• AVC : 4 h 30 chrono !

    Dans le patois des mines on parlait d'une <<atteinte>> ou d'une <<congestion cérébrale >> . Ceux qui en étaient victimes , jadis , restaient hémiplégiques et muets toute leur vie .Aujourd'hui , les accidents vasculaires cérébraux (AVC)peuvent ne laisser aucune séquelle . Encore faut-il les reconnaître vite et agir encore plus vite en appelant le 15 . Le docteur Patrick Le Coz , chef de service de neurologie du centre hospitalier d'Arras explique que <<toute minute perdue , c'est 2 millions de neurones détruits ...>>

    AVC : 4 h 30 chrono !

    Un AVC est une zone du cerveau qui souffre brutalement .

    Pour le détecter le test << fast >> (qui veut dire rapide ) a été inventé . C'est un acronyme anglais . F pour face (le visage) : un côté du visage s'effondre ; A pour arm (le bras) : un membre ne bouge plus ; S pour speach (le langage) : difficulté à parler ou a trouver ses mots ; T pour time : le temps qui compte . D'autres troubles peuvent apparaître , la perte de l'équilibre , une vision double, des vertiges ... << tout , en tout cas , s'installe en quelques minutes >> explique le Dr Le Coz. Reste que les personnes âgées isolées , inconscientes, démentes, endormies ... ne peuvent agir . Reste aussi que l'absence de douleurs , de perte de connaissance, de confusion peut rassurer. Dans tous les cas , il faut composer le 15 sur le téléphone . Même si le troubles ne font que passer .Il est impératif de noter minute par minute ce qui se passe .Pas d'à peu-près , pas d'approximation . Et surtout pour reprendre les mots du Dr Le Coz ne jamais oublier << la course contre la montre >>après les premiers symptômes , l'accident doit être traité en moins de 4 h 30.

    La grande disparité

    Année après année , les campagnes d'information sur l'AVC se succèdent pourtant , sa fréquence ne diminue pas . Le pourcentage d'accidents vasculaires dans le Nord-Pas-de-Calais est le plus élevé de France . Dans l'Artois et le ternois 750 personnes en sont victimes chaque année . Les AVC sont plus nombreux dans l'arrageois et le bassin minier que sur le littoral . Il y a deux nouveaux AVC par jour dans la région d'Arras . En cause , les problèmes cardiaques, certaines pathologies artérielles, le diabète , l'hypertension , l'obésité, le cholestérol les prédisposition familiales et les comportements à risque , l'alcool , le tabac ... Autant de conséquences peut être de la pauvreté de certains secteurs , de la sédentarité ,des habitants et de leur difficulté à accéder aux soins .<< Il y a un gros travail à faire , dès l'enfance , dans les écoles, pour sensibiliser au problème , d'autant que les personnes victimes d'AVC sont de plus en plus jeunes. >> Gros travail également pour éviter les récidives des accidents . Le chiffre atteint 30 à 40 % (à 5 ans) malgré les mesures préventives .

    Les grands progrès

    Dans huit cas sur dix , les AVC sont des AVC ischémiques .Il s'agit de l'interruption de la circulation du sang du à un caillot (sang coagulé) . Il bouche une artère qui se dirige vers le cerveau . Sans l'oxygène et les nutriments provenant du sang , les tissus meurent rapidement . Selon l'étendue des dégâts , les conséquence sont réversibles ou pas . Depuis 37 ans que le Dr Le Coz s'investit dans la lutte contre l'AVC et ses conséquences , << il y a eu des progrès extraordinaires >> . L'avènement du scanner et de l'IRM d'abord , qui permet au plis vite un diagnostic et de comprendre de quel type d'accident il s'agit * . Le produit qui dissout le caillot ensuite . En urgence , pour déboucher l'artère , on injecte un thrombolytique quand il n'y a pas de contre-indication . Plus ce traitement est mis en place rapidement , moins les séquelles de l'accident vasculaire ischémique seront importantes .Depuis deux ans l'efficacité des traitements explosent . A Lille , on peut désormais directement retirer le caillot ... Si la région est la plus touchée par les AVC , c'est elle aussi qui détient le plus d'unités neurovasculaires ou d'établissements connectés à la télémédecine . A l'autre bout de la télé ,il y a un neurologue de permanence . Le Dr Le Coz rêve d'aider encore plus vite les patients et explique qu'aux USA et en Allemagne , des unités mobiles AVC ont été inventés . Ce sont des ambulances équipées d'un scanner , d'un laboratoire embarqué et d'une connexion de télémédecine .On peut y faire des thrombolyses intraveineuses  . Voilà qui permettrait de réduire considérablement les risques de complications neurologiques et d'améliorer les chances de survie (Source: Echo du Pas-de-Calais N°170. mai 2017)

    *AVC hémorragique méningé ( urgence absolu .Sanction neurochirurgicale ).

    AVC hémorragique cérébelleux (rupture de petite artère, à surveiller , parfois à opérer).

    AVC ischémique constitué (les signes cliniques durent).

    AVC ischémique transitoire (les symptômes disparaissent dans les suites immédiates mais les risques précoces d'AVC constitués sont augmentés).

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Mai à 10:25
    nays&

    bonjour Lucien

    oui ma grand mère a eu ça fin années 60 on appelait ça " une attaque"

    la médecine a bien fortement évolué dans ce domaine heureusement
    personne n'est a l'abri  les femmes y sont plus sujettes parait il

    heureusement  je n'ai pas de diabète ni de surpoids ni trop de tension.mais je fume  peu.....mais quand même ça peut arriver

    bon WE Lucien

    amitié ☺

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :