• Voici La suite des  conseils des magasins Tonus pour  bien les choisir, les conserver et les déguster ?

    Les fruits exotiques (2)

    Bien le choisir : Le litchi doit être dur et son écorce intacte. Lorsqu'il est à maturité le litchi présente une peau rose .

    Bien le conserver : Il se conserve au frais dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant 15 jours .mais dès qu'il passe plus de deux jours à l'air ambiant , son écorce brunit . 

    Bien le déguster: Le litchi se déguste principalement cru. Cependant , il se cuisine et agrémente de nombreux plats .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien la choisir : La main de bouddha , et une variété de cédrat .Le fruit doit avoir une couleur bien jaune .Sa peau est épaisse .

    Bien la conserver : En raison d'une pulpe très réduite , voir inexistante , le fruit se conserve longtemps .

    Bien la déguster : La main de bouddha ne possède pas de pulpe ni de jus , on se sert que de son zeste très épais , peu acide , doux et très goûteux . Il est consommé cuit, en confiture , en gelée , confit ou en liqueur .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien la choisir : La mangue doit être souple au toucher. Ne pas se fier à sa couleur qui diffère selon les variétés .

    Bien la conserver : Mûre , la mangue doit être consommée rapidement pour lui conserver ses formidables qualités gustatives .

    Bien la déguster : La mangue se consomme crue ou cuite , seule ou associée à d'autres fruits et d'autres saveurs . La mangue se cuisine selon vos envies .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien le choisir : le physalis doit avoir la base parfaitement sèche et bien enveloppé dans sa gaine , non flétri .

    Bien le conserver : Il se conserve très bien entouré de son calice , à l'air ambiant pendant trois à quatre mois .

    Bien le déguster : Le physalis se prépare en moins de cinq minutes et se déguste souvent cru et nature. Vous pouvez l'accommoder facilement , en accompagnement de os plats ou en mignardises .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien la choisir : La pitaya doit avoir une belle couleur . Les écailles ne doivent pas être sèchent .

    Bien la conserver : Elle doit être conservée dan le bac à légumes du réfrigérateur . Lorsqu'elle n'est pas mûre, elle se conserve deux semaines .

    Bien la déguster : On peut la déguster crue , bien fraîche à la petite cuillère , en salade de fruits ou en infusion .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien le choisir : Le pomelos chinois doit être ferme , brillant et bien lourd . Ne vous fiez pas à la couleur de son écorce qui n'influe en rien sur sa maturité .

    Bien le conserver : 0 température ambiante , il se conserve au moins une semaine . Dans le bac à légumes du réfrigérateur , il se conserve davantage .

    Bien le déguster : Le pomelos de Chine offre de multiples utilisations : en entrée , en dessert ou en accompagnement . Le plus couramment , il est dégusté nature , frais coupé en deux .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien le choisir : Eviter de choisir un ramboutan au duvet noirci, signe de maturité importante .

    Bien le conserver : Il peut se conserver à température ambiante sans accès direct au soleil ou jusqu'à deux semaines dans le réfrigérateur.

    Bien le déguster : Le ramboutan se déguste frais ou séché . Son noyau est comestible et peut être consommé en même temps que la pulpe ou à part . Son goût s'apparente à celui du raisin .

    Les fruits exotiques (2)

    Bien le choisir : Le tamarillo doit être bien rouge , lisse et souple au toucher .

    Bien le conserver : Il se conserve à température ambiante jusqu'à être mûr . Il peut également être conservé au réfrigérateur une semaine .

    Bien le déguster : Le tamarillo se cuisine comme une tomate . Il peut se déguster aussi bien cru (à la petite cuillère ouvert en deux ) que cuit .

     

     


    votre commentaire
  • Voici quelques conseils des magasins Tonus pour  bien les choisir, les conserver et les déguster ?

    Les fruits exotiques

    Bien le choisir : Le Combava est un fruit rond et légèrement aplati aux pôles . Sa peau est grumeleuse , épaisse et d'une teinte verte profonde. Sa pulpe est très acide .

    Bien le conserver : il se conserve à température ambiante ou dans le bac à fruits du réfrigérateur .

    Bien le déguster : Très acide, la chair du Combava se consomme rarement .En revanche, son zeste est très utilisé en cuisine pour parfumer de nombreux plats sucrés ou salés ou encore pour des cocktails et sauces .

    Les fruits exotiques

    Bien le choisir : Le fruit de la passion peut être de couleur jaune, orangée ou brune selon les variétés . Plus sa peau est fripée et bosselée plus il est mûr, savoureux en jus.

    Bien le conserver : Il se conserve soit à l'air libre ou soit dans le bac à fruits du réfrigérateur.

    Bien le déguster : Le fruit de la passion se consomme toujours cru puisqu'il supporte mal la cuisson . Coupez-le en deux et déguster l'intérieur du fruit à l'aide d'une petite cuillère .

    Les fruits exotiques

    Bien la choisir : La goyave doit être bien lisse, tendre au toucher mais pas molle .Sa peau ne doit pas être meurtrie ni trop tachée .

    Bien la conserver : A température ambiante, si elle n'est pas mûre à point. La goyave est très fragile et ne doit jamais passer plus de deux jours dans le bac à fruits du réfrigérateur .

    Bien la déguster : Elle se déguste nature ( toujours pelée et épépinée ) en coulis , en mousse, en sorbets ou dans une salade de fruits .

    Les fruits exotiques

    Bien la choisir : La grenadille se choisit lourde . Comme le fruit de la passion, elle est mûre lorsque sa peau est légèrement fripée .

    Bien la conserver :  De préférence dans le casier à œufs du réfrigérateur . Sous son écorce , la grenadille se conserve longtemps .

    Bien la déguster : Coupez le fruit en deux et extraire sa chair juteuse à la cuillère . Elle se mange avec toutes les graines noires qu'elle renferme .

    Les fruits exotiques

    Bien le choisir : Le kiwano doit être vert marbré et panaché devenant jaune puis orange à maturité .

    Bien le conserver : Il peut se conserver jusqu'à 2 semaines à température ambiante . Ne pas le mettre au réfrigérateur car il craint le froid .

    Bien le déguster : Le kiwano se consomme cru à la façon d'un concombre dont il a la saveur . Il est aussi dégusté dans les salades de fruits , les smoothies ou les sorbets .

    Les fruits exotiques (1)

    Bien le choisir : Le kumquat se choisit ferme, bien brillant et sans taches .

    Bien le conserver : Il se conserve au réfrigérateur dans le bac à fruits mais pas trop longtemps . Plus le fruit est mûr moins il sera acide .

    Bien le déguster :  Le kumquat se déguste nature (avec ou sans la peau) , incorporé dans une salade composée ou dans une salade de fruits . En fruit confit, en pâte de fruit , en confiture ou en compote.

    Les fruits exotiques (1)

    Bien le choisir : Le limequat est un petit fruit rond et ovale de couleur vert puis jaune à maturité .

    Bien le conserver : Il se conserve comme un citron, à température ambiante dans la cuisine .

    Bien le déguster : Le limequat se déguste cru, confit à la façon des kumquats .,Sa peau est légèrement sucrée alors que sa pulpe est acide et juteuse . A utiliser et consommer comme un citron .


    1 commentaire
  • Peu connu des consommateurs , peut-être parce qu'il a la particularité de ne pas se consommer cru, le coing est un fruit délicieux fort intéressant sur le plan nutritionnel .

    Le coing

    Issu du cognassier , un petit arbre de 4 à 6 mètres de haut appartenant à la famille des rosacées , comme le prunier , le pommier ou le cerisier , le coing a une spécificité : contrairement aux autres fruits, il se consomme uniquement cuit . D'une part , pour attendrir ses fibres et donc sa chair , d'autre part , pour éliminer les tannins et l'acide malique responsable de son âpreté , de son astringence et de son acidité quand il est cru .

    Il est source d'antioxydants

    Selon une étude parue en 2009 dans la revue américaine Food and Chemical Toxicology , le coing est bien pourvu en composés phénoliques capable de neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré des cellules . Or ces phénols résistent bien à la chaleur , ce qui permet à ce fruit de conserver un grand intérêt antioxydants malgré sa nécessaire cuisson .

    Il diminue les taux de cholestérol et de glucose sanguin

    Sa richesse en pectines (fibres solubles) favorise la baisse du cholestérol , en ralentissant son absorption au niveau intestinal et en augmentant son élimination. Une étude parue en 2012 dans l'Européan Journal of Nutrition a confirmé qu'en consommant 6 g de pectines par jour (soit trois ou quatre coings) pendant trois semaines , on diminuait d'environ 6 à 7% le taux de cholestérol LDL . De plus , grâce au gel qu'elles formes dans l'intestin , les pectines freinent l'absorption du glucose dans le sang et évitent les pics d'insuline liés à la consommation de lucides. Ce faisant , le coing participe à la prévention des maladies cardio-vasculaires , du diabète et de l'obésité .

    il est l'allié des régimes minceurs

    Très peu calorique avec ses 57 kcal /100 g , le coing renferme également beaucoup d'eau (84 g / 100 g ) . Surtout ses fibres ( 6,4 g ) gonflent comme une éponge au niveau de l'estomac , apportant ainsi une sensation de satiété . Idéal quand on souhaite diminuer ses apports alimentaires sans pour autant se sentir affamé . Enfin, ce fruit est riche en potassium (200 mg/100g), qui permet de lutter conte la rétention d'eau , et en magnésium , qui participe à la relaxation et limiterait ainsi les excès de boulimie liés au stress .

    Il contribue à prévenir le cancer

    Son abondance en tanins (70 mg/100 g) et en fibres insolubles ( cellulose , lignine ) permettrait de réduire la concentration et la stagnation dans le tube digestif de substances  potentiellement cancérigènes comme certains additifs, l'alcool , les amines aromatiques hétérocycliques et/ou les hydrocarbures aromatiques polycycliques produits par la cuisson des viandes à haute température . Selon une étude portugaise parue en 2010 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, les fibres limiteraient aussi la prolifération des cellules cancéreuses .  

    Il régule le transit

    C'est sans doute la propriété qu'on lui connaît le plus . En effet , le coing est riche en tanins , qui ralentissent le péristaltisme intestinal ( contractions de l'intestin nécessaire à la progression des matières fécales) , et en pectines , capables de retenir une grande quantité d'eau . Deux actions qui concourent à atténuer la diarrhée . De plus , en raison de leur effet astringent qui resserre les tissus , ses tanins jouent un rôle protecteur sur la muqueuse intestinale , limitant ainsi le risque d'infections par des virus ( rota virus, norovirus ...) ou des bactéries (salmonelles, campylobacter, Escherichia coli ... ) .

    Le petit plus

    Comment le choisir ? Lors de l'achat , optez pour un fruit charnu et ferme avec une peau partiellement jaune . S'il n'est pas totalement mûr , laissez-le quelques jours à température ambiante . Sa peau , recouverte d'un fin duvet , devient alors bien jaune et il dégage un parfum agréable. Mieux vaut éviter lors de le mettre au réfrigérateur , car cette odeur assez forte risquerait de gagner les autres aliments . Côté préparation , le coing se consomme chez nous surtout en gelée , en pâté ou en compote , alors qu'il est davantage cuisiné dans des plats mijotés en Europe de l'Est , au Proche Orient, et en Afrique du Nord . Attention , une fois pelée , pensez à l'arroser de jus de citron afin qu'il ne noircisse pas.( source : Femina : Merci à Virginie Grandjean-Ceccon , diététicienne)


    votre commentaire
  • " Herbe divine", "plante de l'éternelle jeunesse"... Les noms ne manquent pas pour célébrer les vertus de cette antique plante médicinale

    Le ginseng

    Pour fouetter le sang

    Le véritable ginseng  pousse , de temps immémoriaux , en Mandchourie et en Corée . Pour profiter de ses bienfaits , les empereurs de Chine déboursaient des sommes fabuleuses . Il existe d'autres espèces de ginseng ; entre autres l'américain (panax quinquefolius ) qui était déjà considéré par les amérindiens comme une plante médicinale , et l'espèce américaine naine (panax trifolius ) .

    Certaines appellations se réfèrent à des plantes tout à fait différentes qui sont loin de posséder toutes les propriétés du véritable , tel le ginseng de Sibérie , qui est en vérité un éleuthérocoque (eleutherococcus senticosus ) , le brésilien (pfaffia paniculata ), ou le rouge du désert ( Rumex hymenosepalus).

    Et l'amour dans tout ça ?

    En médecine traditionnelle chinoise , le ginseng et réputé tonifier l'énergie originelle - le qi (ou chi) . Il profitera à tous les asthénique , surmenés, convalescents... On peut mastiquer la racine sèche (1g /jour environ), la râper pour en faire des tisanes (mais la préparation est assez longue ) ou l'utiliser en poudre dans un peu de miel ou une compote . Elle redynamise également les fonctions cérébrales (concentration, créativité...) En outre , le ginseng tonifie la rate et les poumons et apaise . Il aide les tempéraments excessifs à retrouver équilibre et sérénité . Enfin que dire du rôle aphrodisiaque qu'on lui prête ? En tant que plante adaptogène , le ginseng peut augmenter le plaisir de vivre - le reste en découle ...

    Un remède à tout

    Entretien avec Cécile Decroix-Laporte Docteur en pharmacie

    Le ginseng

    Les ginsengs jouissent d'une réputation de panacée , dont témoigne l'étymologie de leur nom de genre : Panax et issu du grec pan ("tout") et akos ("remède") . Les gensénosides seraient à l'origine de leurs fameuses propriétés "adaptogènes  " : résistance à la fatigue et au stress , stimulation de la mémoire et des défenses de l'organisme . Le ginseng blanc possède des vertus équilibrantes , le rouge (issu de la racine soumise à la vapeur d'eau ), un effet tonifiant .La phytothérapie officielle indique la racine de ginseng dans le traitement des asthénies (fatigues passagères) en une prise de 2 g/jour sur une durée de 3 semaines . Attention , les effets secondaires à une prise exagérée peuvent se traduire par des réactions cutanées , des troubles digestifs et des insomnies .

    Le petit plus

    Un cocktail tonifiant : Trois plantes pour retrouver la forme

     

    Le ginseng

    Ortie :  Avec sept fois plus de vitamine C que l'orange , la grande ortie (Urtica Dioica) stimule l'organisme . 

    Acérola :  Venue d'Amérique latine , cette cerise est aussi riche en vitamine C. Le fruit aide à lutter contre la fatigue .

    Alfalfa :   La luzerne  cultivée (Medicago sativa) apporte vitamine et minéraux . Idéal pour se requinquer .

     

     


    votre commentaire
  • Osez là dans tous ses états

    Cuisinée, transformée ou cultivée dans votre potager, jouez la carte de la citrouille à 100% pour halloween .

    Bien choisir sa citrouille

    Préférez les citrouilles de taille généreuse et lourdes à porter .

    Son écorce doit être lisse , d'un franc orangé et son pédoncule solide .

    De nombreuses fermes proposent des citrouilles e libre cueillette . Quel trophée !

    La citrouille

    A table avec dame citrouille

    Plus rondouillette que le potiron et moins sucrée , la citrouille arbore son teint orangé avec fierté à la table d'halloween . Elle fait partie de la famille des cucurbitacées qui se compose également des pâtissons, potimarrons et courge butternut . Détaillée en gros morceaux , elle se cuisine en velouté ! Ajoutez quelques oignons rissolés  dans votre casserole d'eau , les morceaux de citrouille , du persil et un soupçon de noix de muscade . Mixez avec de la crème fraîche ou du fromage frais . Vous pouvez aussi farcir des minis citrouilles ! Pour cela , creusez-les à la petite cuillère , agrémentez -les de la farce de votre choix et passez les au four environ 45 mn à 180°C ( th ) .Vous préférez les tartes ? Facile , il suffit de cuire à la vapeur vos morceaux de citrouille , de les mixez avec un œuf et un petit pot de crème fraîche et d'étaler cette préparation sur une pâte feuilletée à passer ensuite au four .

    Cultiver, découper, customiser... les citrouilles

    Vous possédez un coin potager ? Les graines de citrouille se sèment au printemps ! Vous pouvez les planter à environ 2 cm de profondeur sur un sol exposé au soleil et espacées d'environ 1 m entre elles . On les récolte 3 à 5 mois après le semis , soit juste avant  halloween . Pour les découper , c'est facile . Commencez par dessiner la bouche , les yeux et par tracer les contours du pédoncule de la citrouille à l'aide d'un couteau d'office . Otez ensuite le pédoncule comme un chapeau avant de vider la citrouille de sa chair et de ses graines . On installe à l'intérieur des bougies pour qu'elle s'illumine dans la nuit ou des araignées en plastiques pour faire peur aux voisins !

    Citrouille : Rien ne se perd !

    Vous le savez déjà , la chair de la citrouille , plus filandreuse que celle du potiron ,  est comestible . Elle se cuisine dans vos recettes préférées . Mais vous pouvez aussi recycler les graines . Débarrassez-les des restes de chair , lavez-les et laissez-les sécher à l'air libre quelques heures . Enfournez-les sur une plaque de cuisson à 180°C pendant 20 mn sans les brûler . Elles sont riches en vitamines, magnésium, et protéines et constituent une alternative aux cacahuètes à l'heure de l'apéritif .

    Le petit plus

    Que faire avec une citrouille évidée ?

    Un bougeoir géant  pour faire ressortir son air menaçant .

    Un saladier éphémère  pour présenter votre velouté citrouille-potiron au chèvre frais .

    Un pot à cactus ou un vase  (éphémère aussi ) pour votre soirée d'halloween .

    Le savez-vous

    6 Millions de tonnes de citrouilles sont vendues chaque année aux USA pour halloween ! Et 45 % des américains célèbrent cette fête très attendue de l'autre côté de l'atlantique .

     


    2 commentaires
  • Il vous veut du bien

    Le raisin (3)

    Fournisseur de tonus

    L'organisme utilise bien la richesse en glucides (sucres) du raisin , renforcée par la présence de vitamine B qui participent à leur assimilation et u bon fonctionnement du système nerveux et musculaire .C'est l'un des fruits les plus énergétiques (72 kcal/100 g ).

    Protecteur

    Ses piments , qui lui donnent sa jolie couleur (surtout lorsqu'il est noir) ont une action protectrice sur les petits vaisseaux sanguins alors que les polyphénols (aux effets antioxydants) aident à réguler le taux de mauvais cholestérol et donc à prévenir les maladies cardio-vasculaires . 

    Riche en eau et minéraux

    notamment de potassium qui lutte , entre autres , contre l'hypertension . Le raisin possède des vertus diurétiques et drainantes renforcées par sa teneur intéressante en fibres (0,3 g/100g ) , présentes avant tout dans la peau et les pépins .

    Préparation express

    il suffit de passer la grappe sous l'eau , puis de l'égoutter car le raisin est souvent traité . Il se picore nature , s'ajoute à une salade de poulet-pommes-noix , à une suce en accompagnement de volaille , se pose sur une plateau de fromages, auxquels il apporte sa fraîcheur ou se glisse dans les desserts .

    Et les raisins secs ?

    Toujours riches en potassium et encore plus riches en fibres grâce à la pectine contenue dans ses pépins (le raisin sec n'est pas épépiné) , d'où une action bénéfique sur le transit . Attention il est très riche en sucre (280kcal/100g).

    Le petit plus

    Poêlée de fin d'été pour : 4 personnes . Pelez délicatement 8 figues bien mûres. Fendez-les en croix. Passez 1 grappe de raisins blancs sous l'eau puis égouttez-là . Laissez fondre 1 noix de beurre dans une poêle , ajoutez les figues et faites-les revenir à feu moyen 5 mn en les retournant délicatement . Ajoutez les grains de raisins et 2 à 3 C. à soupe de miel liquide . Poursuivez la cuisson 3 mn environ, jusqu'à ce que le miel caramélise . Arrosez d'un jus de citron . Remuez délicatement et servez immédiatement .

    Salade au roquefort pour : 4 personnes . Lavez une salade (feuille de chêne ou laitue ) .Essorez-là et déposez-là dans un saladier . Lavez et égrappez 2 petites grappes de raisins (blanc et noir) . Emiettez grossièrement 100 g de roquefort . Découpez 3 tranches de jambon cru e lanières et faites -les dorer dans une poêle antiadhésive , sans matière grasse . Déposez-les sur du papier absorbant pour les égoutter . Préparez une vinaigrette en fouettant 1 C à soupe de vinaigre de vin , 1 d'huile d'arachide, 2 d'huile de noisette (ou de noix) , du sel et du poivre . Versez-là sur la salade et mélangez bien . Répartissez la salade sur 4 assiettes , puis répartissez les grains de raisin , le roquefort émietté et les copeaux de jambon rissolés.

    Voir aussi les articles :  

    http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-raisin-a114541998

    http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-raisin-2-a127329628


    1 commentaire
  • Veillez au (bon) grain

    Gorgée de soleil après avoir mûri tout l'été , ce fruit peut se déguster à chaque heure de la journée , et de l'entrée au dessert .

    Le raisin (2)

    Désaltérant et sucré , il est idéal pour recharger les batteries avant la rentrée ...

    Un ancêtre toujours fringuant

    Ce fruit , l'un des plus anciens et des plus répandus à travers le monde , existe depuis des millions d'années . Si l'on a coutume de le faire naître en Asie mineure , il est attesté que la vigne poussait déjà en Europe occidentale dés la fin du tertiaire ; on a en effet trouvé des empreintes de feuilles dans de sédiments calcaires du Languedoc ! Les chasseurs-cueilleurs s'en délectaient régulièrement !

    La culture par l'homme , des premières variétés de vigne remonterait à six mille ans . C'est à cet époque qu'aurait été découvert le processus de fermentation du jus de vin . Les Grecs et les Romains en furent de grands amateurs , comme en atteste la mythologie , avec le culte de Dionysos et Bacchus , et contribuèrent à propager la culture de la vigne . En France , le raisin fut longtemps utilisé pour produire du vin . Ce n'est qu'à partir du XVIe siècle que l'on commença à le consommer à table grâce notamment , à François Ier , qui en fit l'un de ses desserts favoris . Mais il faudra attendre le XXe siècle pour qu'il connaisse un véritable essor .

    Attention , fragile !

    C'est un fruit délicat , qui ne se manipule pas . Pour le choisir , prenez des grappes aux grains sans rides et sans taches , bien mûres (une fois coupé , il ne mûrit plus) . La tige doit être verte , souple et cassante mais pas sèche . Certaines variétés de raisin sont recouvertes d'un léger voile blanc . Ce vernis à l'aspect givré , appelé pruine , est produit par le fruit pour se protéger . Il est donc gage de fraîcheur . Mieux vaut consommer le raisin le jour de l'achat mais il est possible de le garder quatre à cinq jours dans le bac du réfrigérateur , dans un sac plastique . Sortez-le une heure avant de le déguster pour plus de saveur . Son goût sucré s'accorde avec les viandes , desserts et fromages ; frais, poêlés, pochés dans de l'eau, du sirop ou de l'alcool , ou encore passés au four , ses grains constituent un vrai délice .

    Source d'énergie

    Le jus du raisin est riche en minéraux (notamment en potassium) , en fibres et en vitamines C et B . C'est en outre l'un des fruits qui contient le plus de glucides , avec la figue fraîche et la banane. Calorique , il procurera tonus et vitalité aux sportifs et aux enfants en pleine croissance , tout en flattant leurs papilles !

    Des grappes et des couleurs

    Le raisin de table se décline en une dizaines de variétés , allant du jaune au noir le plus sombre .

    En ce qui concerne les variétés noires , en France , on cultive notamment le muscat de Hambourg , reconnaissable à ses petits grains noir bleutés  légèrement allongés . Il est subtilement sucré et sa texture est onctueuse .L'Alphonse Lavallée , aux grains plus gros et noirs , est, quant à lui , ferme et juteux et se révèle parfait pour les tartes et les clafoutis .

    Dans les variétés blanches , le chasselas offre de belles grappes dorées aux grains petits et ronds , avec des notes de fleurs et de miel , il est tout à fait indiqué pour déguster  fromages et charcuteries .

    Côté variétés rouges , le red globe a de gros grains fermes d'un rose violacé.

    Voir aussi l'article :  http://don-de-vie-62.eklablog.com/le-raisin-a114541998


    1 commentaire
  • Consommée avec modération la cacahuète est un trésor de bienfaits

    L'arachide

    Toute décortiquée

    La cacahuète se retrouve souvent sur les tables basses des salons au moment de l'apéritif . Mais que contient-elle vraiment ? L'arachide s'avère énergétique (636 kcal aux 100 g ) , car c'est un aliment gras ; 49,6 g de lipide/100 g . Mais ce gras d'origine végétale présente des qualités contrairement à celui d'origine animale . Il permet d'abaisser le taux de cholestérol dans le sang et d'améliorer la santé cardio-vasculaire . Côté vitamines et minéraux , on note l'apport de la vitamine B3 (24,9 mg soit 156 % des apports journaliers recommandés ) et du phosphore (370 mg soit 53 % des AJR ). La vitamine B3 , anti cholestérol , joue un rôle essentiel dans la bonne tenue des artères . Le phosphore , quant à lui , est essentiel a la santé des os et abaisse l'acidité du sang . Enfin , l'arachide est une bonne source de protéines (25,9 g ) .

    Une graine à risque

    L'allergie à l'arachide est fréquente . Chez les adultes , c'est la plus répandue et chez les enfants de trois ans , elle est la 3e cause. Aussi surveillez sa consommation afin d'éviter crise d'eczéma ou choc anaphylactique .

    Tout le monde utilise l'arachide en cuisine , sauf l'Europe

    Elle rentre dans la confection de bien des préparations culinaires à base de poulet au Mexique ou de poisson au Sénégal .Aux Etats-Unis , le beurre de cacahuète est omniprésent . Mais il reste raisonnable ; c'est un aliment assez riche .

    Le petit plus

    l'arachide ( Arachis Hypogaea )

    L'arachide

    Semis : En godet, au chaud dés fin mars .

    Repiquage : Installez cette légumineuse fin mai dans une terre légère . L'arachide a besoin de chaleur pour se développer .

    Récolte : Déterrez les gousses fin septembre ou début octobre et laissez-les ressuyer trois jours .

    Poulet grillé à l'arachide à faire soi-même

    Délayez 3 cuillerées à soupe de pâte d'arachide dans un peu d'eau .

    Dans une marmite , faites revenir cinq cuisses de poulet dans de l'huile .

    Ajoutez un oignon coupé en julienne , la pâte d'arachide et de l'eau à mi-hauteur .

    Laissez cuire 20 mn .


    1 commentaire
  • Orange , citron , pamplemousse ... recèlent des trésors de vitamine C .

    A dilapider cet hiver .

    Les agrumes

    Bonbonnes de vitalité

    La vitamine C est la plus célèbre des richesses des agrumes ; une seule orage de 200 g ouvre presque les apports journaliers recommandés en la matière de l'ANSES : 93mg/ jour/adultes . L'orange en contient 40mg/100 g , le pamplemousse 42 mg, le citron 53 mg, la mandarine seulement 18 mg. Un atout pour le tonus et le système immunitaire , puisque cette vitamine permet à l'organisme de se défendre contre les attaques virales et microbiennes . Tout au long de l'année les vitamines et les flavonoïdes des agrumes ont un puissant effet antioxydants ; ils piègent les radicaux libres , participant ainsi à la prévention du vieillissement des cellules e de certains cancers .

    Quant à la vitamine B 9

    Très présente également dans les agrumes , elle stimule le renouvellement des cellules de l'organisme , notamment celles du cerveau e du système nerveux . Elle protège aussi les vaisseaux sanguins et prévient les maladies cardio-vasculaires . Malgré leur saveur acidulée , les agrumes , surtout le citron , ont un effet alcalisant . Ils contrebalancent ainsi l'acidité engendrée par notre alimentation riche en viande et sucre .Pour profiter de ces bienfaits , préférez-les crus et frais .

    La recette du  bon jus : bu tout juste pressé !

    La plupart des jus d'orange disponibles dans le commerce sont réalisés à partir de concentré ; les qualités nutritives du fruit ont alors perdues . privilégiez les boissons portant la mention " pur jus " sur l'étiquette , ou encore mieux ; pressez vous une belle orange et savourez !

    Le petit plus

    Les agrumes

    Les agrumes

    Famille : Les rutacées dont ont dénombre quelque 900 variétés .

    Culture : Sensibles au froid , arbres et arbustes se cultivent en pot et sont mis sous serre dès l'automne , sauf dans le sud-est de la France où ils sont installés en pleine terre .

    Arrosage :  Ils aiment les sols bien drainés et demandent beaucoup d'eau en été .

    Une salade sicilienne à faire soi-même

    Coupez en lamelles un oignon rouge .

    Faites-le tremper pendant 1 h , puis égouttez.

    Détaillez en rondelles 3 oranges sanguines .

    Parsemez de l'oignon , de fenouil ciselé et d'olives noires .

    Versez une vinaigrette  faite de citron et d'huile d'olive .

    Servez frais .

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Peu sucré , le fruit au drôle de nom d'oiseau apporte de la vitalité dès le petit déjeuner   

    Le kiwi (3)

    Fort en vitamine C

    Après des fêtes par trop copieuses , le kiwi vient à point nommé avec ses nutriments qui nous aident à éliminer les toxines . La renommée du fruit de l'actinidia tient à sa richesse exceptionnelle en vitamine C . Il en renferme deux fois plus que l'orange ou le citron . D'un poids moyen de 80 g , un kiwi couvre presque à lui seul l'apport nutritionnel recommandé pour une journée (110 mg pour l'adulte ) . Cette teneur reste stable grâce aux acides organiques et à une peau épaisse qui protège sa pulpe de l'oxygène de l'air . La vitamine E , en principe peu présente dans les fruits et légumes frais , est concentrée dans les graines . Avec le bêtacarotène , elle renforce l'action antioxydante de la vitamine C  . Le kiwi participe aussi à la recharge minérale -modestement- , mais il reste une source non négligeable de potassium et de magnésium .

    Pour bénéficier des vitamines C et B9

    Thermosensibles , mangez le kiwi cru .Le seul inconvénient , rare, est le risque d'allergie lié à l'actinidine .Cette enzyme est néanmoins appréciable , étant donné qu'elle facilite la digestion des protéines. Côté transit , profitez aussi des fibres , car elles aident à réguler le cholestérol .

    1 verre = 1 fruit

    Les français atteignent difficilement l'objectif des 5 fruits et légumes par jour , et plus de 50 % d'entre eux ne couvrent pas leurs besoins nutritionnels en vitamine C . Le jus d'un kiwi est donc intéressant , car un verre équivaut à un fruit .

    Le petit plus

     L'actinidia ( Actinidia sinensis )

    Le kiwi (3)

    Origine : Cet arbuste sarmenteux , dont le fruit est le kiwi , pousse à l'état sauvage en Chine .

    Rustique : l'actinidia résiste au froid ;mais ses bourgeons sont sensibles au gel .

    Plantation : Pour obtenir des fruits , il faut installer un pied mâle et plusieurs pieds femelles , ou des variétés auto fertiles .

    Une salade fraîcheur à faire soi-même

    Pelez 3 beaux kiwis

    Coupez-les en rondelles.

    Epluchez 1 pomme et 1 avocat

    Taillez-les en dès

    Mélangez avec 200 g de crabe

    Emulsionnez les jus d'un citron et d'une orange avec 2 C.  à soupe d'huile d'olive

    Servez la salade avec cette vinaigrette .


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique