• L'ananas

    Le roi de l'exotisme 

    Sous sa couronne de feuilles vertes , sa chair , dorée et  généreuse en jus , est gorgée du soleil éclatant des tropiques . 

    L'ananas

    Un fruit de la passion 

    De la famille des broméliacées , voici une drôle de plante. Xérophyte , elle se contente de très pu d'eau dont elle capte la moindre goutte grâce à des cellules absorbantes sur ses feuilles . En revanche , elle a besoin de chaleur et craint le froid comme la peste ; en dessous de10 °C , elle meurt . D'où son origine exotique , d'Amérique du Sud , centrale et Caraïbes . Et c'est en Guadeloupe que Christophe Colomb la découvre en 1493 . L'ananas est aussi un drôle de fruit ; en réalité , des centaines de petits fruits collés-serrés entre eux autour du cœur (partie dure et fibreuse) et dont la chair rend fou . A tel point qu'on va le cultiver dans la froide et humide Europe , dès le XVIIe siècle , aux Pays-Bas, puis au Royaume-Unis , en France ... Sous serre  , évidemment ! En quantité si marginale qu'il reste longtemps rare et cher . Il faut attendre le XXe siècle , et l'essor du transport aérien , pour que le fruit devienne populaire .

    Le queen victoria , l'or de la Réunion 

    A côté des grands pays producteurs (Asie, Amérique du Sud ou Côte d'ivoire) et du cayenne lisse (feuilles sans épines , chair jaune pâle) , le plus gros des ananas et le plus cultivé sur la planète , l'île de la Réunion ne fait certainement pas le poids avec son gringalet ! deux à trois fois plus petit que le cayenne  , le queen victoria (feuilles piquantes, chair jaune d'or) est pourtant le plus sucré , parfumé comme un bonbon , bref le meilleur du monde et le seul distingué par un Label Rouge . Sur ce bout de terre sur l'océan Indien , qui est aussi un de nos départements d'Outre-Mer , il est la star de tous les fruits et traité comme tel . Après dix-huit mois (à 950 m d'altitude) ou douze (au bord de la mer) pour mûrir à point , ananas d'en haut et d'en bas sont cueillis à la main , emballés comme des bijoux et livrés par avion sur nos marchés d'hiver , en quarante huit heures chrono ! Malgré une culture difficile et une cueillette avec des gants pour se protéger des épines , la production d'ananas réunionnais a décuplé ces dix dernières années .

    Pour notre régal ! 

    Conservez-le hors du frigo et dégustez-le au plu vite . Malgré son goût sucré , il est peu calorique . Et il possède une enzyme , la broméline, qui n'a pas le pouvoir magique  de dissoudre graisses et cellulite comme on le dit souvent , mais de réelles vertus digestives . En salade , en carpaccio, en jus , c'est un vrai cocktail de vitamines . En beignets et clafoutis , en version sucrée-salée avec viandes blanches , poissons et crustacés , il tient savoureusement ses promesses d'exotisme !

    Le petit plus coup de cœur 

    A la Réunion , la maison de l'ananas , c'est tout un voyage .

    L'ananas

    Découvrez l'histoire et la culture du succulent queen victoria sur ses terres , dans une plantation où sont vendus les meilleurs fruits frais et produits dérivés en jus , chutney ou confiture ... Vous reconnaitrez peut-être les paysages alentours ; c'est là autour du Tampon , dans le sud de l'île , que François Truffaut a tourné la sirène du Mississipi . Flânez sur les marchés de Saint-Louis et Saint-Pierre et optez pour une adresse de charme à prix doux (la villa Oté , chambres d'hôtes , à Entre-Deux ,02 62 39 03 43 ou http://www.villaote.com   Idéale pour se poser en douceur sur cette île volcanique et en savourer l beauté, qui lui vaut d'être classée au patrimoine mondial de l'humanité depuis 2010 . Renseignement sur http://www.reunion.fr   (extrait de Télé-Loisirs )


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Novembre à 15:01

    J'adore ce fruit mais hélas il me donne des aphtes , c'est dommage !

    Bonne journée :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :