• Orange , citron , pamplemousse ... recèlent des trésors de vitamine C .

    A dilapider cet hiver .

    Les agrumes

    Bonbonnes de vitalité

    La vitamine C est la plus célèbre des richesses des agrumes ; une seule orage de 200 g ouvre presque les apports journaliers recommandés en la matière de l'ANSES : 93mg/ jour/adultes . L'orange en contient 40mg/100 g , le pamplemousse 42 mg, le citron 53 mg, la mandarine seulement 18 mg. Un atout pour le tonus et le système immunitaire , puisque cette vitamine permet à l'organisme de se défendre contre les attaques virales et microbiennes . Tout au long de l'année les vitamines et les flavonoïdes des agrumes ont un puissant effet antioxydants ; ils piègent les radicaux libres , participant ainsi à la prévention du vieillissement des cellules e de certains cancers .

    Quant à la vitamine B 9

    Très présente également dans les agrumes , elle stimule le renouvellement des cellules de l'organisme , notamment celles du cerveau e du système nerveux . Elle protège aussi les vaisseaux sanguins et prévient les maladies cardio-vasculaires . Malgré leur saveur acidulée , les agrumes , surtout le citron , ont un effet alcalisant . Ils contrebalancent ainsi l'acidité engendrée par notre alimentation riche en viande et sucre .Pour profiter de ces bienfaits , préférez-les crus et frais .

    La recette du  bon jus : bu tout juste pressé !

    La plupart des jus d'orange disponibles dans le commerce sont réalisés à partir de concentré ; les qualités nutritives du fruit ont alors perdues . privilégiez les boissons portant la mention " pur jus " sur l'étiquette , ou encore mieux ; pressez vous une belle orange et savourez !

    Le petit plus

    Les agrumes

    Les agrumes

    Famille : Les rutacées dont ont dénombre quelque 900 variétés .

    Culture : Sensibles au froid , arbres et arbustes se cultivent en pot et sont mis sous serre dès l'automne , sauf dans le sud-est de la France où ils sont installés en pleine terre .

    Arrosage :  Ils aiment les sols bien drainés et demandent beaucoup d'eau en été .

    Une salade sicilienne à faire soi-même

    Coupez en lamelles un oignon rouge .

    Faites-le tremper pendant 1 h , puis égouttez.

    Détaillez en rondelles 3 oranges sanguines .

    Parsemez de l'oignon , de fenouil ciselé et d'olives noires .

    Versez une vinaigrette  faite de citron et d'huile d'olive .

    Servez frais .

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Peu sucré , le fruit au drôle de nom d'oiseau apporte de la vitalité dès le petit déjeuner   

    Le kiwi (3)

    Fort en vitamine C

    Après des fêtes par trop copieuses , le kiwi vient à point nommé avec ses nutriments qui nous aident à éliminer les toxines . La renommée du fruit de l'actinidia tient à sa richesse exceptionnelle en vitamine C . Il en renferme deux fois plus que l'orange ou le citron . D'un poids moyen de 80 g , un kiwi couvre presque à lui seul l'apport nutritionnel recommandé pour une journée (110 mg pour l'adulte ) . Cette teneur reste stable grâce aux acides organiques et à une peau épaisse qui protège sa pulpe de l'oxygène de l'air . La vitamine E , en principe peu présente dans les fruits et légumes frais , est concentrée dans les graines . Avec le bêtacarotène , elle renforce l'action antioxydante de la vitamine C  . Le kiwi participe aussi à la recharge minérale -modestement- , mais il reste une source non négligeable de potassium et de magnésium .

    Pour bénéficier des vitamines C et B9

    Thermosensibles , mangez le kiwi cru .Le seul inconvénient , rare, est le risque d'allergie lié à l'actinidine .Cette enzyme est néanmoins appréciable , étant donné qu'elle facilite la digestion des protéines. Côté transit , profitez aussi des fibres , car elles aident à réguler le cholestérol .

    1 verre = 1 fruit

    Les français atteignent difficilement l'objectif des 5 fruits et légumes par jour , et plus de 50 % d'entre eux ne couvrent pas leurs besoins nutritionnels en vitamine C . Le jus d'un kiwi est donc intéressant , car un verre équivaut à un fruit .

    Le petit plus

     L'actinidia ( Actinidia sinensis )

    Le kiwi (3)

    Origine : Cet arbuste sarmenteux , dont le fruit est le kiwi , pousse à l'état sauvage en Chine .

    Rustique : l'actinidia résiste au froid ;mais ses bourgeons sont sensibles au gel .

    Plantation : Pour obtenir des fruits , il faut installer un pied mâle et plusieurs pieds femelles , ou des variétés auto fertiles .

    Une salade fraîcheur à faire soi-même

    Pelez 3 beaux kiwis

    Coupez-les en rondelles.

    Epluchez 1 pomme et 1 avocat

    Taillez-les en dès

    Mélangez avec 200 g de crabe

    Emulsionnez les jus d'un citron et d'une orange avec 2 C.  à soupe d'huile d'olive

    Servez la salade avec cette vinaigrette .


    1 commentaire
  • Délicieux et rarement véreux , ce champignon a tout bon de la tête au pied

    La girolle

    Un cornet de bienfaits

    Sur le million et demi d'espèces de champignons estimés dans le monde , un millier sont toxiques ou indigestes , et moins de cinquante peuvent être mortelles . Parmi les comestibles , la girolle est la meilleure chanterelle . Recherchée dans les sous-bois pour sa saveur fruitée incomparable , elle cache une diversité nutritionnelle qui la rapproche à la fois de la viande et des légumes sans qu'elle soit l'un ou l'autre car ce n'est ni un animal, ni un végétal . A son propos , l'appellation " viande végétale " est inexacte , même si on y puise des protéines (aux alentours de 3 %) . Cette teneur  peut soutenir la comparaison avec les légumes , mais elle ne peut rivaliser avec la viande et les légumineuses qui en contiennent vingt fois plus . Comme tous les champignons , c'est une source de vitamines b , de minéraux , potassium et phosphore en tête , et d'oligoéléments variés ( cuivre, sélénium, zinc ).

    Riche en eau et pauvre en calories

    La girolle cuisinée sans trop de matière grasse reste l'alliée des personnes soucieuses de leur poids . Les intestins irritables , eux , en mangeront raisonnablement pour bénéficier de ses atouts santé .

    Nutriments concentrés

    Les girolles séchées au soleil , au four ou dans un déshydrateur perdent leur eau , mais elle restent intéressantes . Des vitamines sont détruites , mais les minéraux , les oligo-éléments et les fibres sont préservés, et la saveur du champignon est démultipliée .

    Le petit plus

    La chanterelle commune ( Cantharellus cibarius )

    La girolle

    Habitat : La girolle se rencontre dans les bois de feuillus ( chêne, hêtre , châtaigner ) , pousse sous les conifères (pin, sapin, épicéa) , fidèle à ses stations .

    Faux amis :  Il ne faut pas la confondre avec le clitocybe de l'olivier (omphalotus oléarius , très toxique , et le clitocybe orangé Hygrophoropsis aurantiaca ) , laxatif .

    Une omelette à faire soi-même

    Dans un bol , battez des œufs

    Ajoutez de la ciboulette ciselée

    Salez et poivrez

    Ajoutez quelques grains d'anis

    Dans une poêle chauffée avec de l'huile et du beurre

    Versez les girolles nettoyées

    Faites-les revenir et suer

    Quand il n'y a plus d'eau dans la poêle

    Ajoutez les œufs battus


    1 commentaire
  • Il en a sous le pied

    Dès le début de l'automne , ce champignon pointe le bout de son chapeau dans nos forêts . Frais ou séché , ce bolet au goût subtil régale de nombreux amateurs , mais la saison de ce champignon est courte . Dégustez-le sans attendre !

    Le cèpe (2)

    Le roi des forêts du Sud-Ouest

    Ce cèpe est une variété de bolet que l'on trouve partout en France , mais particulièrement dans les bois et les forêts du Centre et du Sud-Ouest ( Lot-et-Garonne, Dordogne, Aveyron ...) La pousse de ce champignon varie en fonction de la météo . Ainsi, le cèpe  se récolte après une période chaude interrompue par de fortes pluies à la fin de l'été , voire le début de l'automne . Mais attention ! Les habitants ont leurs coins à cèpes et préservent jalousement leur secret. Il fut dire qu'avec un arôme de noisette , c'est un champignon apprécié des gourmets . Les quatre grands types sont le cèpe de Bordeaux au chapeau foncé , le cèpe d'été ( le plus rare ) , le cèpe bronzé et le cèpe des pins , au goût très fin . Peu calorique , c'est une source d'oligoéléments , de minéraux et vitamines ; fer, potassium, phosphore et vitamines B, D et E .

    Attention : fragile !

    Après l'achat ( 15 à 20 € le kilo ) , conservez les cèpes dans un endroit frais et sec et consommez-les dans les quarante-huit heures . Choisissez-les d'une couleur uniformément brune sans tâche . Un chapeau bien soudé au pied est un gage de fraîcheur . La mousse qui se cache sous sa tête indique l'âge du champignon . C'est grâce à la couleur de cette mousse que l'on peut déterminer s'il est comestible ou non (consultez le site de l'office national des forêts : www.onf.fr ) . Si elle est marron , le champignon est indigeste . Privilégiez une mousse verte ou jaune . Après avoir coupé les bouts terreux, nettoyez les cèpes avec une brosse ou un linge humide . Ne les rincez pas car ils se gorgeraient d'eau .

    Une saveur raffinée

    Pour restituer le meilleur de leur saveur , saisissez les cèpes dans l'huile d'olive . A feu doux , ils rendraient trop d'eau . Une fois qu'il sont bien colorés , salez et poivrez puis parsemez de persil. Le cèpe se déguste avec des volailles ou du gibier , en accompagnement ou intégré à une sauce . On peut l'incorporer aux préparations à base d'œufs ( œufs mollets , brouillés, en cocotte ou en omelette ). Pour des repas festifs , il se marie au foie gras . On peut l'utiliser en velouté , mixé avec de la crème et un bouillon de volaille . Cru , émincez-le comme un carpaccio , avec un filet d'huile d'olive et de vinaigre balsamique . Et , il est parfait dans une simple assiette de pâtes ou un risotto .(voir aussi l'article :http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-cepe-roi-des-forets-a114542004 )

    Le petit plus

    La bastide de Villefranche -du-Périgord rend hommage à ce produit phare de la gastronomie périgourdine du 14 au 16 octobre , c'est la fête de la châtaigne et du cèpe ! Outre la dégustation d'une omelette géante aux cèpes , de nombreuses animations sont proposées , avec un marché de produits régionaux et divers concours ouvert à tous ( voir programme ci-dessous  ).

    Le cèpe (2)

    INFOS GÉNÉRALES DE L'ÉVÉNEMENT

    Date : 14/10/2016 au 16/10/2016

    Secteur(s) : Fête, Foire - Salon, Patrimoine - Culture, Danse - Bal - Cabaret, Repas - Dégustation, Musique traditionnelle, Randonnée et balade, Autres animations, Peinture, Marché

    Localité : Villefranche-du-Périgord - 24

    Titre : 28ème Fête de la Châtaigne et du Cèpe
    Description :
    Une fête traditionnelle pour célébrer, le Châtaignier, la Châtaigne et le Cèpe
    Vendredi: soirée animée
    Les 2 jours : Vente de châtaignes grillées et de jus de pommes frais, marché fermier, produits régionaux. Marché aux cèpes en après-midi (Si pousse en cette période)
    Samedi : 9h/10h : Marché et concours primé aux châtaignes, exposition variétale.
    12h30 : Repas de la Châtaigne
    14h: Randonnée de la Châtaigne
    16h30 : Concours de ramassage de châtaignes à l’ancienne
    20h: Repas de la Châtaigne. Sur réservation
    22h: Bal de la Châtaigne

    Dimanche Animation folklorique
    09h: Cyclo de la châtaigne
    09h30 : Messe (bénédiction des Confréries)
    11h30 : Intronisations par la Confrérie de la Châtaigne de Villefranche du Périgord
    12h: au Foyer rural : Dégustation d'une omelette géante aux cèpes
    15h: Concours de craché de châtaignes
    16h: remise des prix des concours.



    Adresse : Place de la Halle Rue Notre Dame VILLEFRANCHE-DU-PERIGORD 24550


    1 commentaire
  • Un tonique qui pique

    Fortifiant , stomachique, antiseptique, laxatif, aphrodisiaque ... ce rhizome regorge de vertus .Ce sont les rhizomes , souvent appelés "racines que l'on consomme . Même les sportifs en profitent !

    Le gingembre (3)

    Un peu d'histoire

    Le gingembre est originaire de Chine et d'Inde . Les grands navigateurs , tels Magellan ou Marco Polo , l'ont découvert au cours de leurs périple . De là , l'épice a essaimé aux Grandes Antilles , notamment à la Jamaïque , mais on le rencontre également dans les Petites Antilles .

    Bonne digestion garantie

    En Martinique , sur les marchés , les marchandes proposent les rhizomes qu'elles cultivent au jardin . Ce sont aussi elles qui vous proposent des flacons à l'allure artisanale renfermant de l'extrait de cette plante pour (clin d'œil) " stimuler les ardeurs quelque peu assoupis de votre mari " . Cette vertu aphrodisiaque est également reconnue au gingembre confit par les anciennes traditions de Chine et d'Inde . C'est souvent le dessert proposé en France dans les restaurants asiatiques et, ma foi , pourquoi ne pas l'essayer ? C'est en tout cas la garantie d'une bonne digestion !

    Contre les maux d'estomac, la formule suivante a fait ses preuves depuis le Moyen-Âge ; râpez des raines séchées de gingembre (1 part), de galanga (2 parts) , une plante proche du gingembre et de zédoaire (1/2 part) , proche du curcuma . Mélangez et ajoutez une cuillère à café de ce mélange à un verre de vin . Buvez-en après le déjeuner , ainsi que le soir, au coucher . En temps de peste , on absorbait cette épice à titre préventif , et c'est également de ces époques que date l'utilisation de l'eau distillée de gingembre comme collyre contre la cataracte.

    Un massage qui soulage

    En massage, les huiles essentielles de gingembre et de gaulthérie couchée ( 2 gouttes de chaque ), diluées au creux de la main dans un peu huile d'amande douce , soulagent les douleurs musculaires des sportifs .

    Enfin , le thé au gingembre est un bon fortifiant pour les convalescents , et un stimulant pour les personnes travaillant intellectuellement .

    Un aromate médical venue d'Asie .

    Le mot de Céline Decroix-Laporte , docteur en pharmacie

    Utilisé depuis plus de 5 000ans en médecine traditionnelle chinoise , le gingembre , de saveur " piquante ", tonifie l'élément "métal" composé des poumons et du gros intestin . Il est indiqué pour tout manque d'énergie se traduisant par des troubles aigus ou chroniques des sphères respiratoires et digestives . Il est notamment employé comme stimulant en période automnale , et dans la première phase des manifestations fébriles . Ainsi , en médecine occidentale , il est peu étonnant de le voir indiqué dans les affections respiratoires , les asthénies et les problèmes digestifs ( paresses digestives, gastro-entérite , colites) . Cet aromate médicinal est donc à employer sans parcimonie  pour fortifier vos défenses et dynamiser votre énergie !

    Voir aussi les articles : 

    http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-gingembre-a125320166

    http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-gingembre-2-a126203286

    Le petit plus

    Un thé fortifiant et stimulant au gingembre à faire soi-même

    Epluchez et râpez finement un morceau de gingembre frais d'environ 10 grammes.

    Mettez le dans une théière préalablement ébouillantée .

    Ajoutez une cuillère à café de thé Darjeeling .

    Versez de l'eau bouillante sur le plantes .

    Laissez infuser 10à 15 mn .

    Passez et buvez.


    1 commentaire
  • Pour rester jeune

    Un trésor de bienfaits et peu de calories! La prune ne compte pas ses atouts .

    La prune (2)

    Valeur nutritionnelle

    Peu énergétique ( 48 kcal/100 g) , La prune se compose surtout d'eau (83 %) et de glucides (13 %) . Mais la prune , c'est un peu plus que de l'eau sucrée ! Le fruit contient de la vitamine A (17 µg/100g ), indispensable au fonctionnement du cerveau , mais aussi de la vision , et renferme également des vitamines B et C. Elle apporte par ailleurs des minéraux ; potassium , cuivre et phosphore principalement . mais , c'est sa teneur en flavonoïdes qui retient l'attention . en effet, sa peau et sa chair contiennent ces fameux antioxydants qui nous aident à lutter contre le vieillissement. La prune noire se classe en 30e position des aliments qui en comptent le plus  avec 8059 µmol TE/100 g .C'est savant et très précis , mais en réalité, les proportions diffèrent d'une prune à l'autre , selon la couleur et la variété .

    Un bon apport en fibre

    Avec 2,3 g aux 100 g , la prune est un fruit riche en fibre . Elle facilite donc le transit sans avoir le même effet laxatif que le pruneau .Elle contient également du sorbitol ... Attention donc aux intestins sensibles .

    Comment la choisir ?

    Au moment de faire votre choix , écartez les fruits durs . Optez pour des prunes tendres au toucher et à la peau lisse , non flétrie . La pruine , léger voile blanc dont le fruit se recouvre naturellement pour se protéger de la chaleur , est le signe de fraîcheur et de maturité .

    Le petit plus

    Le prunier ( Prunus domestica)

    La prune (2)

    Plantation : Installez l'arbre en automne , en situation ensoleillée , et en sol frais mais bien drainé .

    Arrosage : Une fois l'arbre installé , les apports d'eau sont inutiles .

    Récolte : La floraison a lieu en mars et avril .Les fruits parviennent à maturité entre juillet et septembre .

    Canard rôti à faire soi-même

    Enfournez 4 cuisses de canard à 200 ° C.

    Arrosez-les de 40 cl de bouillon de volaille .

    Laissez cuire 20 mn .

    Pendant ce temps , dans une poêle , faites fondre 40 g de beurre .

    Versez 100 g de prunes coupées en deux .

    Cuisez 10 mn puis salez et poivrez .

    Ajoutez 1 cuillère ç soupe de vinaigre de xérès .


    1 commentaire
  • N'en déplaise aux sorcières , cette courge possède des vertus quasi féérique .

    Mettez de l'orange dans votre menu car tout est bon dans le potiron .

    Un légume de poids

    bien qu'il soit l'allié des régimes minceur , c'est le légume le plus gros qui existe ; généralement , sur les marchés , il avoisine les 10 à 15 kg , mais son poids peut grimper jusqu'à 60 kg voir plus . Le potiron " Dill's Atlantic Giant " a même enregistré un record du monde avec 767 kg (photo ci dessous) . Vous le trouverez en tranche chez votre marchand de légumes ou dans les supermarchés .

    Le potiron

    Il aide à mincir

    En dépit de ce que pourraient laisser présager son goût sucré et sa structure onctueuse , le potiron est un légume très léger ; il apporte 20 kcal aux 100 g soit à peine plus que l'endive ou la laitue ! Composé presque exclusivement d'eau ( plus de 92 % ) , il est idéal pour retrouver ou garder la ligne , car il remplit assez rapidement l'estomac et apaise ainsi durablement la faim . De ce fait , pris au début du repas , sous forme de soupe par exemple , son effet rassasiant vous empêchera de vous jeter sur des aliments plus énergétiques .

    Il donne du peps

    Sa couleur vitaminée le clame haut et fort ; le potiron est un véritable abécédaire de la forme . Source de vitamine C stimulante ( il en contient 7 mg au 100 g , bien protégés par son écorce épaisse ) , il apporte également des vitamines A et E antioxydantes et presque toute celle du groupe B , avec une plus forte concentration en B8(antifatigue) et B9 ( laquelle , absorbée avant et pendant la grossesse , prévient les malformations congénitales du nourrisson ).

    Il participe à notre équilibre minéral

    le potiron fait partie des légumes les plus riches en minéraux et oligoéléments ; l'apport global s'élève à pus de 750mg aux 100 g , dont près de la moitié est constituée en potassium , indispensable au bon fonctionnement rénal . Il renferme également du magnésium , du calcium et du fer . Enfin , il contient du manganèse, du soufre , du zinc et du cuivre qui intervient dans de nombreux métabolismes cellulaires .

    Il protège notre cœur

    Ce légume aide efficacement à prévenir les maladies cardio-vasculaires , et ce pour plusieurs raisons ; tout d'abord parce qu'il diminue le taux de cholestérol sanguin grâce aux pectines qu'il contient . Ces fibres piègent les particules de cholestérol alimentaire et permettent d'en limiter partiellement l'absorption . Les graines de potiron sont également très riches en aides gras insaturés qui protègent des maladies cardio-vasculaires .Enfin , il renferme une quantité record de potassium (323 mg aux 100g ) et un très faible taux de sodium (moins de 2 mg aux 100 g). Grâce à cette composition , le potiron aide à réguler la pression artérielle , ce qui en fit un allié de choix contre l'hypertension .

    Il prévient les maladies dégénératives

    Grâce à sa teneur en vitamines antioxydantes , le potiron réduit les risques de développer certains cancers , comme ceux de la prostate , du sein et du poumon . Autre atout de santé ; il suffit d'une portion de 200 g pour couvrir l'ensemble des besoins quotidiens de l'homme en vitamine A . Or , celle-ci a la propriété de protéger nos yeux de certaines maladies , notamment la cataracte .

    Il garantit une belle peau

    A l'origine de sa jolie couleur jaune orangé , on trouve le bêta-carotène , aussi appelé provitamine A . Le potiron est composé, en effet, à plus de 80 % de cette substance , au point d'en être l'un des légumes le plus riches qui soient , après les carottes et les épinards . Or  le bêta-carotène ,lorsqu'il s'accumule dans l'organisme , procure un teint éclatant . Il a aussi des propriétés antioxydantes , ce qui signifie qu'il aide à prévenir le vieillissement prématuré de la peau . A savoir ; plus le potiron est coloré , plus il est riche en bêta-carotène .

    Il stimule le transit intestinal

    Ce légume s'illustre par sa richesse en fibres ; 1,3 mg aux 100 g . Cela en fait l'ami des intestins paresseux , qu'il relance e douceur . Cet effet et renforcé par sa teneur en mannitol , un glucide aux vertus légèrement laxatives . Même les intestins les plus sensibles peuvent en manger sans problème ; le potiron étant toujours consommé cuit et souvent mouliné ( potage, purée, gratin, tarte , flan ...), ses fibres sont particulièrement bien tolérées .


    1 commentaire
  • Valeur nutritionnelle pour 100 g

    Courgette cuite : 19,2 kcal

    Eau : 94,1 g      Protéines : 1,14 g    Glucides : 2,34 g

    Lipides : 0,29 g       Fibres : 1,35 g       Bêta-carotène :  173 µg

    Manganèse : <0,151 mg      Magnésium :  21,8 mg   potassium : 230 mg

    Vitamine B6 : <0,05 mg     Vitamine C : 6,95 mg

    A la bonne franquette , elle est parfaite .

    Cette petite courge d'été ensoleille nos plats et enchante tous les palais . pas de temps à perdre , c'est maintenant la pleine saison et on a du mal à imaginer que ce légume n'a été cultivé en France qu'à partir du XXe siècle , tant il est familier de nos tables  gourmandes . Cet incontournable de la cuisine estivale de tous les jours se prête aussi à de fines recettes .

    La courgette (2)

    Une invention italienne

    Au début , il y avait les courges , originaires d'Amérique Centrale , que les indiens appelaient askutasquash . Elles furent rapportées sur le vieux continent , comme d'autres fruits et légumes . Elles étaient alors cultivées jusqu'à complète maturité , mais leur peau était très dure et leur chair gorgée de pépins . C'est au XVIIIe siècle que le italiens commencèrent à les récolter très jeunes d'où le nom ; courge d'Italie. Ainsi naquirent les courgettes et , depuis le XIXe siècle, ce mets de la famille des cucurbitacées est incontournable dan la cuisine méridionale . même si l'on en produit jusqu'au dessus de la Loire, c'est sous le soleil du sud de l'hexagone qu'elle s'épanouit en pleine terre , tout en étant exigeante en eau .

    Avec elle tout est facile

    Pour bien la choisir , faites confiance à vos yeux , lisse, brillante et sans aucune tache brune , c'est la fraîcheur assurée . Au toucher , vérifiez qu'elle est ferme et dense . Ce légume fragile se conserve quatre à cinq jours dans un endroit frais et sec . Préférez les courgettes rondes pour les farcir , très jeunes pour les déguster crues e plus grosses pour la cuisson . Nul besoin de les peler , il suffit de les laver et les sécher . Poêlé, à la vapeur, au four ou cru , c'est le légume facile par excellence .La courgette râpée  , en dés , rubans, rondelles ou tronçons se marie avec toutes sortes d'ingrédients ; herbes fraîches, épices, fromage, viande, œuf, poivron ... Mais son indispensable alliée , c'est l'huile d'olive , qui exalte à merveille sa douce saveur . On peut farcir ou  préparer en beignets ses fleurs . Petit conseil ; assaisonnez-vos courgettes en fin de préparation car le sel brûle leur chair délicate et, mélé à l'eu de cuisson , leur fait perdre leur tenue .

    Tout en légèreté

    la courgette  est très peu calorique , alors régalez-vous sans scrupules . Gorgée d'eau , elle a un fort pouvoir hydratant , ce qui n'est guère négligeable au cœur de l'été . Très digeste , elle peut être consommée par toute la famille , même les tout-petits . Riches en fibres, un atout pour les transit paresseux , c'est une mine d'oligo-éléments et de minéraux . Enfin vitamines C. , B2 et provitamine A s'ajoutent à ses qualités nutritionnelles . rapide à préparer , excellente su le plan nutritionnel , profitez de la plaine saison jusqu'en septembre . Que demandez de plus .

    Les variétés de courgette

    Membre de la famille des cucurbitacées , la courgette a la particularité de pouvoir être récoltée très jeune , avant sa complète maturité . Si elle arbore différentes formes et couleurs , ses variétés ( une quinzaine) les plus courantes ont une forme cylindrique et droite , et leur peau est brillante et vert foncé . On peut ainsi citer parmi les classiques ; "Lola", "Cigal" , "Masilia", "Naxos" ... mais aussi "ronde de Nice", petite , verte et marbrée , a la chair tendre et fondante, idéale pour les farcis  , "Gold-Rush" , jaune d'or dont la chair crème est extrêmement tendre , a une saveur légèrement sucrée . Cette variété est un délice en ratatouille ou en frite apportent une originalité bienvenue dans les jardins comme dans les cuisines . Moins connues  "la grisette de Provence " grise et à la chair tendre et blanche , demande  une cuisson rapide afin de la garder croquante , "la blanche de Virginie ", de type "courge à moelle" a la chair compacte et claire , est délicieuse cuisinée farcie  et ses fleurs mâles sont un régal en beignets. sont appréciées pour leur finesse en bouche . toutes recèlent une chair de couleur blanche à jaune pâle , douce , un peu juteuse .

    De l'eau et du soleil

    Les courgettes sont des légumes productifs , simples de culture et d'entretien . Plantez-les au printemps jusqu'au milieu de l'été . Lorsque les gelées ne seront plus à craindre , repiquez les plants , en pleine terre , souple , bien drainée et enrichie de compost et d'engrais organique . Assurez-leur une bonne exposition au soleil . Leur pleine saison se situe entre juillet et septembre . Arrosez-les fréquemment à leur pied car elles ont besoin de beaucoup d'eau , et protégez-les des limaces gourmandes , qu'elles attirent . La récolte s'effectue dès le début de l'été lorsque les fruits  mesurent 20 cm environ de longueur ( ou 10 cm de diamètre pour les variétés rondes ) . Leur croissance est rapide ; récoltez-les tous les jours afin de ne pas freiner le développement des autres . Plus grosses, elles contiennent davantage de pépins et peuvent être fibreuses ; donc moins agréables à consommer .

    Par delà la ratatouille

    Vous pouvez les conserver dans le bac du réfrigérateur , jusqu'à 4jours . mais ne les congelez pas , elles perdraient tout leur croquant et intérêt gustatif ! Mises à contribution dans les ratatouilles , tians, cakes, gratins et farcis, les courgettes se prêtent aussi à l'élaboration de plats imaginatifs , crues, en julienne , elles se mêlent au salades de fenouil et tomates ou aux œufs mimosa . Cuites à la vapeur , accompagnez-les de fromage frais et ciboulette , anchoïade et lamelles de poivrons rouges , beurre d'oursin et poivre blanc en grains . prélevées au couteau éplucheur , en longs rubans sautés au wok avec oignons nouveaux , piments et gingembre , elles seront en plein accord avec une bouillabaisse ou des rougets . En purée truffée ou en soufflé, elles exalteront rôtis de veau et épaules d'agneau .

    Voir aussi l'article : http://don-de-vie-62.eklablog.com/la-courgette-a114541968


    2 commentaires
  • Un goût juste parfait

    Originaire d'Amérique centrale , il apporte une touche originale dans les assiettes .

    Peu connu , ce légumes est l'une des bases de la cuisine du Sud-Ouest et particulièrement au pays Basque .

    Le piment doux

    Valeur nutritionnelle pour 100 g

    piment doux (cru) :   20 kcal.    Eau :  93,9 g .      protéines : 0,9 g .

    Glucides :  4,6 g.        Lipides :  0,2 g .       Fibres :   2 g  .

    Fer :  0,3 mg .   Manganèse :    0,1 mg.       Potassium :  175 mg .

    Vitamine B1 :  0,1 mg.    Vitamine B6 :  0,2 mg.     Vitamine C :  80,4 mg

    Les variétés de piments doux

    De la même famille que le poivron , le piment , à l'arôme plus typé et à la peau plus fines , se savoure de mai à octobre , avec une pleine saison en août . La gousse, souvent longue et étroite , plus ou moins charnue , contient un grand nombre de graines . Il existe plus d'une dizaine de variétés de piments doux parfumés .Affichant de belles couleurs , selon leurs origines ou leur degré de maturité , on peut citer le juteux "  Lombardo " aux fruits verts clairs , " Petit marseillais " , jaune à maturité, le jovial " Bojanka " et le hâtif et conique " Mira " , rouges tous comme les fameux et croquants " Rocotillo " et  " Doux long des Landes " . Découvrez " biper Eztia " , vert ou rouge , une production maraîchère traditionnelle de la ceinture verte de Bayonne .

    Un tempérament facile

    Le semis est réalisé en pleine terre , dès fin février , à l'abri sur couches et sous châssis ou simplement en pot sur un balcon , tant ce légume est facile à cultiver . La terre doit être riche , constituée de terreau et de compost . Cette solanacée demande certes un ensoleillement maximum , un binage et un arrosage régulier , mais aucun tuteurage ni taille . Pucerons, araignées , limaces et escargots sont ses ennemis , ayez-les à l'œil !

    La récolte a lieu environ 3 mois après le semis , les fruits , même verts , continuent de mûrir et de se colorer une fois récoltés . Faites-les sécher au soleil , à l'air libre afin qu'ils développent leur saveur ou, cueillez-les au fur et à mesure de vos envies en cuisine . Leur couleur doit être uniforme et le pédoncule bien attaché . Ils se conservent 8 jour dans le bac à légumes du réfrigérateur ou se congèlent une fois rincés et essuyés .

    Un parfum subtil

    Délicat en goût et en texture, il se consomme dans toute sa fraîcheur , nature, à la croque-au-sel , dès sa cueillette . Cru, zesté ou en julienne , il apportera goût et fantaisie sur une simple tartine beurrée , en compagnie de radis , dans une salade de tomates . En lamelles , il agrémentera un rizotto ou une brouillade aux truffes et sauté au wok , il se mêlera aux légumes de l'été . Mais , il exprimera tout son potentiel , dans les recettes traditionnelles que sont : la garbure, la piperade, les calamars ou chipirons au chorizo , la marmite de thon , le poulet à la basquaise , et l'axoa ou ragoût de veau . Enfin , passé au grill puis pilé, il apportera un velouté unique à la mousse au chocolat et à la crème brûlée .

    Le petit plus

    Les piments doux , crus ou cuits apporterons à vos mets des notes colorées et parfumées .

    Le piment doux

     


    1 commentaire
  • Des feuilles essentielles

    Dans un repas , ces bouquets verts varient les apports en antioxydants et en oméga 3

    La mâche (2)

    Au lieu de vous focaliser sur le nombre de calories de la mâche , mâchez-la ! En prenant le temps de mastiquer les rosettes légères (20,9 kcal/100 g) , vous libérez saveur et nutriments protecteurs dans votre bouche . En effet , 100 g couvrent 10 % de l'apport journalier recommandé en vitamine C  pour un adulte et 12 % pour un enfant . Le bêta-carotène , précurseur de la vitamine A , forme avec la vitamine C un duo préventif contre le vieillissement cellulaire , car ils apportent des antioxydants . La mâche est aussi une source de vitamine B9 , ou acide folique , qui entretient un bon sommeil et évite l'irritabilité . Elle fournit des sels minéraux et des oligo-éléments (magnésium, fer) . Comme toute les salades , elle est riche en potassium , mais pauvre en sodium . La mâche est donc recommandée dans un régime hyposodé . Soyez vigilant, néanmoins , sur la vinaigrette qui l'accompagne .

    La gardienne des défenses immunitaires Est fragile .

    En sachet, elle est prête à l'emploi . En barquette , elle est triée et lavée . Préférez-la en vrac . Coupez les radicelles , lavez et égouttez-les rosettes , séchez-les dans un torchon avant de les cuisiner .

    Oméga 3 en stock

    On connaît les poissons gras , tel le saumon , pour leurs oméga 3 . La mâche est aussi naturellement riche en cet acide gras essentiel . Complétez cet apport avec une vinaigrette à l'huile de noix .

    Le petit plus

    La mâche ( Valerianella olitoria)

    La mâche (2)

    Sol :  La mâche aime une bonne terre ferme , griffée en surface , peu ou pas fertilisée et fraîche .

    Culture :  Semée en ligne ou à la volée à l'automne , elle produit des feuilles tout l'hiver .

    Récolte : Coupez les rosettes au-dessus du collet . Elles produiront d'autres feuilles au centre

    Un velouté à faire soi-même

    Faites fondre 30 g de beurre et mettez à suer , sans colorer , 150 g de mâche.

    Ajoutez 200 g de pommes de terre à purée épluchées et coupées en cubes .

    Assaisonnez, puis mouillez avec 1 l d'eau .

    Ajoutez un bouquet garni .

    Laissez cuire à feu doux .

    Mixez .


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique