• Tout savoir sur ... (2/2)

    La greffe de foie est une opération particulière 

    Vrai : Le foie est capable de prouesses exceptionnelles qu'aucun autre organe ne sait réaliser . D'abord , il repousse en totalité si l'on n'en greffe qu'une partie , à savoir un seul  des deux lobes . Et ce , que ce dernier provienne d'un donneur décédé ou vivant , <<le foie s'adapte spontanément pour retrouver un volume suffisant lui permettant de fonctionner normalement . Ainsi , le greffon transplanté ou le foie d'un donneur vivant , partiellement amputés donc , se régénèrent totalement >> , indique le Pr Victor de Lédinghen, hépatologue , chef du service hépatologie et transplantation hépatique  au CHU de Bordeaux . Et le foie ne lambine pas ;en trois mois , il retrouve ente 80 et 90 %de son volume . Ensuite , <<c'est un organe particulièrement tolérant qui entraîne peu de rejets de greffes, à tel point que chez les environ 10 % des patients greffés depuis plusieurs années on peut arrêter les médicaments immunosuppresseurs . Certains de mes patients, greffés depuis plus de dix ans n'en prennent plus et ils mènent une vie normale et à long therme>>, se réjouit Victor de Lédinghen .

    Tout savoir sur ... (2/2)

    On ne peut pas choisir les organes que l'on souhaite donner 

    Faux : Pouvoir choisir de ne donner que partiellement fait partie des nouveaux amendements de la loi de janvier 2017 .Il suffit de préciser sur le registre national des refus les organes et/ou les tissus exclus du prélèvement. On peut également le signifier par écrit ou oralement à l'un de ses proches .

    On peut<<échanger>> son don avec un autre donneur 

    Vrai : Officiellement, on parle de <<dons croisés>> Cela vaut en cas d'incompatibilité des systèmes immunitaires entre le malade qui a besoin d'un greffon et la personne souhaitant lui faire ce don. Explication ; vous souhaitez donner un rein à votre mari , mais vous n'êtes pas compatible avec lui. Votre rein bénéficiera à un inconnu. En échange, votre mari recevra un rein compatible d'un donneur vivant inconnu , également en situation d'incompatibilité avec <<son >>malade. Le processus devient alors anonyme et vous ne connaitrez ni le malade greffé qui bénéficiera de votre don, ni le donneur du greffon de votre époux. Mais , qu'importe puisque, en définitive , cela a permis de sortir deux personnes d'une impasse thérapeutique .

    De moins en moins de cicatrices 

    En 2015, une première mondiale a été réalisée au CHU de Toulouse, durant laquelle u rein a été prélevé… par le vagin ! L'organe a lui aussi été réimplanté chez une malade par la même voie .Un robot chirurgien officiait aux manettes , guidait par deux chirurgiens néphrologues . L'intérêt : limiter les cicatrices apparentes . Rappelons que lors d'un prélèvement classique, l'opération s'effectue par coelioscopie . En clair , la fibre optique et le matériel chirurgical sont introduits dans l'abdomen par de fines incisions de quelques millimètres . Puis , dans le second temps , le rein-greffon est extrait par une incision de 6 à 7 cm dans le pli de l'aine . (Texte extrait de Version Femina )


  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Octobre à 13:25

    Bisous !

    2
    Lundi 8 Octobre à 14:49
    Floralie

    Bonjour mon ami Lucien,

    Merci beaucoup pour toutes ces informations, je n'étais pas au courant de tout ça !

    Belle semaine & bises à Nicole & à toi aussi !

    3
    Lundi 8 Octobre à 16:11

    Merci pour toutes ces informations Lucien 

    Je te souhaite une bonne journée 

    4
    Jeudi 18 Octobre à 07:10

    on n'est jamais assez au courant 

    merci pour ces informations

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :