• Une belle histoire humaine , un terroir exceptionnel et un luxe à la portée de tous , voilà ce qui le rend délicieux

    Le joli grain de sel de Guérande

    Les paludiers perpétuent des gestes millénaires en ramassant toujours le sel à l'aide d'un las

    Le premier fruit de la mer

    Le sel est une ressource naturelle abondante , mais qui exige du travail . On l'extrait soit de l'eau de mer par évaporation , dans les marais salants installés sur nos côtes ; c 'est le sel marin . Soit de gisements souterrains ; c'est le sel gemme , qui n'est autre que du sel marin fossilisé , après la disparition d'anciennes mers intérieures .

    Largement utilisé dans l'industrie , la chimie et l'agriculture , le sel a pour principal usage ( près d'un tiers) le déneigement routier ! Et ce n'est qu'une infime partie (10 %) qui est consacrée à l'alimentation .

    Conservateur efficace , il est surtout un formidable rehausseur de goût ... Ne dit-on pas de ces choses qui font tellement plaisir qu'elles sont << le sel de la vie >> ?

    L'or blanc de Guérande

    Les marais salants exigent des sols plats et imperméables , ainsi qu'un climat favorisant une évaporation maximale , c'est-à-dire chaleur et soleil . Comme au bord de la Méditéranée et de l'Atlantique , s'il est réchauffé par le Gulf Stream . C'est le cas de Guérande où les salines scintillent près des plages de La Baule et du Croisic .

    Exploitées depuis le Moyen Âge dans l'indifférence , elles déclenchent fureur et passion , quand elles sont menacées à la fin des années 1960 par un projet de marina et de voie express . Les hommes du marais , les paludiers , vont s'unir pour sauver leur produit et leur savoir-faire .

    Le sel de Guérande ( 10 000 tonnes par an ) , avec un label rouge et une indication géographique protégée , est devenu le premier , en parts de marché et en notoriété . Pour l'expliquer , les paludiers humbles , parlent de l'océan , du soleil et du vent qui commandent l'évaporation de l'eau et la cristalisation du sel . Eux n'ont qu'à se tenir prêts , chaque début d'été , pour récolter le gros sel gris coloré par l'argile du fond des oeillets ( bassins ) . Où << ceuillir >> en surface la fleur de sel , la pépite du maris qui , en crstalisant à fleur d'eau , reste d'un blanc immaculé  

    Star en cuisine

    Adulé par les plus grands chefs , il sublime aussi la cuisine au quotidien . Le gros sel gris asure dans les eaux de cuisson , les mets en croûte de sel et, une fois moulu , en sel fin de table .

    Il est considéré comme précieux et rareen fleur de sel , sa forme la plus craquante , et la plus audacieuse lorsqu'elle vient relever la saveur des fruits , pâtisseries, chocolat , caramel et autres confitures . Enfin ,il sert à merveille la tendance d'aujourd'hui ; salez moins mais salez mieux !

    La fête du sel tout l'été à Guérande

    Le joli grain de sel de Guérande

    Durant la récolte ( de juin à septembre ) les 200 paludiers guérandais assurent l'animation , manche du las ou de la lousse ( pour récolter la fleur de sel ) bien en main , en exerçant leur art autour des oeillets .

    Un travail d'expert et de force ; 60 à 90 tonnes de gros sel et seulement deuxà trois tonnes de la blanche fleur de sel par an pour chacun !

    Dans leur << open space >> constitué des 2000 hectares de salines , ils font découvrir leur métier (photo ci-dessus ) et un paysage unique au monde reconnu réserve de biosphére par l'UNESCO .

     Et à la boutique , , vous ferez provision du sel de Guérande dans tous ses états

     Rens : 02 40 62 08 80  ou   http://www.terredesel.fr/index.php?id=143


    3 commentaires
  • Subtilement parfumé , non lavé et sans additifs , ce sel à nul autre pareil est le préféré ds grands chefs cuisiniers ... Et le nôtre aussi !

     

    Photo aérienne des marais salants de Guérande (photo du net)

    marais salants de Guérande

     Au sud de la bretagne , sur la presqu'île de Guérande , les marais salants s'étendent sur 2000 ha de sol argileux 

    L'or de la <<terre blanche >>    

    Le sel de Guérande , c'est une longue , très longue histoire !

    Son seul  nom le trahit : Guérande , des termes bretons gweenn (blanc) et rann (parcelle) , est litéralement une<< terre blanche >> .

    La récolte du sel sur la presqu-île remonte à l'âge de fer , soit cinq à dix siècles avant JC

    La plan actuel des salines a été dessiné par les moines de l'abbaye de Landévennec , fondateur du prieuré de Batz , en 945. Et depuis le moyen-âge , le commerce du sel assure la prospérité de la presqu'île .

    Mais si les outils se sont modernisés , les gestes eux , n'ont pas changés !    

     Récolté à la main

    Quand les coefficients des marées sont élevés , on remplit des réserves d'eau , les <<vasières>>.

    L'eau progresse à travers différents bassins au fil desquels sa salinité augmente , puiis aboutit dans les <<oeillets>> , où se produit la christalisation .

    A l'été , le sel est récolté par les paludiers , entiérement à la main . La <<cueillette>> s'étale sur un mois , en fin d'après-midi , lorsque la météo est à la fois venteuse et ensolleillée .

    Le sel est ensuite mis à sécher pendant 3 ans avant d'arriver dans les rayons de nos marchands .

    Chaque année Guérande produit 10 000 tonnes de cet <<or blanc>>.    

    Sain et non raffiné

    Produit de la mer , le sel en renferme les minéraux et les oligoéléments :magnésium, potassium et calcium en tête .

    Le 20 mars 2012 , le sel de Guérande et la fleur de sel de Guérande ont obtenu, en plus de leur Label Rouge , une IGP (Indication Géographique Protégée) au sein de toute l'Union Européenne , qui en garentit l'origine et la qualité : un sel non lavé et sans additifs (certains sels du commerce contiennent des agglomérants) .

    Une jolie récompence lorsque l'on sait que , dans les années 70 , les marais salants ont failli disparaître ous un projet zone touristique .    

    Les grands chefs l'adorent

    Alain Passart, Paul Bocuse  , Eric Fréchon (le bistrol à Paris) , Michel roth (le ritz à Paris) ...

    De nombreux chefs affichent fiérement le sel de Guérande sur leurs menus .

    Salé sans être agressif , aromatiue : sur cettaines cartes , il est présent en entrée ou en dessert .    

    A chaque forme de sel son utilité    

    cuillères de sel

    1) Le gros sel spécial cuisson

    Naturellement gris car il se forme au contact de l'argile , il s'utilise pour aromatiser et saler l'eau du riz ou des pâtes , les courts-bouoillons (humide, il se dissoue rapidement ) , réaliser les cuissons en croûte de sel .Son prix varie entre 1 , 60 et 3 euros le kilo

            2) Le sel moulu, pour l'assaisonnement  

    Il s'agit simplement de gros sel broyé .

    Il peut être nature ouaromatisé aux épices , aux algues , au fenouil , aux herbes, à l'ail ...

    Le sel nature coûte aux alentours de 2 euros les 250 g .Il est vendu plus cher lorsqu'il est aromatisé .      

    3) La fleur de sel , raffiné

    Très blanche (elle est <<cueillie>> à la surface de l'eau et ne touche jamais l'argile) et fine au toucher , la fleur de sel a une légère saveur de violette . Elle ne se fait pas cuire et se saupoudre sur les plats .son prix est de 3,50 euros les 125 g .       

    petit plus :

    Retrouvez les informations sur la coopérative du sel de Guérande et vente de sel , de caramels salés , de sels aromatisés .... sur http://www.seldeguerande.com


    1 commentaire
  • Les entreprises peuvent bénéficier d'accompagnements pour lever les craintes et préjugés , et aménager l'environnement de travail des salariés

    La loi du 11 février 2005 a permis au handicap psychique d'être enfin reconnu . Pourtant , au sein des entreprises , les personnes souffrant de troubles qui affectent durablement leur comportement et leur adaptation sociale osent difficilement vivre  leur maladie au grand jour . << Beaucoup ne déclarent pas leur handicap et gèrent leurs troubles bon an mal an de peur d'être stigmatisées >> , affirme Claire Leroy Hatala , sociologue des organisations et spécialiste du handicap . Compatible avec la vie professionnelle , le handicap psychique nécessite néanmoins une prise en compte particulière de la part des entreprises . D'autant plus que sous ce terme se cachent différentes pathologies bien différentes : psychose, schizophrénie , dépression, bipolarité , personnalité borderline ...

    En France, 350 000 personnes sont reconnues handicapées psychiques selon l'Insee , mais 600 000 personnes seraient concernées selon l'Unafam ( Union nationale des amis et familles de malades psychiques ). Et les problèmes de santé mentale représentent actuellement l'une des plus importantes causes d'absence au travail. D'où la nécessité pour les entreprises de se saisir de la question .

    Si la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ( ROTH) ouvre le droit aux employeurs à un certain nombre d'aides financières de la part de l'Agefiph , il ne faut pas qu'elle soit un préalable à l'action . << Ce qui compte avant tout , c'est la reconnaissance au sein de l'entreprise . Si l'employeur crée une relation de confiance avec son salarié , celui-ci acceptera sa maladie et entreprendra  des démarches pour qu'elle soit reconnue officiellement >>, remarque Claire Leroy Hatala , par ailleurs membre du conseil d'administration du Clubhouse France qui participe à la réinsertion professionnelle des personnes handicapées psychiques .

    L'entreprise doit identifier les interlocuteurs en interne qui peuvent accompagner le salarié : médecin du travail, assistante sociale , responsable des ressources humaines , manager ... Elle peut également faire appel à des intervenants extérieur . Il existe en effet des services spécialisés tels que les Sameth ( service d'appui au maintient dans l'emploi ) Cap emploi mais aussi des associations et réseaux reconnus comme l'Unafam , Galaxie , Agapsy , Messidor ou l'association Vivre . << Nous sommes souvent sollicités pour des cas de schizophrénie ou de dépression nerveuse . Mais quand nous intervenons en entreprise, nous nous occupons d'abord de l'entourage professionnel avant même de travailler  avec la personne handicapée . Car le plus difficile parfois , c'est de la faire accepter >> , observe Ferhat Djellab  , responsable à l'association Vivre .

    Il est en effet essentiel de sensibiliser les collaborateurs de la personne handicapée . l'information ne doit pas porter sur la maladie elle-même mais sur les symptômes et les attitudes à adopter . Autre point : l'aménagement des conditions de travail . Les situations de stress doivent être limitées . <le choix du temps partiel est souvent pertinent pour les personnes en situation de handicap psychique qui ont besoin de temps pour se réadapter . << Réintégrer quelqu'un ne se fit pas à la légère , surtout sur des postes sensibles ou dangereux >> , remarque Ferhat Djellab .

    C'est pourquoi il ne faut pas à tout prix chercher à maintenir la personne à son poste , en cas de problème . L'idéal est de lui faire découvrir d'autres activités pour qu'elle se rende compte de quoi elle est capable avant de lui proposer une formation . Une chose est sûre ; si l'accompagnement d'un salarié handicapé psychique a un coût financier limité pour l'entreprise , il s'envisage sur le long terme , parfois jusqu'à 10 ans . ( source : Aujourd'hui en France . Article de Solene Durox )

    En savoir plus sur  :

    Le site de l'Agefiph ;   www.agefiph.fr

    Le site de l'association Vivre ;   www.vivre-asso.com

     


    2 commentaires
  • Quels sont les droits des médecins en la matière

    C'est quoi ?

    Un tarif supérieur à celui fixé par la Sécurité Sociale ; 25 € pour une consultation de base chez un médecin généraliste ( 23 € s'il s'agit du médecin traitant ), 28 € chez un spécialiste ( 25 € pour le médecin traitant ) .

    Ces montants peuvent faire l'objet de majorations - de quelques euros à plusieurs dizaines d'euros - selon une nomenclature d'actes précise et codifiée ( orientation du médecin traitant , non-respect du parcours de soins coordonnés , visites à domicile, de nuit , jours fériés , spécialisation du médecin, âge du patient , etc ...)

    Qui les pratique ?

    Seuls les médecins conventionnés ( de secteur 1 et 2 ) peuvent effectuer des dépassements d'honoraires . Dans les faits , les médecins spécialisés de secteur 2 sont les plus nombreux ( 82 % des gynécologues , 76 ù des ORL ...) . Car contrairement à leurs homologues de secteur 1 , ils ont plus de latitude . Ils fixent librement leurs tarifs , mais << avec tact et mesure >> prône l'assurance- maladie . Une notion floue qui, dans les faits , ouvre grande la porte aux dérives .

    Quid des non-conventionnés ?

    Les professionnels de santé peuvent refusés de signer une convention avec la Sécurité Sociale . Dits << de secteurs 3 >> , les médecins libéraux << hors conventions >> sont alors libres de déterminer leurs tarifs . Leurs actes sont remboursés sur la base d'un tarif << d'autorité >> minime ( de 0,60 à 1,20 €) par la Sécurité Sociale et les complémentaires .

    Dans quels cas le dépassement est-il toléré ?

    pour les praticiens de secteur 1 :

    1) S'il est consulé en dehors du parcours de soins coordonnés ( c'est-à-dire sans sollicitation d'un médecin traitant ) .

    2 ) S'il fait l'objet d'une demande particulière de la part du patient , d'une exigence sans lien avec un motif médical ( déplacement du médecin , ouverture du cabinet à un horaire inhabituel ).

    Les honoraires du praticien de secteur 2  sont en revanche, moins encadrés . L'Asurance maladie admet que <<la situation financière , la notoriété du praticien , la complexité de l'acte et le temps nécessaire à son exécution doivent être pris en compte >>.

    Les dépassements d'honoraires ont atteint 7 milliardsd'euros en 2012 . source : observatoire citoyen des restes à charge en santé  

    Des remboursements sont-ils prévus ?

    les caisses d'Assurance-maladiene remboursent pas les dépassements d'honoraires . Seules les mutuelles proposent une prise en charge partielle ou totale . Leur couverture varie ( jusqu'à 100 %, 200 %, 300 % ... du tarif de base de la Sécurité Sociale ) selon les contrats . Sachez qu'un taux de 100 % correspond au remboursement d'une consultation de base  ( 23 € ) : 70 % émanant de la Sécurité Sociale et 30% de votre mutuelle . Mais si cette même visite vous est facturée 50 € , la différence avec le tarif Sécurité Sociale ( 23 € ) vous incombera  ( soit 27 € ). 

    Comment savoir s'il y a abus ?

    Quand le montant de la consultation est trois ou quatre fois supérieur aou tarif fixé en secteur 1 ( consultation supérieure à 69 € chez votre généraliste traitant ) . En l'absence de texte définissant le dépassement abusif , le conseil de l'ordre des médecins est le seul apte à le caractériser et à le sanctionner . Un médecin encourt alors une sanction financière équivalante au montan de son dépassement abusif . 

    Comment s'en prémunir ?

     Informez-vous ! Votre médecin est-il conventionné ? S'il l'est , à quel secteur appartient-il ?  Très pratique , le moteur de recherche de l'Assurance-maladie , www.http://ameli-direct.fr recense les honoraires des professionnels de sané et des établissements de soins selon leurs actes . Sachez aussi qu'un médecin pratiquant un dépassement d'honoraires est tenu de vous remettre une information écrite préalable dès lors que le montant de ses honoraires est égal ou supérieur à 70 € . Enfin , tout praticien a l'obligation d'afficher de façon laire et lisible dans sa salle d'attente ou son cabinet ses honoraires , tarifications d'actes et de prestations , ainsi que son secteur et son taux de remboursement par la Sécurité Sociale .

     Renseignement sur :

    www.http://leciss.org 

    santé info droits tel : 0 810 004 333 ( numéro azur )

    ou au 01 53 62 40 30  ( en semaine de 14 h à 18 h)


    2 commentaires
  •  

    Beaucoup de gens disent qu'ils ne veulent pas boire avant d'aller se coucher pour ne pas être obligés de se lever la nuit pour aller aux toilettes.

     

    QUAND BOIRE DE L'EAU ?

     

    CRISE CARDIAQUE ET EAU.


    Je ne savais pas tout ça. Intéressant.....
    J'ai demandé à mon cardiologue pourquoi les gens doivent tant uriner la nuit.


    Sa réponse était :

    Quand vous êtes debout ou assis, la force de gravité retient l'eau dans la partie inférieure de votre corps. C'est la raison pourquoi les jambes peuvent enfler.
    Quand vous êtes couché, la partie inférieure de votre corps cherche un équilibre avec les reins.
    Alors les reins éliminent l'eau avec l'ensemble des déchets parce qu'à ce moment-là c'est plus facile.

    L'eau est essentielle pour éliminer les déchets de votre corps.

    J'ai demandé au cardiologue quel moment est le plus favorable pour boire de l'eau. Il m'a répondu :
    Boire de l'eau à des moments bien définis en maximalise l'efficacité dans le corps.
    •2 verres d'eau juste après le réveil active les organes internes.
    •1 verre d'eau 30 minutes avant chaque repas améliore la digestion
    •1 verre d'eau avant de prendre un bain (ou douche) diminue la tension artérielle
    •1 verre d'eau avant de vous coucher, évite un accident vasculaire cérébral ou cardiaque.

     

    Boire de l'eau avant de vous coucher, évite d'avoir des crampes dans les jambes pendant la nuit. Vos muscles des jambes, quand il y a des crampes, sont notamment en recherche d'eau et d'humidité.

    ASPIRINE (Source : Clinique Mayo)


    Le Dr. Virend Somers est un cardiologue de la clinique Mayo. Il a écrit un article important dans le magazine American Collège of Cardiologies.
    La majorité des crises cardiaques se passent le jour, entre 6.00 heures du matin et midi.

    Avoir une crise cardiaque la nuit, au moment où le cœur doit fonctionner à son rythme le plus calme, signifie que quelque chose d'inhabituel s'est passé. Somers et ses collègues essaient de démontrer depuis dix ans que le coupable c'est l'apnée du sommeil.
    1. Si vous prenez une aspirine tous les jours, le mieux c'est de la prendre le soir.
    La raison : l'aspirine a une "mi-durée" de vie de 24 heures. Donc : si la plupart des crises cardiaques se passent au petit matin, l'aspirine dans votre corps sera alors au plus fort de sa concentration.
    2. Les Aspirines peuvent se garder pendant de longues années dans votre petite pharmacie. En vieillissant elles ont l'odeur du vinaigre.

    Pourquoi garder des aspirines sur votre table de chevet ?

    En dehors de douleurs dans le bras gauche, il y encore d'autres symptômes signalant une crise cardiaque : des douleurs intenses dans le menton (et la maxillaire), la nausée et une forte transpiration. Mais ces symptômes se présentent moins souvent.

     

    Notez : lors d'une crise cardiaque il est possible que vous n'ayez AUCUNE douleur dans la poitrine.

     

    Si jamais vous vous réveillez à cause de douleurs intenses dans la poitrine, avalez immédiatement deux aspirines avec un peu d'eau. Appelez ensuite les urgences (le 112) et prévenez un/e voisin/e ou membre de famille qui habite à proximité.
    Dites au téléphone : "crise cardiaque"! et également que vous avez pris 2 aspirines. Asseyez-vous sur une chaise près de la porte d'entrée et attendez les secours.

    SURTOUT !!! NE VOUS COUCHEZ PAS !

     

    Un cardiologue a déclaré qu'une seule vie humaine pourra probablement chaque fois être sauvée si chaque personne qui reçoit ce mail le transfère à 10 autres personnes !

     

    Pour moi c'est fait. A toi maintenant !


    2 commentaires
  •                        

    Qui est l'agence de la biomédecine :

    L'agence de la biomédecine, qui a repris en 2005 les missions de l'établissement français des greffes, est un établissement public national de l'Etat créé par la loi de bioéthique du 6 août 2004;
    Elle execce ses missions dans les dommaines du prélévement et de la greffe d'organes, de tissus et de cellules, ainsi que de la procréation, de l'embryologie et de la génétique humaines .

    Ses missions :

       - 1)  L'agence de la biomédecine met tout en oeuvre pour que chaque malade reçoive les soins dont il a besoin, dans le respect des règles de sécurité sanitaire, d'ethiqueet d'équité. Son rôle transversal le lui permet.
     - 2 )  Par son expertise, elle est  l'autoritéde référence sur les aspects médicaux, scientifiques et ethiques relatifs à ces questions.
     - 3 )  Elle agrée les praticiens intervenant dans les domaines de la procréation, de l'embryologie et de la génétique humaines et assure une mission d'encadrement et de contrôle de ces activités.
     -  4 ) Elle met à la disposition des professionnels de santéet du grand public les résultats et analyses des activités médicales dans les domaines qu'elle couvre.
     - 5 ) Elle informe le parlement et le gouvernement sur le développement des connaissances et des techniques et propose les orientations et les mesures nécessaires.
     - 6 ) Elle assure l'information sur le don d'organes, de tissus,de cellules et de gamètes.

    Son rôle dans la répartition et l'attribution des greffes :

    Elle est chargée de la bonne application des règles de répartition et d'attribution des greffons;
    Elle évalue les différents paramètres de l'activité de prélèvement et de greffe en France.
    Elle propose le greffon pour un malade ou un groupe de malades dont une équipe médico-chirurgicale de greffe a la charge.
    L'attribution définitive du greffon à un malade donné relève de la responsabilité des médecins de l'équipe de greffe qui l'ont inscrit sur la liste nationale d'attente.
    Dans des cas particuliérement difficiles, un priorité peut être accordée à un patient par l'agence de biomédecine, à la demande de l'équipe qui le suit .
    Un collège d'experts médicaux donne son avis après examen du dossier médical.
    L'agence de la biomédecine met tout en oeuvre pour que chaque malade reçoive le greffon dont il a besoin, dans le respect des règles de sécurité sanitaire et d'équité

    .Quelques chiffres :

    Chaque année en France, près de 4 500 greffes sont réalisées.
    Ces organes proviennent de plus de 1 400 personnes décédées, en mort encéphalique, un état très peu fréquent par rapport aux 520 000 décès annuels en France.
    Ces personnes avaient décidé, de leur vivant, de donner leurs organes en vue de greffe ou bien c'est leur famille qui, au moment du décès, a témoigné de l'absence d'opposition à ce don .

    1 commentaire
  • Son naturel et sa douceur exquise sont toujours tendance.

    Pour le plaisir et la forme , faites-en souvent toute une tartine .

    Le miel , le pus calin des sucre

    Formidable antibactérien, le miel se conjugue à toutes les sauces du petit déjeuner au dessert en passant par les plats sucrés-salés .

    Le miel et les abeilles

    Les abeilles n'ont pas attendu l'invention de l'apiculture pour  se mettre au travail. Elles font leur miel depuis toujours ( environ 25000 ans ), en collectant le nectar des fleurs ou le miellat , secrété à partir de la sève des arbres par des insectes suceurs, comme les pucerons. A l'instar de l'ours et d'autres espèces animales, les hommes prélèvent cette substance visqueuse et très sucrée dans les <<nids >> au creux des arbres. Puis ils vont découvrir que les abeilles en sont les ouvrières assidues et infatigables .

    D'après l'étude du scientifique américain Bernd Heinrich, pour produire 500 g de miel, les butineuses doivent effectuer 17000 voyages et visiter 8,7 millions de fleurs, soit plus de 7000 heures de travail ! C'est ainsi qu'à partir de l'Antiquité, pour contrôler cette production et surtout faciliter sa récolte, les hommes vont collectionner les ruches. A l'époque, il n'y a pas mieux que le miel pour édulcorer les aliments, le sucre de betterave ou de canne n'existant pas encore. Le miel est aussi déjà perçu comme un formidable antibactérien ... par le docteur Hippocrate en personne !

    Au parfum des fleurs

    Ce produit simple et naturel varie par la texture ( du liquide au cristallisé ), sa couleur ( du blond clair à l'ambre foncé ) et sa saveur, qui dépendent des zones de butinage. Les champs de fleurs et des possibles sont immenses ! Acacia, luzerne, trèfle, aubépine, lavande, thym, romarin...

    Les miels sont << mille fleurs >> ou d'une seule, ou même d'aucune, comme le fameux miel de sapin des Vosges, issu du miellat déposé sur les branches de ces conifères. C'est l'un de nos deux miels classés en AOP. L'autre est celui de Corse. En vérité, six miels différents qui révèlent la richesse de la flore insulaire, du printemps à l'automne, de la mer à la montagne, des clémentiniers en passant par tous les parfums du maquis ! Citons aussi le miel de Provence ( en IGP) et un petit nouveau, pas encore labellisé, qu'on appelle ... le miel Béton ! Celui des abeilles citadines qui symbolisent le déclin inquiétant des précieuses butineuses dans nos campagnes ravagées par les pesticides .

    Soyez tout miel !

    sucrez d'une cuillère de miel votre thé ou votre tisane et faites-en l'ami du petit-déjeuner en le tartinant avec un peu de beurre salé sur du bon pain. Il est également parfait avec les fromages blancs ou frais, les salades de fruits et en pâtisserie, bien sûr ! mais aussi dans les vinaigrettes, les sauces ou les marinades et même avec les viandes blanches et les poissons...pour de subtils salés-sucrés !

    Après celui des toits de l'opéra de Paris , découvrez le miel Béton

    Le miel , le pus calin des sucre

    On doit ce délice de douceur au parti poétique ( composé de plasticiens, apiculteurs, urbanistes, botanistes et anthropologues) qui réfléchit sur nos espaces urbains et les (ré)anime . produit par les abeilles citadines dans les ruches installées sur les toits de la mairie de Saint-Denis , à côté de la basilique royale , le miel Béton est récompensé chaque année au concours régional agricole pour ses qualités organoleptiques .

    Renseignement : http://www.banquedumiel.org/

     


    1 commentaire
  • Vous connaissez déjà les bienfaits de la gelée royale , du miel, du pollen ou de la cire sur votre bien-être ...?

     Vous allez découvrir que la ruche renferme un autre trésor , encore méconnu il y a quelques années , qui aujourd'hui , est en passe de devenir une solution naturelle incontournable pour être en pleine forme toute l'année : La Propolis

    La Propolis , la panacée insoupçonnée

     

    Qu'est-ce que la Propolis ?

     La Propolis est un ensemble de substances résineuses , gommeuses et balsamiques récoltées par les abeilles sur les bourgeons de certains arbres , notamment les peupliers .

     La Propolis qui en Grec signifie << en avant de la cité >>, est érigée devant l'entrée de la ruche comme une << Barrière naturelle >>pour protéger la colonie des agressions extérieures et des prédateurs .

     La richesse de la propolis réside dans la multitude de substances actives qu'elle renferme . On en dénombre aujourd'hui près de 400 : parmi-elles , des flavonoïdes, des acides phénoliques , des acides aromatiques et de très nombreux oligoéléments  qui en font une matière très riche , unique dans la nature .

     La propolis est certainement la seule substance naturelle possédant des propriétés aussi puissantes et variées pour le bien-être , confirmées par de nombreuses études scientifiques : actions bactéricides , fongicides , anesthésiantes , anti-inflamatoires , cicatrisantes . La Propolis est unique !

    La Propolis , la panacée insoupçonnée

    D' une jolie couleur ambrée et de consistance visqueuse , les abeilles peuvent en modifier la composition en apportant certaines de leurs sécrétions et de la cire .

     S'y ajoutent aussi certaines impuretés liés à l'exploitation des ruches par l'apiculteur et à l'activité des abeilles elles-mêmes ( particules de bois , abeilles mortes , pollens , grains de sable ... ) . La propolis devra donc être purifiée avant son utilisation .

     Un certain nombre d'abeilles butineuses spécialisées dans ce travail difficile , rcoltent la résine des bourgeons à l'aide de leurs langues et de leurs mandibules puis de leurs pattes postérieures . Elle s'y trouve sous forme de grosses gouttes que l'abeille ramène à la ruche en vue de diverses utilisations : vernissage des parois de la ruche , réparation etstérilisation des rayons et des cellules , enrobage et embaumement des corps étrangers .

    Toutes ces actions assurent l'aseptisation de la ruche !

     Il suffit alors à l'apiculteur de prélever cette propolis au niveau de la ruche sans nuire à la colonie :

    - Par raclage annuel des cadres des hausses de la ruche

    - Par l'utilisation des grilles en plastiques perforées ; l'abeille en bouche les trous .

     Un passage des grilles au congélateur permet de récupérer la résine qui est devenue cassante . la quantité récoltée est fonction de la végétation environnante et de la race d'abeilles , la << caucasienne >>étant celle qui en récolte le plus . Elle se situe dans tous les cas entre 100 et 300g en moyenne par ruche et par an .  C'est dire à quel point la Propolis est une matière rare et noble ! 

    Le petit plus :

    Si vous habitez la région de Béthune , vous pouvez vous ravitailler en produit Propolia  chez :

     La Rivière Aux Roseaux apiculteur à Robecq 62350 . tel: 03 21 26 61 16


    1 commentaire
  • Pas cher , en abondance et en pleine forme au printemps , ce poisson argenté vaut de l'or pour la santé et le plaisir .

     

     

    On peut le déguster cuisiné au vin blanc, cru en tartare, grillé au barbecue ...et de bien autres façons encore à découvrir  

    Un nom difficile à porter

     Ses premières fraces se trouvent en Asie . Maisce sont les romains qui, en le faisant fermenter avec du sel , produisaient un condiment , proche de la sauce nuoc-mâm vietnamienne . De la famille des scombridés (comme le thon) , c'est un poisson pélagique qui vit en eaux profondes , jusqu'à 250 mêtres , et qui se nourrit de petits poissons et crustacés .

    Un menu fretin chassé sans peine , grâce à son corps bleu-vert argenté ,zébré de noir et très fuselé qui fait de lui un bon nageur (10 km /h) ! A ce régime , il atteint vite une belle taille : 25 cm à l'âge de deux ans . Celle qu'on lui connaît puisque sa pêche est interdite au-dessous de 20 cm et qu'on ne lui laisse le temps de dépasser sa taille moyenne , 30-35 centimètres  .

    Sur sa fonction d'escorter les harengs dans leur migration et de faciliter le rapprochement entre mâles et femelles , qui justifierait que son nom soit celui donné aux hommes s'adonnant au proxéétisme , les choses ne sont pas claires , sauf une : c'est le poisson qui pâtit le plus de l'homonymie ! 

    Pêché à la mitraillette

     De nature grégaire , il vit en bande formant des bancs compacts qui facilitent sa capture , chez nous, du nord au sud de l'Atlantique à la Méditérannée . Présent toute l'année , mais surtout au printemps quand il remonte des profondeurs , il est pêché au chalut pélagique (filet remorqué par un chalutier) ou à la mitraillette . Non violente , cette tehnique (des lignes avec plusieurs hameçons orné de plume-leurre) est au contraire respectueuse de l'environnement et du poisson .

    Les deux grands ports de pêche au maquereau sont Boulogne-sur-mer et Sète . Mais c'est Trouville qui se mouille le plus pour lui obtenir un label , attendu pour cette année 2014. 

    Une réputation revue et corrigée

     Considéré longtemps comme un poisson du pauvre , sa cote est en hausse . Grâce aux effets conjugués de la diététique , qui a prouvé sa formidable richesse en acides gras oméga 3 , du pouvoir d'achat en baisse et de l'envie des chefs de relever le défi de cuisiner des produits simples .

    Cuit aussi bien à la vapeur et en papillote qu'au four , il s'assaisonne au vin blanc , à l'huile d'olive , à la crème fraîche ou à la moutarde, et adore les épices !  Grillé au barbecue ou bien cru en sushis ou en tartare , le maquereau fait aussi le beau .

    La fête de la mer et du maquereau à Trouville-sur-Mer

     Toujours un grand moment de la saison estivale dans le port normand , cette année le 2 et 3 août .

    Deux jours d'animations , dont un festin de maquereaux grillés , le samedi soir , à vivre en famille ou entre amis

    Renseignement au : 02 31 14 60 70


    1 commentaire
  •                         

    Malgré de nouvelles techniques , retrouver une peau vierge reste problématique .

    Tatouage , pour la vie ou non ?

    Les deux tiers des tatouages sont réalisés avant 20 ans ...

    de quoi avoir des regrets

    Quelques chiffres pour commencer

     Selon une étude parue en 2013 dans le British Journal of dermatology , près de 25 % de la population occidentale serait tatouée . Et un tatoué sur trois regretterait d'être passé à l'acte ! En conséquence , le marché du détatouage est en plein boom , porté par une nouvelle génération de lasers en passe de remplacer les techniques existances : chirurgie avec sutures , voire greffe de peau , lumière pulsée ou dermabraison  ( ponçage de l' épiderme ).

    Long et douloureux !

     La technologie laser Q-Switched apparue il y a une vingtaine d'années , a chngé la donne . L'appareil projette durant un temps extrêmement court un rayon hyperpuissant qui fractionne en micromolécules l'encre et ses pigments . Ces débris sont ensuite évacués naturellement par l'organisme . L'opération reste longue , douloureuse et coûteuse .

    Un tatouage de taille moyenne exige ainsi au minimum dix séances , au tarif variant de 60 à 200 € selon la surface traitée , avec une pause d'un à deux mois entre chaque visite pour laisser à la peau le temps d'éliminer les résidus et de cicatriser. Le résultat n'est pas garanti et laisse souvent des traces et cicatrices .

    Une nouvelle technique

     Des défauts qu'espèrent gommer les dermatologues et chirugiens plasticiens - seuls habilités à pratiquer le tatouage - grâce à la nouvelle génération de lasers lancée par le groupe Cynosure en 2013 . Ceux-ci permettent de projeter un rayon plus puissant , dans le temps encore raccourci , de l'ordre la picoseconde , soit du millième de milliardième de seconde .

    Du coup , les séances durent moins longtemps mais sont aussi plus chères , de 260 € à 450 € . Ce procédé , baptisé picosure , permet enfin d'effacer des couleurs tels le vert et le bleu , qui résistaient jusque-là aux autres traitements .

    Malgré tout , les tatouages de bonne taille , saturés de couleurs , denses ou profonds ne s'effaceront jamais complétement , laissant au minimum une légère dépigmentation au pire des cicatrices.

    En clair , un tatouage , c'est encore pour la vie !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique