• L'alopécie

    La chute de cheveux (alopécie) n'est pas une fatalité. Si elle persiste, il faut consulter sans attendre. Il existe des solutions efficaces à condition d'agir le plus tôt possible .

    L'alopécie

    Comment enrayer la chute de cheveux ? 

    Qu'elle soit saisonnière , héréditaire, liée au stress ou à des variations hormonales, la chute de cheveux , qui concerne aussi bien les hommes que les femmes , peut-être perturbante. Certains signes doivent prticulièrement alerter. Ainsi, lorsque la quantité de cheveux laissés sur la brosse est plus importante que d'habitude, lorsque la chute est brutale ou précoce (avant 25 ans chez les hommes), lorsqu'elle persiste plusieurs semaines ou encore se produit par plaques, mieux vaut prendre le problème à la racine .

    Un bilan sanguin pour les femmes 

    Chez les femmes, plus sensible que les hommes aux variations hormonales, une prise de sang   s'impose. Elle permet au médecin généraliste ou au dermatologue de déceler les causes de la chute anormale des cheveux ; cela peut être une pilule contraceptive inadaptée ou bien un dysfonctionnement de la glande thyroïde. L'examen sanguin permet également de contrôler le dosage en fer dans l'organisme et de palier une éventuelle carence. Un traitement de trois mois renforce la kératine , quicompose à 95% le cheveu et le protège.

    Un cheveu passé au crible

    Si la chute est importante et brutale, une analyse du cheveu réalisée en clinique en dira plus . Il peut s'agir d'un test de traction pour vérifier la croissance du cheveu ou d'un trichogramme, qui consiste à prélever d'un coup sec une quarantaine de cheveux sur trois zones du cuir chevelu. Cet examen apporte des informations sur l'état morphologique et sur la croissance des cheveux .

    De la vitmine B, du zinc et des acides aminés soufrés 

    Un traitement local est généralement proposé en cas de chute de cheveux chronique , perdurant pendant plus de six mois, ou alors sévère, touchant une grande partie du crâne . Il est à base d'acides aminés soufrés, de vitmines B et de zinc, nutriments indispensables à la croissance des cheveux puisqu'ils rentrent dans la composition de la kératine. Ce vasodilatateur, proposé sous forme de spray à appliquer matin et soir, va dilater les vaisseaux et activer la microcirculation, action bénéfique pour la stimulation de la pousse du cheveu.

    Et si ça continue de tomber ? 

    Pas de panique, il existe d'autres solutions comme un traitement de fond, prescrit par le dermatologue. Pour les femmes, il est à base d'antihormones mâles, souvent associé à un traitement local. Pour les hommes, c'est la finastéride qui sera proposée. Elle bloque certains récepteurs aux hormones mâles, responsables de la chute. 

    Bon à savoir 

    Nos cheveux se renouvellent sans cesse. Leur cycle de vie est en moyenne de trois ans chez l'homme, et de quatre à six ans chez la femme. Chaque cheveu croît sans relache. Lorsqu'il meurt, il est remplacé. Au cours de notre vie, nous connaissons environ 25 à 30 cycles de cheveux. Une fois épuisés, nos cheveux ne repoussent plus . (Merci aux Drs Nina Roos et Martine Baspeyras , dermatologues .Texte extrait de Télé-Loisirs)


  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Mai à 18:05

    Intéressant 

    Le cuir chevelu est fragile 

    Bonne fin de semaine Lucien 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :