• Asthme

    Démêlons le vrai du faux

    Cette maladie touche plus de 4 millions de français .

    Voici comment mieux la repérer, la traiter et vivre avec .

    Asthmatique , on ne peut pas faire de sport

    Faux : Le sport permet d'ouvrir les bronches et facilite ainsi la respiration , à condition de suivre un traitement de fond adapté à son état . Seuls les asthmes d'effort , que connaissent notamment les sportifs de haut niveau , nécessite le prise de bronchodilatateur (qui dilate les bronches)juste avant l'activité .

    C'est une affection grave

    Vrai : Sans traitement régulier , les bronches se ferment un peu plus à chaque crise , et le risque de dérèglement respiratoire augmente . Un traitement à base de corticoïdes locaux s'impose pour son action anti-inflammatoire sur la muqueuse bronchique . Il est possible d'y associer un traitement bronchodilatateur à action prolongée (douze heures) ou au moment de la crise .

    Un traitement entraîne des dépendances

    Faux : Il n'existe aucune accoutumance au traitement . Celui-ci reste toujours aussi efficace qu'elle que soit sa durée . Pris régulièrement , il renforce les bronches , du coup moins réactives aux agressions extérieures .

    L'asthme peut disparaître naturellement

    Vrai et faux : Tous les asthmes peuvent régresser après une période de traitement . Mais ils peuvent réapparaître à tout moment , car les ex-asthmatiques gardent une fragilité bronchique . Eviter le tabac, le surpoids et la sédentarité permet de lutter efficacement contre la récidive .

    On ne peut pas devenir asthmatique à l'âge adulte

    Faux : C'est possible sous l'influence de certains facteurs , comme les variations hormonales (grossesse, ménopause) et les allergies tardives .

    On peut en guérir

    Vrai : L'asthme est une maladie réversible ; on constate ainsi une nette amélioration au bout de trois mois de traitement . S'il est d'origine allergique , l'arrêt du traitement sous contrôle médical est possible près avoir pratiqué la désensibilisation à l'allergène en question . très efficace en ce qui concerne les acariens , les pollens de bouleau, cyprès , graminées et olivier , elle se révèle encore sans effet sur les poils d'animaux .

    La désensibilisation n'est réalisée qu'à partir de l'âge de 5 ans

    Vrai : Elle s'effectue par comprimé sublingual à garder quelques minutes sous la langue , ce qui est difficile à respecter pour les tout-petits .

    L'asthme peut être soulagé par une cure thermale

    Vrai : Une cure spécialisée dans le traitement des pathologies respiratoires peut réduire la fréquence et l'intensité des crises , mais aussi diminuer la prise médicamenteuse. On y alterne séances d'aérosols (pour déboucher les voies aériennes) , d'inhalations et de douches nasales . Les bienfaits de l'eau thermale , jumelés à l'air pur des montagnes et au calme , renforcent le système immunitaire . A noter qu'elle peut-être remboursée par la sécurité sociale si elle est prescrite par le médecin .

    Bon à savoir

    Pensez à aérer tous les jours vos pièces pour éviter les ambiances confinées , propice au développement des acariens .

    Lavez vos couettes et oreillers deux fois par an à 30 °C . Evitez  le nettoyage à sec qui n'élimine pas les acariens .

    L'avis de l'expert

    Dr Florence Trébuchon , pneumologue-allergologue, auteure de vaincre l'asthme et les allergies , Ed Albin Michel .

    Asthme

    << L'asthme peut aussi se manifester par une toux persistante >>

    Les crise d'asthmes ne sont pas toujours spectaculaires . Comment les reconnaître ?

    On imagine souvent une difficulté à respirer ou une sensation d'étouffement . Mais , parfois , la crise se manifeste par une sensation d'oppression ou une toux irritante sur une longue durée .

    Doit-on alors consulter par précaution ?

    Oui , car cette toux récurrente peut-être le premier signe d'un asthme sous-jacent . Un test chez le pneumologue ou l'allergologue mesurera la capacité respiratoire . Et un bilan allergologique déterminera si un allergène est la cause des problèmes .

    Quelle est la bonne attitude à avoir en cas de crise ?

    Il faut d'abord calmer et rassurer la personne , ne pas l'allonger mais la laisser debout , légèrement penchée en avant , puis lui administrer un bronchodilatateur type ventoline , qui va ouvrir les bronches en quelques minutes. Si la crise se prolonge ou si la personne n'arrive plus à parler , si elle transpire ou si ses lèvres  deviennent violettes , appeler les urgences sans attendre . (source : Télé-Loisirs)

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Avril à 17:44
    nays&

    bonsoir Lucien

    exact ce que je lis  le fils de mon mari a de l'asthme il vit correctement avec et fait du sport

    bonne soirée

    amitié ☺

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :