• Pour rester jeune

    Un trésor de bienfaits et peu de calories! La prune ne compte pas ses atouts .

    La prune (2)

    Valeur nutritionnelle

    Peu énergétique ( 48 kcal/100 g) , La prune se compose surtout d'eau (83 %) et de glucides (13 %) . Mais la prune , c'est un peu plus que de l'eau sucrée ! Le fruit contient de la vitamine A (17 µg/100g ), indispensable au fonctionnement du cerveau , mais aussi de la vision , et renferme également des vitamines B et C. Elle apporte par ailleurs des minéraux ; potassium , cuivre et phosphore principalement . mais , c'est sa teneur en flavonoïdes qui retient l'attention . en effet, sa peau et sa chair contiennent ces fameux antioxydants qui nous aident à lutter contre le vieillissement. La prune noire se classe en 30e position des aliments qui en comptent le plus  avec 8059 µmol TE/100 g .C'est savant et très précis , mais en réalité, les proportions diffèrent d'une prune à l'autre , selon la couleur et la variété .

    Un bon apport en fibre

    Avec 2,3 g aux 100 g , la prune est un fruit riche en fibre . Elle facilite donc le transit sans avoir le même effet laxatif que le pruneau .Elle contient également du sorbitol ... Attention donc aux intestins sensibles .

    Comment la choisir ?

    Au moment de faire votre choix , écartez les fruits durs . Optez pour des prunes tendres au toucher et à la peau lisse , non flétrie . La pruine , léger voile blanc dont le fruit se recouvre naturellement pour se protéger de la chaleur , est le signe de fraîcheur et de maturité .

    Le petit plus

    Le prunier ( Prunus domestica)

    La prune (2)

    Plantation : Installez l'arbre en automne , en situation ensoleillée , et en sol frais mais bien drainé .

    Arrosage : Une fois l'arbre installé , les apports d'eau sont inutiles .

    Récolte : La floraison a lieu en mars et avril .Les fruits parviennent à maturité entre juillet et septembre .

    Canard rôti à faire soi-même

    Enfournez 4 cuisses de canard à 200 ° C.

    Arrosez-les de 40 cl de bouillon de volaille .

    Laissez cuire 20 mn .

    Pendant ce temps , dans une poêle , faites fondre 40 g de beurre .

    Versez 100 g de prunes coupées en deux .

    Cuisez 10 mn puis salez et poivrez .

    Ajoutez 1 cuillère ç soupe de vinaigre de xérès .


    1 commentaire
  • N'en déplaise aux sorcières , cette courge possède des vertus quasi féérique .

    Mettez de l'orange dans votre menu car tout est bon dans le potiron .

    Un légume de poids

    bien qu'il soit l'allié des régimes minceur , c'est le légume le plus gros qui existe ; généralement , sur les marchés , il avoisine les 10 à 15 kg , mais son poids peut grimper jusqu'à 60 kg voir plus . Le potiron " Dill's Atlantic Giant " a même enregistré un record du monde avec 767 kg (photo ci dessous) . Vous le trouverez en tranche chez votre marchand de légumes ou dans les supermarchés .

    Le potiron

    Il aide à mincir

    En dépit de ce que pourraient laisser présager son goût sucré et sa structure onctueuse , le potiron est un légume très léger ; il apporte 20 kcal aux 100 g soit à peine plus que l'endive ou la laitue ! Composé presque exclusivement d'eau ( plus de 92 % ) , il est idéal pour retrouver ou garder la ligne , car il remplit assez rapidement l'estomac et apaise ainsi durablement la faim . De ce fait , pris au début du repas , sous forme de soupe par exemple , son effet rassasiant vous empêchera de vous jeter sur des aliments plus énergétiques .

    Il donne du peps

    Sa couleur vitaminée le clame haut et fort ; le potiron est un véritable abécédaire de la forme . Source de vitamine C stimulante ( il en contient 7 mg au 100 g , bien protégés par son écorce épaisse ) , il apporte également des vitamines A et E antioxydantes et presque toute celle du groupe B , avec une plus forte concentration en B8(antifatigue) et B9 ( laquelle , absorbée avant et pendant la grossesse , prévient les malformations congénitales du nourrisson ).

    Il participe à notre équilibre minéral

    le potiron fait partie des légumes les plus riches en minéraux et oligoéléments ; l'apport global s'élève à pus de 750mg aux 100 g , dont près de la moitié est constituée en potassium , indispensable au bon fonctionnement rénal . Il renferme également du magnésium , du calcium et du fer . Enfin , il contient du manganèse, du soufre , du zinc et du cuivre qui intervient dans de nombreux métabolismes cellulaires .

    Il protège notre cœur

    Ce légume aide efficacement à prévenir les maladies cardio-vasculaires , et ce pour plusieurs raisons ; tout d'abord parce qu'il diminue le taux de cholestérol sanguin grâce aux pectines qu'il contient . Ces fibres piègent les particules de cholestérol alimentaire et permettent d'en limiter partiellement l'absorption . Les graines de potiron sont également très riches en aides gras insaturés qui protègent des maladies cardio-vasculaires .Enfin , il renferme une quantité record de potassium (323 mg aux 100g ) et un très faible taux de sodium (moins de 2 mg aux 100 g). Grâce à cette composition , le potiron aide à réguler la pression artérielle , ce qui en fit un allié de choix contre l'hypertension .

    Il prévient les maladies dégénératives

    Grâce à sa teneur en vitamines antioxydantes , le potiron réduit les risques de développer certains cancers , comme ceux de la prostate , du sein et du poumon . Autre atout de santé ; il suffit d'une portion de 200 g pour couvrir l'ensemble des besoins quotidiens de l'homme en vitamine A . Or , celle-ci a la propriété de protéger nos yeux de certaines maladies , notamment la cataracte .

    Il garantit une belle peau

    A l'origine de sa jolie couleur jaune orangé , on trouve le bêta-carotène , aussi appelé provitamine A . Le potiron est composé, en effet, à plus de 80 % de cette substance , au point d'en être l'un des légumes le plus riches qui soient , après les carottes et les épinards . Or  le bêta-carotène ,lorsqu'il s'accumule dans l'organisme , procure un teint éclatant . Il a aussi des propriétés antioxydantes , ce qui signifie qu'il aide à prévenir le vieillissement prématuré de la peau . A savoir ; plus le potiron est coloré , plus il est riche en bêta-carotène .

    Il stimule le transit intestinal

    Ce légume s'illustre par sa richesse en fibres ; 1,3 mg aux 100 g . Cela en fait l'ami des intestins paresseux , qu'il relance e douceur . Cet effet et renforcé par sa teneur en mannitol , un glucide aux vertus légèrement laxatives . Même les intestins les plus sensibles peuvent en manger sans problème ; le potiron étant toujours consommé cuit et souvent mouliné ( potage, purée, gratin, tarte , flan ...), ses fibres sont particulièrement bien tolérées .


    1 commentaire
  • Valeur nutritionnelle pour 100 g

    Courgette cuite : 19,2 kcal

    Eau : 94,1 g      Protéines : 1,14 g    Glucides : 2,34 g

    Lipides : 0,29 g       Fibres : 1,35 g       Bêta-carotène :  173 µg

    Manganèse : <0,151 mg      Magnésium :  21,8 mg   potassium : 230 mg

    Vitamine B6 : <0,05 mg     Vitamine C : 6,95 mg

    A la bonne franquette , elle est parfaite .

    Cette petite courge d'été ensoleille nos plats et enchante tous les palais . pas de temps à perdre , c'est maintenant la pleine saison et on a du mal à imaginer que ce légume n'a été cultivé en France qu'à partir du XXe siècle , tant il est familier de nos tables  gourmandes . Cet incontournable de la cuisine estivale de tous les jours se prête aussi à de fines recettes .

    La courgette (2)

    Une invention italienne

    Au début , il y avait les courges , originaires d'Amérique Centrale , que les indiens appelaient askutasquash . Elles furent rapportées sur le vieux continent , comme d'autres fruits et légumes . Elles étaient alors cultivées jusqu'à complète maturité , mais leur peau était très dure et leur chair gorgée de pépins . C'est au XVIIIe siècle que le italiens commencèrent à les récolter très jeunes d'où le nom ; courge d'Italie. Ainsi naquirent les courgettes et , depuis le XIXe siècle, ce mets de la famille des cucurbitacées est incontournable dan la cuisine méridionale . même si l'on en produit jusqu'au dessus de la Loire, c'est sous le soleil du sud de l'hexagone qu'elle s'épanouit en pleine terre , tout en étant exigeante en eau .

    Avec elle tout est facile

    Pour bien la choisir , faites confiance à vos yeux , lisse, brillante et sans aucune tache brune , c'est la fraîcheur assurée . Au toucher , vérifiez qu'elle est ferme et dense . Ce légume fragile se conserve quatre à cinq jours dans un endroit frais et sec . Préférez les courgettes rondes pour les farcir , très jeunes pour les déguster crues e plus grosses pour la cuisson . Nul besoin de les peler , il suffit de les laver et les sécher . Poêlé, à la vapeur, au four ou cru , c'est le légume facile par excellence .La courgette râpée  , en dés , rubans, rondelles ou tronçons se marie avec toutes sortes d'ingrédients ; herbes fraîches, épices, fromage, viande, œuf, poivron ... Mais son indispensable alliée , c'est l'huile d'olive , qui exalte à merveille sa douce saveur . On peut farcir ou  préparer en beignets ses fleurs . Petit conseil ; assaisonnez-vos courgettes en fin de préparation car le sel brûle leur chair délicate et, mélé à l'eu de cuisson , leur fait perdre leur tenue .

    Tout en légèreté

    la courgette  est très peu calorique , alors régalez-vous sans scrupules . Gorgée d'eau , elle a un fort pouvoir hydratant , ce qui n'est guère négligeable au cœur de l'été . Très digeste , elle peut être consommée par toute la famille , même les tout-petits . Riches en fibres, un atout pour les transit paresseux , c'est une mine d'oligo-éléments et de minéraux . Enfin vitamines C. , B2 et provitamine A s'ajoutent à ses qualités nutritionnelles . rapide à préparer , excellente su le plan nutritionnel , profitez de la plaine saison jusqu'en septembre . Que demandez de plus .

    Les variétés de courgette

    Membre de la famille des cucurbitacées , la courgette a la particularité de pouvoir être récoltée très jeune , avant sa complète maturité . Si elle arbore différentes formes et couleurs , ses variétés ( une quinzaine) les plus courantes ont une forme cylindrique et droite , et leur peau est brillante et vert foncé . On peut ainsi citer parmi les classiques ; "Lola", "Cigal" , "Masilia", "Naxos" ... mais aussi "ronde de Nice", petite , verte et marbrée , a la chair tendre et fondante, idéale pour les farcis  , "Gold-Rush" , jaune d'or dont la chair crème est extrêmement tendre , a une saveur légèrement sucrée . Cette variété est un délice en ratatouille ou en frite apportent une originalité bienvenue dans les jardins comme dans les cuisines . Moins connues  "la grisette de Provence " grise et à la chair tendre et blanche , demande  une cuisson rapide afin de la garder croquante , "la blanche de Virginie ", de type "courge à moelle" a la chair compacte et claire , est délicieuse cuisinée farcie  et ses fleurs mâles sont un régal en beignets. sont appréciées pour leur finesse en bouche . toutes recèlent une chair de couleur blanche à jaune pâle , douce , un peu juteuse .

    De l'eau et du soleil

    Les courgettes sont des légumes productifs , simples de culture et d'entretien . Plantez-les au printemps jusqu'au milieu de l'été . Lorsque les gelées ne seront plus à craindre , repiquez les plants , en pleine terre , souple , bien drainée et enrichie de compost et d'engrais organique . Assurez-leur une bonne exposition au soleil . Leur pleine saison se situe entre juillet et septembre . Arrosez-les fréquemment à leur pied car elles ont besoin de beaucoup d'eau , et protégez-les des limaces gourmandes , qu'elles attirent . La récolte s'effectue dès le début de l'été lorsque les fruits  mesurent 20 cm environ de longueur ( ou 10 cm de diamètre pour les variétés rondes ) . Leur croissance est rapide ; récoltez-les tous les jours afin de ne pas freiner le développement des autres . Plus grosses, elles contiennent davantage de pépins et peuvent être fibreuses ; donc moins agréables à consommer .

    Par delà la ratatouille

    Vous pouvez les conserver dans le bac du réfrigérateur , jusqu'à 4jours . mais ne les congelez pas , elles perdraient tout leur croquant et intérêt gustatif ! Mises à contribution dans les ratatouilles , tians, cakes, gratins et farcis, les courgettes se prêtent aussi à l'élaboration de plats imaginatifs , crues, en julienne , elles se mêlent au salades de fenouil et tomates ou aux œufs mimosa . Cuites à la vapeur , accompagnez-les de fromage frais et ciboulette , anchoïade et lamelles de poivrons rouges , beurre d'oursin et poivre blanc en grains . prélevées au couteau éplucheur , en longs rubans sautés au wok avec oignons nouveaux , piments et gingembre , elles seront en plein accord avec une bouillabaisse ou des rougets . En purée truffée ou en soufflé, elles exalteront rôtis de veau et épaules d'agneau .

    Voir aussi l'article : http://don-de-vie-62.eklablog.com/la-courgette-a114541968


    2 commentaires
  • Un goût juste parfait

    Originaire d'Amérique centrale , il apporte une touche originale dans les assiettes .

    Peu connu , ce légumes est l'une des bases de la cuisine du Sud-Ouest et particulièrement au pays Basque .

    Le piment doux

    Valeur nutritionnelle pour 100 g

    piment doux (cru) :   20 kcal.    Eau :  93,9 g .      protéines : 0,9 g .

    Glucides :  4,6 g.        Lipides :  0,2 g .       Fibres :   2 g  .

    Fer :  0,3 mg .   Manganèse :    0,1 mg.       Potassium :  175 mg .

    Vitamine B1 :  0,1 mg.    Vitamine B6 :  0,2 mg.     Vitamine C :  80,4 mg

    Les variétés de piments doux

    De la même famille que le poivron , le piment , à l'arôme plus typé et à la peau plus fines , se savoure de mai à octobre , avec une pleine saison en août . La gousse, souvent longue et étroite , plus ou moins charnue , contient un grand nombre de graines . Il existe plus d'une dizaine de variétés de piments doux parfumés .Affichant de belles couleurs , selon leurs origines ou leur degré de maturité , on peut citer le juteux "  Lombardo " aux fruits verts clairs , " Petit marseillais " , jaune à maturité, le jovial " Bojanka " et le hâtif et conique " Mira " , rouges tous comme les fameux et croquants " Rocotillo " et  " Doux long des Landes " . Découvrez " biper Eztia " , vert ou rouge , une production maraîchère traditionnelle de la ceinture verte de Bayonne .

    Un tempérament facile

    Le semis est réalisé en pleine terre , dès fin février , à l'abri sur couches et sous châssis ou simplement en pot sur un balcon , tant ce légume est facile à cultiver . La terre doit être riche , constituée de terreau et de compost . Cette solanacée demande certes un ensoleillement maximum , un binage et un arrosage régulier , mais aucun tuteurage ni taille . Pucerons, araignées , limaces et escargots sont ses ennemis , ayez-les à l'œil !

    La récolte a lieu environ 3 mois après le semis , les fruits , même verts , continuent de mûrir et de se colorer une fois récoltés . Faites-les sécher au soleil , à l'air libre afin qu'ils développent leur saveur ou, cueillez-les au fur et à mesure de vos envies en cuisine . Leur couleur doit être uniforme et le pédoncule bien attaché . Ils se conservent 8 jour dans le bac à légumes du réfrigérateur ou se congèlent une fois rincés et essuyés .

    Un parfum subtil

    Délicat en goût et en texture, il se consomme dans toute sa fraîcheur , nature, à la croque-au-sel , dès sa cueillette . Cru, zesté ou en julienne , il apportera goût et fantaisie sur une simple tartine beurrée , en compagnie de radis , dans une salade de tomates . En lamelles , il agrémentera un rizotto ou une brouillade aux truffes et sauté au wok , il se mêlera aux légumes de l'été . Mais , il exprimera tout son potentiel , dans les recettes traditionnelles que sont : la garbure, la piperade, les calamars ou chipirons au chorizo , la marmite de thon , le poulet à la basquaise , et l'axoa ou ragoût de veau . Enfin , passé au grill puis pilé, il apportera un velouté unique à la mousse au chocolat et à la crème brûlée .

    Le petit plus

    Les piments doux , crus ou cuits apporterons à vos mets des notes colorées et parfumées .

    Le piment doux

     


    1 commentaire
  • Des feuilles essentielles

    Dans un repas , ces bouquets verts varient les apports en antioxydants et en oméga 3

    La mâche (2)

    Au lieu de vous focaliser sur le nombre de calories de la mâche , mâchez-la ! En prenant le temps de mastiquer les rosettes légères (20,9 kcal/100 g) , vous libérez saveur et nutriments protecteurs dans votre bouche . En effet , 100 g couvrent 10 % de l'apport journalier recommandé en vitamine C  pour un adulte et 12 % pour un enfant . Le bêta-carotène , précurseur de la vitamine A , forme avec la vitamine C un duo préventif contre le vieillissement cellulaire , car ils apportent des antioxydants . La mâche est aussi une source de vitamine B9 , ou acide folique , qui entretient un bon sommeil et évite l'irritabilité . Elle fournit des sels minéraux et des oligo-éléments (magnésium, fer) . Comme toute les salades , elle est riche en potassium , mais pauvre en sodium . La mâche est donc recommandée dans un régime hyposodé . Soyez vigilant, néanmoins , sur la vinaigrette qui l'accompagne .

    La gardienne des défenses immunitaires Est fragile .

    En sachet, elle est prête à l'emploi . En barquette , elle est triée et lavée . Préférez-la en vrac . Coupez les radicelles , lavez et égouttez-les rosettes , séchez-les dans un torchon avant de les cuisiner .

    Oméga 3 en stock

    On connaît les poissons gras , tel le saumon , pour leurs oméga 3 . La mâche est aussi naturellement riche en cet acide gras essentiel . Complétez cet apport avec une vinaigrette à l'huile de noix .

    Le petit plus

    La mâche ( Valerianella olitoria)

    La mâche (2)

    Sol :  La mâche aime une bonne terre ferme , griffée en surface , peu ou pas fertilisée et fraîche .

    Culture :  Semée en ligne ou à la volée à l'automne , elle produit des feuilles tout l'hiver .

    Récolte : Coupez les rosettes au-dessus du collet . Elles produiront d'autres feuilles au centre

    Un velouté à faire soi-même

    Faites fondre 30 g de beurre et mettez à suer , sans colorer , 150 g de mâche.

    Ajoutez 200 g de pommes de terre à purée épluchées et coupées en cubes .

    Assaisonnez, puis mouillez avec 1 l d'eau .

    Ajoutez un bouquet garni .

    Laissez cuire à feu doux .

    Mixez .


    1 commentaire
  • Une exquise miniature

    Jusqu'en mars , le plus petit des agrumes apporte une touche ensoleillée dans les assiettes . A la différence de ces compères , le kumquat e mange avec l'écorce . Du cru , il passe à la cuisson auréolée de saveurs gourmandes .

    Le kumquat (2)

    Valeur nutritionnelle pour 100 g

    Kumquat cru :  71 kcal .

    Eau :  80,8 g.        Protéines :  1,9 g.       Glucides :  15,9 g .

    Lipides : 0,9 g .      Fibres : 6,5 g .           Fer :  0,9 g .

    Calcium :   62 mg .         Manganèse :  0,1 mg .        Magnésium :  20 mg .

    Potassium :  186 mg .     Vitamine B2 :  0,1 mg         Vitamine C :  43,9 mg

    Un arbuste à feuillage persistant

    En Europe , personne ne connaît le kumquat jusqu'en 1846 , date à laquelle Robert Fortune , botaniste écossais parti percer le secret du thé en Chine , le rapporte . Genre citrus puis Fortunella en 1915, ce petit arbuste à feuillage persistant rejoint la famille des rutacées , celle des agrumes . Dans les régions au climat méditerranéen , le kumquat se plait en pot sous protection en hiver ou s'accommode d'une culture en serre . ( voir l'article :  http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-kumquat-a125713124 ).

    Les fruits sont davantge sensibles au froid que le reste de la plante . Allongés , de forme ovale (quelques variétés sont rondes) , ils renferment quelques pépins , à l'exception des Fortunella margarita , et peu de jus . Mangez-les entiers , la peau jaune orange e sucrée est trés parfumée , tandis que la pulpe est aidulée .

    Hauts en saveur

    Depuis quelques années , le kumquat n'est plus une curiosité . C'est ainsi qu'il s'affiche au menu des restaurants et qu'on le trouve sur les étals des marchés . Auparavant , celui qu'on surnomme souvent l'orange-d'or était employé de façon anecdotique en cuisine , principalement pour son intérêt décoratif . Il faut dire que sa petite taille le rend plus fragile que les autres agrumes . Les kumquats peuvent se consommer frais , avec leur peau , qui est tendre , mais ils offrent alors une saveur plus amère . En revanche , leur emploi est bienvenu dans de nombreues recettes qui s'en trouvent alors relevées . Dans la cuisine salée , sucrée-salée ou sucrée , si on les utilise entiers , il faut les blanchir deux fois durant 5 minutes afin d'éliminer le risque d'amertume . Ensuite , ces petits fruits peuvent être cuits entiers , agrémenter une compote ou encore être confits .

    A toutes les sauces

    Les kumquats, frais ou confits , peuvent également être incorporés à des farces ou des sauces aigres-douces . Crus , puis coupés en tranches fines ou cuisinés , ils sont épatants avec le gibier (à poil ou à plume) dont ils tempèrent les saveurs fortes grâce à leurs notes acidulées , avec les viandes blanches (notamment le porc ) , les volailles , le foie gras et le pâté en croûte quand ils sont travaillés en chutney peu sucré . En patisserie , on les utilise surtout confits, mais on peut aussi râper le zeste des fruits frais sur certains entremets, le riz au lait par exemple , ou des glaces, voire les utiliser alors sous forme de coulis . Une bonne astuce consiste à en faire confire d'avance en saison , à les conserver en bocaux avec leur sirop , après les avoir stérilisés 30 minutes et à pouvoir ainsi en disposer tout au long de l'année . Si tel est votre choix , entrepoez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité .

    Le petit plus

    Le kumquat (2)

     


    1 commentaire
  • Une précieuse alliée

    Que serait la cuisine sans ce fruit extraordinaire ? Impossible d'imaginer un monde sans amande , cela signerait le fin des macarons , du nougat , de la frangipane , des calissons , du blanc-manger, des croquants, des dragées ...

    L'amande

    Entières ou en poudre , grillées à sec ou rôties dans de l'huile , de l'apéritif au dessert , l'amande est là !

    Valeur nutritionnelle pour 100 g

    Amandes sèches   597 kcal      Eau :  2,6 g.      Fibres : 12 g.  

    Protéines : 22,1 g.    glucides : 19,3 g.   Lipides : 52,8 g.  

    Calcium :   266 mg .     Fer : 4,5 mg.       Potassium : 746 mg.     

    Magnésium : 286 g.  Phosphore : 489 g .

    Vitamine B2 : 0,9 mg.      Vitamine B3 : 3,8 mg.      Vitamine E : 26 mg. 

    La mode des amandes

    Le goût pour les amandes et plusieurs fois millénaire . Né quelque part en Asie centrale, l'amandier a conquis le bassin méditerranéen et fait le bonheur des gastronomes grecs et romains de l'époque . Ces derniers ont d'ailleurs lancé la mode des amandes avant le repas pour "exciter le boisson " . Au Moyen-âge et à la Renaissance . L'amande est un élément essentiel de la cuisine , du moins , celle des riches . En tête du hit-parade médiéval ; le lait d'amandes (celui-là même qu'on nous vend si cher alors qu'il est si simple à préparer) , dans lequel sont cuits nombre d'aliments et qui sert de liaison pour les sauces .

    Une riche graine

    Et comme nos lointains ancêtres sont de sacrés gourmands , ils en profitent pour inventer les dragées , nougats, pâtes d'amandes et autres calissons . Ainsi, Nostradamus , qui avant d'être devin était médecin et, à ce titre , connaissait les bienfaits des amandes sur la santé , nous livre une recette de "tarte de massepain " . La "ménagère" de cette époque n'hésite pas à ajouter des amandes broyées dans ses potages au saumon ou dans ses purées de poireaux , ce qui apporte à ces mets une délicatesse particulière . Quant au blanc-manger , autre invention du Moyen-Âge , composé de blanc de poulet haché , d'amandes en poudre et de sucre , il est réservé aux seuls malades et convalescents fortunés . Les cuisiniers des siècles suivants vont cantonner l'amande au rayon des desserts et pâtisseries . 

    Un retour en force

    Il faut attendre l'arrivée en force des cuisines exotiques , qu'elles soient du Moyen-Orient ou de l'Extrême-Orient , ces cinquante dernières années pour retrouver l'amande dans des plats comme les tajines et couscous , les kormas indiens , les soupes thaïlandaises , le poulet sauté vietnamien ... La preuve n'est plus à faire que l'amande s'accommode de tout !

    La France produit encore des amandes , essentiellement en Provence et en Corse . La variété la plus célébrée est " Princesse" , mais elle est peu cultivée car sensible au gelée . Oubliées aussi "Dame de Provence " , " Béraude" , "Sultane", "fourcouronne"... Aujourd'hui , les variétés les plus communes sont " Ferragnès" " Ferraduel", Ferrastar" et "Lauranne" , créées par l'INRA. La récolte ne couvre que 10 % de la consommation française . Avec 80 % de la production mondiale , la Californie domine le marché , mais elle risque de payer très cher ses méthodes intensives qui sont une des causes de la terrible sécheresse qui sévit depuis cinq ans .

     Le petit plus

    L'amande

     


    1 commentaire
  • . . . Fruits des sportifs 

    Aliment coup de fouet, la baie du désert apporte beaucoup d'énergie .

    Les dattes

    Il est plus courant de trouver des dattes sèches que des fraîches en France, mais elles présentent peu ou prou les mêmes qualités nutritionnelles. La seule différence notable réside dans la teneur en eau. La datte fraîche en renferme beaucoup plus; 65 % contre 20 % après dessiccation. Pour le reste, le fruit contient des glucides (62 g/100 g) et de sucre ( 58 g). Attention à l'index glycémique cependant ! La datte est peu calorique (282 g), mais très énergétique comme la plupart des fruits séchés . Un bon carburant pour les sportifs .

    La datte ne manque pas de minéraux . Elle apporte potassium(750 mg) , phosphore(65 mg), magnésium(47,2 mg), calcium(44,9 mg) . Le fruit répond à une bonne partie de nos besoins journaliers en minéraux, entre 10 et 50 % des apports recommandés . Côté vitamines, la contribution est moins significative sauf pour la vitamine B9 avec 39 mg/100g .

    Comment les choisir ?

    Au moment du choix sur l'étal, optez pour des fruits un peu mous et à la peau brillante . Les dattes ternes s'avèrent plus farineuses et moins savoureuses en goût . Méfiez-vous des pâtisseries ; elles n'ont plus du tout les mêmes valeurs nutritionnelles !

    Un confort intestinal

    Avec 8 g de fibres /100g la datte aide à lutter contre les intestins paresseux et facilite le transit . L'apport journalier de fibres recommandé s'élève à 30 g . Le fruit ne suffit donc pas .

    le petit plus

    Palmier dattier  (Phoenix dactylifera)

    Les dattes

    Rusticité : Ce palmier se développe en France dans le sud . Il réclame de la chaleur mais peut supporter jusqu'à -12 ° C .

    Culture : Dioïque , la plante préfère les sols sableux , humifères et bien drainées .

    Fructification : En France , les fruits arrivent rarement à maturité , il ne fait pas asse chaud et sec .

    Un bon moelleux à faire soi-même

    Coupez 250 g de dattes en morceaux , puis faites bouillir dans 35 cl d'eau et mixez .

    Mélangez 60 g de beurre fondu à 75 g de sucre , y ajouter 3 œuf , 250 g de farine, un sachet de levure , une cuillerée de miel et les dattes .

    Faites cuire u four 35 mn à 180 °C. (th6).


    votre commentaire
  • Le goût du Sud

    Cet emblème du bassin méditerranéen fait le bonheur de nos plats ensoleillés , frais , sec , mijoté ou en confiture , ce délice sucré et moelleux est une source de bienfait . En plus d'être succulent , ce fruit est riche en minéraux , fibres et antioxydants . 

    Incontournable depuis l'antiquité

    Cultivé depuis des millénaires , c'est le fruit le plus anciennement domestiqué par l'homme . Certainement originaire d'Asie mineure , la figue gagne ensuite tout le bassin méditerranéen et se trouve à la base de l'alimentation des Grecs , Romains , Egyptiens, Phéniciens et Crétois , avec l'olive et le raisin . En France , sa culture date du VIIIe siècle . Louis XIV l'adorait et fit planter 700 figuiers dans le potager du château de Versailles . Comme pour la fraise , les<<vrais>> fruits de la figue sont les petites graines , les akènes , contenues dans la pulpe .Les variétés violettes , notamment cultivées en Provence ont une peau assez épaisse et sont sucrées. Les vertes possèdent une pulpe rouge particulièrement sucrée et fondante . Attention à ne pas les confondre avec la figue de barbarie , qui est le fruit du cactus .

    La figue

    Des recettes à l'infini

    La plupart du temps proposées en vrac , les figues, une fois cueillies, ne mûrissent plus . Aussi, mieux vaut les choisir molles, avec une peau légèrement ridée . Si une goutte blanche affleure à leur extrémité, c'est le signe qu'elles sont extra-fraîches .Dégustez-les le jour même ou au plus tard dans les deux jours, car elles s'abiment très rapidement . Ne les conservez surtout pas au réfrigérateur, elles perdraient toute leur saveur . Pour vous régaler ne les épluchez pas et ne les lavez pas, car elles sont très poreuses. Essuyez-les plutôt avec un linge humide. Les figues s'accommodent de mille façons, que se soit en entrée, plat ou dessert . Nature, en salade, farcies, associées à du foie gras (divin!),  avec une volaille, du fromage de chèvre, en gâteau, rôties au four ... Les déclinaisons sont infinies! Et n'oubliez pas les confitures et les figues sèches .

    Bourrée de qualité

    C'est bien simple, la figue a tout pour elle! Outre ses qualités gustatives indéniables, elles offrent aussi de grands bienfaits nutritionnels. Si sa teneur en vitamine C n'est pas folle, es minéraux, fibres et composés antioxydants sont légions. Elles recèle du manganèse, du potassium, du cuivre et des vitamines du groupe B facile à digérer, elle aide les transit paresseux. Enfin, cette boule d'énergie est plébiscitée par les sportifs. La saison des figues fraîches commence en juin et se termine en août. C'est donc maintenant qu'il faut la déguster !

    Le petit plus

    Solliès-Pont, dans le Var, est la capitale de la figue . On y cultive la bourjassotte noire, en forme de goutte d'eau écrasée de couleur violette ou noire et nervurée . Sous la dénomination <<figue de Solliès >>, elle a reçu une AOC en 2006 et une AOP européenne en 2011. Pas étonnant donc que la ville organise des journées spécialement dédiées au fruit .

    La 20e édition de la fête de la figue et du terroir sera cette année célébrée les 26,27 et 28 août . Le vendredi soir aura lieu le diner d'ouverture de la fête avec, bien entendu, la figue en invitée d'honneur, de l'entrée au dessert! Samedi et dimanche, vous pourrez survoler les champs de figuiers grâce à l'aéroclub du Var. Sans compter de nombreuses autres animations ; démonstrations culinaires et dégustations, randonnées pédestres ...

    Plus de renseignements :  http://www.fetedelafigue.fr

    La figue

     


    2 commentaires
  • Nous épate ... Toujours

    N'attendez pas pour savourer ce fruit goûteux , facile à cuisiner et aux multiples atouts nutritionnels . Sans conteste , c'est la star de nos étals . mais , pour apprécier les saveurs de ce fruit , il faut le déguster lorsque c'est la pleine saison ... C'est-à-dire maintenant !

    La tomate

    Du goût avant tout

    Si l'on trouve de la tomate du 1er janvier au 31 décembre, souvent , il s'agit d'un fruit insipide , poussé hors-sol et sous serre chauffée . Or, ses parfums et son goût sont incomparables si elle s'est épanouie en pleine terre , au soleil . Depuis quelques années , la quête de qualité gustative a permis aux variétés anciennes de toutes formes et couleurs de faire leur grand retour ( voir photo). A l'échelle mondiale , il en existe des milliers . Entre la cœur de bœuf , grosse et charnue, la tomate ananas , d'un beau jaune orangé et dont la chair et généreuse et parfumée, la noire de Crimée ou la Green Zébra , verte, avec sa pointe d'acidité , le choix est large ! Sans oublier une palette de forme ; grappe, ronde, allongée, côtelée, ou cerise.

    Haro sur le frigo !

    Règle numéro 1 , achetez ces fruits quand c'est la pleine saison , de juin à octobre . leur consistance doit être ferme et dense , tout en restant souple sous une légère pression du doigt, et leur robe lisse, brillante et sans taches. Enfin , une odeur <<verte>> caractéristique doit se dégager du pédoncule . Ne les placez surtout pas dans le réfrigérateur car il neutralise leurs parfums et saveur , mais déposez-les , avec leur tige , dans une corbeille à température ambiante , trois à quatre jours . Pour cuisiner des tomates , rien de bien compliqué, tout leur va; crues ou cuites; en entrée ou en plat; en sauce, en confiture et, pourquoi pas en sorbet !

    Un succès mérité

    Originaire d'Amérique du Sud, la tomati (en inca) a été rapportée du Mexique en Espagne par les conquistadors au XVIe siècle. Elle s'est diffusée dans le Sud de l'Europe, mais a longtemps été considérée comme un fruit vénéneux . Ce n'est qu'au XVIIIe siècle, après la Révolution française, que l'on a découvert ses vertus gustatives. Côté nutritionnel, la tomate est riche en lycopène et bêta-carotène , de puissants antioxydants qui jouent un rôle important dans la prévention de certains cancers et maladies cardiovasculaires. Peu calorique et gorgée d'eau, cette précieuse alliée pour conserver la ligne tout autant qu'une belle peau participe à l'hydratation de l'organisme et favorise l'élimination des toxines. Enfin, cette star de nos cuisine, en deuxième position derrière la pomme de terre en termes de consommation dans l'hexagone, arrive première pour l'apport en vitamine C , loin devant l'orange.

    Le petit plus

    Rendez-vous les 10 et 11 septembre 2016 au château de la Bourdaisière, à Montlouis sur-Loire lors du festival de la tomate et des saveurs . La thématique de cette 18e édition sera <<tomates, Italie et Pasta party>>. De nombreuses variétés de pâtes et sauces 100 % naturelles seront à déguster .

    Vous pouvez par ailleurs, jusqu'au 15 novembre 2016, découvrir le conservatoire de la tomate, riche de 670 variétés plantées mi-mai et arrivant à maturité mi-juillet . Les visiteurs auront également le loisir de se promener dans le parc exceptionnel de 55 hectares de la Bourdaisière .

    Plus d'info : http://www.labourdaisiere.com

    La tomate

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique