• L'ibuprofène

    L'abus d'ibuprofène fait chuter la testostérone, selon des chercheurs rennais .

    L'ibuprofène

      L'étude publiée ce lundi dans la prestigieuse revue américaine Proceedings of the national academy of sicences montre que la prise massive d'ibuprofène par de jeunes hommes, par exemple des sportifs, peut avoir d'importants effets indésirables, dont la chute de la production de testostérone par les testicules. Une étude menée par des chercheurs de l'Ir set de Rennes en partenariat avec un laboratoire danois .

    Cette étude (1), publiée ce lundi (à 21h heure française) dans la prestigieuse revue américaine Proceedings of the national academy of sicences (Pnas), risque de faire du bruit dans le monde du sport de haut niveau. Notamment signée par le professeur Bernard Jégou (1) et par Christèle Desdoits, docteur en sciences biologiques à l’Institut de recherche en santé environnement et travail de Rennes, elle démontre que la prise massive d’ibuprofène, un antalgique non stéroïdien, peut être dangereuse pour la santé. Un médicament disponible sans ordonnance.

     Très utilisé par les sportifs

    « Par exemple, les marathoniens, les footballeurs professionnels ou les sportifs de haut niveau peuvent en consommer massivement pendant une saison ou avant des épreuves », explique le Professeur Bernard Jegou, directeur de l’Institut de recherche en santé environnement et travail (Ir set) de Rennes, directeur de recherche à l’école des hautes études en santé publique (Eh esp) et directeur de recherche Inserm. « Surtout pour prévenir ou anticiper la douleur. Un médecin démissionnaire de la Fifa avait déjà pointé cette consommation. »

    1200mg par jour pendant 44 jours .

    L'ibuprofène

    Mais quels sont ces effets sur la santé ?

    « Avec une équipe danoise, nous avons administré pendant 14, puis 44 jours, des doses quotidiennes de 1 200 mg d’ibuprofène à de jeunes hommes. » massives mais qui correspondraient à ce que prennent régulièrement des sportifs. « Nous avons alors observé et démontré un déséquilibre de la production de testostérone par les testicules et aussi que l’hypophyse, petite glande située dans le cerveau, était exacerbée pour compenser cette perte. »

    Des effets négatifs

    Le même phénomène que des médecins observent chez des 10% des personnes très âgées. Sauf que là, il s’agit de jeunes. « Ce dérèglement peut donc aussi avoir des conséquences sur les muscles, le squelette, les reins, le cœur, le système digestif  mais aussi des effets psychologiques. » Des effets négatifs loin de ceux recherchés par ceux qui consomment cette molécule.

    Ne pas abuser de l'ibuprofène si on est en bonne santé.

    « L’ibuprofène a un vrai rôle pour les personnes atteintes par exemple de rhumatismes chroniques. Mais nous démontrons clairement qu’en dehors de ces indications, sa consommation massive est à éviter. » En mars 2017, ce même institut avait déjà démontré les dangers de l’ibuprofène pour les fœtus masculins en cas prise par leur mère .

    (1) L’étude, financée par l’Agence nationale de sûreté du médicament, a été menée par l’Irset de Rennes en collaboration avec le CHU de Rennes et le laboratoire d’étude des résidus et contaminants dans les aliments de Nantes ainsi qu’une équipe danoise.  ( source : Ouest-France du 08 01 2018 )

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Janvier à 14:57

    Des douleurs j'en ai beaucoup mais heureusement je ne prend pas ce médoc j'ai un jour essayé et j'ai pas aimé, je me contente du doliprane ... Biz !

    2
    Mardi 9 Janvier à 15:41

    Je suis contre les médocs donc ce n'est pas moi qui vais prendre cette cochonnerie  néfaste pour la santé , et les 1 er responsables ce sont les toubibs qui les prescrivent et les pharmaciens qui les vendent 

    Un article très utiles qui devrait être lu par les jeunes 

    Bonne journée 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mercredi 10 Janvier à 07:01

    c'est bon à savoir merci l'ami

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :