• Allergie et désensibilisation

    Nez qui coule, démangeaisons, toux … Ces réactions allergiques sont parfois très invalidantes au quotidien. Si des médicaments peuvent les soulager, seul un traitement permet d'en guérir : la désensibilisation.

    Allergie et désensibilisation

    Qu'est-ce que la désensibilisation ?

    C'est un traitement médical spécifique, basée sur l'administration régulière au patient de l'allergène auquel il est sensible . Les doses sont progressivement augmentées jusqu'à arriver à la posologie maximale. le but est d'habituer l'organisme et le rendre tolérant à cet allergène en stimulant le système immunitaire .

    Quels types d'allergènes peuvent-ils être traités ? 

    Cette méthode s'applique aux allergies respiratoires présentes toute l'année(acariens, animaux…) mais aussi aux allergies saisonnières impliquant différents pollens, comme les graminées (dans toute le France en mai et juin) et ceux de certains arbres ( bouleau dans le nord et l'est de la France, cyprès , thuya et genévrier dans les régions du sud). La désensibilisation peut aussi traiter les piqures d'hyménoptères (abeilles ou guêpes) . En revanche, elle est inopérante pour les allergies alimentaires.

    Comment se déroule le traitement ?

    Il existe deux modes de désensibilisation ; par voie injectable sous-cutanée et par voie orale. Cette dernière est prescrite pour la majorité des personnes présentant une rhino-conjonctivite ou un asthme allergique. L'allergène, proposé sous forme de solution , se dépose le matin sous la langue et doit y rester 2 minutes avant d'être ingurgité. Le traitement est progressif sur une dizaine de jours , puis quand la dose maximale est atteinte , il se poursuit quotidiennement jusqu'à la date d'arrêt fixée par l'allergologue. Lorsqu'il est prescrit en comprimé, la dose maximale est donnée dès la première prise , sous surveillance médicale de 30 minutes. Quant à la forme injectable sous-cutanée , elle est réservée en cas de réaction allergique aux piqures d'insectes. L'augmentation progressive des doses de venin se fait en milieu hospitalier  puis les rappels sont réalisés tous les mois par l'allergologue ou le généraliste.

    Quand commencer ? 

    Pour les allergies saisonnières, il est recommandé de débuter le traitement u moins deux mois avant la saison pollinique et de le poursuivre jusqu'à la fin de celle-ci , soit de février à juillet, et ce pendant trois ans. L'amélioration se fait sentir dès la première saison. Pour les piqures d'insectes,  vous pouvez débuter le traitement à n'importe quel moment puis le suivre sur cinq ans sans interruption. Il en est de même pour les allergies aux acariens et aux poils de chat, après avoir fait le test qui aura confirmé l'allergie. L'amélioration e fait sentir entre six mois et un an, et le traitement est à poursuivre en entretien durant trois ans environ .

    C'est pour qui ? 

    La désensibilisation , quel que soit le type d'allergène, peut être prescrite chez les enfants (à partir de 6 ans), les adultes et les seniors. Elle est généralement proposée quand le traitement à base d'antihistaminiques ou de corticoïdes n'a pas apporté aucune amélioration .

    Quel est son efficacité ? 

    Comptez une efficacité de cinq ans pour les allergies aux piqures d guêpes. En ce qui concerne les pollens et les autre allergènes (acariens, poils de chat), il n'y a pas de durée précise. Cela dépend de la réaction immunitaire de chacun .

    Bon à savoir 

    La sécurité sociale rembourse à 70 % de la visite chez un allergologue conventionné. En ce qui concerne les traitements sous forme de gouttes ou de comprimés sublinguaux, il ont remboursés à hauteur de 30 % . Quant aux allergènes injectables par voie sous-cutanée, ils ne sont plus remboursés. Il est alors utile  de vous renseigner auprès de votre mutuelle pour connaître la somme qui restera à votre charge .  ( Merci à Joëlle Birnbaum allergologue, auteure du grand livre des allergies ,éd Eyrolles)


  • Commentaires

    1
    Golondrina63Auv
    Dimanche 14 Juin à 18:51

    On en guérit pas 

    Hélas j'en suis la preuve vivante , ...

    Pas de traitement miracle , même après des traitements hôspitaliers 

    J'en parle en connaissance de cause 

    Tant que les hommes ne cesseront pas de polluer  car autrefois je ne faisais aucune allergies 

    Et  je n'ai plus confiance en la médecine du tout , et encore moins dans certains services où le patient est un N° , pas étonnant que les virus nous bouffent 

    Désolé Lucien mais depuis que j'ai frolé la mort à cause de l'incompétence d'un toubib à l'hôpital qui m'a injecté une dose d'iode alors que sur mon dossier il était stipulé qu'il ne m'en fallait pas   du moins il aurait fallu me traiter avec un autre médicament pour contrer l'allergie , j'ai eu le luxe de finir en réa 

    Bonne soirée Lucien 

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :