• Mégane . Mes 10 ans de greffe

    Texte écrit par la fille de Carine pour ses 10 ans de greffe


    Il y a 10 ans que je t’ai rencontré, cette nuit d’hiver ou tu étais égaré.
    Tu cherchais ou te réchauffer, qui sauver, sur mon chemin tu t’es arrêté.
    Dans mon thorax fragilisé tu t’es glissé, et toutes ces perf entortillées.
    Les soignants terrorisés accouraient, tous ces pousses-seringues à changer, et cette mélodie de scop mal réglée, tout cela peut angoisser.
    Mais moi j’étais enfin apaisée cette superbe aventure pouvait commencer, une renaissance s’était engagée!

     Puis on a appris a s’apprécier, en rendez vous trimestriel on est allé, mais l’adolescence à vite essayé de nous séparer ;
    Comment ça tu me fais gonfler, des que trop de sel j’ai ingéré ?
    La cicatrice t’as oublié de l’effacer et les seins de les faire pousser!
    Tes médicaments à heure régulière me mettent en colère!
    En plus de ça, ils donnent des poils a épiler sans arrêt et des yeux beaucoup trop gonflés!
    Et les céphalées t’y as pensé?
    Et le cholestérol c’est pas mon idole!
    Mais t’es complètement taré, j’avais signé pour tout oublier, pas pour constamment tout ressasser, déprimer, et ne plus savoir ce que c’est l’amitié..
    En plus t’as pas fini de me faire chier. Comme overdose comme pour m’achever, tu m’as donné une mononucléose juste pour tester, puis un petit rejet pour comparer la douleur les traitements utilisés.
    STOP vas tu t’arrêter?!

     Puis j’ai grandi, l’admiration et l’acceptation sont arrivées.
    Ma vraie vie a pu commencer, en l’amitié tu m’as fais espérer, et en l’amour j’ai pu goûter.
    Voyager j’ai pu l’envisager et le réaliser, mais surtout j’ai pu re respirer, re parler ,re danser, re rigoler, re consoler, récouter, re bouder, me réclater, me faire tatouer, Travailler!!
    Mais surtout ré emmerder, autant qu’aimer ma famille et mon bien aimé.
    A présent je réalise surtout que mon expérience, je ne l’ai pas que acquéri grâce à mes cours et mes stages.
    La compréhension de l’angoisse, de l’énervement, du dénis des malades je l’ai grâce à toi!
    Mais surtout grâce à ta famille que je ne cesse de remercier, car c’est grâce à eux que tu m’as sauvé!!

     Merci, Tu es mon coeur à tout jamais je ferais tout pour te garder.

     Le 10.12.05 gravé.

     Le don d’organe n’est pas une fatalité, mais ma réalité.
    Tout le monde peut être amener a donner, mais surtout à en avoir l’utilité afin d’être sauvé, et cela il ne faut surtout pas l’oublier.

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Décembre 2015 à 19:20

    C'est très émouvant 

    J'espère que Noël a été un bon moment pour toi et ta famille 

    Bonne soirée 

    2
    Samedi 26 Décembre 2015 à 08:12
    nays&

    merveilleux geste...

    je te souhaite de doux moments

    amitié

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :