• Ne boudez pas les œufs (1/2)

    L'œuf contient les meilleures protéines nécessaires à l'être humain et possède de multiples vertus diététiques . Accommodé de mille et une façon , il mérite d'occuper une plus large place dans nos assiettes .

    Ne boudez pas les œufs  (1/2)

     

    Quoi de commun entre la piperade, la tarte au citron et l'île flottante  ?

    l'œuf évidemment , aux multiples usages culinaires et à la valeur nutritionnelle remarquable .Le jaune , ovule de la poule , s'entoure de différentes couches d'albumine (le blanc) et d'une fine coquille formée  de carbonates et de phosphates de calcium . Lorsqu'il est  fécondé , il devient un embryon contenant une pléiade de substances nutritionnelles indispensables à la vie .                                                            L'œuf contient es protéines idéales : de l'albumine dans le blanc et dans le jaune des phosphoprotéines . Deux œufs, avec leurs 13 g de protéines sont équivalents à 100 g de viande ou de poisson . A noter : le blanc d'œuf n'est parfaitement assimilé que s'il est cuit . Cru, il n'est que partiellement digéréetla moitié se perd dans les selles .

    Deux œufs équivalent à 100 g de viande 

    C'est le jaune qui concentre les lipides, constitués surtout d'acides gras mono-(acide oléique) et polyinsaturés . Ils sont associés à des phospholipides tels que les lécithines aux propriétés émulsifiantes , employées dans l'industrie alimentaire .                         Deux œufs apportent  500 g de cholestérol . C'est pourquoi les personnes atteintes d'hypercholestérolémie les bannissent souvent de leur assiette . En réalité , on estime que le cholestérol sanguin est issu pour un ties de l'alimentation , les deux tiers restants provenant du foie . Pour peu que l'hyper cholestérolémie soit familiale , liée à une anomalie génétique , l'influence du cholestérol alimentaire paraît bien minime. Dans le pratique , les nutritionnistes recommandent de ne pas dépasser quatre œufs par semaine lorsque le taux de cholestérol est compris entre 2 et 2,5 g/l ; et de ne pas consommer plus de deux œufs hebdomadaires lorsqu'il dépasse 2,5 g/l .              Aucun argument en leur défaveur : ils feraient mal au foie , déclenchant des contractions douloureuses de la vésicule biliaire qui contient la bile nécessaire à la digestion des lipides . C'est surtout vrai lorsqu'ils sont cuisinés avec beaucoup de corps gras : omelettes cuites dans du beurre (le beurre cuit est très indigeste) , œufs frits . Sinon, ils sont en général bien supportés par l'appareil digestif .


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Mai à 17:21

    J'aime bien les oeufs de temps en temps 

    Cela dit en prépation aussi ils sont un +  et bio cela va de soi smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :