nécessaires à notre organisme . Ce n'est pas le cas de toutes les protéines végétales . Elles ont une teneur limitée en certains acides aminés indispensables tels que la lysine pour les céréales et les aides soufrés pour les légumineuses. L'idéal est donc de varier tous les jours son alimentation et de consommer légumes, céréales et légumineuses aux mêmes repas .

    3 ) Comment bien les consommer ? 

    Faites tremper les légumineuses et les céréales complètes avant de les faire cuire. Elles seront beaucoup plus digestes et les nutriments qu'elles contiennent seront beaucoup plus assimilables . Le trempage va aussi aider à éliminer de ombreux anti-nutriments (phytases, lectines, cyanure, oxalates, etc.) , qui vont migrer dans l'eau. Les légumineuses peuvent ainsi tremper entre 12 et 24 h , jetez ensuite l'eau de trempage et rincez plusieurs fois avant de les faire cuire .

    Ils sont riches en protéines 

    Le flexitarisme

    Idées recettes pour faire le plein de protéines 

    Le muesli.  Idéal pour le petit déjeuner 

    On associe une base de flocons d'avoine , de seigle ou encore d'orge avec des fruits déshydratés (framboises séchées, raisins secs, baies de goji, et.) et des fruit oléagineux et des graines (noix, noisettes, amandes, graines de chia, etc.) . Å déguster avec un yaourt ou  du lait.

    Le <<Bouddha Bowl>>.

    Très tendance, c'est un bol composé d'une ceréale , d'une légumineuse , de légumes variés , éventuellement de tofu auxquels on ajoute un oléagineux (noix de cajou, noisettes, etc.), et des graines. Tentez par exemple un mélange boulgour, pois chiches soja, avocat, butternut et mangue agrémentés de graines de sésame et de coriandre.

    Les graines mélangées.

    Courge, chia, fenugrec, ; elles recèlent des protéines et apportent un twist à toutes les salades et les plats. Idem pour les graines germées mais aussi les noix et les amandes. Un petit réflexe à adopter pour réveiller les saveurs , apporter du croquant et faire le plein de protéines .

    Le houmous de légumes . 

    Composé essentiellement de pois chiches , il est riche en protéines végétales mais aussi en fibres alimentaires , en nutriments antioxydants, en magnésium , ou encore en vitamine A, E et C . Aux épinards ou aux carottes , il se décline avec toutes les saveurs de légumes . Préférez les recettes maison moins caloriques à consommer sans pain .

    les légumineuses transformées . 

    Il y a le tofu a base de soja, une bombe de protéines , qui vient agrémenter facilement tous les plats , les pâtes aux léguineuses pois chiches ou lentilles rouges. Les galettes végétales exitent aussi dans de nombreuses variétés mais comportent parfois beaucoup d'additifs , de sel et de sucre ; lisez bien les étiquettes .(texte extrait de mon pharmacien & moi . mars-avril 2020) 

    Le flexitarisme

     


    1 commentaire
  • L'activité physique régulière fait pleinement partie du traitement du diabète. Faire le ménage, marcher ou aller à la salle de sport; il y a mille manières de bouger u quotidien . Vous ne savez pas par où commencer ? Depuis l'année dernière, les infirmiers-conseillers en santé du service Sophia vous proposent un accompagnement téléphonique spécifique pour développer de nouvelles habitudes . Maria , jeune retraitée de 63 ans , a pu tester ce nouveau dispositif .

    L'accompagnement à l'activité physique

    Deux appels par mois 

    <<Au début, j'ai reçu un appel tous les 15 jours , ils m'ont surtout expliqué qu'il est important de faire un peu d'exercice tous les jours. Plus on en fait , plus c'est facile . Comme ce n'était pas toujours le même infirmier qui me téléphonait, j'ai pu bénéficier de conseils différents. J'ai choisi de faire 30 minutes de marche par jour. L'objectif de cet accompagnement est d'aider les adhérents a améliorer leur hygiène de vie sue le long terme. <<Ces deux appels par mois m'ont permis de me rendre compte que j'étais prête a faire toute cette activité et que j'en avait besoin. Le fait d'être appelée par des professionnels de santé a été plus motivant pourà moi que si j'avais reçu des conseils par quelqu'un de ma famille .>> 

    De nouvelles habitudes 

    << Aujourd'hui, je prends plaisir à aller faire la balade quotidienne ; je profite du paysage . Cela ma permet aussi de rencontrer des personnes  qui ont la même routine que moi et de discuter un peu . Même si les contacts avec les infirmiers du service Sophia se sont espacés, je continue de marcher le plus souvent possible . Pendant mes vacances au Portugal, j'ai veillé à faire de l'exercice régulièrement .                                En plus des appels , les infirmiers-conseillers en santé envoient des documents pratiques sur l'activité physique . << J'ai aussi reçu un dépliant sur le renforcement musculaire , avec des exercices simples à faire avec ce que l'on a chez soi, des bouteilles d'eau par exemple. Je les fais lorsque le temps ne me permet pas de sortir. Les images me montrent quels sont les mouvements à réaliser , c'est très bien fait.>>

    << Depuis que je suis plus active, mon diabète est bien équilibré et mon hémoglobine glyquée (HbA1c) diminue . Lors de ma dernière consultation, ma diabétologue m'a même félicitée !>> se réjouit Maria .

    L'accompagnement à l'activité physique Sophia 

    Ce programme est destiné aux adhérents diabétiques de type 2 dont le niveau d'activité physique par semaine n'atteint pas les objectifs recomandés . Vous pouvez contacter les infirmiers-conseillers en santé pour demander à être accompagné. 

    Vous pouvez les contacter au : 

    0 809 400 040 pour la Métropole 

    0 809 100 097 pour les Antilles et la Guyane

    0 809 109 974 pour la Réunion (service gratuit+ prix appel )


    votre commentaire
  • Ils ont tout bon ! 

    les assiettes retrouvent bonne mine avec le retour des asperges, radis, artichauts, fraises, petits pois, épinards, rhubarbe … Zoom sur ce qui est bon de croquer en cette saison.

    L' asperge : Forte en fibres 

    Composée à 92 % d'eau et très peu calorique (30 cal/100 g ) , elle n'en est pas moins généreuse ; vitamines C, B ( et notamment B9), potassium, calcium, magnésium, fer, cuivre, manganèse, zinc et sélénium . Fibres et glucides (3,18 g/100 g) assurent l'essentiel de son apport énergétique. Quand aux protéines (2,4 g pour 100 g ) , elles font la réputation de sa pointe moelleuse .Enfin, cet antidiurétique naturel est un excellent antioxydant .                                                                                                                   Le petit plus ; Bouillie ou cuite à la vapeur, elle se consomme dans les 24 heures  car elle s'oxyde rapidement.

    Les aliments printaniers

    Le radis : Petit mais costaud 

    De la famille des crucifères, il se décline en plusieurs teintes (rose, noir, blanc , jaune ou violet)  Vitamines B et C, fibres, potassium, magnésium ...  qui eût cru qu'un si petit légume réunirait autant de nutriments! Au-delà de ses propriétés antioxydantes et digestives , il est fort en vitamine C ; 100 g de radis couvre jusqu'à 30 % des besoins journaliers recommandés. Riche en eau, en fibres et pauvre en glucides, c'et un aliment minceur par excellence. A l'instar de tous les fruits et légumes, le radis est riche en nutriments !                                                                                                                       Le petit plus ; Choisissez-le bio et ferme. Ses fanes (à utiliser rapidement ) peuvent se cuisiner comme les épinards . 

    Les aliments printaniers

    Le petit pois : L'atout protéines 

    Il renferme de nombreux minéraux , des oligoéléments, des vitamines du groupe B, de la vitamine C et des fibres douces , faciles à assimiler . Il possède aussi deux pigments antioxydants indispensables à la santé de la rétine . Malgré sa couleur , le petit pois n'est pas exactement un légume vert mais une légumineuse riche en protéine (6 g/ 100 g) . Enfin, il contient du glutamate , un exhausteur de goût naturel présent dans le parmesan ou les anchois .                                                                               Le petit plus : Associé à la carotte , il se digère très facilement .

    Les aliments printaniers 

    La fraise : La reine de la vitamine C 

    De la vitamine C , la fraise en apporte plus qu'une orange (67mg/100 g, soit 50 % de l'apport quotidien recommandé). Faible en calories ( 32 cal/ 100g), elle contient aussi des vitamines A et B9 , potassium et calcium . Ses graines regorgent de fibres. En revanche, la fraise est riche en glucides ; 6,4 g de sucre simple pour 100 g                       Le petit plus: Choisissez-la d'un beau rouge brillant , avec un pédoncule bien vert. 

    Les aliments printaniers

    L'artichaut : l'allié digestion 

    C'est un chardon dont on consomme le réceptacle floral ( fond d'artichaut) et la base des feuilles . Pour 100  de cœur d'artichaut cuit, comptez 4 g de glucides, 2,9 g de protéines et quasiment aucun lipide. Très riche en cuivre, il représente une source considérable de vitamines B9 (50 microg/ 100 g), et K . Il regorge aussi de fer , de magnésium et de manganèse , qui favorise le <<bon>> cholestérol . Antioxydant, il est l'allié du système digestif .                                                                                                   Le petit plus : Cuit, il se consomme dans les 24 heures. Au-delà, il produit des moisissures toxyques.

    Les aliments printaniers

    La rhubarbe : Un cocktail explosif 

    Cousine de la betterave et de l'épinard, la rhubarbe est un légume que l'on cuisine le plus souvent en mode sucré (tarte, compote, gelée …). Riche en phosphore et potassium,(18,6 mg/100 g et 239mg/ 100 g), elle contient aussi une bonne dose de fibres et de glucides(29,2g /100 g), tout en étant pauvre en calories. Pour les vitamines, elle est bien placée  A, B, C, E Elle est donc bonne pour la digestion , les défenses immunitaires, le mauvais cholestérol ...                                                                 Le petit plus : Ne vous avisez pas deconsommer les feuilles , hautement toxiques

    Les aliments printaniers

    L'épinard: Une mine d'antioxydants

    Ce légume feuille de la même famille que la betterave , reconnu comme assez riche en fer (2,14 mg/100g ) mais surtout en antioxydants , est aussi une des meilleures sources de bétacarotène, vitamine B9 et K. Il est également généreux en chlorophylle, qui favorise notamment l'oxygénation des cellules . Enfin, il apporte calcium, magnésium, potassium, phosphore et zinc , et sa teneur en fibres est appréciable (3 à 3,5 g/ 100 g)                                                                                                                                      Le petit plus :   Les épinards doivent être choisis et consommés le plus frais possible. Ils se mangent crus ou cuits à la vapeur .

    Les aliments printaniers

    Bon à savoir 

    Les aromates ne sont pas seulement savoureux et décoratifs, ils sont aussi source de vitamine K (ciboulette, basilic, thym, coriandre), riches en antioxydants(persil, ciboulette, basilic, thym, coriandre) et en fer (thym, basilic). L'aneth est reconnu pour ses vertus diurétiques et le romarin pour son action digestive. déshydratées, les plantes aromatiques présentent en général plus de glucides, de protéines et de lipides que les herbes faîches , mais aussi moins de fibres .


    1 commentaire
  • Il est à croquer et même irrésistible mais avec 540 kcal /100 g , le chocolat n'est pas le meilleur allié de notre ligne .                                           Les astuces pour alléger les desserts . . .

    Chocolat version light

    On choisit un bon chocolat 

    Le nombre de calories est à peu près similaire entre les différents chocolats noirs ou au lait. Contrairement aux idées reçues, le chocolat amer avec un fort pourcentage de cacao n'est pas moins calorique, car s'il contient moins de sucre, il est plus riche en gras . La qualité est importante ; éviter le chocolat avec la mention " matières grasses végétales" , le chocolat blanc , lui est plus calorique .

    On réduit le sucre 

    De nombreux chefs utilisent de la compote, des fruits, voire même des légumes pour remplacer une partie du sucre . Il existe aussi des édulcorants comme le sirop d'agave ou le fructose. On peut remplacer un tiers ou la moitié de la dose de sucre par l'un de ces ingrédients mais, au-delà , le gâteau perd en texture et en moelleux .

    On remplace la farine 

    En partie ou en totalité par de la fécule de maïs chaque fois que c'est possible . La maïzena est un peu moins calorique et surtout on obtient la même onctuosité avec une quantité moindre .

    On associe des fruits 

    Le chocolat se marie très bien avec les saveurs acidulées. L'idée ? Réduire la portion au profit des fruits. Par exemple, on sert une demi-part de fondant que l'on complète avec une compotée de fraises au vinaigre balsamique, une quenelle de mousse au chocolat avec des abricots rôtis au thym, ou encore, on joue la carte des fruits frais à demi nappés de chocolat par les enfants. ( source: Mon pharmacien & moi, )


    1 commentaire
  • Comment les dépister ? 

    On n'y pense pas forcément mais le diabète peut fragiliser l'œil et en particulier la rétine . La rétinopathie diabétique peut apparaître après plusieurs années d'évolution du diabète, surtout si la glycémie n'est pas équilibrée .                                                         Cette complication est longtemps silencieuse: on ne ressent ni gêne, ni douleur au niveau des yeux. Les troubles de la vue apparaissent à un stade avancé . Le seul moyen de vérifier que vos yeux ne sont pas atteint est de se faire dépister régulièrement ( une fois par an ou tous les deux ans, selon les recommandations de votre médecin traitant ) . Détectée précocement et traitée rapidement , il est possible de ralentir la progression de cette complication .

    Je me fais dépister tous les deux ans 

    Deux technique existent pour détecter une rétinopathie 

    Le fond d'œil : Réalisé par un ophtalmologue, le fond d'œil nécessite une dilatation des pupilles à l'aide de gouttes pendant environ vingt minutes. Cet examen n'est pas douloureux mais entraîne une gêne liée à la dilatation de la pupille pendant les deux ou trois heures qui suivent .                                                                                                           La rétinographie ou photographie du fond d'œil : un professionnel de santé(en général un orthoptiste) prend une photo de la rétine (le plus souvent sans la dilatation de pupilles ). Elle est lue dans un second temps par un ophtalmologue ; en cas d'anomalie, un rendez-vous avec un ophtalmologue est nécessaire .         Demandez conseil à votre médecin traitant . 

    Je prépare ma visite 

    1 ) J'indique le motif de ma visite au moment où je prend rendez-vous chez l'ophtalmologiste.                                                                                                                           2 ) Je n'oublie pas de prendre les résultats de mes derniers examens de santé et la liste de mes médicaments .                                                                                                           3 ) Je note sur mon agenda à quel moment je dois prendre mon prochain rendez-vous 

    En cas de dilatation des pupilles … 

    1) J'emporte des lunettes de soleil car je peux être gêné par la lumière .                           2) Je me fais accompagner ou je prends les transports en commun car je ne peux pas conduire après l'examen .

    La rétinopathie diabétique 

    La rétinopathie diabétique est une maladie qui touche la rétine. La fine membrane qui recouvre le fond d'œil. Elle se développe lorsque les petits vaisseaux sanguins de la rétine sont endommagés par l'hyperglycémie . Fragilisés, ils laissent passer un peu de sang .                                                                                                                                             Cette complication reste longtemps silencieuse. Si elle est n'est pas traitée, la rétinopathie diabétique peut conduire à une perte progressive de la vue .                    Votre ophtalmologue peut également vérifier que vous n'avez pas une cataracte, un glaucome ou un œdème maculaire, grâce à d'autres examens complémentaires .

    Les complications de l'oeil

    Bon à savoir

    Pour prévenir les complications de l'œil : Il est recommandé d'atteindre et de maintenir les objectifs d'HbA1C et de tension artérielle définis avec son médecin traitant .   Pour en savoir plus sur le dosage de l'HbA1C et la surveillance du diabète, vous pouvez consulter le site :http://www.ameli-sophia.fr           


    1 commentaire
  • Méconnu, boudé, ce légume offre pourtant bien des qualités nutritives. Et, si l'hiver était l'occasion de le (re)découvrir ? 

     

    Vert, rouge, blanc , kale, chinois, de Bruxelles, brocoli … S'il y en a pour tous les goûts, son odeur forte et ses composés soufrés, qui peuvent le rendre indigeste, ne donne pas bonne réputation à ce légume. Cultivée depuis au moins six mille ans en Europe, autour du bassin méditerranéen, cette crucifère cache pourtant sous ses multiples couches de feuilles, des trésors de nutriments - Hippocrate la surnommait même << le légume aux mille vertus >>. <<le chou est riche en fibres, donc bon pour le transit ; en potassium, indispensable pour le fonctionnement des muscles, notamment cardiaques ; en calcium, parfait pour les os et les dents; en vitamine C, idéale pour booster les défenses immunitaires en hiver. la saison de ce légume par excellence>>, résume Florence Foucaut , diététicienne-nutritionniste exerçant à Paris. En plus de ces atouts, le chou est peu calorique. << Sa valeur nutritionnelle est de 50 cal pour 100 g, et il est essentiellement composé d'eau>>, poursuit l'experte. Il n'y a donc plus d'excuses pour ne pas en manger ! 

    Le chou-fleur , le moins calorique 

    Les vertus du chou

    Avec 25 cal pour 100 g, il est l'allié des régimes. En outre, une portion de 200 g couvre les besoins journalier en vitamine C, ainsi qu'en vitamine B9 . Cette dernière participe à la fabrication des cellules de notre corps .                                                             Il se consomme : Cuit à la vapeur ou en gratin avec de la béchamel et de la muscade râpée .

    Le chou de Bruxelles , L'allié des os 

    Les vertus du chou

    Outre la vitamine C, le plus petit des choux est riche en calcium (27 mg pour 100 g ), il l'est également en vitamine K (100g contiennent plus de 250 % de l'apport quotidien recommandé), indispensable à la formation d'une protéine favorisant la fixation du calcium sur les os .                                                                                                      Il se consomme : Cuit. Pour éliminer les éléments soufrés responsables de ballonnements, il faut le blanchir avant de le cuire à l'eau. Il se cuisine aussi à la sauteuse et peut se déguster mélangé à des raisins secs .

    Le chou rouge , Une source d'antioxydants 

    Les vertus du chou

    le chou rouge est celui qui contient le plus de polyphénols , avec 27,74 mg pour 100 g, qui lui donnent sa jolie couleur. Et surtout, ces molécules antioxydantes <<aident l'organisme à lutter contre le vieillissement et les maladies dégénératrices >>, précise la diététicienne Florence Foucaut.                                                                                             Il se consomme : Cru et râpé. ou cuit à l'eau puis sauté à la poêle , accompagné de lardons et d'échalotes.

    Le chou kale , Le plus vitaminé

    Les vertus du chou

    << Avec 120 mg de vitamine C pour 100 g, le chou kale couvre à lui seul nos besoins journaliers (qui sont de 90 mg pour une homme et de 75 mg pour une femme). Mais il y a un bémol; avec la cuisson, il en perd la moitié >>, précise la diététicienne . Egalement  appelé chou frangé, chou plume, chou d'aigrette …, le chou kale est par ailleurs une source intéressante de calcium ( 135 mg/100 g) .                                              Il se consomme : Cuit à l'eau , en complément de céréales et d'autres légumes ; cru en smoothie réalisé avec un kiwi ou une banane .

    Bon à savoir

    La choucroute est l'un des plats d'hiver les plus diététiques. Le chou fermenté se digère bien , est peu calorique et contient deux fois plus de fibre que les autres choux. Léger et rassasiant, il incite à mâcher et à manger moins vite. C'est une source de probiotiques, des bactéries amies de la flore intestinale qui stimulent les défenses immunitaires. Cuite, la choucroute se déguste avec charcuterie ou poissons ; crue, avec pommes, carottes râpées et noix . 

    Les vertus du chou

                                                                                            


    1 commentaire
  • Pour se motiver , renforcer des liens ou encore améliorer sa santé , on peut pratiquer une activité physique en duo . oui , mais laquelle ?

    Avec un enfant 

    Le roller : Tomber , rester en équilibre , prendre de la vitesse … C'est l'occasion de vous montrer sous un jour moins strict et d'éloigner votre enfant des écrans durant quelques heures . Comment ? Tenez-le par a main puis lâchez-le peu à peu , comme pour l'apprentissage du vélo . Et encouragez-le pour chaque progrès réalisé . Le conseil du coach : laissez l'enfant prendre les devants pour qu'il prenne l'assurance . Et prévoyez des protections pour lui … comme pour vous .  

    Sports à partager

     Le badminton : il améliore la concentration et le développement psychomoteur de l'enfant. Pour l'adulte, il permet de brûler des calories et d'améliorer sa coordination.  Comment ? En salle ou à l'extérieur s'il ne fait pas trop chaud. Echauffez-vous avant en effectuant des jumping jacks (sauts avec écart latéral des membres) et des  rotations des épaules . Le conseil du coach : Très cardio, ce sport est déconseillé aux sédentaires , qui devront privilégier le roller ou la rando .

    En couple 

    Surmonter les épreuves à deux ; un bon moyen pour progresser .

    le running : Il instaure un chalenge ; la compétition saine entre les partenaires aide à augmenter l'intensité et la durée de l'exercice … Et entretien la motivation ! Comment ? Planifiez une sortie hebdomadaire d'au moins quarante minutes pour solliciter efficacement vos muscles et brûler les graisses . Le conseil du coach : Adapter votre rythme de course à celui qui à le moins d'expérience .  

    Sports à partager

     L'escalade : Idéale pour entretenir la confiance dans le couple ! Chacun étant solidement harnaché , la sécurité de l'un dépend également de l'assistance de l'autre . Comment ? Débutez en salle pour apprendre les techniques de grimpe et les consignes de sécurité . Ensuite , en plein air, vous profiterez de la nature . Le conseil du coach ; Achetez de bonnes chaussures , ceux loués en salles ne sont pas assez efficaces .

    Avec un senior 

    La randonnée : Adaptée aux seniors, elle améliore la souplesse articulaire, renforce les muscles , favorise la synthèse de la vitamine D, et permet ainsi de lutter contre l'ostéoporose . Comment ? Privilégiez les parcours sans dénivelé , puis augmentez l'effort en réalisant des montées et des descentes . Evitez les heures trop chaudes de la journée et hydratez-vous régulièrement . Le conseil du coach : Pour ménager votre dos et vos articulations, évitez de <<jeter>> votre pied à plat sur le sol .

    La <<petite reine>> , une activité adaptée aux seniors.

    Sports à partager

    Le vélo : Pédaler améliore l'équilibre , la robustesse des os , la tonicité musculaire et renforce les systèmes cardio-vasculaire et pulmonaire. Pratiqué collectivement , ce sport favorise le lien social et le moral . Comment ? Réglez bien votre vélo pour éviter d'avoir mal au dos (les jambes ne doivent pas être ni tendues, ni trop pliées lorsque l pédale est en bas ). Le conseil du coach ; Pour faciliter l'effort , choisissez un vélo léger. Et hydratez-vous régulièrement ; boire 2 gorgées d'eau toute les quinze minutes est une très bonne moyenne .

    Bon à savoir 

    Vous êtes seul et vous ne trouvez pas de partenaire sportif ? Rapprochez-vous des associations , fédérations sportives et salles de sport , qui proposent souvent des annonces pour trouver un coéquipier.  Des sites spécialisés (cleec.com, sportialize.com ) peuvent aussi vous mettre en relation avec des joueurs résidant près de chez vous selon votre niveau .


    2 commentaires
  • … Le semi-marathon 

    Voici l'histoire de Rose-Hélène avec le diabète qui a commencé alors qu'elle était enceinte << Mon médecin a diagnostiqué un diabète gestationnel . Après mon accouchement , la maladie est restée >> , raconte-t-elle . C'était il y a presque 30 ans . Même si elle a toujours maintenu l'équilibre de son diabète , Rose-Hélène a parfois été tentée de baisser les bras . A 67 ans , pour se remotiver , elle s'est lancé un défi ; courir le semi-marathon de Fort-de -France en Martinique .

    Je prépare ...

    Je me suis laissée aller 

    <<Lorsque j'étais plus jeune, j'étais sportive . je faisais du handball, de la course ... Et puis j'ai eu des enfants , j'avais d'autres préoccupations. De temps en temps , je reprenais le sport , mais je manquais de motivation . Peu à peu  je me suis laissée aller , en me disant que j'étais malade et que c'était fichu.>> Même si le diabète est une maladie chronique dont on ne guérit pas , il est tout à fait possible de l'équilibrer et de limiter le risque de complications en adoptant quelques bonnes habitudes . En plus de la prise du traitement, il est important de veiller à avoir une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique régulière .

    Une fatigue en mars 

    Pendant quelques temps , Rose-Hélène a été moins vigilante dans le suivi de son diabète et les conséquences sur sa santé ne se sont pas fait attendre.<<En mars, j'étais très fatiguée ,je pesais 95 kg , je ne pouvais plus m'habiller , j'étais essouflée ... je me suis décidée à aller faire une prise de sang . Ma glycémie à jeun était élevée et mon taux d'HbA1c avait augmenté. Mon médecin m'a dit que je devais prendre un médicament supplémentaire . J'étais déjà à trois comprimés de metformine par jour. Or , je 'aime pas ça , alors j'ai décidé de me reprendre en main .>>

    Une amie et l'appui des nouvelles technologies 

    Pour se motiver , Rose-Hélène a demandé à une de ses amies de l'accompagner. <<Nous avons décidé d'aller marcher ensemble . Au début , je trouvais cela un peu pénible , je me suis prise au jeu grâce à une application que j'utilise pour suivre mes performances sur mon smartphone . Cela m'a donné envie d'aller plus loin et de courir .Et puis , j'ai décidé de m'inscrire au semi-marathon de Fort-de-France >>.

    S'entrainer en groupe 

    Afin d'atteindre son objectif, Rose-Hélène suit un programme d'entrainement précis et s'entoure d'autres sportifs .<<Je m'entraine avec un groupe de coureurs trois fois par semaine , Je vais aussi dans la salle de sport trois fois par semaine pour faire du renforcement musculaire . >> Grâce à cette nouvelle routine , elle se sent beaucoup mieux .<< En quatre mois, j'ai perdu 15 kg , mon taux d 'HbA1c est de nouveau inférieur à 7 % , avec l'accord de mon médecin, j'ai pu diminuer ma dose de médicaments , je n'ai plus de douleurs aux articulations .Je n'ai pas mal au dos , ni aux genoux. Aujourd'hui , ces 21,1 kilomètres ne me font pas peur .Je cours à une vitesse moyenne de 9 kilomètres par heure  Mais , l'important , c'est de partir et d'arriver à mon rythme , car c'est une compétition avec moi-même Pour moi, être diabétique n'est pas une fatalité , on peut vivre bien et faire des choses qui nous rendent heureux .>>

     

     


    votre commentaire
  • Un équilibre à trouver 

    Les personnes diabétiques de type 2 ont souvent une longue histoire avec le surpoids voire l'obésité . Le docteur Christine Moisan (photo ci-dessous ) endocrinologue, diabétologue et nutritionniste , attachée au groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière , spécialisée dans la prise en charge globale des patients en surpoids livre quelques pistes pour retrouver un équilibre .

    Diaète et froid

    l'obésité est-elle un facteur de risque du diabète ? 

    l'obésité en tant que telle n'est pas le seul facteur de risque du diabète , c'est plutôt l'obésité abdominale, c'est-à-dire la graisse localisée au niveau du ventre. Dans ces cas là, il peut apparaître une insulinorésistance : l'insuline a plus de mal à fonctionner et à faire parvenir le sucre dans les cellules .Lorsque mes patients souffrent d'obésité abdominale , s'ils ne sont pas diabétiques , je renforce es recommandations en matière d'équilibre alimentaire et j'insiste sur la nécessité d'avoir une activité physique régulière .En appliquant ces conseils simples , il est possible de retarder l'arrivée du diabète . Certains patients vont ainsi continuer à avoir une glycémie à la limite du diabète, sans pour autant le développer. Mais , ces mesures seules peuvent ne pas être suffisantes .

    Est-ce que le fait de perdre du poids peut guérir le diabète ? 

    Il est important de comprendre que même lorsque les patients ont perdu du poids et que les chiffres des glycémies et d'HbA1c (hémoglobine glyquée) sont normalisées , il faut rester attentif. C'est au médecin de prescrire les analyses et d'ajuster le traitement si besoin, mais il ne faut pas l'arrêter sans avis médical . Après une perte de poids , certains patents peuvent ne plus prendre de médicaments , mais le suivi médical doit se poursuivre et ils doivent continuer à faire leurs examens recommandés régulièrement : bilan rénal, examen des yeux, électrocardiogramme a minima . Le diabète peut se manifester à nouveau , pas toujours à cause du poids , mais à cause de l'âge , car c'est aussi une maladie du vieillissement .

    Quels sont vos conseils diététiques pour équilibrer son poids et son diabète ? 

    l'idée est d'avoir une alimentation la moins grasse et la moins sucrée possible. Il est important de manger plus de légumes et d'opter pour des glucides que le corps assimile bien comme les féculents complets et les légumineuses . Et, à part les fruits , je conseille toujours à mes patients de limiter tous les aliments à goût sucré comme les gâteaux . Je recommande aussi de limiter la consommation de <<mauvais gras>. Si les amandes peuvent être intéressantes , le beurre l'est beaucoup moins … Pour les diabètes de type 2 sans traitement par insuline , je précise les quantités de glucides qu'ils peuvent manger . Pour les fruits ou les féculents , la portion recommandée correspond au volume du poing fermé ou 4 à 5 cuillerées à soupe .

    Diaète et poids

    Comment accompagnez-vous ceux qui ont un long vécu du surpoids ou du diabète ?

    Dans ces cas, j'avance par petites touches . La première étape consiste à supprimer les aliments ultra-transformés (barre de céréales, gâteau, produits tout prêt… ) .Pour améliorer leur connaissance de la qualité et de la valeur nutritionnelle des aliments, je conseille d'utiliser des applications pour décrypter les étiquettes , comme Yuka ou Open Food Facts. C'est très utile pour ceux qui consomment des produits préparés , car il y a souvent des ajouts de glucides . Ils peuvent aussi consulter le nutriscore sur l'emballage des produits , en privilégiant ceux qui ont un score A ou B .

    Et comment surveillez-vous le poids des patients ?

    Se peser uniquement au cabinet est insuffisant . L'idéal serait de se peser une fois par semaine et de ne pas s'inquiéter si le poids stagne . En période de perte de poids, le corps a parfois besoin de faire  des pauses pour assimiler les changements en cours avant de continuer à maigrir. Il est normal que le poids varie entre plus ou moins deux kilos . Au-delà il faut faire attention car la prise de poids peut contribuer au déséquilibre du diabète .


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique