• Attention , danger

    Faciles à appliquer, ces ornements ne sont pas vraiment sans risque pour notre organisme . Quelques conseils avant de se lancer.

    Tatouage éphémère, piercing ...

    Faire poser sur sa peau un tatouage éphémère au henné ou un piercing, ce n'est pas un geste anodin. En effet, la peau, sous l'effet d'un perçage ou u contact de certaines substances, peut réagir avec plus ou moins d'intensité. Il arrive ainsi qu'un eczéma de contact apparaisse après un tatouage éphémère. Pour les piercings, le risque est double ; de mauvaises conditions d'hygiène sont souvent à l'origine d'une infection bactérienne et, selon le matériau du piercing choisi, la peau peut développer un eczéma de contact .

    Les précautions avant

    Pour les tatouages, assurez-vous que le henné est 100 % naturel. Vous ne pouvez pas vous tromper ; sa teinte est brune. Fuyez les tatouages de couleurs noires réalisés sur les marchés ou lieux publics. Ils contiennent du henné certes, mais aussi du PPD (paraphénylènediamine), substance utilisée pour les teintures capillaires et interdite en Europe en application directe sur la peau. Ce produit est en effet à l'origine de dermites. L'astuce pour reconnaître ces tatoos contenant du PPD ; outre leur teinte noire, ils sèchent vite ( le vrai henné demande une heure de séchage) et durent plus d'un mois. S'agissant du piercing, vérifiez les conditions d'hygiène dans lesquelles vous allez le réaliser. Le tatoueur qui s'en charge doit avoir signé la charte des tatoueurs, par laquelle il s'engage à porter des gants, utiliser des aiguilles stériles à usage unique, placer  un piercing présenté dans un emballage intact. .. Assurez-vous aussi que le piercing ne contient pas de nickel si vous y êtes allergique . N'achetez que des piercings fabriqués en Europe et en magasin spécialisé, de préférence en or ou en acier chirurgical .

    Et après, on reste attentif à quoi ?

    Surveillez l'état de votre peau. Si, autour du tatouage éphémère, apparaissent des rougeurs, des vésicules ( lésions cutanées ressemblant à une ampoule), un suintement ou des cloques, consultez votre généraliste pour écarter tout risque d'eczéma et traiter le problème. Non soignée, cette allergie cutanée peut entrainer une réaction secondaire infectieuse due au virus du staphylocoque doré. En cas de suspicion d'eczéma, le médecin prescrit une crème à base de corticoïdes à appliquer durant quelques jours. Si l'allergie est importante, il préconiser un antibiotique, afin d'éviter une surinfection. A la guérison, une zone blanche peut subsister à la place du tatouage entre six mois et un an. Quoi qu'il en soit, à ce moment-là, n'oubliez pas de faire des tests allergologiques pour confirmer l'origine de la réaction. Dans le cas d'un piercing, l'infection peut se déclarer quelques heures après la pose. La peau rougit, gonfle, gratte, un abcès ou de la fièvre peuvent apparaître. Un traitement de quelques jours par antibiotiques suffit en général. Mais un passage aux urgences s'impose dans les cas les plus graves car il y a risque de septicémie. Même si tout se passe bien après la pose, respectez des règles d'hygiène strictes. Durant la phase de cicatrisation, désinfectez le piercing avec un antiseptique doux une à deux fois par jour et évitez les habits trop serrés. Nettoyez toujours votre piercing même si vous avez cicatrisé depuis plusieurs mois .

    Bon à savoir

    La décalcomanie, ou transfert de dessin, se porte sur le bras, autour du cou ... et dure de deux à dix jours. Il en existe de toutes les couleurs et formes. Hypoallergénique, elle ne contient ni henné ni métaux lourds, et ne représente donc aucun danger, y compris pour les plus jeunes .

    L' avis de l'expert

    Dr Catherine Quéquet, allergologue, experte intervenant dans ma bible des questions de santé (éd. Leduc.s.)

    << La peau doit être saine pour assure rune bonne cicatrisation >>

    Henné, piercing, tatouage éphémère... sont-ils faits pour toute les peaux ?

    Non, il est fortement déconseillé d'appliquer un tatouage ou un piercing sur une pathologie existante comme le psoriasis, l'eczéma atopique, car il y a un risque de surinfection sur ces peaux fragilisées. La peau doit être saine pour assurer une bonne réaction et cicatrisation. A éviter aussi si on a la peau blanche sujette aux grains de beauté.

    A quel âge peut-on commencer ?

    Bien que ludique, le <<tatouage de bord de mer >> est déconseillé chez les enfants car il est difficile de savoir ce qu'il contient vraiment.  Pour le vrai henné, il est préférable d'attendre l'adolescence. Enfin, le consentement écrit d'un adulte chargé de l'autorité parentale est nécessaire si l'on veut faire un piercing sur un mineur .

    Y a-t-il des endroits à éviter absolument ?

    Oui, oubliez le tatouage éphémère sur les cicatrices et les kystes. Car il est très difficile de soigner à ces endroits avec des corticoïdes, qui risquent de fragiliser encore plus la peau. Pour le piercing, évitez le visage où la peau est très fine et réactive , ainsi que les zones génitales . ( Source : Télé-loisirs . Photo personnelle )

     

     


    votre commentaire
  • Comment lutter contre ses effets ?

    Le chlore abime les cheveux, les yeux, la peau, mais aussi votre équipement . Mais cela devrait-il réfréner vos envies de baignade ? Non car des solutions existent .

    le chlore

    Pour vos cheveux

    Pour éviter de ressortir de la piscine  avec des cheveux secs ou abimés, rien de plus simple que de garder sa tête hors de l'eau avec un chignon haut. Mais pour peu que vous ayez des enfants ou des amis un peu agités, vos efforts seront rapidement vains. C'est pour cette raison qu'il paraît indispensable de porter un bonnet de bain. Si en plus, vous applique avant votre baignade une huile protectrice sur vos pointes, vous avez de grandes chances de limiter les dégâts du chlore. Pensez également à utiliser un après-shampoing en sortant de l'eau .

    Pour vos yeux

    Si le chlore a des effets néfastes, ceux sur les yeux sont souvent les plus désagréables. Pour éviter les douleurs oculaires, commencez par vous offrir une bonne paire de lunette. Si la gène persiste, prenez le temps de vous rincer les yeux à l'eau claire. Il est également conseillé d'appliquer quelques gouttes de sérum physiologique dans chaque œil. Cela permettra d'éliminer la sensation de sécheresse et de démangeaison. Voilà pour les solutions <<classique>>. Certains nageurs adoptent une technique plus <<folklorique>> en se rinçant les yeux avec ... du lait ! En déposant quelques gouttes dans chaque œil, ce liquide naturel neutralisera les produits chimiques présents dans l'eau des piscines .

    Pour la peau

    C'est bien connu, le chlore dessèche l'épiderme et peut provoquer des sensations de tiraillement, voire brûlures. N'oubliez pas d'appliquer une crème avant votre séance en vous badigeonnant principalement sur les zones sensibles (boutons, coupures). Une fois sorti de l'eau, prenez une bonne douche et nettoyez votre peau à l'aide d'un savon au pH neutre. En rentrant chez vous, vous pouvez également nourrir votre peau avec une crème hydratante et le tour est joué !

    Pour votre équipement

    Le chlore attaque les fibres de vos maillots. Pour éviter toute déconvenue, pensez à rincer votre maillot de bain à l'eau clair après chaque baignade. Il convient également de le laver à l'eau tiède avec un savon doux. Au moment du séchage, posez votre maillot de bain bien à plat et loin d'une source de chaleur ou du soleil pour éviter que les fibres ne s'abiment davantage. Enfin, privilégiez un maillot de bain en nylon ou en polyester, les deux matières qui résistent le mieux au chlore . ( source : ligne d'eau automne 2016).


    1 commentaire
  • Cher donneur,


    Aujourd'hui est le 3650ème jour de ce que je voudrais appeler « ma nouvelle vie ». Comment expliquer toutes les émotions qui passent à travers une personne en attente d’un nouvel organe. Je m'en souviens comme si c'était hier. Je me souviens de cette nuit où le chirurgien m’a appelée pour m’annoncer qu’ils avaient des poumons pour moi. De ces larmes de soulagement mais aussi de peur lorsque j’ai annoncé la nouvelle à ma sœur, Cha. De ces mots plein d’amour et d’espoir échangés avec mes parents devant la porte du bloc opératoire. Chaque jour, je me rappelle de cette nuit du mois de novembre où j’ai été appelé pour la greffe.

    Du jour où je me suis réveillée, et de ce moment qui aurait certainement marqué la fin de ma vie. De la première fois où je me suis tenue assise sur une chaise. Je me souviens de tout. De cette salle d'opération et de ces baies vitrées où je pouvais voir tout ce qui se passait. De ce drap blanc qui recouvrait l’ensemble de mon corps, de toutes ces machines auxquelles j’étais reliée. De ce masque sur le nez, de ces électrodes posées sur ma poitrine et de ces chirurgiens prêts à m’ouvrir le thorax.
    De ce « Clémence, tu es prête ? » prononcé par l’anesthésiste. Je me souviens de tout, dans les moindres détails. De mon réveil en réanimation, intubé avec des drains de chaque côté. De cette première sensation lorsque j'ai pu respirer par moi-même. De ces premiers mots prononcés, de la fois où on m'a annoncé que ça y est, le plus dur avait été fait.

    La lettre de Clémence

    Cher donneur, je me souviens qu'il a fallu que tu perdes la vie pour sauver la mienne. Et, tu étais là, quelque part ; je ne te voyais pas mais je savais que celle qui avait été traversée par la même douleur que moi tenait encore debout. J’aurai voulu te dire « je t’aime » autant de fois qu’il le fallait. Te dire « merci » pour tout ce que j’ai appris. Je voudrais te raconter tout ce qui se passe dans ma vie, te parler de celle que je suis devenue et de tout ce que j'ai pu vivre grâce à toi. J’voudrais te raconter tous les sentiments que j’ai eus, toute ma peine et toute ma joie. Ecrire des centaines de pages de souvenirs, de déceptions mais aussi d’espoir. Des centaines de pages de souvenirs pour toujours me rappeler. Me souvenir à quel point j’ai pu rire souvent, et à quel point j’ai pu avoir mal aussi. Me souvenir de toutes ces fois où j’ai eu le cœur brisé et de toutes ces fois où la vie m’a rendue heureuse. Me rappeler de toi. De la première fois où j’ai compris ce que c’était de souffrir, de la première fois où je me suis sentie revivre. J’voudrais te raconter toute ma vie ici, simplement pour ne jamais oublier. Toi que j’ai attendu pendant 5 mois, chaque jour je me force à garder un esprit positif, avec des objectifs plus grands que ceux que j’avais avant. En l’espace de 8 heures ma vie a complètement changé. Ce 19 novembre 2006 m'a donné de l'espoir et être libérée 40 jours après l'intervention a été un miracle.


    Cher donneur, tu m’as fait pleurer plus d’une fois, il m’est arrivé d’être en colère contre toi mais tu m’as permis de ressentir l’amour, la compassion, et la force dont j’avais besoin. Tu m’as montré que rien n’est acquis et surtout que rien ne dure. Qu’il faut vivre l’instant présent parce que la vie est courte et que tout peut basculer du jour au lendemain. Tous ces moments où nous nous sommes demandé si j'allais vivre encore un autre jour, on se disait que, bientôt, je serai capable de monter les escaliers, de danser, et de rire. Des choses si insignifiantes et pourtant si importantes. Pendant de nombreuses nuits ces pensées étaient les seules choses qui me permettaient de passer outre la douleur et la souffrance ; pour voir ma famille sourire à nouveau. Ce n'est que maintenant que je réalise à quel point la route a été longue. On maudit une épreuve, mais on ne sait pas, quand elle nous arrive, qu'elle va nous faire grandir et nous emmener ailleurs. On ne veut pas le savoir. La douleur est trop forte pour qu'on lui reconnaisse une vertu. C'est quand la douleur est passée, qu'on se retourne et qu'on considère, ébahi, le long chemin qu'elle nous a fait parcourir. C’était le samedi 19 novembre 2006 et depuis, je marche sans avoir besoin de m’arrêter à chaque pas que je fais, je voyage sans emporter ma bouteille d’oxygène partout où je vais, je danse jusqu’à en perdre l’équilibre et je mange sans être écœurée à chaque bouchée. La vie est enfin devenue ce qu’elle était censée être. Comme j’ai toujours voulu qu’elle soit.

    Cher donneur, je ne sais pas quand on m'annoncera la fin de cette belle et merveilleuse histoire, ni si une nouvelle greffe de poumons sera envisageable mais j’aimerai te remercier. Merci de me laisser respirer sans l’aide d’oxygène depuis 10 ans, merci de ne plus me fatiguer au moindre faits et gestes, merci de me laisser danser, chanter, voyager, rigoler comme j’en ai envie. Comme j’en ai toujours rêvé. Cher donneur, aujourd’hui est le 3650ème jour mais aucun mot ne sera assez fort pour te dire à quel point tu m’as sauvé la vie.

     

    « Votre vie commence lorsqu'on se rend compte que l'on en a qu'une. »

     


    votre commentaire
  • Savez-vous que le diabète peut fragiliser vos yeux et entraîner de graves troubles de la vue ?

    Ma santé , c'est capital

    La rétinopathie diabétique est une complication qui se développe souvent silencieusement , sans gène ni douleur . Pour la dépister au plus tôt , l'examen du fond d'œil est à réaliser au moins tous les deux ans .

    La rétinopathie diabétique a plus de risque d'apparaître si le diabète est déséquilibré . En effet , un taux de sucre dans le sang trop élevé (hyperglycémie ) fragilise les petits vaisseaux sanguins de la rétine et peut entraîner des saignements qui l'abîment peu à peu . Or , cette fine membrane qui recouvre l' artère de l'œil est essentielle à la vue .

    Tous les deux ans au moins , c'est la fréquence à laquelle il est recommandé de réaliser un examen du fond d'œil .

    L'examen du fond d'œil : je le fais régulièrement .

    Les troubles de la vision n'apparaissent qu'à un stade avancé de la rétinopathie( voir ci dessous la rétinographie ). qui se développe souvent pendant plusieurs années sans que vous ne vous en rendiez compte . D'où l'attention régulière à apporter à vos yeux avec l'examen du fond d'œil prescrit par votre médecin traitant Il est recommandé de réaliser cet examen au moins tous les deux ans auprès d'un ophtalmologiste et /où d'un orthoptiste .

    La rétinographie :Qu'est ce que c'est ?

    La rétinographie est une photo de la rétine . Réalisée par l'orthoptiste n le spécialiste de la rééducation des troubles visuels , cette image du fond d'œil est télétransmise à un ophtalmologiste qui l'analyse et vous renvoie les résultats , ainsi qu'à votre médecin traitant .

    Cet acte de télémédecine , rapide et le plus souvent sans dilatation des pupilles , est une alternative à l'examen du fond d'œil réalisé par l'ophtalmologiste . La rétinographie facilite ainsi l'accès au dépistage des complications du diabète au niveau des yeux . A partir de 70 ans , il est toutefois nécessaire de consulter directement un ophtalmologiste . Dans tous les cas , l'examen est pris en charge à 100 % dans le cadre d'un diabète en affection de longue durée ( ALD). Pensez à en parler à votre médecin traitant pour qu'il vous oriente vers le professionnel de santé approprié .

    Bien préparer cet examen

    Lorsque vous prenez rendez -vous avec votre ophtalmologiste , prévoyez une plage horaire assez large (une heure environ ) en raison du temps requis pour la préparation de l'examen ; au téléphone , signalez que vous viendrait pour réaliser un fond d'œil .

    Afin de mieux voir le fond d'œil , il faut dilater (élargir) les pupilles . Pour cela , le médecin met des gouttes dans vos yeux . Une fois les pupilles complétement dilatées ( soit 20 à 45 mn après ) , l'examen lui-même peut débuter . Il dure 5 à 10 mn .

    Organisez-vous pour vous faire accompagner ou emprunter les transport en commun (ou un taxi) après l'examen . En effet , vos pupilles resteront dilatées pendant plusieurs heures , ce qui favorise l'éblouissement . Cela rend notamment dangereuse la conduite d'un véhicule .( source et photo: Sophia-Amélie  N°32 automne 2016)

    Pour en savoir plus : ameli-sophia.fr (>Le diabète> Mieux connaître le diabète>Complications possibles> Complications des yeux )


    1 commentaire
  • Nager pour rester actif tout en douceur !

    Serge à bientôt 79 ans et marseillais depuis 40 ans , ne tarit pas d'éloges sur sa ville .<<C'est une ville super malgré tout ce qu'on entend ! >> martèle-t-il . S'il aime autant la cité phocéenne , c'est aussi parce qu'elle lui permet , chaque jour à la belle saison , d'aller nager en mer matin et soir .<< J'ai la chance d'habiter à 200 m de la plage , ce serait dommage de ne pas en profiter !>> . La mer est devenue sa meilleure alliée pour équilibrer son diabète .

    Le diabète de Serge

    Nager pour équilibrer son diabète

    Le diabète de Serge a été diagnostiqué il y a 5 ans , à la suite d'un bilan sanguin . << J'y allais pour autre chose , et j'en suis sorti avec un diabète ! >> . En plus du traitement prescrit par son médecin , Serge a décidé en mai 2015 de profiter des bienfait de la natation . << Mon arthrose au genou m'empêche de marcher autant que je voudrais . Je vis au 4 étage sans ascenseur , et Marseille , ça monte et ça descend ; je fais ma part de marche ! La natation me fait moins mal au genou >> explique Serge .<<J'ai commencé à nager tranquillement et sur de courtes durée . Puis au fur et à mesure je suis allé un peu plus loin , puis encore plus loin . Maintenant , à labelle saison , je nage 45 mn chaque matin et30 mn chaque soir .>>

    Et se sentir bien dans sa tête

    << J'y vais tôt le matin et assez tard le soir : je suis souvent le premier et le dernier à l'eau ! Comme ça , j'évite le pic de soleil >> continue Serge . <<mais je me sens véritablement mieux quand je rentre de ma séance. Nager me détend , me met de bonne humeur et la natation a clairement un effet positif sur mon diabète . Et ça, je m'en rends d'autant plus compte l'hiver , quand j'ai moins la possibilité d'aller nager en mer! >> Entre son médecin , son traitement , une alimentation qu'il essaie d'équilibrer au maximum e ses séances quotidiennes de natation, Serge équilibre chaque jour son diabète .<< Plus jeune, le sport n'a jamais été une folle passion ! >> s'amuse-t-il avant de conclure ; << aujourd'hui, quand le mistral trop fort m'empêche d'aller nager , ça me manque !>>. (source et photo : Sophia-Amélie n°32.automne 2016)


    votre commentaire
  • Pétillante et rafraichissante , cette boisson fermentée à préparer soi-même à tout pour plaire Outre ses qualités gustative , c'et un véritable trésor de santé

    Kéfir de fruits

    Dans la famille des kéfirs

    On connaît généralement celui originaire du Caucase , issu de la fermentation du lait Le kéfir de fruits ( ou kéfir d'eau), lui viendrait plutôt des pays d'Aie comme le Japon ou le Tibet Les grains qui le composent sont un agrégat de micro-organismes vivants semblables à de petits cristaux transparents, d'où son autre nom de <<cristal japonais>> Ils se régénèrent et se multiplie lorsqu'ils sont trempés dans de l'eau sucrée

    Où trouver des grains de kéfir ?

    On peut en acheter sur internet ou dans des magasins diététiques, mais le prix varient de 1,50 €  à 18 € les 80 g ! Mieux vaut donc partager une souche gratuitement avec quelqu'un près de chez soi. Certains sites permettent de prendre contact avec des personnes qui en possèdent. Une fois que vous en aurez obtenu, vous pourrez à votre tour , faire multiplier les grains et les partager avec d'autres. Un vrai produit bio , collaboratif et économique ! Pour vous familiariser avec le goût, vous pouvez auparavant acheter des boissons fermentée aux fruits toutes prêtes (Bio coop, Naturalia ).

    Une préparation ultrasimple

    Grains de kéfir + eau + sucre + fruits secs + fruit acides ; tels sont les ingrédients de base à rassembler . Rincez les grains dans une passoire en plastique (évitez le métal qui tue les micro-organismes ) . Dans un saladier, mettez 2 cuillères à soupe de sucre et remplissez en remuant d'un litre et demi d'eau de source ou filtrée. Ajoutez le kéfir ainsi que les fruits secs ( figues, abricots, raisins secs, dattes, bananes bio ; donnez libre cours à votre créativité !) puis les rondelles d'un demi citron bio ( ou orange ou citron vert). Couvrez d'un linge et faites reposer à température ambiante , à l'abri de la lumière. Au bout de 24 h ou plus , les fruits remontent à la surface. Retirez-les , car cela signifie que la boisson est prête , et filtrez en mettant le liquide dans une bouteille qui ferme hermétiquement. Vote kéfir de fruits peut maintenant être consommé. Il ne conserve pas plus de trois à quatre jours au réfrigérateur . On le prépare donc au fur et à mesure de ses besoins. Mais parce que son goût pétillant et acidulé ne plait pas à tous les palais , à vous de déterminer le temps de fermentation selon vos préférences. <<jeunes>>, le kéfir a tendance à être sucré, puisque les bactéries n'ont pas eu le temps d'aller au bout du processus. Au-delà de quarante-huit heures , il devient légèrement alcoolisé (1 à 2 %) et pétille davantage .

    Des vertus liées à la fermentation

    Les grains de kéfir sont des probiotiques , ces fameuses levures et bactéries dont l'OMS reconnaît que ingérée en quantité suffisante, elle rééquilibrent la flore intestinale. Les probiotiques aident notamment à la digestion des fibres , réduisent les flatulences et les ballonnements, préviennent et traitent le diarrhées, régulent tout le système digestif. Ils détoxifient le foie et la plupart des autres organes (ils ont un effet sur la peau et permettent de traiter certains eczémas). Globalement, ils stimulent le système immunitaire. Le kéfir de fruits contient en outre des vitamines, des minéraux, des acides aminés et des enzymes, or la fermentation rend ces nutriments biodiponibles. Au-delà de son intérêt certain sur la flore , la digestion et le transit intestinal, il pourrait apaiser les envies de sucre. C'est la raison pour laquelle certains nutritionnistes et naturopathes le recommandent aux diabétiques, d'autant que celui qu'il contient disparaît au fil de la fermentation .

    Des grains à conserver et à partager

    Surtout, une fois votre kéfir mis en bouteille, ne jetez pas le grains ! Si vous ne vous en servez pas pendant un moment, conservez-les dans un bocal avec de l'eau sucrée et placez celui-ci au réfrigérateur , dans le bac à légumes. Sur une plus longue période, vous pouvez soit le congeler dans un récipient hermétique et, dès que vous en aurez besoin, les décongeler à l'air libre, soit le laisser sécher, de préférence au soleil, afin d'accélérer le processus. Ils diminuent considérablement, durcissent et se décollent les uns des autres. Stockez-les alors dans un contenant hermétique, puis entreposez ce dernier, dan un endroit frais à l'abri de la lumière pour les <<réveillez>>, il suffira de les plonger dans de l'eau sucrée .( Source Femina : rubrique diététique )

    Le petit plus

    Pour s'inscrire sur un site de partage :  http://www.cuisine-saine.fr.

     


    votre commentaire
  • Une vraie maladie

    Les chercheurs s'intéressent de plus en plus au syndrome de Tako-Tsubo , une cardiomyopathie causée par un stress intense . Ce "faux " infarctus , longtemps considéré comme bénin car réversible , et, semble-t-il , plus sérieux qu'on ne le pensait de prime abord ...

    Le " coeur brisé "

    Le premier signe

    Quand une cliente , furieuse qu'on lui refuse un prêt , se met à << lui hurler dessus>> en cette veille de week-end , Corine , chargée de clientèle dans une banque , ne comprend pas ce qu'il lui arrive . <<Je ne m'y attendais absolument pas , j'étais sidérée >>. Pourtant , cette cadre de 60 ans , proche de la retraite , en a vu d'autres pendant sa carrière . Ses collègues lui conseillèrent de rentrer chez elle pour se remettre de ses émotions . La nuit suivante , Corine est réveillée par une douleur brutale dans la poitrine .<< Comme un étau . Je me suis dit , ça y est , je fais une crise cardiaque ! >> raconte-t-elle , encore traumatisée un an après l'événement .La douleur passe mais , le lendemain , elle n'arrive même pas à gravir les rois marches qui séparent son jardin de l'entrée de sa maison . <<Cette fois , j'ai eu vraiment peur et mon mari a appelé le 15 .>> Corine se retrouve en soins intensifs aux urgences de l'hôpital . Un électrocardiogramme , une IRM cardiaque et une coronographie plus tard, un médecin lui parle pour la première fois de Tako-Tsubo . Contrairement à ce qu'elle croyait, elle n'et pas victime d'un infarctus mais du syndrome du <<cœur brisé >> une insuffisance cardiaque aiguë réversible .

    Un violent orage hormonal

    Décrite pour la première fois au Japon en 1990, cette pathologie survient après un choc physique ou émotionnel intense (mort d'un proche, dispute violente, peur de passer un examen invasif ...). En effet , en présence d'un stress , le cerveau envoie un message au corps afin qu'il libère des substances chimiques lui permettant de 'adapter à la situation. Les catécholamines -c'est leur nom -, notamment l'adrénaline , provoquent une vasoconstriction (diminution du calibre des vaisseaux ) , une accélération du cœur t facilitent la transmission de l'influx nerveux. En cas de Tako-Tsubo, cette libération s'opère brutalement et de façon excessive , ce qui provoque un spasme dans le muscle cardiaque au niveau du ventricule gauche. Ce dernier est comme paralysé. A l'échographie , il affiche la forme d'un ballon de baudruche dégonflé .<< quand le ventricule est paralysé, le cœur n'est plus capable de se contracter >>, explique Claire Mounier Vehier, chef du service de médecine vasculaire et hypertension au CHRU de Lille et présidente de la Fédération française de cardiologie .  Mais sa ressemblance avec une amphore japonaise utilisée par les pêcheurs pour piéger les pieuvres - Tako signifie pot et Tsubo, poulpe - qui a valu à cette maladie son nom scientifique .

    Faux infarctus mais vrai accident cardiaque

    Dans sa phase aiguë , le syndrome de Tako-Tsubo (STT) présente les mêmes symptômes qu'un infarctus du myocarde (douleur thoracique dans les trois quarts des cas, difficultés respiratoires dans la moitié et, plus rarement , syncope ). Mais contrairement à ce dernier , il n'y a pas de rupture de plaque d'athérosclérose au niveau des coronaires, qui s'avèrent saines . Seuls les examens pratiqués aux urgences en soins intensifs permettent de faire la différence  ; électrocardiogramme, (ou ECG), dosage de la troponine , un marqueur biologique sanguin, coronographie, échocardiographie et IRM cardiaque .Une fois le <<vrai>> infarctus éliminé, la prise en charge peut s'effectuer pour rétablir le bon débit cardiaque . Le patient récupère en général au bout de quelques semaines ou de quelques mois sans séquelles. Il n'y a pas de consensus sur le traitement mais, le plus souvent , c'est celui de l'insuffisance cardiaque sur une durée plus courte qui est prescrit ; bétabloquants pour abaisser la pression artérielle et ralentir la fréquence cardiaque , antiagrégrants plaquettaires pour fluidifier le sang et éviter les caillots , inhibiteurs de l'enzyme de conversion - un antihypertenseur- , voire statines - un anti cholestérol prescrit ici pour diminuer le risque de récidive , << le cœur  a quand même pris un choc ! précise le Pr Mounier-Vehier , ce qui justifie un suivi de cardiologue .>>

    Un trouble presque exclusivement féminin

    Le caractère transitoire du syndrome de Tako-Tsubo l'a longtemps fait passer pour une pathologie bénigne sans grand intérêt .Des travaux récents sont en train de changer la donne . D'abord , les chercheurs ont montré que cette pathologie touchait majoritairement des femmes ( neuf pour un homme) après ménopause .En cause - bien que cela reste à démontrer-, la disparition des hormones sexuelles féminines. En effet , de la puberté jusqu'à la fin de la vie reproductive , œstrogènes et progestérone contribuent au on fonctionnement du système cardio-vasculaire ; ils ont un effet vasodilatateur qui favorise l'élasticité des artères , mais aussi anti thrombotique, qui empêche le formation de caillots sanguins. Cet effet protecteur disparaîtrait avec la fin de l'imprégnation hormonale. De plus, les artères féminines sont plus fines, donc plus fragiles , et se spasment plus facilement. Les chercheurs ont aussi découvert que le syndrome Tako-Tsubo n'était pas forcément provoqué par un stress émotionnel négatif. Une étude publiée en mars 2016 dans Européan Heart Journal , le journal de la société européenne de cardiologie, montre ainsi qu'un anniversaire surprise, une émotion forte après la victoire de on équipe sportive ou la naissance d'un petit fils peut aussi en déclencher un! Le syndrome du <<cœur heureux >>  représenterait 4 % des cas .

    On n'hésite pas à appeler le 15

    Si la cardiomyopathie du stress a dans la grande majorité des cas un pronostic favorable , elle peut tout de même être mortelle. Selon l'étude publiée en septembre 2015, son taux de mortalité est même loin d'être négligeable : 3,7 % contre 5,7 % pour un infarctus. Les complications surviennent le plus souvent dans les premiers jours. D'où la nécessité d'une prise en charge rapide en cas de violente douleur à la poitrine et/ou d'essoufflements inexpliqué , il faut appeler le 15. Après un Tako-Tsubo , en plus du traitement prescrit et du suivi  cardiologique , il est recommandé d'apprendre à gérer son stress; yoga, relaxation, sophrologie, suivi psychologique, aménagement du poste de travail si cela est possible. Cela permet d'éviter les risques de récidives qui, même si elles ont rares , existent. ( Source : journal Femina...rubrique <<santé>>)

     


    1 commentaire
  • Par : Laure Herbaut-Pouchain

    Je tiens à vous partager la lettre ouverte qu’avait écrite Laurie mon amie qui nous a quitté en ce matin du 10 novembre 2016.

    La lettre ouverte de Laurie


    LAURIE DRYBURGH·MARDI 14 JUIN 2016
    J’avais 20 ans la dernière fois que j’ai ressenti ce désespoir. ..
    “- C’est très très (…) grave, a-t-il déclaré d’un air solennel
    – Je vais…. Mourir ? , ai-je alors balbutié
    – On en meurt jeune. , conclut-il.”


    C’est sur ces mots que le cardiologue quitta la pièce en 2008 et que ma vie a basculé.
    HTAP (Hypertension artérielle pulmonaire) , 4 lettres qui ne signifient rien pour vous , mais il s’agit là de l’une des ces innombrables maladies qui vous tombent sur le coin du nez et remettent tout votre avenir en question…


    J’étais dans la fleur de l’âge , je terminais de belles études de langues et je vivais à l’étranger. De belles perspectives professionnelles s’offraient à moi et j’avais des projets plein la tête.. Ca faisait déjà une paire d’années que je sentais que quelque chose n’allait pas, mais jamais je n’aurais imaginé vivre grâce à quelqu’un, d’autre… Moi aussi , j’ai fait partie des gens qui respirent sans vraiment y penser , moi aussi j’ai fait partie de ces gens qui croient que le don d’organes , ça n’arrive que « dans les films » ou tout du moins , que cela n’arrive « qu’aux autres »… Il a fallu que je tombe malade pour me rendre compte à quel point on est riche quand on a la santé…


    Après avoir mis un nom sur le mal qui me rongeait, tous les traitements existants de l’époque ont été mis en place , en vain… En janvier 2009, j’étais sous 10 litres d’oxygène dans un hôpital parisien et l’on m’inscrivait sur la liste de Super Urgence pour une transplantation cœur/poumons. Je me souviens comme si c’était hier de ces 48 heures d’attente interminables où j’essayais de faire « bonne figure » devant mes parents. Je me souviens de la culpabilité aussi … Je me souviens d’avoir pensé être un monstre , à prier pour que quelqu’un meure pour que j’ai la chance de vivre encore… Parfois , quand on souffre trop , on est plus totalement soi et c’est la douleur qui parle . Celui ou celle qui n’a pas atteint cette souffrance , qui fait que tout le corps devient douloureux , que l’on cherche l’air au moindre mouvement jusqu’à en arrivant au point où l’on souhaite juste que ça s’arrête, quelque soit l’issue… ne peut comprendre.


    Dans mon malheur à l’époque , j’ai eu la chance d’avoir un cœur et des poumons à temps. L’opération et ses suites ont été dures , mais ce cadeau qui m’a été donné , m’a permis de vivre plus de 7 ans, soit 2687 jours supplémentaires . Oui , je connais le nombre de jours que cette personne et sa famille m’ont offert , car j’ai chéri chacun d’entre eux… Je devais me marier en Septembre de cette année. J’ai 28 ans et cela fait deux ans que mon fiancé et moi préparions cet évènement. Il semblerait qu’une fois de plus , la maladie en ait décidé autrement… Je suis malheureusement à nouveau en attente de poumons…


    Cette fois , je suis sur la liste « standard » . Cela veut dire que je peux attendre des jours…des mois … des années . Dans ces cas là, ce sont les heures que l’on compte, voire les minutes… Minutes à suffoquer … Heures qui passent à sentir ses forces nous abandonner… Je n’ai pas peur de re subir cette lourde opération. J’ai peur à l’idée qu’il n’y ait pas de greffon à temps, peur de ne pas tenir jusqu’à cet appel… Je n’ai plus le souffle ou la force ni de rire , ni de pleurer, ni même parfois de parler ou de faire trois ou quatre pas … La seule phrase qui retentit dans ma tête à chaque nouvelle journée qui démarre , telle une ritournelle entêtante , c’est « pourvu que ce soit aujourd’hui ». J’espère de toute mes forces, qu’une fois encore , une personne aura fait part de sa volonté de donner ou qu’une famille dans la douleur de l’inacceptable, dise Oui … Oui pour que je puisse encore compter des tas de jours, Oui pour que je puisse me marier… Oui pour que je puisse juste continuer à rire, manger, faire l’andouille, colorier, voir des spectacles, danser ou même juste respirer … J’aime tellement la vie et j’ai encore des tas de choses à faire…


    Nous sommes des milliers à attendre chaque année . Demain , ça pourrait être VOUS, un parent, un frère , votre enfant… Non , ça n’arrive pas qu’aux autres ..


    Son ami Pierre et Laurie avaient pris la décision de s'unir dans 10 jours.

     


    votre commentaire
  • " Herbe divine", "plante de l'éternelle jeunesse"... Les noms ne manquent pas pour célébrer les vertus de cette antique plante médicinale

    Le ginseng

    Pour fouetter le sang

    Le véritable ginseng  pousse , de temps immémoriaux , en Mandchourie et en Corée . Pour profiter de ses bienfaits , les empereurs de Chine déboursaient des sommes fabuleuses . Il existe d'autres espèces de ginseng ; entre autres l'américain (panax quinquefolius ) qui était déjà considéré par les amérindiens comme une plante médicinale , et l'espèce américaine naine (panax trifolius ) .

    Certaines appellations se réfèrent à des plantes tout à fait différentes qui sont loin de posséder toutes les propriétés du véritable , tel le ginseng de Sibérie , qui est en vérité un éleuthérocoque (eleutherococcus senticosus ) , le brésilien (pfaffia paniculata ), ou le rouge du désert ( Rumex hymenosepalus).

    Et l'amour dans tout ça ?

    En médecine traditionnelle chinoise , le ginseng et réputé tonifier l'énergie originelle - le qi (ou chi) . Il profitera à tous les asthénique , surmenés, convalescents... On peut mastiquer la racine sèche (1g /jour environ), la râper pour en faire des tisanes (mais la préparation est assez longue ) ou l'utiliser en poudre dans un peu de miel ou une compote . Elle redynamise également les fonctions cérébrales (concentration, créativité...) En outre , le ginseng tonifie la rate et les poumons et apaise . Il aide les tempéraments excessifs à retrouver équilibre et sérénité . Enfin que dire du rôle aphrodisiaque qu'on lui prête ? En tant que plante adaptogène , le ginseng peut augmenter le plaisir de vivre - le reste en découle ...

    Un remède à tout

    Entretien avec Cécile Decroix-Laporte Docteur en pharmacie

    Le ginseng

    Les ginsengs jouissent d'une réputation de panacée , dont témoigne l'étymologie de leur nom de genre : Panax et issu du grec pan ("tout") et akos ("remède") . Les gensénosides seraient à l'origine de leurs fameuses propriétés "adaptogènes  " : résistance à la fatigue et au stress , stimulation de la mémoire et des défenses de l'organisme . Le ginseng blanc possède des vertus équilibrantes , le rouge (issu de la racine soumise à la vapeur d'eau ), un effet tonifiant .La phytothérapie officielle indique la racine de ginseng dans le traitement des asthénies (fatigues passagères) en une prise de 2 g/jour sur une durée de 3 semaines . Attention , les effets secondaires à une prise exagérée peuvent se traduire par des réactions cutanées , des troubles digestifs et des insomnies .

    Le petit plus

    Un cocktail tonifiant : Trois plantes pour retrouver la forme

     

    Le ginseng

    Ortie :  Avec sept fois plus de vitamine C que l'orange , la grande ortie (Urtica Dioica) stimule l'organisme . 

    Acérola :  Venue d'Amérique latine , cette cerise est aussi riche en vitamine C. Le fruit aide à lutter contre la fatigue .

    Alfalfa :   La luzerne  cultivée (Medicago sativa) apporte vitamine et minéraux . Idéal pour se requinquer .

     

     


    votre commentaire
  • Stimulante , digestive , anti diarrhéique ,stomachique, vermifuge , la sarriette des montagne ne manque pas d'atouts !

    La sarriette

    Avec elle la santé culmine

    Originaire  des régions méditerranéennes , de l'Espagne jusqu'en Albanie , la sarriette des montagnes (Satureja Montana) était connue des Grecs . Pline l'Ancien (1er siècle après J.C ) signalait qu'il ne fallait pas la cueillir avec un instrument en fer pour ne pas altérer ses propriétés . La sarriette était utilisée en gargarisme contre l'angine , associée à l'origan , la menthe, la rue, entre autre . Si cet usage reste d'actualité , la sarriette et toutefois un remède souverain contre les ballonnements , les flatulences ou le sentiment de pléthore , notamment si la nourriture est riche en féculents . Dans ce cas , préparez une tisane en versant une tasse d'eau bouillante sur une pincée de brins frais ou une cuillerée à café de sarriette sèche , couvrez , laissez infuser 10 mn , puis passez .Une tisane à boire après les repas .

    L'herbe anti sieste

    Cette tisane combat aussi la somnolence qui peut s'instaurer à la suite d'un bon repas . Les femmes enceintes, particulièrement incommodées par les ballonnements d'origine digestive , trouveront un soulagement efficace grâce à cette tisane . Vous pouvez également prévenir tous ces désagréments en faisant cuire quelques brins de sarriette avec les haricots verts , les haricots secs, les fèves, et parsemer les pommes de terre cuites avec des feuilles fraîches ou sèches de cette plante . La sarriette des montagnes fait également partie des plantes toniques , celles qui stimulent la vigueur de l'organisme en lui faisant retrouver ses forces  . Ces vertus ont été mises à contribution dans des tisanes aphrodisiaques , avec un certain nombre d'autres plantes , telle que la grande berce , le damiana et  le dictame de Crète . Il existe une autre sarriette , la sarriette des jardins (S. hortensis) dont les propriétés sont identiques à celles de sa cousine des montagnes. Cette dernière est vivace , tandis que la première est annuelle .

    L'aromathérapie

    Entretien avec Cécile Decroix-Laporte Docteur en pharmacie

    La sarriette

    Cette labiée aromatique et connue en médecine populaire pour ses vertus toniques, stimulantes, et antiseptiques .On prescrit aujourd'hui la feuille et les sommités fleuries dans les troubles de la fonction digestive (lenteur , ballonnements) . L'infusion est aussi recommandée en usage local pour la désinfection des petites plaies et l'hygiène buccale (aphtes) . L'aromathérapie moderne remet cette plante à l'honneur ; l'huile essentielle de Satureja Montana L. (ssp. carvacrolifera) est utilisée pour ses propriétés antimicrobiennes et antiasthéniques majeures . Elle est indiquée dans les fatigues nerveuses, hypotensions, infections pulmonaires et génito-urinaire , parasitoses. Attention ! Cette huile est dermocaustique en application cutanée .

     Le petit plus

    Un bain de bouche en cas d'aphtes ou mal de gorge à faire soi-même

    Dans une casserole , portez à ébullition 50g de feuilles de sarriette fraîche dans 1 l d'eau .

    Laissez infuser pendant 30 mn . L'eu doit rester bouillante , n'hésitez pas à remonter la température .

    Filtrez et laissez refroidir cette décoction avant de l'utiliser sous la forme de gargarismes


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires