• Légume emblématique du marais audomarois , le chou-fleur d'été se récolte de mai à novembre . 

    Ses meilleurs ambassadeurs sont les membres de la confrérie du chou-fleur qui officient depuis 2004 .

    Premiers pas vers votre intronisation , la réalisation de cette recette fraîche et estivale ...

    Ingrédients pour : 4 personnes 

    Gaspacho de chou-fleur

    Rincez le chou-fleur et séparez le en bouquets en laissant 3 cm de tige 

    Faites blanchir 5 mn dans une grande casserole d'eau salée bouillante puis égouttez 

    Dans un faitout avec du beurre ,

    Faites revenir les bouquets de chou-fleur pendant 5 mn

    Epluchez les échalotes , hachez-les et ajoutez-les au chou-fleur 

    Versez ensuite le bouillon et laissez cuire 15 mn à feu doux 

    Mixez les bouquets de chou-fleur avec le bouillon et le lait 

    Faites réchauffer la soupe obtenue dans le faitout pendant 5 mn sans faire bouillir 

    Ajoutez la crème 

    Hors du feu 

    Donnez un tour de moulin à poivre et parsemez de curry et de persil plat (ou de ciboulette)

    Réservez au frais 

    servez froid . ( Source: Béthune wouah!)

     


    1 commentaire
  • ... A la cannelle , crème et éclats de noisettes

    Velouté de potimarron ...

    Ingrédients pour le velouté : 1 potimarron de1 kg - 1 petit morceau de bâton de cannelle(2cm) - 1 C à café rase de cardamome en poudre

    Ingrédients pour la crème de noisettes :  4 C à soupe de purée de noisettes - environ 10 cl de lait végétal de votre choix - et pour la décoration ; noisettes concassées .

    Préparation

    Epluchez le potimarron , sauf si la peau est fine et non rugueuse .

    Coupez-le en cubes et faites cuire dans 1 litre d'eau , avec le petit morceau de cannelle

    Lorsque le potimarron est cuit , retirez la cannelle . Ajoutez la cardamome .

    Salez et mixez .

    Délayez la purée de noisettes en lui incorporant le lait végétal peu à peu .

    Salez légèrement puis déposez cette crème sur le velouté épais

    Parsemez de noisettes concassées .

    Le petit plus de la diététicienne ; Valérie Cupillard

    La recette est sans lactose mais , selon votre tolérance , le velouté peut comporter des laitages autre que végétaux . (Source : Equilibre, bien vivre son diabète N° 298 )


    1 commentaire
  • Réussir un velouté de potimarron par :

    Velouté de potimarron

    Il est indispensable de choisir un potimarron bien lourd, gage de fraîcheur .

    Je le coupe en gros morceaux avec la peau . Si on taille des petits morceaux , le potimarron va absorber trop d'eau et perdre ainsi du goût .

    Je fais revenir un oignon émincé finement et une gousse d'ail dans un peu de beurre et d'huile .

    Lorsque l'oignon est translucide , j'ajoute les morceaux de potimarron , un peu de thym , de curry , de quatre épices et une pointe de piment d'Espelette .

    En mettant les épices lors de la cuisson , on exalte les saveurs .

    Je couvre d'eau à hauteur et laisse mijoter 20 mn .

    Enfin , je crème et je mixe , je sale juste à la fin .

    Le petit plus du chef

    Je récupère les graines de potimarron que je nettoie bien .

    Je les mets sur une plaque avec un peu d'huile d'olive , de sel , de poivre , de paprika .

    Je les cuits à 160°C ( th 5) pendant 10 à 15 mn .

    Un régal à grignoter à tout moment ! ( Source : Télé-loisirs )


    4 commentaires
  • Ingrédients pour :  4 personnes

    Soupe de butternut

    Coupez la courge butternut en deux .

    Epépinez-là puis , enlevez la peau et coupez-là en morceaux .

    Epluchez les carottes et coupez-les en rondelles .

    Pelez et émincez l'oignon .

    Faites chauffer l'huile d'olive dans une marmite.

    Ajoutez l'oignon et faites-le revenir 5 mn à feu doux .

    Versez le reste des légumes .

    Couvrez d'eau à hauteur et ajoutez le cube de bouillon .

    Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez cuire 20 mn .

    Mixez les légumes avec une partie du jus de cuisson jusqu'à obtenir la constance désirée .

    Salez et poivrez .

    Servez bien chaud . 


    1 commentaire
  • Ingrédients pour : 6 personnes

    Velouté à la truffe noire

    Réalisation des chips de topinambours ( pour 6 personnes )

    Préparation : 10 mn        Cuisson : 15 m

    500 g de topinambours ,  huile à frire (huile de pépins de raisins) , sel, 1 friteuse (ou casserole) , 1 mandoline ou 1 robot ,  une écumoire

     Pelez les topinambours ou frottez-les simplement avec du gros sel dans un torchon. Faites chauffer l'huile dans la friteuse (ou dans une casserole).

     Coupez les topinambours en tranches très fines avec une mandoline ou un robot.

     Les déposer sur du papier absorbant pour les faire sécher.

     Plongez-les ensuite dans la friteuse et faites-les cuire jusqu'à ce qu'elles soient croustillantes et un peu dorée (pas trop car les chips vont continuer à cuire après être sorties de l'huile).

     Le temps de cuisson dépend de la chaleur de l'huile, au début cela prendra 5mn, puis 2-3 mn.

     Les sortir de l'huile avec une écumoire et saupoudrez-les immédiatement de sel.

    Le petit plus :  les chips peuvent être servies en apéritif ou pour accompagner une

    viande.

    Réalisation du velouté

    Préparation : 20 mn       Cuisson : 35 mn

    Epluchez les topinambours puis plongez-les dans de l'eau citronnée .

    Pelez et émincez l'échalote .

    Rincez et émincez avec soin le blanc de poireau .

    Chauffez un filet d'huile dans une cocotte .

    Faites suer l'échalote et le blanc de poireau, sans coloration  .

    Ajoutez les topinambours coupés en morceaux et faites rissoler 2 mn .

    Mouillez avec le bouillon de volaille .

    Laissez mijoter 30 mn puis mixez .

    Ajoutez la crème et tenez au chaud sur feu doux .

    Brossez et séchez la truffe , pelez-la (conserver la pelure pour réaliser une sauce )puis coupez-la en fines tranches .

    Répartissez le velouté dans des mini-cocottes ou dans des bols .

    Salez et poivrez légèrement .

    Parsemez de lamelles de truffe et de chips de topinambours

    Arrosez de quelques gouttes d'huile de truffe .

    Le petit plus

    Vous pouvez conserver le côté festif sans la truffe en déposant une tranche de foie gras sur le potage .

     

     


    votre commentaire
  • Les chaudes journées d'été nous incitent à réaliser des plats légers qui respectent notre entrain . Cette entrée colorée et très gaie nous met en appétit . Pour notre bonheur , elle est très facile à réaliser

    Cette soupe doit être servie bien fraîche .

    Sitôt les melons évidés , entreposez-les coqués dans votre réfrigérateur .

    Servez-les sur un plat , calés dans de la glace pilée

    Ingrédients pour :  4 personnes

    Soupe glacée au melon

    Préparation :  20 mn        Cuisson :  néant

    Couper une fine tranche à la base de chaque melon pour qu'ils soient bien stables .

    Otez ensuite le chapeau et retirez les graines .

    Mettez-les dans une passoire , au dessus d'un bol pour en recueillir le jus .

    A l'aide d'une petite cuillère , évidez la pulpe sans percer la peau .

    Pelez et émincez les oignons blancs .

    Mettez-les dans un mixeur avec la pulpe , le jus de melon , les yaourts, la menthe , le vin blanc et le gingembre .

    Actionnez l'appareil pour obtenir une préparation homogène .

    Goûtez , assaisonnez de sel et de poivre .

    Mettez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir .

    Présentez dans les coques de melon , ou dans des petits bols .

    Le petit plus

    Pour accompagnez cette soupe froide

    Préparez une purée d'avocats que vous servirez avec des tranches de pain de campagne toastées.

    Pour cela : mixez la chair de deux gros avocats mûrs avec le jus d'un citron , 1 oignon blanc émincé , 1 demi gousse d'ail , 1/4 de poivron rouge haché et 1 cuillerée de crème épaisse . Salez et poivrez ,et ajoutez 2 ou 3 gouttes de tabasco si vous aimez les saveurs bien relevées .

     

     


    1 commentaire
  • Ingrédients pour : 4 personnes

    Potage aux fleurs de capucine

    Préparation : 15 minutes       Cuisson : 30 minutes

    Épluchez et émincez l'ail.

    Épluchez et lavez les pommes de terre , puis coupez-les en petits dés.

    Dans une grande casserole, faites chauffer un peu d'huile d'olive et y faire revenir l'ail haché quelques minutes, le temps que l'huile d'olive se gorge de sa saveur.

     Ajoutez les pommes de terre et faire revenir quelques minutes.

    Recouvrez d'eau, salez et mettez la branche de thym.

    Laissez mijoter 10 minutes.

    Épluchez les courgettes,  épépinez-les si nécessaire et  coupez-les en petits morceaux.

     Rajoutez-les aux pommes de terre et laissez cuire 10 minutes de plus.

    Pendant ce temps, lavez les feuilles de capucines.

    Enlevez les queues puis coupez les feuilles en fines lamelles.

    Quand les pommes de terres et les courgettes sont cuites, écrasez-les à la fourchette, hors du feu.

    Ajoutez au potage les feuilles de capucines et remettre la casserole sur le feu 10 minutes.

    Dès que le potage est prêt, rectifiez l'assaisonnement .

    Versez dans les assiettes et servez bien chaud.

    le petit plus

    Pour un potage, utilisez une pomme de terre adéquate : bintje, Monalisa, Bleue d'Auvergne, Caesar...

    Vous pouvez, bien sur, mixer votre soupe pour un résultat plus lisse. Dans ce cas là, procédez en fin de cuisson de tous les ingrédients.

    Si vous souhaitez décorer vos assiettes avec des fleurs de capucines, et les consommer, conservez uniquement les pétales.


    1 commentaire
  • Ingrédients pour :  6 personnes

    Crème de chou-fleur

    Epluchez , lavez et égouttez les pommes de terre .

    Enlevez les feuilles du chou-fleur et détaillez-le en bouquets .

    Faites bouillir le chou-fleur pendant 10 mn dans 1,5 l d'eau bouillante .

    Egouttez et réservez-le .

    Dans une grande casserole , faites cuire les pommes de terre coupées en fin quartiers avec 1 l de lait , du sel et du poivre .

    Amenez à ébullition à feu doux .

    Après un quart d'heure de cuisson , ajoutez le chou-fleur égoutté .

    Couvrez et laissez cuire encore un quart d'heure à feu doux .

    Mixez le contenu de la casserole .

    Ajoutez le reste de lait et vérifiez l'assaisonnement .

    Remettez la casserole sur feu doux et retirez-là dès que le mélange arrive à ébullition.

    Hors du feu , ajoutez le beurre petit à petit en fouettant le mélange .

    Servez accompagné de pain toasté .


    1 commentaire
  • Chaude ou froide , cette entrée est dotée de nombreuses qualités . Mais elle aurait aussi des défauts .

     Par ici la (bonne) soupe !

    Qu'en est-il ? On vous dit tout . . .

    Le point avec Raphaël Gruman , nutritionniste

    C'est rassasiant

    Vrai . Très riche en eau et en fibres , la soupe remplit rapidement l'estomac .et c'est tant mieux car, comme on la consomme en début de repas , cet effet nourrissant évite que l'on se jette sur des aliments plus caloriques .Des études ont montré que les personnes qui en mangeaient régulièrement avaient un indice de masse corporelle moins élevé que celles qui n'en prenaient pas . Pour prolonger la satiété , misez sur une soupe non moulinée car les morceaux de légumes qui ont été mastiqués restent plus longtemps dans l'estomac . Vous pouvez également y ajouter quelques pâtes et des morceaux de poulet , afin d'en faire un plat unique .

    Ca ballonne

    Vrai et faux . La soupe présente l'avantage de ramollir les fibres des légumes et de les rendre ainsi plus digestes pour le côlon . A la clé , moins de gaz et de ballonnements . . . Mais tout dépend des légumes utilisés . Ainsi , les fibres de houx et des poireaux , même cuites , restent peu digestes alors que courgettes et navets sont plus facilement assimilables , à condition d'être épluchés .

    Elle ne contient plus de vitamines ni de minéraux

    Vrai et faux . La vitamine C et totalement détruite par la cuisson . En revanche , les vitamines du groupe B sont moins altérées , d'où l'intérêt d'utiliser l'eau de cuisson des légumes dans laquelle elles sont dispersées . Quant aux minéraux , ils sont assez peu impactés par ce type de préparation . Reste que , pour une meilleure préservation des nutriments , rien de tel qu'une soupe froide comme le gaspacho avec des légumes crus et un peu d'huile d'olive pour améliorer la biodisponibilité des polyphénols .

    C'est long à préparer

    Faux . La soupe peut être d'autant plus vite faite qu'il n'est pas nécessaire d'éplucher tous les légumes , sauf si vous souffrez de problèmes digestifs . Cela sans parler des légumes surgelés , prêts à l'emploi ! De plus , vous pouvez en prévoir pour plusieurs jours et la conserver au réfrigérateur , voire la congeler , si vous souhaitez la garder plus longtemps .

    Ca fait maigrir

    Vrai et faux . La soupe apporte peu de calories (75 kcal pour une assiette de 250ml ) , à condition de ne pas ajouter trop de crème ou de beurre ! Et comme elle est rassasiante , si elle ne fait pas forcément maigrir , elle permet un meilleur contrôle de sa prise alimentaire . U bon début !

    Ca détoxifie

    Vrai . Sa richesse en eau accroît le travail des reins et favorise du même coup l'élimination des toxines . Pour amplifier cette action détox , mixez sur des légumes comme la courgette drainante , le fenouil qui active la production d'acides biliaires chargés , entre autres de détruire les matières grasses , les carottes riches en antioxydants anti radicaux libres ou les oignons dont les composés soufrés favorisent l'élimination des métaux lourds .

    Ca fait grandir

    Vrai et faux . Même s'il n'existe pas d'aliments capables d'accélérer la croissance , cette légende avait autrefois un sens car la soupe était l'aliment principal dans les campagnes . On y intégrait tout ; légumes , mie de pain, gibier, volaille . . . C'était donc le plat le plus complet que l'on pouvait consommer pour apporter à l'organisme les différents nutriments nécessaires à la croissance .

    Dans le commerce , laquelle choisir ?

    En brique , en sachet, surgelée ou au rayon frais . . . Optez de préférence pour le surgelé qui préserve mieux les nutriments , contient en principe moins de matières grasses ( sauf pour un velouté à la crème. . .) et de sel (un bol de 250ml apporte à lui seul plus du quart des 8 g quotidiens recommandés par l'AFSSA ). En effet , le sel est nécessaire car il fait office de liant entre l'eau et les légumes . Ce problème d'homogénéisation ne se pose pas avec les surgelés dont le procédé , très rapide , ne laisse pas le temps aux composants de se dissocier .

    Autres inconvénients des soupes industrielles non surgelées ; une liste d'ingrédients qui dépasse largement les seuls légumes et aromates . On y trouve ainsi souvent de l'amidon modifié de maïs ou de blé , du gluten , du glutamate ou même du sucre . . . pour donner du goût et de la texture . ( source : version Femina )

    Le petit plus

    Retrouvez d'autres articles sur le blog de Raphaël Gruman sur : http://leblogderaphaelgruman.fr/

     

     

     


    2 commentaires
  • Même s'il en existe de délicieuses à déguster glacées en plein été , c'est l'hiver que les potages de légumes nous font un bien fou .

    Les  bonnes soupes !

    C'est dans les vieux pots ...

    Entre le bouillon primitif et le premier sachet de soupe lyophilisé de Carl Knorr ou Julius Maggi , plusieurs millénaires sont passés . 

    Tout a commencé quand l'homme a trouvé le moyen de chauffer l'eau et d'y faire cuire et infuser des herbes , graines, os , viande ou poisson . La maîtrise de la poterie facilitera ensuite grandement la cuisson des préparations liquides . Les soupes vont ainsi se multiplier en se diversifiant selon les régions du monde et le développement de leurs ressources . D'abord à base de légumes ( la plus simple étant la soupe à l'oignon ) ou de légumineuses ( la harissa marocaine aux lentilles et pois chiches ), elles s'enrichissent de viandes ( bouillon de pot-au-feu ou bortsch russe ) , volailles ou produits de la mer ( soupe de poisson ). Tout en se bonifiant avec le renfort des graisses animales ou huiles végétales , elles se parfument d'aromates ou d'épices , comme dans les soupes phô vietnamienne .

    Soupe populaire et soupe chic

    Bouillon , potage, consommé, velouté, crème ou bisque, dans tous les cas, il s'agit de soupes. Le mot jugé longtemps peu flatteur et devenu très vite à la mode ,désigne, rien qu'en France, des centaines de recettes , des plus rustiques aux plus raffinées .

    A côté du bouillon du pauvre, dans lequel trempait juste un morceau de pain, les consommés, crèmes et veloutés aux légumes du potager du roi étaient très en vogue à la cour au XVIIe siècle. Et Louis XV réinventa la soupe à l'oignon, une nuit dans son pavillon de chasse, avec les moyens du bord : oignons,  beurre et ... champagne ! Mais les plus généreuses sont d'origine paysanne, concoctées dans l'intimité des terroirs, avec le produits locaux.

    La soupe au chou auvergnate ou sa version gasconne, en garbure avec du canard confit, ou encore les soupes de poissons en bouillabaisse marseillaise, bourride, sétoise ou cotriade bretonne. Et pour leur parfum, la soupe au pistou ou le tourin à l'ail. De certaines on fait  parfois tout un plat et de la gastronomie avec un grand G , quand elles sont enrichies par les grands chefs.

    Mince alors !

    C'est à notre souci de minceur et à leurs vertus diurétiques et détoxifiantes que les bouillons de légumes doivent leur retour triomphal et l'ouverture de bars à soupes.

    Pour le fait maison, laissez bien suer les légumes avec oignons, ou échalotes avant de mouiller à l'eau froide, et faîtes bouillonner doucement . La meilleure façon d'éviter la soupe à la grimace.

    Le festival des soupes du Pays Vaison Ventoux :

    C'est le grand rendez-vous d'automne au pied du << Géant de Provence >>. Depuis vingt-quatre ans , pendant plus d'un mois, 19 villages provençaux se livrent à des concours de soupes préparées par les habitants, jusqu'à la finale où la soupe de l'année remportera la grande louche ( en bois d'olivier ). 200 potages, veloutés et autres bouillons sont en compétition.

    Par ici, les  bonnes soupes !

     

    Mêlant traditions locales, cuisines du monde et modernité, c'est un vrai laboratoire gastronomique où la créativité s'exprime dans la bonne humeur . les dégustations gratuites accompagnées d'animations joyeuses attirent près de 300 visiteurs chaque soir à l'heure de la soupe !

     

    Plus d'info sur :   www.vaison-ventoux-tourisme.com.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique