• Infarctus féminin

    Un infarctus féminin ne débute pas de la même façon que pour un homme.

     D'abord, les premiers symptômes ne sont pas aussi dramatiques. La douleur intense tel un coup de couteau à la poitrine; les sueurs froides, l'impression de serrement puis la chute au sol sont habituellement absents. 

    Infarctus féminin
       Voici l'histoire vécue.   

     Vers 22h30 , sans aucun avertissement préalable, sans activité exténuante ou stressante, j'ai subi un infarctus du myocarde.
     J'étais assise bien confortablement avec mon chat lors d'une soirée froide d'hiver. Une bonne lecture m'occupait et me faisait penser : ça, c'est la vie... les pieds surélevés bien assise dans ma chaise.

     Quelques instants plus tard, j'ai eu l'impression d'une mauvaise indigestion. Je me sentais comme si j'avais avalé en toute hâte un sandwich puis un verre d'eau pour faire descendre le tout.. J'avais la sensation d'avoir avalé une balle de golf et qu'elle parcourait lentement mon œsophage en me laissant une grande sensation d'inconfort.
     J'ai donc eu comme réflexe d'aller boire un verre d'eau pour faire descendre le tout mais je n'avais rien mangé depuis au moins 5 heures. Ces premiers symptômes se sont dissipés puis j'ai senti une drôle de sensation de serrement et de mouvement tout le long de ma colonne vertébrale ce que j'ai attribué plus tard à un spasme de l'aorte.
       Puis cette sensation s'est transmise au niveau du sternum puis est montée jusqu'à mon cou puis s'est logée aux deux mâchoires.

     C'est alors que j'ai réalisé que je subissais sans doute un infarctus car j'avais en mémoire les informations quant aux raisons des douleurs des mâchoires. Mon premier réflexe fut de repousser le chat et de me lever mais mes jambes ne me supportèrent pas.

     Je me retrouvai donc au sol et réalisai alors que je ne devais pas me déplacer mais puisque j'étais seule, je devais me rendre au téléphone dans la pièce voisine avant de perdre tous mes moyens. Je me suis donc relevée en m'appuyant sur une chaise et j'ai marché lentement vers le téléphone pour appeler à l'aide. La préposée m'envoya immédiatement les secouristes suite à l'écoute de mes symptômes. Elle me conseilla de déverrouiller la porte d'entrée puis de m'étendre tout près afin que les ambulanciers me trouvent rapidement. Je me suis alors étendue sur le sol puis je suis devenue inconsciente.

     Je n'ai aucun souvenir de leur intervention ni de mon voyage en ambulance. Arrivée aux  urgences, je me rappelle à peine le cardiologue dans ses vêtements bleus de salle d'opération qui tentait de m'interroger mais sans succès. Je repris conscience un peu plus tard alors que les médecins avaient inséré le minuscule ballon sonde dans l'artère fémorale pour se rendre jusqu'à l'aorte. On dut installer deux appareils pour maintenir l'aorte coronarienne dégagée.

    En réalité, toute cette démarche s'est faite très rapidement, l'espace de quelques minutes car les services d'urgence se trouvent assez près de mon domicile. J'ai subi un arrêt cardiaque lors du déplacement mais la vigilance de tous m'a sauvé la vie.

       Voici donc quelques conseils  :

     1) Soyez consciente que quelque chose de très inhabituel se passe en vous, rien qui ne ressemble à quoique ce soit que vous avez déjà senti. La douleur très caractéristique au niveau du sternum puis des mâchoires m'a convaincue de l'infarctus. Plus de femmes que d'hommes succombent à leur première attaque car elles n'évaluent pas la gravité des symptômes. Leur premier réflexe étant de prendre un médicament pour une indigestion tel du Maalox ou un antiacide, elles se couchent ensuite et se disent que demain elles iront mieux mais pour elles, ce lendemain n'arrive pas...
        Vos symptômes ne seront peut-être pas identiques mais un appel, même s'il s'avère une fausse alarme vaut plus que de risquer votre vie.

     2) Ne perdez pas de précieuses minutes en conjoncture de toutes sortes. Ne pensez pas conduire ou même de vous faire conduire par un être aimé. Les ambulanciers sont équipés pour vous donner rapidement les soins essentiels à votre survie.   Ne tentez pas de rejoindre votre médecin, il ne peut rien pour vous, le temps est trop précieux. Les ambulanciers vous donneront le précieux oxygène dont votre corps ne peut se passer

     .3) Même si votre taux de cholestérol est normal, cet accident cardio-vasculaire est possible. Des recherches ont indiqué que l'infarctus n'arrive que si un taux exagérément élevé de cholestérol est aussi accompagné d'une tension artérielle très élevée.   
    Le cholestérol seul ne cause habituellement pas l'infarctus. Ce sont surtout le stress à long terme et des dérangements causés par un cocktail hormonal qui intoxiquent notre système. La douleur aux mâchoires peut être tellement intense qu'elle peut nous éveiller.  Donc soyez vigilantes. Une femme bien informée peut avoir la vie sauve.

     Un cardiologue croit que si dix femmes reçoivent cette information et la font suivre à dix autres femmes, au moins une vie pourra être sauvée...
     Alors faites passer.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Avril 2016 à 14:59

    Merci ton billet est précieux 

    Bonne journée 

    Et une belle semaine je te souhaite 

      • marie
        Samedi 1er Octobre 2016 à 09:46

        j'ai fait un infarctus sans reelle douleur un simple malaise le matin qui s'est dissipe apres quelques minutes de repos, mais qui sur un insistance d'un proche l'a amlene a consulter le soir et la dans le cabinet du medecin infarctus, samu, reanimation transport helico et triple pontage, arret cardiaque et aujourd'hui tout va bien, soyez vigilante....

      • souris
        Jeudi 27 Octobre 2016 à 21:27

         j ai fait une infactus moi aussi a la fin doctobre 2015    j avait des serrement au deux bras avec sueur et serement dans l estomac appeler in fo santé mon dit apeler 911 et les ambulancier sont arriver pas capable de trouver mon pou et ma pression aussi il avait de la misere il m ont donné une aspirine 2 de bébé

         

      • demosvoice
        Mardi 10 Janvier à 07:58

        Bonjour,

        Ma mère a fait deux malaises, puis opérée en avril 1999 d'un triple pontage, depuis elle est sous surveillance, elle aura soixante dix huit ans en Mai prochain.

    2
    Lundi 4 Avril 2016 à 17:53
    nays&

    bonsoir

    de précieux conseils, ma mère en a eu un, elle était a sa table et en une fois elle est tombée parterre de sa chaise...comme ça sans crier gare...
    elle a subi un triple pontage  mais a encore vécu de nombreuses années plus tard

    je touche du bois ma tension et cholestérol sont bons

    passe une bonne soirée

    amitié :)

      • julie
        Mardi 27 Septembre 2016 à 00:00

        moi je défaisais mon arbre de noel et j,ai eu une grosse douleur  à la poitrine et àa monter ds le cou et ds la mâchoire et ds la langue j,avais de la difficulté à parler et  je me suis assise et reposer après 15 minutes ça passer . ça m,a arriver encore  plusieurs fois et ça arrêtait après 15mtes à 1/2 h j,en ai parler à mon médecin il        croit que c'est des spasmes De Julie

      • TEXNASH
        Dimanche 18 Décembre 2016 à 17:15

        moi  aussi j'ai fais un infarctus en 2010 ! Je me suis disputée violemment avec ma meilleure amie qui était comme ma soeur. Je rentre chez moi, et d'un coup je ne me suis pas sentie bien ! J'avais comme l'impression d'avoir qq chose de coincée dans l'oesophage et que si je buvais cela passerait. J'ai bu et bu et rebu, mais rien ne passait ! Puis une vague douleur dans la mâchoire est arrivée, là je me suis doutée que qq chose n'allait pas, ayant travaillé dans le médical. J'appelle donc le SAMU et leur explique et là le médecin me dit "ne vous inquiétez pas Madame, vous faites une grosse crise d'angoisse, prenez un lexomil maintenant et un autre dans 1/2 h. N'en ayant pas je suis allée chez une amie à pieds à 500 m pour aller en chercher . Mais cela passait pas, mais je me suis dit "bon quand même le SAMU sait ce qu'il dit, donc je ne vais pas m'inquiéter" toute la nuit j'ai été mal et le lendemain dès 8H j'appelle mon médecin pour lui expliquer et là elle me dit "vous filez aux urgences je les appelle" et là aux urgences ils m'ont prise de suite, prise de sang, ECG et résultat : infarctus !! Héliportée en soins cardiaques intensifs ! Coro mais qui s'est avérée normale ! Le cardiologue que j'ai vu a d'abord pensé  à un Tako Tsubo mais aux vues des séquelles (insuffisance cardiaque, arythmies) il a opté pour un infarctus à coronaires saines, donc à un gros spasme coronarien, mais il a fallu attendre un an avant qu'il puisse le découvrir sur un ECG ! Et parfois quand je parle de mon infarctus à coronaires saines, certaines médecins (et même des cardiologues) me disent "mais cela n' existe pas !"  voilà donc attention aux symptômes ils ne sont pas tous identiques pour tout le monde et vaut mieux appeler le SAMU pour rien que d'y rester, telle est maintenant ma devise. Heureusement que je suis tombée sur un cardiologue extraordinaire et qui avait fait sa thèse justement sur l'infarctus à coronaires saines ! Mes coronaires sont toujours saines, je viens d'avoir un épisode de spasme et on m'a refait quand même une coro !!!!

    3
    Jeudi 7 Avril 2016 à 07:44

    et bien dis donc

    plein de choses à savoir 

      • Jacqueline Cousineau
        Lundi 23 Janvier à 13:22
        Nous au Québec , on n'en a pas de SAMU ! Je vous envie et même plusieurs médecins prennent leur retraite et on se retrouve seule .
        Nous devons nous placer sur Internet dans la liste des "patients orphelins " et g des ami(e)s qui ont dû attendre jusqu'à 2 ans avant de se trouver un médecin de famille ! C le bordel ici !
        Nos médecins gagnent des salaires de 250$ par an ..... encore plus pour les spécialistes !!!!
        Comme je vous envie !
    4
    stef
    Jeudi 7 Avril 2016 à 17:55

    pour ma part, un infarctus est et restera à jamais des douleurs bien particulières... pas vraiment comme celles décrites si-dessus; du moins ce ne sont pas celles que j'ai ressenties et vécues...quoi qu'il en soit, prenez soin de votre santé et laissez faire les professionnels, un corps n'est pas l'autre... Merci à mon fils qui m'a amené aux urgences avec un sang froid hors du commun...merci à tout le personnel médical qui m'a prise en charge avec un savoir doux et rassurant...Merci à mon cardio qui m'a opérée aussi tôt et merci pour le suivi... 2 ans déjà... et presque en pleine forme... croisons les doigts...hihihihi...

      • Mary
        Vendredi 30 Septembre 2016 à 07:43
        Et c'était quoi vos symptômes si ce n'étaient pas les mêmes? Ca pourrait nous intéresser.
    5
    Annie
    Dimanche 10 Avril 2016 à 12:06
    Bonjour, il y a 15 jours, sur mon lieu de travail j ai ressenti cette sensation pesante et étouffante comme si j avais trop mangé et que ça ne passait pas, on aurait dit que j avais une pression énorme sur la poitrine et ensuite comme une lance qui la transperce...j était en panique, le fait de pleurer et souffler m ont un peu soulagé mais ça a duré une heure. On m à dit que je te sais une crise d angoisse simplement, cette sensation d angoisse et fatigue à durer qques jours. Mais le fait d être en congé et avoir commencé une cure de magnésium me font du bien. Que faut il penser, les symptômes ressemblent fort à ceux que vous décrivez, dois je paniquer d avantage? Merci de m éclairer.
      • Dimanche 10 Avril 2016 à 18:09

        Bonsoir Annie . A mon avis vous devriez consulter votre cardiologue .

        Je ne suis pas médecin et je n'ai fait que retransmettre le message . Amitié .

         

      • Lostmindy
        Mardi 12 Avril 2016 à 21:02

        J'ai vécu quelque chose de similaire, après passage aux urgences (la conclusion a été "vous n'avez pas de problème cardiaque, c'est peut être une crise d'angoisse, vous êtes stressée ?" "Ah bah oui...") et puis consultation du médecin, on en a conclu que j'étais victime d'un calcul de la vésicule biliaire. Piste à explorer également, donc.

      • Pelagie
        Mercredi 13 Avril 2016 à 01:05
        Il serait très sage de voir un bon médecine rimeur encore avoir un investigation par un cardiologue.Je suis une infirmière à la retraite depuis3ans.Bonne chance
      • lyly
        Mercredi 13 Avril 2016 à 01:16
        Bonjour mademoiselle ! Bien sur toujours verifier son etat se sante dabord ..aupres d un medecin .. mais etant une specialiste des crises d angoisse a repetition je peux t affirmer que tes symptomes sont identiques au mien sauf que moi sa fais 8 ans que sa dure !! .. la plupart des gens subiront une crise d angoisse au moins une fois dans leur vie !! .. et si je puis je me permettre de dedramatiser la situations les symptomes ressemblent de tres pres a ceux de la crise cardiaque mais en fait il nen est rien alors prends un rendez-vous pour te rassurer mais je suis sur que les chances d un probleme cardiaque sont tres minimines :)
      • Anne
        Mercredi 13 Avril 2016 à 21:22
        Effectivement je vis la même chose depuis bientôt 7 ans. La première fois, j'ai cru également à un infarctus. Les pompiers sont venus et aucun soucis. Ils m'ont demandé si j'étais nerveuse ou si j'avais subi un choc émotionnel. La réponse fut oui. Depuis ces fameuses crises de spasmophilie sont souvent accompagnées de tétanie. J'ai fait un travail sur moi même pour trouver pourquoi à tel moment ou avec telle Personne elles arrivaient. Grâce à cela j'en fais moins mais certaines arrivent comme ça sans savoir pourquoi. Courage essayez de trouver ce qui se cache derrière. L'hypnose ou l'auto hypnose donnent de bons résultats mais il faut y adhérer.
      • marie
        Mercredi 11 Mai 2016 à 21:30

        Vs êtes probablement spasmophile et ne le savez pas ; cela se soigne très bien quand on l'accepte ... 

      • Franziska
        Dimanche 2 Octobre 2016 à 14:54

        C'est très certainement un infarctus. Il y a cinq semaines j'ai ressenti les mêmes symptômes et c'était bien ça!

      • Kikireve
        Dimanche 6 Novembre 2016 à 11:20
        J'étais suivi depuis longtemps pour dépression, spasmophili ect. Après un mal être plus pénible que les autres, j'ai exigé de mon médecin traitant un bilan cardiologie, épreuve à l'effort, mauvaise, une scintigraphie excellente, pourtant avec un cardiologue attentif j'ai poursuivi les examens par une coronaro et la surprise une coronaire plate à 95 et un ventricule très endommagé donc pacemaker, les douleurs étaient localisées entre les deux omoplates, jamais bras jamais poitrine. J'en veut énormément à mon médecin de tout mettre sur le dos du stress
      • Michellej
        Jeudi 8 Décembre 2016 à 14:19

        J'ai ressenti de nombreuses fois ces douleurs dans l'abdomen qui irradiaient dans la mâchoire. Des crises d'angoisse on été diagnostiquées. Celles-ci ne m'ont jamais provoqué d'évanouissement. Quoi qu'il en soit, Dans le doute, consultez sans tarder. 

      • cyvade
        Dimanche 15 Janvier à 11:28
        Demandez ine prise de sang. Au moins, les résultats parlent d'eux mêmes! Le taux de pro Bnp entre autres...
    6
    Thiar madeleine
    Dimanche 10 Avril 2016 à 13:31
    c est mieux de le savoir !
      • annie
        Mercredi 13 Avril 2016 à 14:46

        merci à tous, je vais quand même consulter mon medecin cet après midi. bonne continuation à tous ;-)

    7
    Masakage
    Lundi 11 Avril 2016 à 13:23

    Merci de votre renseignement

    Bonne santé a vous   

    8
    Évolue
    Mardi 12 Avril 2016 à 09:29
    Merci d'avoir partagé ces précieuses informations que je partage de suite. Partager peut sauver une vie, alors...pourquoi hésiter ?!
    9
    louise
    Mardi 12 Avril 2016 à 13:10

    oui merci beaucoup  ma chum  a  eu les meme symtome que toi au chalet mes elle voulait aller  se coucher je lait alor forcer a venir au village avec moi voir nos hommes et 30 minutes plus tard elle a fait sa crise de coeur devant nous l embulance la amener a hopital  la elle va bien cette infractuse a fait des domage a sont coeur aussi il a perdue 50% de force et prend beaucoup de médicaments mes elle est ok merci pour votre commentaire pour les symptômes.

    10
    Kat
    Mardi 12 Avril 2016 à 14:32

    Un élément important à ne pas négliger : on peut (homme ou femme, d'ailleurs) faire un infarctus sans avoir d'excès de cholestérol ni de tension trop élevée. C'est plus rare, mais il suffit qu'un petit morceau de la plaque qui, au fil des ans, se forme sur la paroi artérielle de chacun, se détache (suite à un choc, par exemple) et remonte jusqu’au muscle cardiaque....

    11
    François
    Mardi 12 Avril 2016 à 14:37
    Attention, il y a différents symptômes d'infarctus, selon l'artère qui se bouche ... Un symptôme quasiment constant étant la striction au niveau du cou et des mâchoires. Ce qui est certain est qu'il vaut mieux appeler pour rien que de passer à côté. D'autant que plus on intervient rapidement plus on peut espérer récupérer complètement, sans séquelle.
    12
    Renée
    Mardi 12 Avril 2016 à 14:47
    Bonjour, pour avoir fait un infarctus, moi la brûlure intense au sternum arrivé subitement et une grande fatique, suivi de diarrhée. Pas de perte de connaissances, ni autres douleurs. Mon mari m'a conduit à l'hopital et après consultation c'était un infarctus. Les symptômes ne sont pas les mêmes pour chacunes.
    13
    Jose
    Mardi 12 Avril 2016 à 15:32

    Bonjour ,pour moi j étais en train de cuisiner quand j ai eu 1 très forte douleur au niveau poitrine et me suis sentie mal presque ds les pommes .puis ça a passé et sensation de malaise digestif .suis allée me coucher ,pas quoi fire de mes bras .c était 1 samedi .le lendemain ,me suis reposée et le lundi prise de sang ,augmentation de la tropoline .j avais fait 1 infarctus puis pose de 2 stens sur 1 petite artère .1 peu de cholestérol ,de surpoids ,pas de tension et peut être aussi génétique .chaque cas est différent mais cela ne prévient pas .pas de séquelle 

    14
    Rouvillix
    Mardi 12 Avril 2016 à 23:48

    est ce autobiographique? SI oui,fumes- tu?

    15
    Christiane
    Mercredi 13 Avril 2016 à 05:39

    J'ai fait un taco tsubo. Je ne pouvais dormir à plat. Ça faisait tellement mal d'une épaule à l'autre et à la gorge que je ne pouvais plus respirer. Donc je me suis assise et tout allait mieux. Je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit-là. Au matin je me sentais lente. J'ai déjeuner, fait une petite valise et suis partie à l'hôpital en taxi. Les médecins me disaient que j'avais les mêmes symptômes qu'une crise cardiaque et m'on transféré à l'Institut de cardiologie de Québec. Je suis revenu 4 jours plus tard sans séquelle. Ça se répare tout seul et c'est dû à un effort physique intense et au-delà de nos capacités ou à un stress émotif violent. Une boule d'adrénaline se forme et s'en va directement au haut du coeur à gauche, ce qui ralentit les fonctions du coeur. C'est alors que le bas du côté gauche du coeur se met à augmenter très rapidement ses fonctions pour rétablir une normalité. La valve va trop vite. Quand je suis arrivée à l'hôpital mon coeur était à 35%. Je n'ai jamais eu de douleur sauf couchée à plat. 

      • Chantal
        Vendredi 30 Septembre 2016 à 09:24
        J'ai aussi fait un tako tsubo mais j'ai eu mal dans la poitrine puis sensations de brûlures dans le dos et après 20mn d'ex sueurs froides. Voilà mes symptômes. ..
    16
    duchesse de la chass
    Mercredi 13 Avril 2016 à 17:51

    j ai fait ma premier  infarctus a 32 ans heredidaire 

      • nine88
        Dimanche 2 Octobre 2016 à 06:06

        voila moi aussi j'ai fait un tako tsubo l'année dernière. J'étais à la piscine j'ai senti des extra systoles c'est à dire le coeur qui battait trop vite et cela me faisait mal je suis cependant rentrer moi en conduisant et j'ai voulu me reposer. J'avais des problèmes digestifs légers. La nuit s'est passée, mais j'étais dans l'inquiétude. J'avais mon petit fils chez moi donc je n'ai pas voulu appeler les urgences. Je suis allée voir un médecin mais celui ci n'a pas détecté l'infarctus malgré mes douleurs entre les deux épaules et la main crispée (qui est un des signes de l'infarctus du myocarde) bref... Une prise de sang a été faite et deux jours après j'ai appris qu'il fallait que j'aille rapidement à l'hôpital car je faisais un infarctus. Le médecin n'était même pas venu à la maison me prévenir !!! alors qu'il venait parfois chez moi. Je suis restée 5 jours en clinique car j'avais bien fait un infarctus sur coronaires saines. Cela arrive. J'ai fait de la rééducation cardio-vasculaire car petite lésion ventricule gauche. C'est en fait le stress,peut être des facteurs croisés la chaleur et la fatigue toujours est il que je conseille aux personnes qui sont angoissées , stressées de faire attention car à la longue voilà ce qui peut arriver. Ne pas prendre à la légère les petits symptômes coeur qui bat trop vite, tension élevée, troubles digestifs etc. voilà mon expérience

    17
    Gigi
    Mercredi 13 Avril 2016 à 18:00

    J'ai fait un infarctus en novembre 2014, à l'âge de 55 ans, et ce même si j'étais en excellente forme physique.  En fait, je revenais tout juste de 10 jours de vacances au cours desquelles j'avais fait de l'exercice quotidiennement.  Héritage familial fut le verdict.  Le cardiologue m'a dit qu'il n'a pas l'occasion de parler à des patientes comme moi car elles ne survivent généralement pas.  Blocage à 100% de l'artère principale.  Pas de douleur, juste un feeling étrange que quelque chose d'anormal se passe...

    18
    Cloclo
    Mercredi 13 Avril 2016 à 18:50

    Il faut écouter notre corps quand il nous parle

    19
    france7
    Mercredi 13 Avril 2016 à 22:27
    Il y a maintenant presque 14 ans, j'ai eu les mêmes symptômes sauf les douleurs dans les mâchoires. Moi, j'ai été bete, j'ai attendu jusqu'au lendemain fin de matinée pour appeler un médecin qui m'a directement envoyé aux urgences. C'était un infarctus et j'ai fait plusieurs arrêts cardiaques. Grâce à Dieu maintenant tout va bien et j'espère que ça va continuer. On m'a place un stent. Je n'ai plus jamais eu de douleurs.
    20
    Tina
    Jeudi 14 Avril 2016 à 00:18

    Bonsoir,j'ai lue attentivement votre lettre et je vous comprend tout à fait,je suis passée par cette mauvaise surprise en janvier 2006.J'ai mis au monde mon petit garçon qui ce prénomme Enzo,et deux jours après mon accouchement,j'ai fais un arrêt cardiaque.J'étais tranquillement sur mon lit avec mon bébé dans les bras,quand j'ai eue soudainement un horrible mal d"estomac.Je ne me suis pas inquiétée plus que ça,mais plus le temps passait plus la douleur était intense.J'ai appelée une infirmière et lui ai dis si elle pouvait me soulager avec un médicament,chose quelle a fait,mais plus le temps passait et plus la douleur était intense,et je ne comprenais pas pourquoi?j'ai appelée à nouveau l'infirmière et la ?elle c'est rendue compte que je faisais un grave malaise au niveau de mon coeur. J'en sourie au jour d'aujourd'hui,car je me dis que si je ne me trouvais pas à l'hôpital à ce moment la,je n'aurais sans doute pas vue grandir mon fils qui à 10 ans.PS,soyez tous prudents la vie ne tient qu'à un fil,merci pour ceux et celles qui lirons mon message.Amicalement,Tina.

    21
    janine
    Jeudi 14 Avril 2016 à 03:03
    Merci une tres bonne information
    22
    Marie laure
    Jeudi 14 Avril 2016 à 10:45
    Bonjour à tous,
    J ai fais un infarctus il y a 1 mois. J ai eu 4 alertes avant ça. J ai cru que c'était était des crises d angoisses. Surtout que l on m a posé un pacemaker carotide suite à mon hypertension grave et sévère. Aujourd'hui je me dis que j ai eu de la chance. Je profite de ma vie présente avec mes enfants et mon mari sachant que je risque d en faire un autre dans pas longtemps. Amicalement marie laure
    23
    Lalou
    Jeudi 14 Avril 2016 à 13:25

    Bonjour moi j ai fait une infractus dans la nuit du 28 dec aux 29! Mes synptom etait depuis plusieur semaine un epuisement complet physique, et je me suis reveiller avec la migraine du siecle, mon conjoint m as enporter aux urgences, en chemin dans la poitrines, javais des choc electrique, tres douleureuses, qui se sont propager dans les deux bras, la douleur etait vraiement insoutenables, cela faissait 3 jours, que j avais des serrements et une douleur aux niveau de la gorge.Jai eu n double pontage, svp prenez aus serieux les symptoms et aller a l hopital, grace a tous ses gens jai survecue sand complication, merci a la vie.

    24
    marie
    Vendredi 15 Avril 2016 à 10:44

    Faites passer merci vous sauverez peut etre une vie

    25
    yves
    Vendredi 15 Avril 2016 à 14:24

    à lire attentivement (surtout compte tenu des remontées acides !)

    26
    Marie
    Samedi 16 Avril 2016 à 20:23
    Un mal de tete qui ne se calme qu'apres plusieurs heures, des remontées acides, un œsophage douloureux...sous fantanyl et zolpidem. Gros degat ou...?
    Merci et courage a tous.
    27
    yoyo34130
    Lundi 18 Avril 2016 à 16:34

    Pour moi, en 2OO3, à l'âge de 53 ans, des douleurs à répétition dans le bras gauche, insupportables, qui "me prenaient au coeur". Puis un matin de janvier, une plus forte, des nausées, serrement à la poitrine. C'était un samedi matin, heureusement que mon mari se trouvait encore à la maison, car il devait sortir, a appelé le médecin de garde qui m'a dirigée aux urgences. Me connaissant, je n'aurais rien fait de tout cela. Pas de stent (coronaire trop petite) : parapluie. Récidive en juin : parapluie.   Suivi cardiologue 2 fois l'an ; Traitement à vie bien sûr.

    28
    mamienine
    Vendredi 13 Mai 2016 à 14:04

     tout les symptomes ne sont pas les memes j"ai subit trois infractus  les deux premiers je les ai attribues a des crises d"angoises le troiesmes la poitrines dans un etau,des sueurs froide un manque d'air ,le medecin que j"ai eu au telp a tout de suite  dit que je faisait un infractus direction hopital il etait 12h 45  j'ai etait prise en charge de suite a 14h 30 j"etais dans ma chambre avec trois stens depuis j'en ai eu un autre je suis suivie tout les six mois par le cardiologe de l"hopital et tout ce passe bien cela met arriver en avril 2012 ,j"ai 81ans  avec quelque precausions ,et une bonne hygiene de vie tout va bien.

    29
    mouna
    Mercredi 18 Mai 2016 à 01:09
    J'ai eu une montée de la tension je faisais du 22\12 avec des comprimés pr ramener la tension à la normal, tout est rentré dans l'ordre mais sa fait plus de trois semaines, j'ai comme du courant au niveau du bras droit et la douleur me prend même les doigts de la main droite. Que dois je faire, est ce une crise cardiaque ? Aidez moi, je vis en Afrique. Merci.
      • marie laure
        Mercredi 18 Mai 2016 à 11:48
        Bonjour je ne suis pas médecin mais je te conseille d aller consulter car j ai laissé trainer et en fait j ai fais un infarctus. Tiens moi au courant.
    30
    francine
    Mercredi 25 Mai 2016 à 17:35

    Je suis d'accord avecMarie Laure. Consulté au plus vite. Donne de tes nouvelles

     

    .,

    e

    31
    doris
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 23:43

    merci pour ces renseignements

    j,apprecie enormement

    doris page

    32
    stephane
    Mardi 27 Septembre 2016 à 06:19

    méme si vous ete a peine capable de vous tenir debout le cardiologue vous laissera mourir a l'urgence ! (les médecin dont imcompétent !

     

      • mamie
        Samedi 14 Janvier à 06:40

        Je suis allée à l'urgence de l'hôpital avec des douleurs à la poitrine et beaucoup d'angoisse. Le médecin et les infirmières qui m'ont reçue ont identifié tout de suite l'infarctus, ont agi rapidement, m'ont rassurée; je me porte bien et je les remercie énormément. Comme les manifestations d'infarctus sont innombrables, et que la médecine est un art et non une science précise, soyons  reconnaissants envers ces personnes qui nous aident à prendre soin de notre santé.

    33
    Nicole
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 19:41

    En cas de doute il faut toujours consulter.....Parole d'une Infirmiere 

    34
    chris
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 20:47
    Moi j'étais morte 6 minutes merci les pompiers. Mais coma 3 jour évidemment a noël. Bon je suis là et bien là. Je suis sportive pas du tout en surpoids je ne fume pas et l'alcool de temps en temps pas en excès. Alors voilà ça arrive à tout le monde. C'est injuste mais après il faut vivre avec c'est pas tout les jours facile mais il y a pire
    35
    Nancy
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 04:46

    Moi il y a déjà 4 ans , j’étais au travail et j'ai senti comme si le plancher avait valsé sous mes pieds, comme j'ai le vertige je me suis accoté sur un mur deux minutes je pensait que c était parce que j’étais au 22iem plancher, j'ai repris mes esprit et retourné a mon bureau de travail au premier plancher. quelques minutes plus tard assise dur ma chaise tous est devenue blanc je n'entendais plus aucun son , je ne ressentais plus rien. ma compagne de travail ma vue figé et criai mon nom et peu être 30 sec plus tard je suis revenue a moi. il parait que j’étais blanche et que il n y avait plus aucune expression au visage et corps. je me suis rendu au Urgence 2 ACV léger , et du jours au lendemain j’avais du cholestérol et de la haute pression ( je suis presque végétarienne a rien comprendre). rien n'as été fait puisque ici au canada tu dois être entrain de mourir pour une opération , j'ai un blocage de la carotide  a 60% on doit être a 90% pour être opéré. on me gave de médicament et aspirine , le cholestérol est partie m est pas la haute pression. soyez vigilante et même si vous manger santé cela ne change rien, la seule chose peu être qui ma aider j'ai arrêté de fumé il y a 3 ans. alors mon seule conseille écouté vous votre corps et essayer de laissé le stresse a l extérieure de chez vous.

    36
    Jusebra
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 06:43
    J'ai eu ces symptômes en juillet dernier jusqu'au verre d'eau. C'était un samedi. Dimanche tout à fait normal j'ai regardé chez ma fille la finale France Portugal à l'Euro.
    Lundi matin j'ai était voir ma doctoresse qui a tout de suite compris. Prise de sang immédiate qui a confirmé l'infarctus. Le cardio loque m'a regardé comme une extraterrestre et m'a expédié à l'Hopital. J'y ai passé une semaine très bien soignée et entourée. Nous sommes bientôt en Octobre et mon coeur bat normalement.
    Merci à ma doc en premier, à mon cardiologue et à tout le personnel de l'Hopital. J'ai vu mon cardiologue début septembre. Il ne veut plus me revoir jusqu'en janvier. Et depuis la vie est si belle!
    37
    Maryse
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 07:48
    Le médecin du garde à passé à côté, et la nuit je voumisais le reflux de sang,puis ambulance et j ai fais 2récidive après celà.
    38
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 08:13

    Bonjour

    je découvre votre article par l'intermédiare de facebook..

    je suis très émue car c'est ce qui est arrivé à ma petite soeur en fevrier! Elle m'a téléphoné pour me dire qu'elle avait mal à l'estomac depuis plus de 5 heures...et que depuis 2 heures son bras était engourdit...elle n'a jamais soupconné le coeur...moi si tout de suite. Le SAMU est arrivé quelques secondes avant moi...elle a eu de la chance. la voilà qui peut reprendre une vie plus "normale"

    J'ai partagé votre article sur facebook et je vais le partager sur mon blog car c'est important.

     

    Bonne journée

     

    Emilie

    39
    Anouille
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 09:09

    Bonjour,

    En lisant ces quelques lignes, cela réveille en moi plus d'attention pour ma santé. Je suis en surpoids mais fais le maximum pour manger équilibrer. Je suis de nature très stressée et essaye souvent de relativiser en me faisant suivre par un thérapeute. J'ai déjà ressenti ces symptômes et notamment les mâchoires qui se crispent. En 1998, j'ai fait une embolie et depuis dès la moindre alerte,, je le fais savoir. Mes proches sont très attentifs au moindre signe. Je ne reste pratiquement jamais seule.

    Soyez très vigilantes avec vous mêmes.

    40
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 09:49

    Bonjour,

    J'ai fait un AVC il y 7 ans, il me reste quelques séquelles.....

    Merci de nous avertir.

    Bonne journée.

    41
    Anne
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 12:35
    Soyez vigilantes, dans mon cas aussi je n'ai pas eu de douleurs fortes. Réveil vers minuit avec sentiment de fort inconfort, avec compression sous sternum. Comme je n'avais pas mal, mais que ça m'a fait pensé à un infarctus je me suis évanouie.... Revenue consciente après qq secondes (évanouissement normaux chez moi des que je prends peur) je me suis Recouchée avec une aspirine... Le lendemain j'en parle à mon homme qui me dit d'aller voir le médecin.... Pas de douleur, me sentant pas mal du tout je pars au boulot avec une nouvelle aspirine (à toujours été le médicament miracle pour moi dans excès)...
    Vers 11h mon homme s'inquiète.. Alors je décide d'aller à l'infirmerie du boulot... Tension normale, ecg normal quoique... Le médecin d'u travail decide de lever tous les doutes en dosant troponine... Et là ils trouvent 18 et m'envoient direct à la clinique ! A 18h je me retrouve avec un stent sur lacoronaire circonflexe sans aucune douleur !
    Donc méfiez vous si comme moi vous approchez des 50, premenopause ou ménopause, fumeuse, stress, Melbourne et sédentarité... Le reste hypertension un peu élevée et cholestérol normal... Héréditaire aussi (frangin infarctus à 38ans)
    42
    Mazette
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 12:49
    Perso j étais tranquille dans mon canapé et une douleur est venue dans mon bras gauche, très forte, extrêmement douloureuse comme si on me broyait l intérieur du bras dans un étau... Puis la douleur m irradiait légèrement le côté gauche du cœur.
    Je me suis allongée et tout est rentré dans l ordre.
    Le lendemain j ai vécu normalement, j ai même fait la fête, bu, rigolé, mais le surlendemain ... Cette douleur est revenue encore plus forte dans mon bras.
    Les pompiers sont venus et j ai été transportée en soins intensifs cardio pendant 5 jours.
    J ai fait une dissection de l artère coronaire.
    Je suis soi traitement hypertension et je surveille le cholestérol
    Mais le plus important était d arrêter de fumer !
    Champix, ce traitement de 12 semaines m a aidé.
    Auj tout va bien !
    Même si j ai une maladie des tissus conjonctifs qui rends mes artères faibles et me dilate l aorte...
    Les problèmes de cœurs se surveillent de près...
    Bon courage à tous
    43
    marina
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 14:40

    bonjour,

    en janvier 2014 mon père s'est plaint d'une grande fatigue. Deux jours plus tard il déjeunait avec ma mère. En rentrant du boulot, ma mère la retrouvé décédé en sueurs et sur le sol il avait 55ans non fumeur pas de cholestérol mais un frère fumeur qui avait déjà fait deux infarctus.

    soyez vigilants dès les premiers signes.

    44
    Sainetsox
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 17:37
    Bonjour,
    Je me permets de laisser un mot, je suis sortie de l'hôpital il y a tout juste une semaine. J'ai 27 ans j'ai eu une bonne partie des symptômes de l'infarctus : douleur oppressante au niveau de la poitrine et de l'omoplate, douleurs dans les bras, nausées, grosse fatigue les jours précédents ... cela m'a réveillé en pleine nuit. Il s'agissant en fait dans mon cas d'une myocardite. Avec mon jeune âge on ne m'a pas pris au sérieux du tout aux urgences pourtant le décès est aussi la conséquence de la myocardite si elle n'est pas prise en charge à temps. Alors pour les "jeunes" qui se disent comme je me suis dis avant d appeler les secours et comme s est dit le médecin aux urgences... que l'infarctus c est pas possible et c est pour les autres ! Si vous ressentez des douleurs vraiment inhabituelles écoutez vous. Dans mon cas j'ai appelé les secours pour me rassurer en pensant que je faisais une simple crise d'angoisse. J'ai pas de séquelles et je les remercie !
    45
    Bibi
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 18:15
    A la lecture de ts les commentaires, j'ai le sentiment qu'il faut que j'aille consulter. Voilà. Il y a une semaine j'étais en déplacement professionnel, j'ai eu dans la nuit une oppression au niveau de la cage thoracique. Douleurs à la poitrine irradiant dans le bras gauche. Ça a duré 3 jours. Puis plus rien. Grande fatigue c'est tout. Je suis une grande sportive qui cherche à aller au delà de ses limites. Il y a des antécédents familiaux mais ils étaient sédentaires et avaient de l'hypertension . Pour ma part tout est normal donc j'ai pensé à une crise d'angoisse. A réfléchir
      • Anne
        Mercredi 5 Octobre 2016 à 12:51
        Bonjour Bibi, un test à l'effort serait le bienvenu pour vérifier, n'attendez pas trop ;)
        Bonne journée, anne
    46
    Marge
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 18:21
    Bonjour ,j'ai fait moi même un infarctus.lorsque c'est arrivé j'étais au volant j'ai su rentré jusque chez moi et ma famille a appeler la samu qui d'après mes syntones n'ont pas jugé bon de se deplacer(douleur dans la poitrine jusque dans le dos la douleur partee dans le bras) ayant fait des cours de secourisme je me douté de ce que j'avais.c'est une ambulance privé qui m'a conduit aux urgence je n'ai jamais perdu connaissance je suis tres vite partie au bloque ét ont m'a mis deux stein.je n'ai pas de cholestérol pas de pb de tension je ne fume pas ne boit pas .ca m'ai arrivé trois semaines après mon accouchement les médecins me disent que c'est le stress .quinze jours plus tôt j'avais eu des douleurs que j'ai mis sur le compte de la fatigue.je n'aurais jamais cru faire un infarctus a 37 ans si j'ai su j'aurais consulté dès le premier signe soyez vigilant des les premiers signes consulté
    47
    Sophie
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 20:41
    J ai lu tt les commentaires et merci a vs pr tte ses informations
    Mais j ai crue comprendre k avk des problemes hormonales (je fabrique bcp d hormones)
    Est ce possible d avoir un risque ???
    Et surtt en plus avk mon etat tres anxieuse
    Merci
    48
    Rachel
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 22:13
    Pour ma part, j'ai été fatiguée la veille de mon infarctus, comme si j'avais fait un travail de titan ! Le lendemain matin à 6h j'ai été réveillée par une douleur sous les omoplates. J'ai gardé cette douleur toute la journée. Vers 17h je commençais à avoir du mal à respirer, des grosses sueurs, des nausées. Ce qui m'a alerté d'avoir de la difficulté à respirer, comme si j'étais coincée entre un étau. Puis soudain une violente douleur sous l'aisselle gauche ( comme une décharge électrique ! ) là j'ai eu le temps d'ouvrir ma porte, d'appeler mes proches qui m'ont amené aux urgences ( je suis à deux minutes de l'hôpital) chose à ne pas faire bien sûr, mais dans la panique on croit bien faire. Diagnostic infarctus de myocarde.
    49
    kiky
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 22:55

    Merci d'avoir pris le temps de nous expliquer tout cela et un énorme merci pour ce magnifique partage, je vais partager également !!!

    50
    bonhem
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 23:40
    C'est un sujet très sérieux moi c'est arrivé le 17fevrier j'étais au travail je m'occupe de personnes polyhandicapes lors d'un mouvement une douleur au niveau de la poitrine des grosses sueur j'ai dû m'asseoir j'ai eu de la chance de travailler dans un milieu médical tout c'est fait très vite mais j'ai pris une grosse claque dans la figure encore une chose ça faisait quelques jours que je ressentais des douleurs au niveau des cervicales et de l'estomac je ne l'inquiétait pas ayant des problèmes à ces endroits je prenais un dafalgant et ça se calmait donc soyez prudente ça n'arrive pas qu'aux autres moi j'ai 56ans je fumais une quinzaine de cigarettes par jour je mange sans matière grasse une hygiène de vie très correcte si mon témoignage peut sauver des vies
    51
    vp28
    Samedi 1er Octobre 2016 à 08:49
    J'aimerai également connaître vos symptômes si ça ne vous dérange pas d'en parler. Merci
    52
    Capestan
    Samedi 1er Octobre 2016 à 08:55
    Pour moi je tricotais depuis plusieurs jours. Et puis j'ai commencé à avoir mal aux deux bras, très mal dans les omoplates, et très mal au niveau des clavicules. J'ai pensé que je faisais une crise d'arthrose et je ne voulais pas déranger les urgences pour ça. Au bout de trois jours finalement je suis allée aux urgences. Et c'est pendant que j'attendais dans le boxe que j'ai eu l'infarctus. Juste un coup de chance puisque j'ai été prise tout de suite et que l'on a pu me poser un premier Stent. Voilà effectivement je n'ai jamais eu mal à la mâchoire, ni l'impression d'angoisse ou de serrement dans la poitrine.R
    53
    Cec
    Samedi 1er Octobre 2016 à 09:51
    Bonjour,
    2o avril 1999 j'avais alors 25 ans au réveil grosse douleur au niveau du sternum comme si on m'ecrasait douleur dans le bras gauche qui ensuite est remonté jusque dans la mâchoire inférieur .j'ai voulut prendre un cachet pour la douleur et a ce moment là j'ai perdu connaissance. C'est mon petit garçon de 6 ans qui m'a fait reprendre connaissance j'ai alors appelé un médecin de garde apres oscultation il m'a dit sa doit être une crise d'angoisse mais si vous pouvez allée faire reverifier votre tension a l'hôpital dans la journée car un peu bizarre ( 13/9) de tension. Mon mari qui etait revenu du travail en temps m'a donc conduit a l'hôpital car les douleurs était toujours aussi forte au urgence je n'ai pas été prise en priorité j'ai encore attendu 2 heures dans la salle d'attente et là enfin un interne a vu le courrier du médecin il m'a appelé demandé de d'écrire mes symptômes et a fait les examens nécessaires verdict infarctus du myocarde. Pas de cholestérol ni de tension mais un caillot qui c'est formé et logé a la sortie du coeur. Je n'ai pas de séquelles et je remercierai jamais assez cet interne et mon dils qui mon sauvé la vie ce jour là. J'ai aujourd'hui 42 ans je suis suivie régulièrement par mon cardiologue et tout va bien.
    54
    AMO
    Samedi 1er Octobre 2016 à 15:01

    bonjour,
    je suis cardiologue et j'ai lu votre billet avec attention, bien que je ne m'y attarde pas d'habitude....
    je suis touché et compatissant à l'égard de cette expérience difficile, que moi je vois au quotidien chez les autres, mais je trouve que le titre de votre article fait un peu généralité de votre cas.....

    il existe de nombreuses présentations assez atypiques de l'infarctus, loin de la présentation "classique". Nausée, vomissements, douleurs dorsales, sueurs......mais sans différences entre les hommes et les femmes......

    sans faire de sexisme, les différences s'expliquent effectivement par le fait que les femmes sont en général plus "forte" et les hommes, plus "douillet". et que les différences de gravité et de mortalité s'expliquent presque uniquement par le délai de consultation. une femme est protégée sur le plan cardio-vasculaire par ses hormones, mais le risque rejoins celui de l'homme a la ménopause.

    un homme est accompagné par sa femme qui s’inquiète pour lui. une femme est accompagné d'un mari qui n'a pas envie de s’embêter à la moindre nausée de sa femme. c'est la triste réalité....

     

    je vous rejoins sur certains points:

    une fausse alerte vaut mieux qu'un retard diagnostic.

    on ne s'embete pas a aller aux urgences et on compose le 15 au moindre doute

    l'importance du depistage des facteurs de risque.....on met toute les chance de son coté avant pour que ça n'arrive pas. meme si on ne controle pas le facteur malchance ni l'heredité, le diabete, le cholesterol, l'hypertension se traitent. et le tabagisme peut se sevré.....

    malheureusement des infarctus continueront aussi a survenir chez des personnes en parfaite santé, et à tout âge, mais ça on y peut rien.....

     

    j'espere que tout va bien aujourd'hui.

    bien à vous

    55
    elikia
    Samedi 1er Octobre 2016 à 16:21
    Merci de le rappeler encore et encore!
    Il y a deux ans, alors que j' étais en cure médicale gynécologique j'ai ressenti un malaise tel que décrit: sentiment de mauvaise digestion,mal dans le dos, envie de vomir et surtout la mâchoire crispée. Prise de la tension 16/9 (13/8 habituellement). L'infirmière me demande de me reposer et rien de plus. De retour chez moi j'ai dormi 24h d'affilées.
    J'ai interrompu la cure 3 jours avant la fin. Plusieurs semaines après, par précaution, électro cardio gramme au cours duquel il n'y a rien eu de détecté...Suis restée cependant fatiguée plusieurs semaines!
    56
    Herb Brewer
    Samedi 1er Octobre 2016 à 16:44
    Paulyne had her heart attack in June 2003 - aorta 99.6%blocked, 2 other arteries 90%blocked. Stent installed and 1 week later the other two. After attack and recovery heart punped at 65% now 13 years still pumping at 65%. We send you our love and are praying for a speedy recovery and results are as good as or better than Paulyne's.
    57
    Gwen
    Samedi 1er Octobre 2016 à 21:11
    Un week-end de 15 août mon mari m'a réveillé en pleine nuit se sentant très oppressé et ayant une vive douleur thoracique. J'ai insisté pour faire venir un médecin de garde qui l'a examiné et à diagnostiqué une simple crise d'angoisse et un stress. Il lui a donné un sédatif et conseillé le repos alors que nous étions en vacances.... Des années plus tard un ami cardiologue ayant fait différents examens demandés avant une intervention chirurgicale à fait passer un scanner qui a révélé des traces d'infarctus....Depuis il a un traitement préventif adapté.
    58
    Abotie
    Samedi 1er Octobre 2016 à 21:59
    Il y a quelque mois j'étais bien je marchais normalement et d un coup j'ai eu une douleur qui augmentait progressivement tellement je n arriverait plus à marchait j avais envie de vomir et j avais mal au bras. Je me suis dit que c'était crise d'estomac la douleur était au milieu de la poitrine donc voilà. Vous croyez c était un infarctus ?
    59
    Denize
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 11:26

    moi, suite au décès subit de mon fils de 27 ans, j'ai réussi avec bien du mal à avoir une consultation avec un cardiologue,mon médecin ne trouvant pas ma demande justifiée. Le cardiologue, lui, a compris ma requête et m'a prescrit des examens complémentaire. Résultats : après deux coronarographies j'ai trois stens  car mes coronaires étaient bouchées et j'ai évité l'infarctus de peu.

    Je voudrais que mes deux autres enfants fassent un bilan mais j'irais sans le courrier du médecin car il refuse encore

    60
    Franziska
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 15:26

    Il y a cinq semaines, j'ai ressenti une forte douleur dans la poitrine et dans le dos avec sueurs froides et panique; c'était un infarctus et on m'a posé trois stents. Cela va mieux aujourd'hui, mais j'ai eu de la chance d'avoir reconnu les symptômes et d'avoir appelé le 15 assez rapidement. Il ne faut pas attendre car on dispose seulement de 90 minutes!

    61
    daniele
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 20:10
    A 42 ans en pleine seance d abdo en salle j ai senti mon coeur qui se serrait, puis aussitot,un malaise vagal, j ai pensé, " je suis entrain de faire un infarctus" je me suis trouvé dzs excuses "mais non je ne fume pas, je mange tres equilibré et je fais du sport" donc c est pas un infarctus le prof me demande s il fallait appeler les pompiers car j etais au sol et ne voulais plus bouger, je lui reponds non c est un malaise vagal ca va revenir a la normal. Au bout d une heure j ai pu rentrer chez moi et me suis mise au lit a midi. A 16heures sous l insistance de mon fils et de ma soeur je siis alle voir un medecin quia fait l electro et prise de sang des troponines (cellules mortes du coeur) le medecin n a pas su deceler l infarctus a l electro mais les trponines l ont confirmé. Ambulance samu prise en charge a l hopital 8 heures apres l infafctus, perte de 50%du ventricule gauche, un deuxiemeb infarctus a 5 heures le matin heureusement j etais entre de bonnes mains. Aux examens pas de cholesterole ni plaque dans les arteres, rien en pleine forme et pourtant... Soyez tres a l ecoute de votre corps. Tous ces temoignages vous indique de vous inquieter quand ces signes vous arrivent. Take care.
    62
    Benoit
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 22:53

    bien  suivre les  symptomeshappy

    63
    Lundi 3 Octobre 2016 à 15:31
    Eglantine

    j'en étais restée pour ma part à une douleur du coté gauche...lorsque difficulté a respirer plus douleur intense à droite se sont manifestés...je n'y ai pas pensé...sur instance de mon cardio je me suis trouvée à l'hopital pour examen...un dieu n'a pas voulu que ce soit mon heure ...infarctus...et arret cardiaque. Non rien dans les douleurs que j'avais ne m'ont fait penser à un problème cardiaque alors oui mille fois oui il vaut mieux consulter pour rien que de laisser passer le coche et le corbillard....

    bonne journée à tous

    64
    Michel L
    Lundi 3 Octobre 2016 à 18:23

    Le cœur c'est la vie...donnons-lui de l'oxygéné...

    65
    coco
    Mardi 4 Octobre 2016 à 00:14
    il y a 2 ans après 3 semaines de vacances donc bien reposé ,un soir après avoir passé un long moment sur mon ordi ,mal dans le dos ,de la fatigue .je sort mon chien ,alors qu il faisait très bon ,un sensation de coup de froid puis douleur dans la nuque .Je suis allée me coucher et au bout d une heure douleurs dans les deux bras .j ai descendu les escaliers prit un doliprane puis remonté et au bout de 5 heure j avais l impression que l on m arrachait les bras .suis allez prendre une douche et la mon chien qui a horreur de la salle de bain est venu me lécher les jambes .j ai attendu que mon mari rentre de nuit du boulot pour aller aux urgences et la arrivé j ai pris conscience que je faisait un infarctus prise en charge de suite j ai eu un stent et le médecin ma annoncé que j avais déjà fait un petit infarctus sans le savoir .pendant des années j avais mal a l estomac et depuis plus rien voila une bonne partie du cœur n' écrausé . il faut consulter un cardiologue quand il y a des signes avant l infarctus. bonne soirée
    66
    M.louise
    Jeudi 6 Octobre 2016 à 22:26
    Il y a 12 ans en sortant du restaurant j'ai une douleur au milieu de la poitevine et une semaine plus tard vers 9 h au bureau chaque fois je me déplacé j' avais mal au dos puis devant. Un membre de ma famille me déposa à l'hôpital toujours les douleurs plus souple court, je fesais un angor sur l'artère circonflexe voilà mon histoire bonne soirée j' ai obligé 40 cigarettes par jour au bloc mon corps a eu peur et m'a fait arrêté le tabac sans patchwork hhhh eh oui
    67
    une marociane
    Vendredi 7 Octobre 2016 à 09:44

    S'il vous arrive ça au Maroc, à la capitale vous serez déjà dans l'autre monde. L'ambulance arrive après des heures et des heures ou bien carrément  n'arrive pas et si vous avez de la chance qu'une ambulance se trouve libre et à coté de chez vous et vous ramène à l'hopital, aux urgences il faudrait attendre parfois  toute la journée pour que vous soyez examiné par un medecin stagiaire. J'ai perdu ma mère à l'hopital Avicenne à Rabat à cause de ça. Elle est restée 17h aux urgences à attendre.

    68
    Amale
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 11:09
    Marocaine aussi lors de infarctus de mon mari je lai emmené ds une clinique de la capitale et il a été pris en charge dur d'urgence et la maintenant il va tres bien et cetait la nuit dde staff s'est présenté ds les plus brefs délais merci dieux
    69
    Annie
    Lundi 17 Octobre 2016 à 11:26

    Dans mon cas, pas de douleur aux mâchoires mais une douleur intense au niveau du plexus solaire, un peu comme une torsion de l'estomac, ce qui était déjà arrivé quelquefois dans la semaine précédente mais s'était arrêté assez rapidement. Ne pas attendre : faire le 15 (et insister car ils m'ont d'abord parlé de "crise de tétanie" ! Cela a peut-être changé mais le corps médical a tendance à ne pas prendre au sérieux les accidents cardiaques féminins - qui sont pourtant aussi nombreux que ceux des hommes)

      • dmalenfant
        Mardi 18 Octobre 2016 à 02:34

        moi j'avais 45 ans.  un samedi j'ai eu mal a gorge dans le trou et le dimanche ca se calme.  lundi dans la journée:  rien et le soir: mal de gorge dans le trou  toute la nuit: difficulté a respirer et j'avais un tube de nitro donc j'ai ai pris;  ouf... mais le mardi matin: wow pu rien de fonctionne.  donc je demande a ma fille: vient me mener stp ca file pas..........rendu a l'hôpital on me fait une prise de sang et revienne me dire: infarctus !! je les crée pas du tout du tout j'ai mal a gorge et de la misère a respirer voyons.........bref on me garde et le lendemain go Montréal; 3 artères bouchées donc 3 stents

        oui la crise cardiaque est sournoise faite attention

    70
    Nounou
    Mardi 18 Octobre 2016 à 04:44
    Je voudrai demander conseil , y à un mois j ai eu une forte douleur à l'on gauche que la douleur me ferait du mal pour respiré , je me suis poser et la douleur es parti ms depuis quelque jour je ressent des fourmissement dans mon bras et surtout ma main qui se crispé comme une grosse crampe et après sa passe , mais j ai ma mère qui c déjà fait opéré à l âge de 35 ans à coeur ouvert pour une valve boucher , moi j en es 41 à ce jours vous penser que je devrait consulter je me voit un peu dans vos message et je voudrais passer à coter sachant que j ai un petit loulou de 18mois je veux le voir grandir , merci à vous
      • dmalenfant
        Mardi 18 Octobre 2016 à 15:55

        va voir, va consulter ne prends pas de chance!! avec ce que j'ai vécu ca lui ressemble en titi... donne moi des nouvelles

    71
    Anne
    Mercredi 19 Octobre 2016 à 14:00
    Bonjiur Nounou
    Bien sûr, avec de la famille ayant ces soucis il faut consulter. Prévention avant tout ! Et pareil pour vos frères et soeurs si vous en avez bizn sûr !
    Portez vous bien,
    Anne
    72
    L-MagoLand
    Mercredi 19 Octobre 2016 à 22:31

    Chez les femmes ce qui est différent c'est les hormones est la pilule contraceptive qui est nocive sur plusieurs plans l'est dans ce cas par son apport en œstrogènes.

    Le tabagisme est le facteur provoquant le plus d'infarctus,le fait d'être sédentaire,et certains aliments :

    - riches en mauvais gras ( cholestérol LDL) comme fromages (reblochon,camembert...) - huiles comme de tournesol riches en acides gras saturés

    - Viandes rouges et charcuteries riches en graisses saturées qui sont en cause dans l’hypercholestérolémie et la triglycéridémie élevée. L'excès de mauvais sel (charcuteries surtout) peut favoriser l'hypertension artérielle.

    - Et de nombreux aliments industriels déjà prêt ... Sans parler de l'alcool !

    73
    Nath
    Jeudi 20 Octobre 2016 à 06:35
    Ma mere fait des crises silencieuses jamais les memes symptome mme les ambulanciers lui disent a chaque fois que c est rien sa pression est bonne !!! Nous sommes moi et elle des exeptions on a tjrs dlair a bien allees semaine passee plei. De surmenage et stress .... 2 mini infarctus. Vive les push de nitro quand meme !!!
    74
    leroy
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 21:13
    Je viens de lire quelques commentaires et je me suis rendu compte que j avais eu par deux fois une douleur au sternum qui m a réveillé , en fait c était comme si j avais un bloc ,une oppression désagréable, je me suis assise quelques minutes ,et la douleur c est dissipé, j ai dernièrement fait une analyse complète qui était parfaite, donc je ne sais pas si je dois en parler au médecin !
      • Anne
        Samedi 22 Octobre 2016 à 14:00
        Il faut consulter.. Dans mon cas test à l'effort parfait le 15 juin, et nouveaux symptômes début juillet.. Fin juillet 3 stents en plus.
    75
    Pierrette
    Samedi 22 Octobre 2016 à 04:17
    J'en ai fait un infarctus il y a 3 ans , je sentais une grade fatigué ma pression était très haute, aucune douleur, je suis allé à l'urgence et ils ont vu que je faisais un infarctus suite à mes prises de sang.
    76
    Monique leclerc
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 17:58
    Bonjour justement cela fais 2 fois cet semaine que je ressent une forte douleur à la poitrine comme si je. Aurais avalée une grosse roche et qu,, le a de la misère à passer,, es très douloureux et une douleur se fait sentir à la george ,à la mâchoire et au dents La première fois sa durer 2 a3 minutes mais hier sa durée au moins 5 minutes et après je me sentais toute bisarrement j,,urais dormis
    77
    leroy
    Samedi 29 Octobre 2016 à 00:21
    Pour ma part ,mon médecin m a dit que si cette douleur revenait ,il faudrait de suite appelé les urgences .
    78
    Cadero
    Lundi 31 Octobre 2016 à 23:24
    Moi j ai fais un infarctus du myocarde en 1992 à 25 ans ,moi les symptômes étais essoufflement et douleur thoracique ,le médecin de la clinique d urgence m avais dit que c étais une crise d angoisse ,ma donné de l ativan et ma retourne chez nous ,le le demain la douleur est devenu insupportable ma meilleure amie a décidé de m en mener à L hôpital rendu là je ne pouvais pas descendre de la voiture je ne me sentais plus le bas du corps de la taille au pied je ne pouvais bouger ,vite L hôpital ma transfère a l institus de cardiologie de montreal il ne me restais pas bcp de temps sans soins ,merci au cardiologue Martin Juneau de m avoir sauvé
    79
    Pavy Gérard
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 20:35
    80
    Verohanta
    Samedi 5 Novembre 2016 à 16:44

    Que dire ?!

    - C'est sur tous ces commentaires et explications vont aider quelqu'un...

    MERCI <3

    81
    Lundi 7 Novembre 2016 à 08:28

    L'idée est d'apporter un vrai conseil, efficace et sans autres dangers ...

    Personnellement j'ai eu une pointe de tension à 18 et me suis guéris grâce à Zen Attitude qui contient notamment de l'Aubépine qui est un  vasodilatateur lent qui diminue les risques coronariens et évite les rechutes et les futures attaques cardiaques. En quelques semaines je suis redescendu à 12,7 de tension. En traitement de fond le Ginkgo Biloba est un très bon vasodilatateur (Immunim Vital). Je n'hésite pas à vous transmettre mon numéro de mobile pour de plus amples informations : 0761506407 (demander Raphaël) 

     

    82
    Gloria
    Lundi 7 Novembre 2016 à 20:13

    Il faut voir les deux possibilités des symptômes.  Moi cela a commencé tout simplement par la fatigue et suivi d'une douleur dans la main droite qui se continue dans le bras jusqu'au centre de la poitrine.  Mon corps était tout en sueur et la douleur comme si la poitrine était serrée dans une étaux.  Si je me fi à la définition que vous avez donner au début, mon infarctus était plus similaire à celui d'un homme alors il faut être à l'écoute de notre corps, les infarctus diffère d'une femme à l'autre.  La chose la plus importante qu'il faut retenir c'est sans hésitations de téléphoner le 911 pour de l'aide le plutôt que possible et c'est qu'Est-ce que j'ai fait.

    Le temps est très précieux alors n'hésitez jamais de faire appel à l'aide.

     

    83
    GIGI
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 12:08

    le numéro a appeler est le 18  ou le 112-Ouvrir la porte-  ne pas s'allonger plutôt être assis - prendre 2 aspirines - et le signaler en disant au téléphone "INFARCTUS" ce sont des conseils - je demande confirmation - 

     

    85
    mick18500
    Vendredi 18 Novembre 2016 à 08:00

    bin moi j'en est fais trois le mème jour,machoir,bras gauche et douleur au thorax,les deux premier j'ai atténuer la douleur  assis sur les wc les bras en arrière,au troisième mon fils a appelé les pompier,depuis j'ai un pile au coeur.

     

    86
    elie
    Samedi 19 Novembre 2016 à 04:45

    liser bien ceci !!!

     

    87
    elie
    Samedi 19 Novembre 2016 à 04:46

    sa peut sauver des vies!!sarcastic

    88
    elie
    Samedi 19 Novembre 2016 à 04:47

    soyer prudent ses a ire absolument..........bye!

    89
    sandrine
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 14:32
    Bonjour,
    Il y a quelques jours j ai eu des symptômes similaires, ça ma repris une deuxième fois et ça a mis plus de temps a se calmer, il y a 3 ans j ai fait un avc est se que sa peu être lié. Je ne sais pas quoi faire j ai peur dite moi si sa peut être grave ou ne pas m inquiéter merci
    90
    Oceane
    Mercredi 28 Décembre 2016 à 23:44
    Bonsoir tout le monde, j'ai un problème.
    Voilà, j'ai une douleur à la mâchoire qui était déjà la il y a 2 mois. Mais j'ai aussi l'impression d'avoir quelque chose de coincer dans la gorge mais quand je bois un verre d'eau, ça ne passe pas et j'ai aussi qlqs fois mal à l'estomac.
    Que dois-je faire ??
    Dois-je avoir du souci à me faire ??
    Vous savez, j'ai peur que ce soit un infarctus...
    91
    Sylvia
    Mercredi 4 Janvier à 00:04
    Bonjour, pour ma part j'ai fais un infarctus a la toussaint, j'ai 31 ans c'est héréditaire j en ai énormément dans ma famille dont ma mère qui a fait un infarctus a 31 ans. J étais assise tranquillement quand j'ai ressenti une compression au Coeur, vertiges, bouffées de chaleur, vomissements toute la nuit, douleurs thoracique, bras gauche et mâchoire... J'ai attendu le lendemain matin (14h après les premières douleurs) avant de contacté le SAMU. A demi consciente arrivée aux urgences, pose d un stent et traitement a vie bien-sûr. 9 jours d hospitalisation, 5 en soins intensifs, 4 en cardiologie suivi d un mois de rééducation. C'est encore tout récent j espère ne plus jamais repasser par là soyez très vigilantes!!! Je fumais 4 cigarettes par jour et n avais pas de cholestérol. Maintenant je ne fume plu.
    92
    deprez
    Lundi 9 Janvier à 01:27

    c,est toujours mon angoisse ,je suis quelqu,1 de très stessée depuis mon veuvage c,est pire moi aussi je viens de tout lire merci a tout le monde ce sont des explications claire et nette qui s,impriment bien dans le cerveau courage a tout le monde et encore merci

    93
    st-germain
    Mardi 10 Janvier à 08:05

    Gros merci pour l'information, il n'y a rien de mieux que la prévention et des exemples similaires.

     

     

     

    94
    st-germain
    Mardi 10 Janvier à 08:09

    Gros merci pour l'information, il n'y a rien de mieux que la prévention et de vrais exemples similaires.

     

    95
    mina
    Mardi 10 Janvier à 19:09

    Je remarque dans ce témoignage, la présence d'un chat ou du chat, ce n'est pas un hasard....

     

    96
    huguette
    Mercredi 11 Janvier à 17:56
    1. Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe Je n'y suis pas, je n'y dors pas... Je suis le vent qui souffle dans les arbres Je suis le scintillement du diamant sur la neige Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr Je suis la douce pluie d'automne... Quand tu t'éveilles dans le calme du matin Je suis l'envol de ces oiseaux silencieux Qui tournoient dans le ciel... Alors ne reste pas là à te lamenter devant ma tombe Je n'y suis pas, je ne suis pas mort ! Pourquoi serais-je h...ors de ta vie simplement Parce que je suis hors de ta vue ? La mort tu sais, ce n'est rien du tout. Je suis juste passé de l’autre côté. Je suis moi et tu es toi. Quelque soit ce que nous étions l'un pour l'autre avant, Nous le resterons toujours. Pour parler de moi, utilise le prénom Avec lequel tu m'as toujours appelé. Parle de moi simplement comme tu l'as toujours fait. Ne change pas de ton, ne prends pas un air grave et triste. Ris comme avant aux blagues qu'ensemble nous apprécions tant. Joue, souris, pense à moi, vis pour moi et avec moi. Laisse mon prénom être le chant réconfortant qu'il a toujours été. Prononce-le avec simplicité et naturel, Sans aucune marque de regret. La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié. Tout est toujours pareil, elle continue, le fil n’est pas rompu. Qu'est-ce que la mort sinon un passage ? Relativise et laisse couler toutes les agressions de la vie, Pense et parle toujours de moi autour de toi et tu verras, Tout ira bien. Tu sais, je t'entends, je ne suis pas loin, Je suis là, juste de l’autre coté.  
    2. william décede d'un infarctus..à l'age de 44 ans...!!!
    97
    leny
    Mercredi 11 Janvier à 19:31

    Bonjour, pour part, début août 2016, troubles de la vision sur mon lieu de travail, puis je voyais double par moment et surtout, aucune douleur. Je suis partie aux Urgences. Infarctus cérébral! 7 jrs d'hospitalisation, 2 mois de rééducation...j'ai "frisé" l"hémiplégie de justesse...avec une hémianesthésie droite, paralysie du nerf VI de l'oeil gauche, paupière tombante et paralysie faciale.... Actuellement, j'ai des séances de kiné pour de gros tremblements de mon bras droit... A l'hôpital, ma neurologue m'a dit que je "pouvais me remercier tous les matins d'être là et sur mes 2 jambes"... Traitement à vie. Ecoutez votre corps, la vie ne tient vraiment qu'à un fil...

    98
    Isa
    Mercredi 11 Janvier à 21:00
    Bonsoir tous les matins j ai la sensation d avoir des nausées et des fourmis dans les mains j ai 50 ans je fumes et il y a des antécédents cardiaques dans la famille . Je suis très fatiguée ( mon mari me fait la remarque souvent et me dit que cela n est pas normal) je ne suis pas pour de consulter un médecin pour rien ils sont assez débordés. J ai contracté une pneumonie il y a 3 ans et je met ses symptômes sur ce compte . Ais je raison ?
      • Rachel
        Vendredi 13 Janvier à 10:34
        Bonjour Isa, parfois il vaut mieux aller chez le médecin pour pas grand chose, plutôt que de mettre sa vie en danger . Il vaux mieux prévenir que guérir ! Pour ma par cela m'a servit de leçon, j'étais comme vous, oh c'est pas grand chose, ça peut attendre. Et bien quand on cours aux urgences là on se dit que si on aurait un peu plus écouté son corps on en serait pas là ! Bonne année et bonne journée.
    99
    MaFoLi
    Jeudi 12 Janvier à 01:19
    Le 27 novembre 2016 nous partons de chez nous à 11 h 30 direction la Valmasque .
    Je suis un peu fatiguée et d'ailleurs je le dis à Franco : tu sais on restera pas trop longtemps aujourd'hui je suis un peu fatiguée .
    D'ailleurs depuis quelques jours je suis plus fatiguée mais nous les femmes on à tendance à ne pas trop s'écouter ...et depuis quelque jours aussi lorsque j'arrive au deuxième chez moi je suis un peu essoufflée ... mais je ne dis que je fume un peu trop ...
    Dons nous partons ....je commence en descendant les escaliers à avoir un peu de mal à respirer en fait je cherche un peu ma respiration comme quand on est angoissé.
    On monte dans la voiture je conduis et au fil de la route ma respiration est de plus en plus difficile et se fait dans trachée , je commence par dire que je suis pas en forme .
    On arrive à la Valmasque 15 mn de route , je prend un bout de pain me disant que je n'ai pas assez déjeuné , prend mes chaussures de marche commence à essayer d' en enfiler une ....et la tout s'accélère
    Je vomi mon pain j'ai des sueurs froides je tremble j'ai le temps de dire là ça va pas puis dessuite compression douleur thorax un étaux côté droit les mains fourmillent les bras aussi je cherche ma respiration mon oesophage me brûle j'ai de plus en plus mal impossible de faire le moindre effort je pars en arrière épuisée la douleur est de plus en plus forte au thorax côté droit un poids énorme m'écrase ....et je peux juste dire je pars .....c'est grave...
    Franco se précipite me remet dans la voiture nous n'allons que jusqu'au premier rond point de Mougins il tire le frein à main téléphone dessuite aux pompiers...
    Je perd en partie connaissance en tout cas je ne peux quasiment plus parler j'essaye de respirer ça fait de plus en plus mal...
    Je lui dis quand même que je n'ai pas peur de mourir qu'il faut qu'il reste fort ....il à peur il veut que je reste consciente ...
    Les pompiers arrivent en 10 mn je suis chargée dans le camion
    Des questions auxquelles je ne peux quasiment pas répondre tellement la douleur thoracique est forte et plus de forces je me sent partir .....
    5 mn plus tard on est rejoins par le SAMU deux médecins montent on repars on me fait avaler des dizaines de cachets encore des questions toujours plus mal et ....on s'arrête on doit me stabiliser
    C'est le SAMU 911 qu'il faut appeler les pompiers ne sont pas équipés....
    L'hôpital de Cannes broussailles est avertis ils préparent le bloc ....
    Je demande si je vais pouvoir voir ma fille Franco est parti la chercher
    Le bloc m'attend pas une minute à perdre je souffre toujours autant de cette compression et respire de seconde en seconde de plus en plus mal ...
    C'est sur je meurs ....le chirurgien dis il faut faire vite plus de temps à perdre ....
    je suis opérée tout dessuite, le chirurgien m'attache la main il passera par le poignet droit via mon coeur
    Morphine je plane je souffre je m' étouffe toujours
    Je vois un écran mais je n'arrive pas à suivre tout est confus...
    Il me disent des que l'artère coronaire sera débouchée vous allez mieux respirer et la douleur partira dessuite
    J'entends passe moi un sent 2 .mm 25.
    J'ai toujours mal .....
    Je vais mieux la douleur s'estompe .....je tremble j'ai froid
    On me dit c'est fait
    ........
    Oui j'avais du cholestérol Oui je fumais ....et à 20 mn près je ne vous raconterais pas ça
    Franco à eu le bon réflexe aller à l' hôpital m'aurait coûté la vie
    Je lui dois la vie ....
    Coronaire droite bouchée complètement deux artères gauches bouchée à 50 % et deux à 30 .....sous cachet jusqu'à la fin de ma vie et régime sec .....
    Je peux refaire un infarctus à tout moment ....
    Il faudra vivre avec
    Non ça ne se passe pas Toujours comme il est indiqué dans l'article .....je n'ai pas eu mal à la mâchoire ....j'ai fait un infarctus actif ...mon sent à l'air de vouloir s'accommoder de moi il faudra encore patienter 6 mois pour en être sûr ......
    Je suis allée 4 semaines en maison de repos à chenevriere cardio pour retaper mon coeur en faisant du sport intensif , regime je n'ai plus retouché une cigarette je veux me battre ...
    Il faut avant tout se prendre en main faire régulièrement votre taux de cholestérol chez moi c'est congénital je le fabrique !
    Et si cholestérol il y à ....voir un cardiologue c'est à l'épreuve d'effort que l'on peu repérer un infarctus .....avant qu'il ne soit trop tard ...
    Merci la vie
    J'ai une deuxième chance
    Je me devais de vous dire que non ça ne se passe pas Toujours comme il à été dit
    Bises
      • Kiki
        Samedi 14 Janvier à 09:52

        Coucou Maryline,

         

        J'ignorais ce qu'il t'es arrivé. Je te souhaite un bon rétablissement.

        Bises

        Marie Christine

    100
    Bibi
    Jeudi 12 Janvier à 01:27
    Non, il faut consulter !! Donne des nouvelles
    101
    mymy
    Vendredi 13 Janvier à 08:42
    Bonjour pour ma part le 1er janvier 2017 j'ai eu une sensation de frisson dans tout le corps des fourmillements dans le bras droit puis une insensibilité par la suite du même bras ensuite des jambes très lourdes comme si du béton impossible de les bouger et un serre ment au niveau du thorax puis coût de couteau dans le sein gauche on appel les pompiers directions pellegrin Bordeaux il mon mis sous oxygene mon fait 2 ECG puis 2 prise de sang encore 6 heures pour voir si ma tropo étais bonne et la il mon dit que mes ECG étais bon mais vu les symptômes que j'ai fait un mini infarctus donc prise de rdv au cardiologue le 2/2/2017 donc à voir plus tard mais ayant 6 enfants ébè j'ai eun très peur
    102
    Dian
    Vendredi 13 Janvier à 10:17

    Être attentive aux signes de son corps, c'est VITAL!

     

     

    103
    kikireve
    Vendredi 13 Janvier à 11:13

    En 2006 mon corps  me parle, un malaise avec une horrible douleur entre les deux omoplates, je consulte, après un forcing auprès de mon médecin traitant, j'ai fait avec un cardiologue une épreuve à l'effort, catastrophique, une scintigrphie a été faite, normale. En sortant de St Augustin à Mérignac, j'ai eu sentiment d'incompréhension énorme ... Heureusement le cardiologue que je ne connaissais pas auparavant, n'a tenu compte que de l'épreuve à l'effort, il a enclenché de suite une coronarographie, une artère plate à 99% et un ventricule très endommagé, donc stent et pace maker 6 mois après à la suite d'une syncope. Depuis des années, quand je consultais, le stress était toujours la seule chose retenue, donc sans gravité ... Mymy, si j'ai un conseil, c'est de consulter très rapidement, avec six enfants, j'ai des doutes quand à une vie très calme, ce qu'il vous faut aujourd'hui pour attendre la consultation du 02 février. Un mini infractus, laissez moi rire,  il a une cause il faut y remédier de suite. N'ayez pas peur de défoncer les portes fermées, bon courage à vous, il en faut aujourd'hui pour être écoutée. Je ne vais pas vous raconter ma vie, mais depuis 2006, j'ai eu des étapes très lourdes à cause de cette négligence, je n'ai plus peur de dire à un médecin, à un grand ponte, que ma vie valait la leur, que j'avais le droit d'être écoutée et soignée comme tout un chacun.

    104
    regine
    Vendredi 13 Janvier à 18:15

    j'ai fait un infarctus en decembre 2007 et fait venir le medecin de garde car il etait 22 heures.grosse douleur dans la poitrine a ne plus pouvoir respirer et ce medecin me diagnostique une crise d'angoisse.il a fallu que mon mari le menace de ne pas le payer s'il ne m'envoyait pas aux urgence.arrivée aux urgences ils m'ont fait un electro cardiograme et 10 minutes plus tard j'étais au bloc pour me poser un sten.par contre j'en ai refait un 8 jours plus tard et repose de sten.j'en ai 7 actuellement et avec un bon traitement je n'en ai pas refait depuis.

     

    105
    MaFoLi
    Vendredi 13 Janvier à 22:30
    Merci Régine
    1 premier infarctus 2007 ( 7 sténts)
    10 ans ça nous laisse de l'espoir !!!!
    106
    kikireve
    Vendredi 13 Janvier à 23:44
    Voilà Régine, on peut toujours dire, soyez attentif ect ect, si les médecins n'ont pas décidés par eux-mêmes, l'infarctus vous le faites, ça passe ou ça casse. J'ai appris à être exigeante pour ma santé.
    107
    jo
    Lundi 16 Janvier à 09:46

    j'ai vécu tout ceci en 1998, pensant effectivement à un problème digestif je ne me suis pas affolée du tout, mais au fur et à mesure que les autres symptômes se sont manifestés j'ai fait appel au médecin de garde qui a immédiatement constaté un infarctus et demandé l'intervention du SAMU qui m'a transportée à l'hôpital. Heureusement pas de dommages, mais j'ai certainement attendu trop longtemps avant de faire appel au médecin, je pense que j'ai eu de la chance !

    108
    Flo QUÉBEC
    Lundi 16 Janvier à 18:20

    IL  y a 2 ans en faisant mon dîner j,ai sentie  une faiblesse subite et une fatigue j,en ai parlée à mon docteur ,je n avais rien 2 semaines après dans l,auto avec mon mari j,ai eu une douleur forte à l,estomac et une  grande faiblesse sent suivie j,ai fait le 911 il m,ont conduit à l,urgence après une corono ,une radio cardio et prise de sang rien paraît 2 semaines à l,hôpital après le coeur bas vite en me levant il grippait à 90 pour moi ç,est trop j,étais épuisée ,en janvier 2017 après un effort le lendemain au repos un serrement entre les seins  et une chaleur extrême et une faiblesse je suis retournée aux urgences après prise de sang et electo cardio  rien ma docteur dit spasme après effort depuis fatigue ,dificultée à dormir ne peut plus faire mes petits travaux j,ésitte  de voir mon doct mais inquiètte espèren,avoir rien .merci 

     

    109
    Paule
    Dimanche 22 Janvier à 18:45
    J'ai effectivement les coronaires saines mais j'ai des symptômes similaires qqs fois par an (mes bilans cardiaques sont normaux) Je dois m'allonger et souffler , ne pas parler et les larmes me montent aux yeux . Parfois les douleurs dans la mâchoire sont aussi fortes que dan le sternum . Les crises durent environ 20 Minutes .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :