• Le ch'ti roux

    Origine : France - Nord Pas de Calais

     Type de lait : Vache 

    Type de pâte : Les pâtes molles à croûte lavée 

    Intensité : Typé

    Le ch'ti roux

    Le ch'ti roux : fromage à la bière de Chti, bière brune du Nord. La couleur orange provient du roucou, épice brésilienne issue d'une écorce d'arbre.

    Installée depuis 1990 en plein cœur du Boulonnais, la Fromagerie Sainte Godeleine des frères Bernard est spécialisée dans la fabrication et l'affinage de fromages au lait crû de vache. Ce producteur travaille un lait chaud, collecté dans deux fermes du village de Wierre-Effroy, et produit une gamme de six fromages.

    Le Cht'i Roux est un fromage au lait cru de vache, à pâte souple et croûte brossée à la bière. Installée depuis 1990 en plein cœur du Boulonnais, la Fromagerie Sainte Godeleine des frères Bernard est spécialisée dans la fabrication et l'affinage de fromages au lait crû de vache. Ce producteur travaille un lait chaud, collecté dans deux fermes du village de Wierre-Effroy, et produit une gamme de six fromages. Des frères Bernard, c'est Antoine qui a commencé seul l'aventure, au début des années 1990. « Avant cela, de 1984 à 1988, j'élevais un troupeau de 70 chèvres. Je produisais un fromage qui était commercialisé dans les magasins PG du Boulonnais », se souvient-il. Un métier passionnant mais « très prenant ». Antoine décide alors de se consacrer à la transformation du lait. Il fait alors un tour de France des fromages à vélo. « Durant un an, je suis allé de ferme en monastère pour percer tous les secrets de la fabrication du fromage. » Lorsqu'Antoine Bernard crée son entreprise, aucun fromage n'est alors produit dans le Boulonnais. « Pourtant notre terroir ressemble quelque peu à celui de la Normandie », s'étonne-t-il. Pour produire son premier fromage, l'ancien éleveur de chèvres décide de travailler le lait de vache. Le Fleur d'Audresselles est ainsi né. Un fromage à pâte molle à croûte mixte, salé au sel de Guérande dont le goût n'est pas sans rappeler celui du Reblochon. Très rapidement, le Fleur d'Audresselles gagne les étals des fromagers détaillants de la région et les plateaux de fromages des restaurateurs du littoral.

     Aujourd'hui, les deux frères - Joachim a rejoint la fromagerie en 1995 - produisent six fromages dont les noms fleurent bon la Côte d'Opale. Écoutez plutôt : le Sablé de Wissant, l'Écume de Wimereux, le Fort d'Ambleteuse, le Dôme de Boulogne et la Brique des Flandres s'ajoutent désormais au Fleur d'Audresselles.

     Pour fabriquer ces fromages, les frères Bernard travaillent le lait cru chaud, « et uniquement celui là ». Un lait qui provient de deux fermes voisines. « Nous transformons quotidiennement 3 500 à 4 000 litres de lait par jour, explicitent les deux artisans fromagers. Dans la mesure où nous travaillons le lait cru, il est primordial que la matière première soit de bonne qualité. Voilà pourquoi nous encourageons les exploitants, et nos salariés, à être irréprochables en matière d'hygiène. » À la différence de la grande surface, le fromager a la possibilité de pousser l'affinage de nos produits. » Antoine et Joachim Bernard travaillent actuellement à l'élaboration d'un septième fromage. « Un fromage à pâte pressée, un fromage de garde qui nécessite 12 mois d'affinage », dévoilent-ils. Dans quelques mois sur les étals...

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Juin 2016 à 10:13

    Je le découvre celui-ci 

    Je ne pense pas le trouver par chez moi mais je vais voir 

    Quoique la semaine dernière j' ai acheté une spécialité belge mais je n'ai pas trop aimé , cela dit, c'est vrai que pour rivaliser les fromages auvergats , ( je plaisante) car j'aime goûter les pécialités d'ailleurs 

    Bonne journée 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :