• Maladies du printemps

    Comment leur échapper ? 

    La belle saison arrive ! Et avec elle, les allergies respiratoire et virus . Voici quelques conseils .

    Maladies du printemps

    Les beaux jours sont là ! Si vous êtes sensible ,

    prudence avant de vous rouler dans les prés … 

    Le rhume des foins 

    La rhinite allergique saisonnière est déclenchée par certains pollens. Les symptômes : nez qui coule et se bouche, éternuements fréquents , toux d'irritation, yeux rouges qui démangent ou qui pleurent … Comment l'éviter? En limitant l'exposition aux pollens les marches à l'extérieur, surtout aux heures chaudes, et en fermant les fenêtres en voiture .Si vous en êtes victime tous les ans , faites pratiquer un bilan ORL pour identifier les pollens en cause, vous faire prescrire un antihistaminique ou une désenbillisation .

    L'angine 

    Les température qui font le yoyo favorisent l'apparition d'un angine, qui est le plus souvent virale chez les adultes. Les symptôme : mal de gorge avec forte douleur quand on déglutit et parfois fièvre , ganglions assez sensibles au niveau du cou. Comment l'éviter ? Selon l'adage; <<en avril , ne te découvre pas d'un fil >>, gardez un foulard ou un gilet dans votre sac pour vous couvrir dès que les températures baissent . Aérez votre intérieur et tenez-vous à distance des personnes malades.

    La grippe 

    Les températures peuvent baisser très vite, ce qui met l'organisme à l'épreuve et le rend vulnérable aux virus. Les symptômes : nez qui coule, accompagné souvent de fièvre et de frissons, éternuements fréquents et sensation de fatigue intense, courbatures… Comment l'éviter? Lavez-vous régulièrement les mains et renforcez vos défenses immunitaires en dormant suffisamment et en pratiquant une activité physique régulière, mais sans forcer pour ne pas vous épuiser . 

    L'asthme 

    Les pollens sont l'une des principales causes de crise d'asthme , aggravées par la pollution, qui augmente avec les températures . les symptômes : sensation d'oppression au niveau de la poitrine, essoufflements , respiration sifflante, toux sèche qui ne passe pas (notamment le matin ). Comment l'éviter ? En période de pollinisation, rincez-vous cheveux et visage (cils et sourcils) en rentrant de l'extérieur et limitez les balades. Evitez ce qui peut être irritant pour le bronches; tabac, produits aérosols … Prenez votre traitement de fond si vous êtes suivi pour cela .

    La fatigue chronique 

    A la fin de l'hiver, l'organisme peut être surchargé (excès alimentaires, activités physiques réduite …) et fonctionner au ralenti. Les symptômes: manque global d'énergie, sensation de ne pas avoir assez dormi, même après une longue nuit de sommeil . Comment l'éviter ? Faites une cure de compléments alimentaires pendant deux à trois mois (gelée royale pour renforcer votre tonus général et vote immunité. magnésium en cas de stress …) Consultez votre médecin traitant, car une fatigue intense peut cacher autre chose. 

    Bon à savoir 

    Si l'air véhicule des pollens quasiment toute l'année au gré des floraisons d'arbres, il en est saturé dès le mois de mars ; pollens de bouleaux de platanes, de châtaigner, de cyprès…Puis des herbacées ( pariétaire, plantain, pissenlits) et des graminées à partir d'avril . Leur présence est plus ou moins précoce , selon que l'on habite dans le nord ou le sud de la France .Informez-vous avec le bulletin pollinique en direct sur : http://www.pollens.fr  ou sur l'appli Alertes Pollens . (Texte extrait de Télé-Loisirs )


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Avril à 06:54

    Merci pour tous tes bons conseils

    j'apprécie 

    2
    Dimanche 14 Avril à 12:13

    bonjour Lucien

    ouf j'échappe a ces maladies dites de printemps  par contre les atchoums les yeux qui chatouillent  là  la cata mais c'est quasi toute l'année 

    bon dim a toi amitié ☺☺

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :