• Je prépare ...

    … Le semi-marathon 

    Voici l'histoire de Rose-Hélène avec le diabète qui a commencé alors qu'elle était enceinte << Mon médecin a diagnostiqué un diabète gestationnel . Après mon accouchement , la maladie est restée >> , raconte-t-elle . C'était il y a presque 30 ans . Même si elle a toujours maintenu l'équilibre de son diabète , Rose-Hélène a parfois été tentée de baisser les bras . A 67 ans , pour se remotiver , elle s'est lancé un défi ; courir le semi-marathon de Fort-de -France en Martinique .

    Je prépare ...

    Je me suis laissée aller 

    <<Lorsque j'étais plus jeune, j'étais sportive . je faisais du handball, de la course ... Et puis j'ai eu des enfants , j'avais d'autres préoccupations. De temps en temps , je reprenais le sport , mais je manquais de motivation . Peu à peu  je me suis laissée aller , en me disant que j'étais malade et que c'était fichu.>> Même si le diabète est une maladie chronique dont on ne guérit pas , il est tout à fait possible de l'équilibrer et de limiter le risque de complications en adoptant quelques bonnes habitudes . En plus de la prise du traitement, il est important de veiller à avoir une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique régulière .

    Une fatigue en mars 

    Pendant quelques temps , Rose-Hélène a été moins vigilante dans le suivi de son diabète et les conséquences sur sa santé ne se sont pas fait attendre.<<En mars, j'étais très fatiguée ,je pesais 95 kg , je ne pouvais plus m'habiller , j'étais essouflée ... je me suis décidée à aller faire une prise de sang . Ma glycémie à jeun était élevée et mon taux d'HbA1c avait augmenté. Mon médecin m'a dit que je devais prendre un médicament supplémentaire . J'étais déjà à trois comprimés de metformine par jour. Or , je 'aime pas ça , alors j'ai décidé de me reprendre en main .>>

    Une amie et l'appui des nouvelles technologies 

    Pour se motiver , Rose-Hélène a demandé à une de ses amies de l'accompagner. <<Nous avons décidé d'aller marcher ensemble . Au début , je trouvais cela un peu pénible , je me suis prise au jeu grâce à une application que j'utilise pour suivre mes performances sur mon smartphone . Cela m'a donné envie d'aller plus loin et de courir .Et puis , j'ai décidé de m'inscrire au semi-marathon de Fort-de-France >>.

    S'entrainer en groupe 

    Afin d'atteindre son objectif, Rose-Hélène suit un programme d'entrainement précis et s'entoure d'autres sportifs .<<Je m'entraine avec un groupe de coureurs trois fois par semaine , Je vais aussi dans la salle de sport trois fois par semaine pour faire du renforcement musculaire . >> Grâce à cette nouvelle routine , elle se sent beaucoup mieux .<< En quatre mois, j'ai perdu 15 kg , mon taux d 'HbA1c est de nouveau inférieur à 7 % , avec l'accord de mon médecin, j'ai pu diminuer ma dose de médicaments , je n'ai plus de douleurs aux articulations .Je n'ai pas mal au dos , ni aux genoux. Aujourd'hui , ces 21,1 kilomètres ne me font pas peur .Je cours à une vitesse moyenne de 9 kilomètres par heure  Mais , l'important , c'est de partir et d'arriver à mon rythme , car c'est une compétition avec moi-même Pour moi, être diabétique n'est pas une fatalité , on peut vivre bien et faire des choses qui nous rendent heureux .>>

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :