• Chine , Perse, Sicile, Floride . . . Elle en a parcouru des pays pour ravir nos palais de ses multiples trésors et elle nous donne la pêche !

    L'orange

    Ce fruit a besoin du soleil méditerranéen ou d'une lumière plus exotique pour devenir un concentré magique de plaisirs et de vitamines .

    Une histoire douce-amère

    Que l'orange soit douce ou amère n'a rien d'anodin . Il ne s'agit pas de deux variétés , mais bien de deux espèces . La première est un fruit de l'oranger (Citrus sinensis) , la seconde du bigaradier (Citrus aurantium) . Ces deux arbres , originaires du sud-est de l'Asie, existaient en Chine deux mille ans avant notre ère . Mais pour arriver jusqu'à nous, ils ont pris des temps et des chemins différents ! C'est le fruit amer qui, par la route de la soie , s'implante en Perse , se diffuse au Moyen-Orient , puis en Afrique du Nord , pour parvenir jusqu'à nous via la Sicile vers l'an mille .

    L'orange va rester longtemps amère sur le vieux continent ! Au XVe siècle , les portugais rapportent  de leurs comptoirs d'Asie la douce, qui se répand en Europe et autour de ma Méditerranée , puis traverse l'Atlantique et s'implante aux Amériques , notamment en Floride .

    Des blondes et des sanguines

    Même dans les contrées au climat peu propice , les plus riches cultivent ce fruit, par ailleurs tellement décoratif en pot , au sein d'orangeries(comme celles du château d'Amboise , pour Charles VII , ou de Versailles pour Louis XIV). Au début du XXe siècle , l'orange reste un produit d'exception quand on l'offre aux enfants à noël . Aujourd'hui , elle figure , avec la pomme et la banane , parmi les fruits les plus consommés .

    Après bien des sélections , il existe de oranges à jus et d'autres à chair , dont la navel (nombril, en anglais) , reine des oranges blondes , de couleur orange . Nommée ainsi à cause de son renflement à la base , elle est charnue, sucrée et sans pépins , et vient d'Espagne ou du Maroc . Les sanguines (de couleur rouge à violet) comme la maltaise , de Tunisie , ou la moro , de Sicile , sont délicieuses à croquer et très juteuses . Sur 50 million de tonnes produites par an dans le monde ( principalement au Brésil et en Floride , et, pour l'Europe , l'Espagne) , 550 tonnes ont mûri en Corse et sur la côte méditerranéenne  .

    Elle donne tout !

    Ses vitamines ( la C en tête), ses antioxydants , sa pulpe (détaillée en quartiers pelés à vif dénommés <<suprême>> ), son jus, sa peau (sous forme de zestes, pour parfumer gâteaux et vinaigrettes) . . . Tout est bon dans l'orange ! Elle se marie aux viandes blanches , poissons, légumes, épices, à l'huile d'olive . . . et au chocolat .

    Le bigaradier

    Même si son fruit, l'orange amère , n'a pas sa place à table , il est toujours cultivé dans le bassin méditerranéen pour ses atouts , et non des moindres. De ses fleurs , on extrait l'eau de fleur d'oranger, utilisée notamment en pâtisserie , et l'essence de néroli pour la parfumerie . Des zestes , on tire l'essence d'orange amère aromatisant vins d'orange , triple-sec ( Cointreau) , Grand Marnier et curaçao .

    Le petit plus

    Les agrumes produits sur la Côte d'Azur sont délicieux mais peu abondants . Aussi, pour décorer les chars de la fête du citron à Menton (voir affiche ci-dessous) , on fait venir oranges et citrons du sud de l'Espagne . Etonnant , non ?

    L'orange

     


    2 commentaires
  • Nom scientifique : Persea gratissima

    L' avocat

    Famille : Lauracées

    Autre nom : Aguacate , poire alligator

    Origine : Bahamas , Floride

    Production : Antilles , Floride, Côte d'ivoire , Israël

    Comment le déguster ? A point quand la chair peut se presser légèrement sous le doigt . Il se consomme nature , en vinaigrette ou encore en purée épicée , en velouté , en glace même . . .

    Comment le faire pousser chez soi ?

    Faites 3 petits trous dans le noyau à 2 cm au-dessus de la base et plantez-y des allumettes . Installez le noyau "le cul dans l'eau" .

    L' avocat

    Dans quelques semaines , votre avocatier va émettre sa première tige et sa première racine .

    Il sera temps de le planter dans un pot rempli de terre . Bien au chaud , il pourra atteindre 2 m de haut et vivre plusieurs années


    3 commentaires
  • Nom scientifique : Ananas comosus .

    L'ananas

    Famille : Broméliacées .

    Origine du nom : "Nana" , en langue indienne signifie "parfum" .

    Production : Quasiment toutes les régions tropicales et subtropicales du monde .

    Aspect de la plante : Herbacée aux tiges courtes , avec des rosettes basales de feuilles rigides , la plante produit en son cœur un " fruit " qui est en fait la soudure de multiples baies .

    Comment le déguster  ? Parfumé, sucré , plus ou moins acide selon les variétés , il est bon cru, en jus , cuit, en sauce, confit, givré , flambé . . . Il est à point quand on peut retirer la feuille centrale de son plumeau .

    Comment le faire pousser chez soi ?

    Découpez la rosette de feuilles d'un ananas bien vert en conservant un centimètre de chair .

    Après avoir laissé sécher la coupe , plantez-là dans un mélange de sable et de terreau jusqu'à la base des feuilles et placez-là au chaud dans une pièce à 18 ° C. , dans une pièce claire .

    Arrosez souvent et vaporisez de l'eau sur le feuillage .

    Pas de récolte à attendre , mais une belle plante d'intérieur . . .

    L'ananas

    Voir aussi l'article : le jardin tropical

    http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-jardin-tropical-a119847088


    2 commentaires
  • C'est notre chouchou !

    Bien touffu , il se prête à de multiples recettes pour plaire à tous les palais .

    Le chou-fleur

    Ni son odeur de cuisson , ni son côté vieillot ne l'on ringardisé. Ses atouts nutritionnels en font même un grand séducteur .  

    Un mystère non élucidé

    Dans la famille des brassicacées , parmi des centaines de variétés de par le monde , il y a une jolie bande de choux cultivés chez nous ; le vert, Leblanc, le rouge, le romanesco, le <<fleur>> , celui de Bruxelles, le brocoli . . . Ils ont tous pour ancêtre une plante sauvage qui pousse encore sur les falaises du nord-ouest de l'Europe , de Normandie notamment .

    On trouve le chou-fleur en Europe dès l'Antiquité . Sa disparition , après le déclin de l'empire romain et pour plusieurs siècles , reste en revanche un mystère ! Au XVIe siècle , enfin , il fait son retour sur le vieux continent ; des marins génois le rapportent du Proche-Orient . Au siècle suivant, Jean-Baptiste de la Quintinie , jardinier de Louis XIV à Versailles , lance la culture du chou-fleur . Et , c'est au fort penchant du roi pour le légume et pour la dame que l'on doit la recette du chou-fleur à la Du Barry !

    En Bretagne , c'est le roi

    Le chou-fleur a trouvé sa terre d'élection sur le littoral des Côtes d' Armor et du Finistère , qui conjugue le climat tempéré , l'humidité constante et la richesse organique du sol . La Bretagne assure ainsi 80 % de la production nationale de chou-fleur ! La France , avec300 000 tonnes est au troisième rang européen , après l'Italie et l'Espagne ( la Chine étant championne du monde ) , apprécié de l'intérieur ( 2 kg par an et par ménage) , le chou-fleur breton s'exporte aussi bien !

    La région est également un laboratoire de recherches variétales , afin de récolter toute l'année de beaux légumes tout frais , le plus souvent blanc , parfois verts et même orange ou violets ! Mais soyons justes , c'est dans le marais audomarois ( Nord-Pas de Calais ) qu'est cultivé le fameux chou-fleur d'été de Saint-Omer .

    Cru ou cuit, on s'en régale toute l'année

    Peu calorique , riche en fibres et en vitamines B et C , il est un bon allié de la forme et de la minceur. Tiède , on s'en régale avec une vinaigrette et des échalotes ! Pour limiter les odeurs , on plonge simplement un croûton de pain dans l'eau de cuisson . Cuit , son parfum est délicieux et délicat en gratin , en flan , en beignets , en crème ou en soupe . Cru , il est bon à croquer détaillé en fleurettes ( ou sommités ou bouquets ) et trempé dans les sauces de votre choix , ou râpé en taboulé avec de l'hile d'olive et des herbes fraîches .

    Les choux fleurs nous en font voir de toutes les couleurs !

    Ils sont si beaux qu'on les croirait artificiellement colorés . Tout faux ! C'est en Bretagne , où on sait planter les choux , qu'ont été remises au goût du jour des variétés anciennes , dont les pigments sont naturellement synthétisés par la plante .   Il s'agit de la chlorophylle pour les verts , réapparus depuis une dizaines d'années . En quantité encore limitée , les oranges sont colorés au carotène et es violets aux piments d'anthocyanes, de très bons antioxydants .

    Le chou-fleur

    Les trois ont en commun un goût plus doux et plus sucré que le chou-fleur blanc . A déguster crus, à l'apéro , ils sont un vrai bonheur gustatif et visuel .

     


    1 commentaire
  • Les salades sont cultivées par l'homme depuis plus de 6 000 ans .

    Laitue,  frisée, feuille de chêne : ces plantes du potager sont assez variées pour nous séduire d'un bout à l'autre de l'année .

    Les salades (2)

    On ne raconte pas de salades , on les savoure !

    Des feuilles magiques

    Une ribambelle de feuilles sont consommées , et domestiquées pour en atténuer l'amertume , depuis plus de six mille ans . On relève les premières traces écrites en Asie Mineure et au Proche-Orient , notamment sur les tombes égyptiennes et dans les Saintes Ecritures  . Sur les pas d' Alexandre le Grand , elles vont conquérir tout le bassin méditerranéen , en commençant par les Grecs et les Romains . Ces derniers qui ont donné le nom de << laitue>> à certaines dont les tiges laissaient couler un suc blanchâtre ressemblant à du lait , appréciaient follement ces feuilles . . . capables de préparer les estomacs aux copieux festins !

    Plus tard, Rabelais , l'un de nos célèbres auteurs épicuriens , s'en fera aussi le promoteur . C'est à partir des XVIIe et XVIIIe siècles que les variétés se multiplient et , à partir des années 1960 que les salades connaissent un nouvel essor avec la culture sous serre.

    Le jeu des trois familles

    Vous faites la différence entre laitue et frisée , batavia et feuille de chêne ? C'est bien ? Mais vous n'avez encore qu'une idée très approximative des salades , un sujet plus complexe qu'il n'y parait ! Car il existe une infinité de variétés , classées en trois familles . La plus connue , cultivée dans le monde entier , est celle des laitues , au pluriel . On y trouve la laitue beurre, pommée, appelée couramment laitue , mais aussi la batavia, la romaine et la feuille de chêne ! Les chicorées constituent l'autre grande famille , avec la frisée ( et l'endive ! ) , ainsi que la scarole , la chioggia ( petites feuilles rouges ) , ou la cornet d'Anjou , cultivée en bord de Loire .

    A l'embouchure de laquelle s'étend , tout autour de Nantes , le royaume de la mâche , une famille à elle seule ! Avec 300 000 tonnes de salades par an , la France est le troisième producteur en Europe après l'Espagne et l'Italie .

    Selon , les variétés , elles poussent en toutes saisons , du Nord au Sud en passant par le Val de Loire << le jardin de la France >> .

    A toutes les sauces

    Plus de 7 kilos par an et par personne: on aime les salades! Et on peut créer toutes sortes de sauces avec la multitude d'huiles, vinaigres ou moutardes parfumés disponibles , mais aussi avec le citron , la sauce soja ou le fromage blanc , sans oublier, ail , échalote, oignon, ciboulette et autres herbes aromatiques . Et , avec des fromages ou des œufs , une belle salade est un plat complet , léger et délicieux.

    Et la roquette ?

    Elle n'appartient pas à la famille des laitues ,ni a celle des chicorées , des plantes astéracées . Cette brassicacée longtemps cultivée , entrait dans la recette provençale originale du mesclun ( pousses et feuilles de plusieurs variétés de salades ) avant de tomber dans l'oubli . Elle fait à présent un retour remarqué !

    Le petit plus

    Salade Love : C'est le titre d'un livre de David Bez qui va faire craquer tous les amateurs , avec ses  recettes de salades , soit de quoi se régaler chaque jour de la semaine  Elles sont complètent et diététiquement équilibrées , variées , selon les saisons et toutes faciles à préparer  Ce livre est vendu au prix de 24,90 € au édition Hachette

    Les salades (2)


    2 commentaires
  • Deux versions valent mieux qu'une !

    En boule ou en branche , il a le pouvoir de vous étonner et vous régaler .

    Le céleri

    Céleri-branche et céleri-rave possèdent leurs qualités et signes particuliers , mais on sent fort bien qu'ils sont cousins .

    Une plante vraiment au parfum !

    Quand on sait qu'il est de la famille de apiacées , comme le persil , l'aneth, l'anis vert , le cerfeuil, la coriandre ou le cumin , on comprend mieux le pouvoir odorant de ce légume pas comme les autres .L'ache des marais , son ancêtre sauvage , pousse dans les zones humides d'Asie et d'Europe . Dès l'Antiquité , Grecs et Romains l'apprécient pour ses vertus aromatiques , médicinales et aphrodisiaques ! Parmi de multiples mentions en attestant , celle relevée dans l'Odyssée d'Homère - la grotte de la nymphe Calypso cernée d'ache des marais - est l'une des plus glamour , à défaut d'être rigoureusement exacte ! Son parfum le cantonne pendant des siècles à la fonction de condiment , quand il éveille l'intérêt des botanistes à la Renaissance .

    Les sélections se multiplient jusqu'à l'obtention de variétés aux tiges plus longues et charnues , c'est le céleri-branche ou à tige tubérisée , gonflée à la base en forme de boule , c'est le céleri-rave . Consommés en légume à partir du XVIIe siècle en Italie, tous les deux finissent par s'imposer sur nos tables , oui, mais au XIXe siècle , c'est-à-dire hier !

    Un mal-aimé à découvrir

    Si l'on connaît le céleri rémoulade ou le sel de céleri pour relever son verre de jus de tomate , les idées recettes s'arrêtent souvent là ! A côté des pommes de terre , des carottes et même du chou , le céleri à une belle marge de progression !

    Sans terroir historique , ni label , céleri-branche et céleri-rave sont néanmoins cultivés en France , avec soin et savoir-faire . En Bretagne et dans le Sud pour le premier ; en Bretagne et dans le Nord pour le second . A nous d'avoir l'audace de sortir de notre train-train alimentaire pour apprécier son goût puissant , son parfum opulent et lui donner la place qu'il méritent dans nos menus !

    Cuisine légère

    Riche en vitamines , minéraux et antioxydants , il est si vertueux pour la ligne que certains affirment qu'on dépense plus de calories à le digérer qu'il n'en apporte ! Sauf en rémoulade , recette mythique et riche , mais qui peut se décliner en version allégée ( à base de yaourt ou de fromage blanc ) . Cuit , le céleri-rave s'accommode délicieusement en purée, potage , gratin et même en frites !

    En branche , il parfume soupes , sauces et courts-bouillons , et tient , une fois braisé, toute sa place aux côtés des viandes et poissons . Enfin , croquez-le cru accompagné de crème de roquefort ou d'une compotée de tomate .

    Le petit plus

    Des fêtes du céleri à Mussig , près de Sélestat , en Alsace , chaque année impaire . Rendez-vous donc en août 2017 .Pour cuisiner avec un chef et savourer le céleri sous toute ses formes . Avec bal champêtre , spectacles et défilé de chars musicaux ( tel :03 88 85 00 65) .

    A Achères dans les Yvelines tous les ans ( en octobre ) Ateliers cuisine et animations musicales sur la place du marché ( tel : 01 39 22 23 61 ) .

    Si l'on ne connaît pas l'origine du céleri rémoulade , on sait qui a transformé ce hors d'œuvre populaire en entrée ultrachic : C'est Eric Fréchon , le chef trois étoiles du Bristol à Paris  , en y ajoutant pommes de terre et miettes de crabe . Une recette simple, devenue déjà un grand classique .


    1 commentaire
  • La douceur brute sous sa bogue hérissée de piquants , ce fruit cache un cœur en or pour notre santé

    La chataigne

    Qu'on la consomme grillée, en purée , en crème ou sous forme de marron glacé , la châtaigne  est un pur délice .Mais qui a un coût : celui de son apport calorique ! Avec plus de 180 kcal aux 100 g , elle est très énergétique . C'est pourquoi elle est à consommer avec modération si vous surveillez votre ligne . Son avantage ; elle possède des qualités nutritionnelles uniques .

    Elle donne du peps

    Sportif ou abonné au <<coup de mou >>de l'hiver , vous trouverez en elle votre panacée. . . La châtaigne est très riches en glucides (38mg/100g , soit deux fois plus que la pomme de terre ) , dont les deux tiers sont constitués d'amidon , un sucre lent qui apporte de l'énergie longue durée .

    Ce fruit renferme également une belle quantité de vitamines B , en particulier de la B1 et de la B2 ( 100g de châtaignes couvrent environ 20 % de nos besoins), essentielles à la conversion des glucides en énergie au niveau cellulaire.

    Elle recharge en minéraux

    Son apport global dépasse 1,2 g aux 100 g , ce qui est exceptionnel . Elle apporte du fer (1,3g /100g ) et , surtout du magnésium , antifatigue . Une portion de 100 g permet ainsi de couvrir 15 % des apports quotidiens recommandés . De quoi faire le plein de ce minéral qui manque cruellement à notre alimentation .

    Sa richesse en minéraux ne s'arrête pas là . En plus du fer et du magnésium , ce fruit est un réservoir à potassium , indispensable à la bonne marche de notre organisme : il atteint le niveau record de 600 mg aux 100 g ! Il contient également du phosphore (107mg/100g) , l'aliment préféré de nos neurones , ainsi que du calcium (29mg/100g) , le chouchou des os solides .

    Elle fait baisser le cholestérol

    La châtaigne contient plus de 4 g de lipides aux 100 g (c'est beaucoup plus que dans la pomme de terre , par exemple , ou l'apport lipidique ne dépasse pas 0,4 g pour 100 g) . Mais attention , ce n'est que du bon gras , constitué pour les deux tiers d'acides gras insaturés . A raison de 25 g de châtaignes par jour , soit l'équivalent d'une poignée , ce fruit fait baisser de 9 à16 % notre taux de cholestérol .

    Autre qualité : ses modes habituels de préparation (grillée, cuite à l'eau ou à la vapeur ) ne nécessitent pas l'adjonction de matières grasses , un atout de plus dans la lutte contre le cholestérol . Enfin , ses bonnes graisses ne sont pas les seules à agir pour notre santé cardio-vasculaire ; ses fibres aussi , en favorisant l'élimination du mauvais gras par les selles .Or la châtaigne fait partie des fruits qui en sont le mieux pourvus, avec un apport de 5 g aux 100g .

    Elle aide à prévenir les cancers

    Une propriété qu'elle doit à sa richesse en vitamines C (40 mg/100 g, soit autant que le pamplemousse ) et E (58 mg/100 g , soit environ 5 cuillères à soupe d'huile de tournesol ) . Anti oxydantes , celles-ci aident à combattre les radicaux libres , accélérateurs du vieillissement de nos cellules , et protègent contre l'apparition des cancers du pancréas , de l'œsophage , du colo-rectum et de la prostate.

    Elle favorise la satiété

    Bien qu'elle vaille son pesant de calories , la châtaigne peut aussi être une alliée dans la lutte contre les kilos . En effet , il n'est pas nécessaire d'en manger de grandes quantités pour être rassasié: au bout de 3 ou 4 châtaignes avalées , la faim a disparu . Cela tient bien sûr à sa richesse en fibres , mais aussi en protéines ( 3 g/100 g ) qui procurent rapidement un effet de satiété .

    Quand à son apport en glucides lents , il permet d'éviter les petits creux à distance des repas .

    Voir aussi l'article : http://don-de-vie-62.eklablog.com/la-chataigne-a114542000


    votre commentaire
  • La noix de cajou est en réalité le noyau du fruit anacardier (ou pommier-cajou), qui ressemble à une grosse pomme toute rouge. Bizarrement, la ...noix est visible à l’extérieur du fruit et peut être extraite sans difficulté. Le fruit "la cajou" contient autant de protéine qu'un steak de 130grammes !

    La noix de cajou

    les 10 Bienfaits pour la santé des noix de cajou

    1. Bon pour la ligne!


    Vous avez peur de prendre du poids en consommant des noix de cajou? Ne vous inquiétez pas. C'est une mythe. Les noix de cajou sont en effet relativement riches en matières grasses mais elles sont considérées comme de "bonnes graisses" et correspondent au ratio recommandés par les scientifiques. De plus, les noix de cajou contiennent moins de lipides que la plupart des autres noix. Et nous savons aussi que tout ce que nous mangeons avec amour est bon pour notre corps. Oubliez les calories. Les noix de cajou ne vous feront pas prendre de poids- c'est votre inquiétude à ce sujet qui le fera. Dégustez-les simplement! Et maintenant, regardons tous les autre bénéfices des noix de cajou.

    2. Bon pour les os!


    Magnésium et cuivre. Les noix de cajou ont la particularité d'avoir une haute teneur dans ces deux minéraux. Alors que le magnésium est indispensable pour de bons os, le cuivre leur apporte la flexibilité. Sans cuivre, vous ne pourriez pas faire un seul squat. Consommez du magnesium et du cuivre!

    3. Zen harmonie


    Le magnésium empêche également le calcium de se s'engouffrer dans nos cellules nerveuses et de les sur-stimuler, il permet donc de détendre nos cellules nerveuses, nos vaisseaux sanguins et nos muscles. La méditation est plus aisée avec une poignée de noix de cajou évidemment!

    4. Embellissez-vous!


    Les propriétés bienfaisantes du cuivre encore!
    Le cuivre est un élément essentiel pour de nombreuses enzymes et joue un rôle important dans de nombreux processus. Une enzyme appelée thyrosinase transforme la thyrosine en mélamine responsable de la couleur de la peau et des cheveux.

    5. Une affaire de cœur!


    Notre coeur adore vraiment les noix de cajou. Une étude publiée dans un journal britannique sur la nutrition révèle que les noix ont des propriétés antioxydantes les plus bénéfiques pour le système cardio-vasculaire. De nombreuses recherches confirment que la consommation régulière de noix réduit considérablement le risque de maladies cardiaques. Il a par exemple été prouvé que les personnes consommant des noix au moins quatre fois par semaine réduisent de 37% le risque de maladies coronariennes. Impressionnant!

    6. Restez en bonne santé!


    Les pro anthocyanes sont des composés flavonoïdes qui luttent contre les cellules tumorales en les empêchant de se diviser davantage. Ces pro anthocyanidines et le cuivre contenus dans les noix de cajou permettent donc de lutter contre les cancers notamment celui du côlon. C'est là un des avantages majeurs des noix de cajou.

    7. Pas de cailloux dans votre corps!


    Des études ont révélé que les femmes consommant des noix de cajou sont moins suettes aux calculs biliaires.

    8.Un trésor dans les noix!


    Les noix de cajou sont riches en vitamines comme la riboflavine (vitamine B2), l'acide pantothénique (vitamine B5), la thiamine (vitamine B1) ou la niacine (vitamine B3). Elles vous protègent contre l'anémie sidéroblastique, la pellagre et bien d'autres maladies.

    9.Gardez le sourire!


    Le magnésium a également des vertus pour les dents et gencives.

    10. Et enfin une astuce pour l'été!


    Les noix de cajou vous protègent des UV et donc de la dégénérescence maculaire.

    Les noix de cajou- une collation parfaite qui améliore votre santé au quotidien.

     1. Les noix peuvent réduire vos risques d’un cancer du sein.


    Selon les résultats d’une étude menée à l’école de médecine de l’Université Marshall de la Virginie-Occidentale, il suffirait de consommer tous les jours 28 moitiés de noix pour diminuer son risque de souffrir du cancer du sein. On attribue cet effet à la richesse de ce fruit à coque en acides oméga-3, antioxydants et phytostérols. Au cours de cette étude, les chercheurs ont donné à des souris ce qui équivaudrait, pour les humains, à 60 g de noix. Comparativement aux souris du groupe témoin, elles avaient sensiblement moins de tumeurs au sein et le développement de ces dernières était plus lent.

    2. Les noix peuvent réduire vos risques de diabète.


    Selon des chercheurs de l’école de santé publique de Harvard, le risque de souffrir du diabète de type 2 a diminué de 30% chez les femmes ayant rapporté avoir consommé au moins 30 g de fruits à coque à raison de cinq fois par semaine ou plus, comparativement à celles qui n’en consommaient jamais. Ces données sont tirées de la Nurses’ Health Study, une étude toujours en cours menée auprès de plus de 200 000 infirmières américaines. Les femmes, qui étaient âgées de 34 à 59 ans, n’avaient aucun antécédent de diabète. À noter que les gras mono- et polyinsaturés présents dans les fruits à coque jouent un rôle positif sur l’insulinosensibilité.

    3. Les noix peuvent vous aider à gérer votre stress.


    Des chercheurs de l’université Tufts de Boston ont observé que les taux de deux biomarqueurs du stress oxydatif avaient diminué chez des volontaires faisant de l’hypercholestérolémie et qui avaient consommé 73 g (soit une grosse poignée) d’amandes par jour. Rappelons que le stress oxydatif résulte de dommages causés par un excès de radicaux libres ou une carence en antioxydants. Pour commencer la journée avec une bonne réserve d’antioxydants, n’hésitez donc pas à ajouter des amandes hachées à vos céréales.

    4. Les noix peuvent réduire vos risques d’un cancer de la vessie.


    Lors d’une étude menée récemment à l’école médicale de Dartmouth (New Hampshire), des chercheurs ont comparé les taux de sélénium de 767 sujets souffrant du cancer de la vessie à ceux de la population en général. Ils ont découvert que l’incidence de ce cancer était plus faible chez les sous-groupes dont le taux de cet oligo-élément était élevé. Ces sous-groupes étaient composés, entre autres, de femmes (34%) et de fumeurs modérés (39%). Une seule noix du Brésil fournit l’apport quotidien recommandé en sélénium.

    5. Les noix favorisent une bonne santé cardiaque.


    Les fruits à coque, de même que les graines, sont riches en phytostérols, substances phytochimiques réputées favoriser la santé cardiaque. D’après les analyses effectuées par des chercheurs, la pistache et la graine de tournesol sont ceux qui en renferment le plus.

    6. Les noix peuvent vous aider à perdre du poids.


    Sur le même sujet
    5 raisons de consommer plus de noix
    10 manières savoureuses de cuisiner les noix
    Nos 7 meilleures recettes santé aux noix
    Les noix sont une bonne source de protéines. Vous pouvez choisir 30 pistaches. Si possible, optez pour ces délicieux fruits à coque non salés. Vous pouvez aussi avaler 15 arachides rôties à sec (84 calories), tout aussi satisfaisantes et riches en protéines, en fibres et en bons gras.

    7. La noix du brésil peut prévenir l’apparition de l’acné.


    Ce fruit à coque est riche en sélénium, puissant antioxydant qui semble exercer une action préventive sur l’acné, probablement parce qu’il protège les cellules contre les lésions inflammatoire et préserve l’élasticité de la peau. Il est particulièrement efficace en association avec les vitamines E et A; par conséquent, consommez vos noix du Brésil en même temps que des amandes et, peut-être, un peu de poivron rouge.

    8. Les noix peuvent aider à diminuer votre taux de cholestérol.


    Manger des noix à tous les jours peut aider à diminuer votre taux de cholestérol selon les Archives of Internal Medicine.

    9. Les noix peuvent améliorer votre fertilité.


    Pour stimuler votre fertilité, consommez des aliments riches en oméga-3, comme les noix. Le corps utilise ces acides gras pour produire des hormones appelées eicosanoïdes qui augmentent le flux sanguin vers l'utérus. Cela augmente ainsi les chances de grossesse et facilite le développement du foetus.

    10. La noix de cajou peut prévenir les caries dentaires.


    L'huile que renferme la noix de cajou a des propriétés antimicrobiennes et agit contre les bactéries responsables des caries dentaires.

    Ps : la pomme ce mange aussi nature ou en compote émoticône smile

    *IMPORTANT : lorsque nous cueillions la pomme cajou, nous pouvons manger la pomme comme ça, mais il faut faire grillé la noix qui elle est toxique... comme beaucoup de fruits tropicaux...

    sources :
    *http://www.lifefood.fr/…/id-9-1-health-benefits-of-cashew-n…
    *http://www.plaisirssante.ca/…/10-bienfaits-des-noix-sur-vot…

    *faire du lait végétal avec les noix de cajou.
    Tu mixes 250g avec 3/4 litre d eau et tu filtres.
    C est super bon et tu peux t en servir pour faire des crêpes ou pancakes ou boire nature ou avec du miel .

    *Transformation de la pomme CAJOU http://www.runetwork.org/html/fr/articles/1732.html

    Les amis de la terre et de la vie


    2 commentaires
  • S'ils mettent du soleil dans nos assiettes , ils prennent également soin de notre santé .

    Les fruits exotiques

    Des vertus en veux-tu , en voilà !

    La Banane aide à prévenir les ulcères

    La banane est le fruit exotique préféré des français et le deuxième fruit frais consommé après la pomme .Ce fruit originaire des Antilles et d'Afrique , préviendrait ces << trous dans l'estomac>> que sont les ulcères . Comment ? En stimulant la prolifération de cellules stomacales , protégeant la muqueuse des effets des sécrétions acides . Plus on en mange , plus la barrière protectrice de l'estomac est de qualité et mieux elle se défend contre les attaques acides . Si vous êtes sujet à ces troubles , n'hésitez pas à en faire une cure . Pour varier les plaisirs , écrasez des bananes bien mûres et incorporez-les à des muffins , des gâteaux ou des tartes .

    La mangue améliore notre santé cardiaque

    Ce fruit indien serait bénéfique pour notre santé cardio-vasculaire .En cause , sa richesse en caroténoïdes et en polyphénols , deux familles de substances anti oxydantes qui , en réduisant la formation di LDL-cholestérol ( le mauvais ) , limitent l'apparition des plaques d'athérome -lesquelles , à force , bouchent les artères - et améliorent la résistance des vaisseaux . La mangue apporte du potassium ( 180mg /100g ) , un minéral important dans la régulation de la pression artérielle , évitant le durcissement des coronaires , un phénomène responsable d' infarctus . A déguster nature , en salade de fruits , ou en smoothie ( mixée avec un yaourt ) , en chutney pour accompagner poulet, filet mignon , foie gras , cabillaud et saumon .

    La noix de coco rend le ventre plat

    Ce fruit qui nous vient du Brésil , est l'un des plus riches en fibre , avec ses 14,4g/100g  une fois séché , il surpasse les pruneaux et les abricots secs ( 6g:100g )et même les fruits rouges ( environ 7g/100g ) . Grâce à cette richesse , il réveille les intestins paresseux ; ses fibres absorbent l'eau du tube digestif comme une éponge , augmentant le volume des selles et stimulant les contractions de l'intestin . En accélérant ainsi le transit ,la noix de coco nous aide à retrouver un ventre plat . Et aussi à le garder car , en gonflant dans l'estomac -leur volume peut augmenter de 20 à 30 fois-, ses fibres nous calent rapidement . Une bonne raison pour l'intégrer à nos menus ! Reine du sucré-salé, la noix de coco donne une touche d'exotisme aux plats de viande ( porc, et poulet ) comme de poisson . Elle est aussi délicieuse incorporée à des œufs en neige , à la mousse au chocolat , de la panna cotta et des gâteaux .

    La goyave est anti-infectieuse

    Pour renforcer vos défense et passer aux travers des rhumes , bronchites et autres angines qui nous menacent l'hiver , faites une cure de goyave . Les atouts de ce fruit d'origine brésilienne et antillaise notamment ? Sa richesse en vitamine C ; elle en contient pas moins de 243mg/100g , soit six fois plus que les agrumes et les fruits rouges , et deux fois plus que le kiwi ! Une demi goyave suffit pour couvrir nos besoins journaliers en cette vitamine qui améliore la résistance aux infections . Prise dès l'apparition des premiers symptômes , elle peut freiner les maladies respiratoires en favorisant la multiplication des antigènes que sont les lymphocytes B et T , dont le rôle est de neutraliser les bactéries  , virus , microbes  et autres champignons  qui parviennent à pénétrer dans notre corps . Pour varier vos menus , n'hésitez pas à le consommer en compote , en pâte de fruits ou en confiture .

    La grenade est utile en prévention des cancers

    Le secret de ce fruit rouge originaire d'Iran ? Son jus, très riche en anti oxydants ( flavonoïdes, tanins et acide ellagique ) . Selon des études menées in vitro et sur des animaux , ces substances parviendraient à prévenir et à ralentir la croissance des tumeurs cancéreuses, notamment du sein et de la prostate . L'idéal ; en boire chaque matin un grand verre . Vous préférez croquer ses grains ? Ils s'incorporent parfaitement à de préparations salées et sucrées . N'hésitez pas à en ajouter dans vos hors-d'œuvre à base de légumes , dans vos plats de volaille et de gibier , en accompagnement de fromages, de salade de fruits, de laitage , de flans et de crêpes . 

    Le kiwi favorise la digestion

    On connaissait ce petit fuit chinois pour sa richesse en vitamines C et E . Une étude* publiée en 2013 révèle qu'il facilite la digestion après un repas trop copieux .Il contient de l'actinidine , une enzyme qui favorise la dégradation des protéines des yaourts , du fromage , du thon et de la viande rouge . Terminer son repas avec un kiwi évite les sensations d'inconfort ( lourdeurs, ballonnements, flatulences . . . ) . Vous pouvez l'intégrer dans des desserts plus élaborés( charlotte aux kiwis , salade de kiwis à la menthe , tartelette kiwis- chocolat ) o dans les plats salés; cuisiné en coulis , il fera merveille pour accompagner des poissons fumés ou des viandes blanches .

    L'ananas soulage les douleurs de l'arthrose

    Rien de tel que ce fruit venu d'Amérique centrale pour diminuer l'intensité des douleurs articulaires dues à l'arthrose , une maladie qui touche 17 % de la population . Un bienfait que l'ananas doit à la bromelaïne , une enzyme qu'il contient en quantité . Une étude américaine ** publiée en 2004 , a montré que cette substance possède des effets anti-inflammatoires et analgésiques efficaces contre ces douleurs . A savoir: L'ananas n'est bon que sucré à pont . Pour vérifier si c'est le cas, tirez sur l'une de ses petites feuilles centrales : si elle se détache sans difficulté , c'est qu'il est mûr . Appréciez-le frais , nature ou en brochette avec d'autres fruits comme la banane ou la pomme .

    Et aussi . . .

    Le litchi possède des propriétés antalgiques utilisées par la médecine chinoise pour soulager les maux de tête et de ventre

    Le fruit de la passion est reminéralisant . Il contient du zinc , du fer , du magnésium, du calcium et du phosphore .

    Le mangoustan , réputé pour sa teneur en antioxydants , neutralise les bactéries présentes dans la bouche , luttant ainsi contre la mauvaise haleine . (source : version Femina )

    *<<influence of kiwifruit on protein digestion>> , in Advances in Food and Nutrition Research

     ** << Bromelain as treatment for osteoarthritis >>, in Evidene -rased Complementary and Alternative Medicine

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Cette variété issue du sol provençal est à savourer maintenant

    Il est absolument délicieux , mais rare . En ce moment , c'est la pleine saison .

    Le muscat du Ventoux

    Traquez-le sur les étals et dégustez-le sans modération . C'est un grain de folie !

    Le vin avant le raisin !

    l'histoire du fruit est souvent confondue avec celle de la vigne et du vin , car la transformation en breuvage du jus obtenu par le broyage des grains a été découverte très tôt ! C'est ce qui a incité les hommes à domestiquer la vigne il y a 6000 ans , puis à étendre sa culture et à lui vouer un amour idolâtre , comme en témoignent les dieux grecs ( Dionysos) et romain ( Bacchus) . Mais le raisin frais doit attendre longtemps pour se faire apprécier .

    En France , ses premiers fans sont repérés au XVIe siècle à la table de François 1er , à Fontainebleau . Et il restera un dessert de roi jusqu'à la fin du XIXe siècle ! Il faudra la crise du phylloxéra ( puceron ravageur ) dans le vignoble français et le développement des chemins de fer pour que le raisin de table prenne enfin son essor au XXe siècle . Aujourd'hui consommé à raison de3,5 kg par ménage (2,3 personnes en moyenne) et par an , il est enfin populaire .

    Le petit prince de Provence

    Au quatrième rang des pays producteurs de raisin de table en Europe  ( derrière l'Italie, l'Espagne et la Grèce ) avec 60 000 tonnes par an , la France concentre la culture des 2/3 de ses grappes dans le Sud-Est . C'est en Provence que s'épanouit un muscat d'exception -2000 tonnes par an -un des deux seuls raisins français dotés d'une AOC (depuis 1997)

    Dans un terroir de charme , qui s'étend des coteaux ensoleillés du Ventoux à Avignon et au Luberon , il est cueilli  mûr à point entre fin août ( cette année , une quinzaine de jours plus tôt ) et mi-novembre . Les grappes sont alors ciselées une par une  (on élimine aux ciseaux les parties abimées ) pour ne garder que les beaux grains noir et bleuté, à peau très fine et recouverte de pruine (cire blanchâtre secrétée par le fruit ), qui , intacte , est à l'achat le meilleur signe de fraîcheur et d'absence de manipulation . Avec le logo <<AOC, muscat du Ventoux >> , identifiant barquettes et grappes , vous ne pouvez pas le rater .

    Bon à déguster

    Le raisin peut se garder quelques jours dans le bac du réfrigérateur , mais vous pouvez aussi le déguster sitôt acheté ! S'il tient une place d'honneur dans la corbeille à fruits , son goût musqué , sa texture onctueuse et de bonne tenue en font un fruit malin en cuisine ; en clafoutis, crumble ou salade sucrée-salée , ou encore revenu à la poêle , pour accompagner viandes et volailles , magrets ou foie gras .

    Le petit plus

    On fête le muscat du Ventoux tous les deux ans  ( années paires )lors du ban des vendanges marquant le début de la cueillette , en août , dans le village de la zone de production . Le prochain rendez-vous , en 2016 , sera annoncé sur le site http://www.aoc-muscat-du-ventoux.com

    Les vertus revitalisantes et diurétiques du raisin  ont suscité au XXe siècle la pratique de cures uvales dans les régions à vignes . Le fruit reste le grand allié des cures détox , à faire chez soi avec Le petit Guide de la cure du raisin ( de Claude Aubert . édition Terre Vivante) ou lors d'un séjour sur les terres à muscat . A Mazan , au pied du mont Ventoux , en chambres d'hôtes ; 3 jours -2 nuits avec raisins à volonté   , 170 € ( contact : 04 90 69 81 93 ) ( source : télé-Loisir ) 


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique