• C'est décidé , cette année , on s'inscrit dans une salle de sport ! Avant on réfléchit bien à ses goûts et à ses objectifs 

    Le choix de la salle de sport est déterminant pour la motivation à long terme. Le mieux ? Près du domicile ou du bureau, avec une grande variété de cours . On la visite aux horaires qui nous intéressent, pour avoir une idée de l'ambiance, du nombre de participants , de la propreté . L'idéal : faire une séance d'essai . Des nouveautés apparaissent souvent , on choisit celle qui correspond le plus à os besoins et envies ! Suivez le guide ...

    Le cycling

    Qu'est-ce que c'est ? On pédale sur une musique entraînante à côté d'autres vélos fixes , en suivant les instructions du coach qui varie les intensités ; sprints, montées, plats . Les salles les plus luxueuses projettent des paysages sur écran géant et on a l'impression de se déplacer dans les rues ou des forêts ... C'est l'<<immersive fitness >> .

    Pour qui ? Ceux qui veulent bruler des calories sans s'ennuyer . Cet exercice cardio fait travailler jambes et fessier , dos et bras, idéal quand on n'arrive pas à se motiver seul .

    A chacun sa discipline

    Les cours dansés

    Qu'est-ce que c'est ? On bouge sur des musiques selon des chorégraphies entraînantes , avec des mouvements de fitness et de danse . Le Sh'am mixe les danses sur diverses musiques (hip-hop, samba, jazz, disco... ) La zumba mélange des pas de salsa et de meringué . On se muscle harmonieusement en travaillant aussi sa coordination et sa confiance en soi , car on apprend sans pression. On pense également à la danse orientale , à la salsa ...

    Pour qui ? Ceux qui veulent bouger en s'amusant et se motivent peu avec de la gym classique .Et pour les timides; ces cours les désinhibent , car il y a beaucoup de débutants

    Les cours cardio

    Qu'est-ce que  c'est ? Toutes les activités qui font brûler un maximum de calories , avec une mention spéciale pour les disciplines <<les mils >>(du nom de son créateur), très énergique; Body Attack , Body jam , Body combat . Le Crossfit mélange divers mouvements naturels du corps pour se muscler harmonieusement tout en se dépensant beaucoup .La boxe revient aussi en force , souvent mariée à du fitness . Plus ludique ; il existe des cours qui se pratiquent avec un min trampoline .

    Pour qui ? Ceux qui veulent se défouler mais n'aiment pas les machines , ni la <<gonflette >>. La boxe permet en outre de travailler l'agilité et le mental , et le trampoline , l'équilibre .

    Le yoga et ses dérivés

    Qu'est-ce que c'est ? Le vinyasa yoga (yoga dynamique ) est un enchainement tonique de postures,  rythmé par la respiration , que des clubs proposent à différents niveaux de difficulté. Le body balance  , mélange de yoga, tai-chi et Pilates, permet de se dérouiller en musique ,en portant particulièrement attention à la respiration .

    Pour qui ? Ceux qui veulent s'initier au yoga . En salle , le professeur adapte son cours à tous les niveaux, débutants inclus. C'est par ailleurs recommandé aux personnes qui souhaitent se déstresser avec une activité plus tonique que le stretching et apprendre des exercices de respiration pour se relaxer .

    L'avis de l'expert :

    Renaud Carpe Directeur de communication CMG sports club

    <<Pour ne pas se démotiver , il vaut mieux être régulier et patient>>

    Comment ne pas abandonner après deux mois ?

    Beaucoup s'inscrivent dans l'objectif de retrouver rapidement une jolie silhouette et s'entraînent trop intensivement , à un rythme intenable sur le long terme . La démotivation arrive alors avant les résultats ! Il vaut mieux être régulier et patient; deux séances hebdomadaires, c'est déjà bien . On se fixe les jours et on n'y déroge pas

    A quel rythme s'entraîner pour progresser et avoir les bénéfices ?

    A raison de deux ou trois fois par semaine minimum , et avec une bonne nutrition, on se sent vraiment plus en forme en quelques mois, et notre silhouette est plus tonique.

    Quelles sont les erreurs classiques de la pratique en salle ?

    Au-delà de la perte de calories , travailler ses abdominaux  est capital pour éviter les blessures et se muscler harmonieusement. Ne sauter jamais l'échauffement ni  retour au calme . Evitez de juger vos progrès sur une balance ; prendre en muscle ce que l'on perd en graisse peut légèrement augmenter le poids . Observez plutôt votre silhouette dans la glace .

    Le petit plus

    Ne signez pas tout de suite ; demander un devis et lisez le contrat notamment les clauses éventuelles de report en cas de maladie(très appréciables si vous êtes souffrant cet hiver ) . Vérifiez également les services <<plus>>(serviettes, sauna ...). Enfin, prenez garde aux salles <<Low cost>>qui projettent des cours sur un écran sans présence physique d'un professeur .

     


    3 commentaires
  • Comment limiter les risques ?

    Au restaurant ou chez soi , ces plats à base de viande ou de poisson crus ont la cote . Pourtant , le " fait maison "n'est pas sans danger ! Voici quelques conseils pratiques .

    Tartares

    Manger sans cuire pour plus de naturalité

    La tendance se confirme depuis plusieurs années . Le cru permet de supprimer l'étape de la cuisson qui, lorsqu'elle est mal maitrisée , peut entraîner la formation de molécules dangereuses (la chair grillée est potentiellement cancérogène ) . il diminue l'utilisation de matières grasses et préserve les oméga 3 des poissons qui supportent mal les températures trop élevées  (20 à 30 % de perte en cas de friture ).

    Revers de la médaille , les protéines non cuites sont moins digestes

    De plus , consommer de la chair crue nous expose à certains risques sanitaires . Car la cuisson détruit les germes ( salmonelloses, listera , staphylocoques ...) et les parasites sources de fièvre , crampes abdominales , vomissements et diarrhée . Si généralement , ces symptômes disparaissent spontanément en quelques jours , ils peuvent être plus sévères chez les enfants , les personnes âgées , les malades et les femmes enceintes , qui doivent éviter le cru . Autre risque, ingérer des larves d'anisakis  , des vers présents dans le tube digestif de certains poissons (maquereau, saumon, sardine, anchois, morue, merlu, mulet, thon) . l'anisakidose provoque des douleurs épigastriques aiguës quelques heures après le repas . Mais , bonne nouvelle malgré la consommation croissante de poisson cru, cette infection est en baisse , selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) . La raison: la mise en place  d'une réglementation stricte concernant les produits de la mer destinés à être mangés crus . Ceux-ci doivent être impérativement congelés à - 21° C pendant au moins 24 heures .

    Tartares

    Les précautions en cuisine

    En revanche , à la maison , peu d'entre nous respectent les règles sanitaires imposées aux industriels et aux professionnels de la restauration . C'est pourquoi on estime que 33 % des infections alimentaires en France surviennent dans le cadre familial .

    Voici le minimum à respecter pour vous régaler en toute sécurité

    Acheter toujours des produits très frais et les transporter dans un sac isotherme avant de placer la viande dans la partie la plus froide du réfrigérateur (de 0 à 4° C et le poisson au congélateur durant 24 heures .

    Avant de commencer, nettoyer méticuleusement l'espace de travail avec une éponge et un torchon propres et se laver les mains .

    Choisir une planche à découper en plastique et non en bois , et rincer les ustensiles avec du vinaigre blanc après manipulation .

    Excepté au moment du repas, ne jamais laisser les tartares à température ambiante , même s'ils ont été marinés au citron . (Source Version Femina)


    4 commentaires
  •  

    Les clés de l'équilibre

    Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée ?

    Comme son nom l'indique , tout est dans l'équilibre ... Essentielle à la prise en charge du diabète , de pair avec une activité physique régulière et le suivi du traitement , une alimentation équilibrée ne se limite pas à la réduction de la consommation de sucres .

    Diabète et alimentation

    << La clé d'une alimentation favorable à la santé , c'est une alimentation diversifiée >> indique le docteur Michel Vernay (photo) épidémiologiste à Santé publique  France et contributeur de l'étude nationale nutrition santé (2006- 2007. << Cette étude interroge un échantillon d'adultes sur leurs habitudes alimentaires et permet de décrire de façon détaillée les types d'aliments et les quantités consommés . Et de les comparer aux recommandations en matière d'alimentation équilibrée . >>

    Ces recommandations justement quelles sont-elles ? (source: Programme national nutrition santé . mangerbouger.fr/pnns).  Cinq fruits et légumes par jour, des féculents à chaque repas (pain, céréales, pommes de terre, pâtes, riz... ) , trois repas par jour ( plus une collation au goûter ) , une consommation limitée de <<mauvaises >> graisses , de sucres et de sel , le grignotage à éviter ...

    << Mauvaises >> graisses à diminuer

    Pour Michel Vernay , << on constate assez peu de disparités entre la population générale et la population spécifique des personnes diabétiques .>> La différence notable repose sur la consommation de sucres ( ou glucides ) . Le diabète étant caractérisé par un excès de sucre dans le sang . <<Les personnes diabétiques consomment moins d'aliments sucrés que la population générale car elles font attention vis-à-vis de leur diabète . Mais on constate en parallèle un report vers les aliments gras comme la charcuterie , les fromages ou la viande . >> Ces aliments contiennent notamment des <<mauvaises>> graisses . Leur consommation favorise le développement du <<mauvais>> cholestérol ( LDL-cholestérol) qui augmente le risque de complication cardiovasculaires ( du cœur et des vaisseaux) , risque déjà plus important avec un diabète .

    << Bonnes >> graisses ; à privilégier

    On retrouve à l'inverse les <<bonnes >> dans les produits d'origine végétale ( huile, fruit secs, avocat...) << et les poissons , finalement assez peu consommés par la population générale >> précise Michel Vernay . Avec un diabète , il ne s'agit donc pas de réduire seulement sa consommation de sucres , mais également de <<mauvaises >> graisses ; et de privilégier  une alimentation variée avec si possible des produits frais et de saison . Là réside toute la notion d'alimentation équilibrée qui , comme le dit Michel Vernay , << est un facteur essentiel de protection face au risque de survenue des complication du diabète .>> ( source :Sophia et vous n°33 hiver 2016)

    Diabète et alimentation

    En savoir plus : ameli-sophia.fr (>Le diabète

     > Mieux vivre au quotidien > Equilibre alimentaire


    1 commentaire
  • J'en prends soin toute l'année

    A première vue , le lien entre le diabète et la santé des pieds n'est pas forcément évident . Pourtant , le diabète peut entraîner de graves complications au niveau des pieds .Une surveillance et des soins quotidiens de votre part ainsi qu'un examen médical des pieds une fois par an permettent de limiter les risques .

    Mes pieds

    Que l'on ait ou non un diabète

    Il est recommandé de prendre soin de ses pieds au jour le jour : hygiène quotidienne , choix des chaussures, protection face aux blessures .. C'est encore plus vrai avec le diabète . En effet, l'excès de sucre dans le sang (hyperglycémie ) abime les nerfs , ce qui réduit la sensibilité au niveau de la peau . Autrement dit : vous percevez moins bien le chaud , le froid ou la douleur au niveau des pieds. De petites blessures peuvent se développer sans que vous ne vous en aperceviez . Cette relative insensibilité des pieds peut également modifier les points d'appui , déformer les pieds , et ainsi entraîner des frottements à l'origine des blessures .

    Une fois par an : l'examen médical de mes pieds

    Il est préférable de consulter votre médecin rapidement en cas d'aspect anormal du pied ou de blessures . A noter que celles-ci mettent plus de temps à cicatriser avec un diabète et le risque d'infections est plus important . C'est pourquoi l'examen médical des pieds au moins une fois par an fait partie des examens recommandés dans le suivi de diabète . A cette occasion , votre médecin traitant examine vos pieds et réalise le test du monofilament il exerce une pression sur vos pieds avec un fil nylon . Si vous sentez le fil , cela veut dire que la sensibilité de vos pieds n'est pas altérée . Dans le cas contraire , il peut vous orienter vers un pédicure-podologue .

    1 fois par an .C'est la fréquence à laquelle il est recommandé de faire réaliser un examen médical des pieds par votre médecin traitant .

    Au quotidien: les soins de mes pieds et l'équilibre du diabète

    L'équilibre du diabète est bien sûr important pour limiter les risques de complication au niveau des pieds . Cela passe par une activité physique régulière adaptée à votre situation , une alimentation équilibrée , et le suivi du traitement . Dès lors , n'hésitez pas à en discuter avec votre médecin , car les soins des pieds font partie intégrante de la prise e charge globale du diabète .

    Soins de podologie :comment suis-je remboursé ?

    Lors de l'examen médical  de vos pied , le médecin traitant est à même d'identifier le niveau de risque sur une échelle allant du grade 0 (absence de lésion) au grade 3 ( lésions importantes) . Il vous oriente alors si besoin vers un pédicure-podologue . Avec un diabète en affection de longue durée (ALD) , l'Assurance Maladie prend en charge à 100% quatre séances de podologie par an pour les lésions de grade 2 , et six séances par an pour celles de grade 3 . Ces soins peuvent être réalisés à domicile .Pour trouver un pédicure-podologue près de chez vous , rendez-vous sur le site :http://www.annuairesanté.ameli.fr  , l'annuaire santé de l'assurance maladie .

    En savoir plus : ameli-sophia.fr (>le diabète >Mieux connaître le diabète >complications possibles >Complications des pieds


    1 commentaire
  • Pour échapper à la fatigue et aux virus , opter pour une bonne nutrition peut s'avérer suffisant .

    Les aliments alliés de l'hiver

    Commencer chaque repas par un bol de soupe apporte deux portions de légumes .

    Lassitude, froid, stress, manque de vitalité ... L'hiver nous rend souvent plus vulnérable . Réagissons ! Le moment est venu de renforcer les défenses immunitaires en faisant le plein de micronutriments (vitamines, acides aminés, minéraux, oligoéléments ...) présents dans les aliments , et de se concocter ainsi un bouclier naturel .

    Les fruits et légumes pour les vitamines

    Source numéro un d'antioxydants , notamment de vitamines A et C , les fruits et légumes ont un rôle essentiel si l'on veut être en forme . La dose idéale correspond dans l'absolu aux célèbres cinq par jour . Un objectif pas toujours simple à atteindre en hiver . En revanche , vous pouvez commencer chaque repas par une soupe qui apporte déjà deux portions . Côté fruits diminuez les jus , souvent trop sucrés , et consommez-les entiers . ( ou de temps en temps en compote) : ils apportent plus de fibres qui viennent nourrir le microbiote intestinal ( l'ensemble des micro-organismes qui peuplent la paroi intestinale ) , rempart numéro un contre les virus . Le plus simple , c'est de varier et de choisir les fruits et légumes les plus colorés possible : kiwis et autres agrumes de saison , fruits rouges ( même surgelés), épinards , cresson, chou-vert ou rouge, carottes, poivrons ...

    Protéines et vitamines B pour l'énergie ... durable

    Le meilleur des carburants est la dopamine , un neurotransmetteur . Pour en fabriquer suffisamment, miser sur la tyrosine , un acide aminé présent dans les protéines d'origine animale . Attaquez par un petit déjeuner qui contient si possible un œuf ou du fromage , voire une tranche de jambon ou au moins un fromage blanc , ou quelques noix/amandes . Intégrez aussi au déjeuner et au diner une autre portion de protéines (viande , poisson, œuf ou bien céréales + légumineuses type lentilles) . En parallèle , augmentez vos apports en vitamines B en privilégiant les céréales complètes ( trois à cinq fois plus riches en fibres et minéraux ) , mangez des légumes secs au moins trois fois par semaine , n'hésitez pas à saupoudrer d'un peu de germe de blé sous forme de paillettes (1 c. à soupe par jour ) vos salades , soupes, yaourts...

    Oméga 3 et magnésium pour gérer le stress

    C'est le duo gagnant pour réguler les échanges nerveux et lutter contre le stress et la déprime hivernale . Mettez les poissons gras au menu trois fois par semaine , en préférant les poissons les plus petits ( sardines, maquereaux , anchois ...) moins pollués . Vous pouvez aussi varier avec du  thon , du saumon ou du hareng de temps en temps . Pour les carnivores , préférez une viande nourrie aux graines de ln ( par exemple estampillée Bleu-Blanc-Cœur ) . Pour les vinaigrettes , utilisez des huiles de noix ou de colza , et pour le magnésium, mangez deux carrés de chocolat noir à plus de 70 % de cacao et une poignée de fruits secs à coque ( amandes, noisettes , noix , noix du brésil...) au goûter . Enfin , alternez eau du robinet et eaux minérales riches en magnésium ( Hépar, Arvie, Rozana ...).

    Bon à savoir  

    Les fruits de mer ne devraient pas être réservés aux tables festives , car rien de tel qu'un plateau de fruits d'huitres, de bulots, de bigorneaux et de crevettes pour se recharger en oligoéléments . Ils apportent du sélénium , du zinc, du phosphore et même de l'iode , indispensable pour soutenir la thyroïde  et éviter les grosses fatigues . A mettre au menu une fois par semaine tout l'hiver . Les plus aventureux peuvent tenter les algues, pour l'iode, et les minéraux marins .

    Le petit plus

    L'avis de l'expert : Charlotte Debeugny , nutritionniste à Paris , auteure du site ; http://www.nutritioninparis.com .

    << Pour éviter de grossir l'hiver, préférez les féculents complets aux sucres >>

    Quelles sont les erreurs alimentaires les plus courantes en hiver ?

    On a tendance à se dire que l'on brûle plus de calories quand il fait froid . Conséquence , on mange davantage ... Après la grisaille hivernale et la petite déprime qui l'accompagne , on a souvent envie d'aliments sucrés ou de féculents . Pour ne pas prendre de poids , mieux vaut limiter les sucres raffinés et préférer les féculents complets qui calent et apportent plus de minéraux et fibres .

    Faut-il miser sur les <<super aliments >> type baies de goji ou thé matcha , pour garder la forme ?

    Oui, car ce sont des végétaux bourrés d'antioxydants . Mais on peut aussi penser plus simplement aux super légumes , les plus colorés , facile à trouver et pas cher , comme le brocoli ...

    Trouve-t-on tout ce dont on a besoin dans notre assiette ?

    Le nutriment qui peut être difficile à trouver via l'alimentation , c'est la vitamine D . Elle est très importante pour l'immunité mais, passé septembre , on ne la fabrique plus sous l'effet des UV . Même s'il y en a un peu dan les poissons gras, le jaune d'œuf , les produits laitiers ... Il peut être utile de prendre une supplémentation . ( Source : Télé loisirs )


    1 commentaire
  • Au restaurant Marocain

    Pour s'offrir un moment de détente sans culpabiliser , il suffit de faire les bons choix !   Pour vous y aider , nous avons passé le menu au crible  

    Je mange bien

      Je privilégie

    En entrée : Les carottes au cumin ou la salade marocaine ( à base de tomates , concombres et poivrons ) permettent de faire le plein d'antioxydants protecteurs et de fibres rassasiantes à peine 60 kcal la portion ! Autre bon choix, la chakchouka , cuisinée avec des poivrons rouges , riches en vitamine C , des tomates , source de lycopène antioxydant, et un œuf , totalise 80 kcal aux 100 g ; il serait dommage de s'en priver ! Enfin , la salade zaalouk , à base de caviar d'aubergine , n'apporte que 80 kcal aux 100 g .

    En plat : Le couscous est  diététique et complet ;la semoule et les pois chiches apportent des glucides lents , tandis que les légumes ( carottes, navets et courgettes ) sont riches en fibres , vitamines et minéraux. Optez pour un couscous végétarien er servez-vous du bouillon afin de profiter des vitamines B et C des légumes , qui ont migré dans l'eau lors de la cuisson . Mais si vous aimez la viande , choisissez-le au poulet ou au bœuf , pauvre en matières grasses . Ces plats apportent environ 158 kcal aux 100 g . Laissez-vous aussi tenter par le tajine de poulet au citron ou le tajine de poisson , à base de légumes cuits à l'étouffée , qui totalisent à peine 130 kcal . Enfin , autorisez-vous les brochettes de poulet ou de kefta grillées que vous pourrez accompagner de 5 à 6 cuillerées à soupe de semoule , pour un total de 265 kcal environ .

    En dessert : Une note sucrée pour terminer ?

    Craquez pour le fromage blanc au miel et à la fleur d'oranger , agrémenté de quelques pignons de pin. C'est l'idéal pour faire le plein de calcium et de vitamines A, C et E antioxydantes sans plomber l'addition calorique . Enfin , autre choix gourmand et léger ; la salade d'oranges à la cannelle . Ce dessert apporte une bonne dose de fibres et de vitamine C tonifiante pour à peine 100 kcal la portion .

    Je zappe

    En entrée : On évite les bricks à l'œuf , au thon ou au poulet car ces <<chaussons>> sont frits dans l'huile , qui les transforme en bombe calorique (chaque brick apport plus de 120 kcal ). On évite également de la pastilla au poulet ou au pigeon ; ce plat à base d'amandes, d'œufs, de miel et d'épices ( ras-el-hanout, noix de muscade, gingembre , cannelle ...) affiche 168 kcal l'unité , un carnage pour nos hanches.

    En plat : Oubliez les merguez et les plats qui en contiennent !Une seule apporte 200 kcal et près de 18 g de matières grasses saturés! Sachant qu'elles vont généralement par paire , rien de plus néfaste pour la santé comme pour la ligne . Ignorez aussi le couscous royal , à base d'agneau , poulet et merguez , trop riche en viandes à graisses saturés . Enfin , dispensez vous de couscous et de tajine à l'agneau , car le collier , l'épaule ou la selle avec lesquelles ces plats sont cuisinés sont trois morceaux très gras ( entre 13,2 et 18,3 de lipides pour 100 g .

    En dessert : Gardez-vous des pâtisseries orientales comme le baklava ( gâteau cuisiné avec de la pâte filo ,du sirop de sucre et des fruits secs ) , la corne de gazelle (à base de fleur d'oranger, de poudre d'amande et de sucre) ou le ghriba aux dattes et au sésame . 100 g de ces desserts certes délicieux - soit 3 pièces environ - apportent en moyenne 400 kcal !

    Le menu parfait

    De la salade marocaine, du couscous au poulet , de la salade  d'oranges à la cannelle soit un total de 476 kcal .

      3 astuces pour alléger votre assiette

    1) Prenez double ration de légumes . Autrement dit , pour une cuillère de semoule , serve-vous deux cuillères de carottes, navets, courgettes ... Leurs fibres n'ont pas leurs pareilles pour rassasier .

    2) Levez le pied sur les raisins secs , bien qu'ils constituent un excellent apport d'énergie , ils sont très riches en glucides , donc caloriques ( 90 kcal la poignée ) . Si vous ne pouvez pas vous en passer,  limitez-vous à une dizaine .

    3) Demandez des épices . Mieux vaut ajouter une pincée de cumin ou de coriandre dans vos plats plutôt que de l'harissa , une pâte de piment rouge préparée à l'huile d'olive .

    Le petit plus

    Remerciement  à Corine Peirano , diététicienne à Paris et membre de l'Association française des diététiciens nutritionnistes pour son entretien .


    1 commentaire
  •  

    Un édulcorant naturel

    Au Canada , on le préfère . Il a "sacramant" bon goût  et est moins calorique que le sucre .

    Le sirop d'érable

    Aux premiers jours du printemps , les canadiens taillent l'écorce des érables pour en récupérer une sève brute . Cette eau à la saveur sucrée est chauffée afin d'être transformée en sirop . L'opération s'avère délicate car la température ne doit pas dépasser 103,4 ° C. Au-delà , on obtient de la tire d'érable , une sorte de pâte , ou du sucre d'érable quand la déshydratation est plus avancée . Plus le sirop est foncé , plus il renferme d'antioxydants ( des polyphénols entre autres) , une vingtaine de composés , qui seraient aussi efficaces que ceux du brocoli . Certains ont des vertus bactéricides susceptibles d'atténuer les problèmes d'antibioréistance chez les patients qui en souffrent . D'autres comme le québecol agiraient comme anti-inflammatoire contre les rhumatismes . L'action de ces antioxydants est stimulée par la présence de minéraux comme dans le miel , mais ce sirop contient encore plus de potassium que le produit de la ruche .

    Il convient cependant de ne pas abuser du sirop d'érable même s'ils s'agit du produit sucrant le moins calorique . Contenant du saccarose , il cause des caries dentaires .

    En cas de diabète

    Grâce à ses polyphénols qui activent l'absorption cellulaire du glucose , le sirop d'érable freine la montée du taux de glycémie dans le sang . Sa consommation modérée préviendrait le diabète de type 2 .

    Le petit plus

    Erable (Acer)

    Le sirop d'érable  

    Botanique : Trois espèces produisent l'eau d'érable ; l'érable noir( A. nigrum) , l'érable à sucre (A. sacocharum) et l'érable rouge ( A. rubum ).

    Récolte : Les acériculteurs collectent l'eau d'érable quand il gèle la nuit et dégèle le jour . La fin de saison survient quand la sève devient amère .

    Réaliser un glaçage

    Le sirop d'érable ne sert pas seulement à sucrer les crêpes . Il permet de glacer les légumes ( navets, carottes) . Faites revenir dans une cocotte avec un mélange à parts égales de sirop et de bouillon jusqu'à ce qu'ils soient tendres et brillants .

     


    1 commentaire
  •  

    Certains aliments les aident à dire adieu aux petits bobos bien de leur âge ; transpiration, acné ou autres douleurs de croissance . Voici quelques exemples

    des ados bien dans leur assiette

    Des pommes contre la mauvaise haleine

    Il ne se brosse pas les dents assez régulièrement ? ça lui passera ... Pour l'heure , il prend plutôt ce lavage biquotidien comme une corvée imposée par les parents . En attendant pour lutter contre l'halitose ( nom médical donné à la mauvaise haleine ) la pomme à consommer chaque jour ou un jour sur deux lui donnera un coup de pouce . Ce fruit contient de l'acide malique , une substance qui lutte contre la formation du tartre , élimine plus de 80 % des bactéries présentes dans la bouche et polit en douceur l'émail des dents . En prime , croquer dans ce fruit bien ferme entraîne un léger nettoyage des dents , bref, c'est l'idéal pour éliminer les taches ( café, thé, fruits rouges ...) et retrouver une dentition plus saine , ainsi qu'une meilleure haleine . Bon à savoir ; ça marche avec toutes les variétés ( gala, Juliet, golden, granny-smith, etc.) D'ailleurs mieux vaut en changer pour découvrir des goûts différents et ne pas se lasser.

    De la laitue contre les odeurs de transpiration

    A la puberté , une transpiration excessive , parfois malodorante , peut gêner les ados ...et leur entourage . Pour la limiter , évitez d'abord les aliments qui augmentent son métabolisme de base , provoquant un afflux de chaleur dans tous le corps ; c'est le cas des excitants comme le café et le thé , ainsi que les épices contenant de la pipérine (poivre noir , piment) . Et , pour lutter contre les mauvaises odeurs  corporelles , rien de tel que la laitue ( 150 g au menu chaque jour en entrée ou en fin de repas ) . En alcalinisant le métabolisme , ce légume lutte contre la prolifération des bactéries , responsable de ce désagrément . Bon à savoir , L'avocat, le brocoli et le poireau peuvent jouer le même rôle .

    Du basilic et de l'estragon contre les règles douloureuses

    Tous les mois , c'est le même calvaire; les douleurs menstruelles la plient en deux . Le basilic et l'estragon l'aideront à apaiser les symptômes . Ces deux plantes aromatiques possèdent à la fois des propriétés antispasmodiques qui soulageront efficacement ces crampes et des vertus antalgiques . Quelques jours avant les règles et durant les premiers jours de son cycle , parsemez-en les plats . Bon à savoir : Vous pouvez également infuser une dizaine de feuilles dans une huile pour préparer des vinaigrettes <<antidouleurs >>.

    De l'huile de lin contre les douleurs de croissance

    A cet âge-là, le squelette se construit , certaines parties du corps grandissent plus vite que d'autres et peuvent provoquer des douleurs diffuses. Près d'un tiers des adolescentes en souffrent , surtout dans les jambes , au niveau du dos et des hanches . L'huile de lin crue , riche en oméga 3 , peut les apaiser , affichant une teneur de 50 % de ces acides gras essentiels , contre 9 % seulement pour l'huile de colza . Ceux-ci contiennent des prostaglandines , des substances aux vertus anti-inflammatoires , qui soulagent les douleurs et réduisent leur fréquence d'apparition . Bon à savoir : Pour changer un peu le menu , vous trouverez également ce nutriment dans les poissons gras ( sardine, thon, saumon ...) .

    Des flocons d'avoine contre le coup de pompe matinal

    Il pique systématiquement du nez en milieu de matinée ? C'est le signe que son petit déjeuner n'est pas assez énergétique . Haro sur les biscottes confiture ou les céréales bourrées de sucres . Ces aliments riches en glucides rapides lui apportent certes un coup de fouet sur l'instant , mais provoquent , deux heures plus tard , une hypoglycémie , responsable de la fatigue .Vous l'aiderez à tenir jusqu'au repas suivant en les remplaçant par des flocons d' avoine (40 g dans un peu de lait chaque matin) . Sources de glucides lents , ces céréales dispensent leur lentement dans l'organisme, ce qui permet de garder la forme toute la matinée . En prime , elle renferment des fibres . Or , selon une étude réalisée par les chercheurs de l'Inserm et publiée en janvier 2014 dans le bimensuel américain Cell , ces substances alimentaires aident l'intestin à produire du glucose , un sucre rapidement assimilable , et à le libérer lentement entre les repas .

    Il trouve le goût trop fade ? Faites-le changer d'avis en ajoutant une poignée de fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix du brésil ...) ou des fruits secs ( raisins, abricots, dattes...) . Rien de plus efficace pour garder un taux de sucre sanguin constant et éviter les coups de mou . Bon à savoir : Une alternative , le porridge , portez 250 ml de lait à ébullition , ajoutez-y 40 g de flocons d'avoine et laissez cuire à feu doux pendant 15 mn en remuant sans cesse . Avant de servir , accompagnez-le d'une compote sans sucre ajouté de fruits coupés en morceaux (pommes, kiwis...) ou encore de raisins secs .

    Des moules contre les boutons

    Les boutons et les points noirs touchent 80 % des adolescents et 15% d'entre eux présentent même une acné sévère ( CSA Santé/pierre Fabre , 2013). En parallèle d'une hygiène cutanée rigoureuse et, au besoin , d'un traitement anti acnéique , manger une fois par semaine une portion de 200 g de moules peut aider votre enfant à améliorer l'état de sa peau . Ces mollusques , faciles à consommer l'été au bord de mer , renferment du zinc , un oligoélément qui calme la forte sécrétion des glandes sébacées , régule le sébum et accélère la cicatrisation des boutons . En revanche , recommandez-lui de lever le pied sur les aliments sucrés comme les confiseries , les viennoiseries et autres gâteaux car, toujours selon l'étude CSA Santé , leur consommation multiplie par trois le risque de voir poindre les boutons disgracieux . La raison ? Les aliments riches en sucres rapides augmentent le taux d'insuline dans le sang , hormone qui stimule à son tour la production de sébum . Bon à savoir : Pour varier les plaisirs , le zinc est présent également en quantité dans d'autres fruits de mer comme les huitres , les coques , les praires et les bigorneaux .

    Et contre ses idées noires , je lui donne quoi ?

    Il est tendu et énervé ? Une cuillerée à café de germe de blé dans son yaourt ou saupoudrée sur son entrée de crudités l'aidera à retrouver sa <<zénitude>>. Il renferme quasiment toutes les vitamines du groupe B , des nutriments qui régulent la production d'adrénaline , l'hormone du stress , équilibrant ainsi le système nerveux . En outre , le germe de blé est riche en magnésium , un minéral apaisant par excellence .

    Il est déprimé ? La dinde est source de tryptophane ( deux fois plus que le poulet) , un acide aminé qui se transforme en sérotonine , hormone qui favorise la bonne humeur et la détente . C'est valable aussi pour les œufs , les laitages , le poisson, les aubergines et les légumes secs ( lentilles, flageolets, pois chiches...) .

    Il est irritable ? Selon une étude parue en 2013 dans le mensuel britannique Journal of Psychopharmacology , le chocolat noir à 70% de cacao régule le système nerveux et calme vite et bien les accès d'humeur , grâce à sa richesse en magnésium . Par ailleurs , il stimule la production d'endorphines <<hormones du plaisir >>. ( remerciement au Dr Nadine Pomarède, dermatologue et auteure de Mon cahier beautyfood , Marabout, et à Alina Moyon , docteure en pharmacie et experte en alimentation à paris. Photo du net )

     


    1 commentaire
  • Complet , blanc , basmati , rouge , sauvage ...

    Quels sont leurs différentes vertus nutritionnelles ?

    Pour quels plats les cuisiner ?

    Devenez incollable sur le sujet !

    Nuances de RIZ

     Le riz complet , l'atout forme et santé

    C'est quoi ?  Ses grains ne subissent pas de transformation après récolte . Ils conservent intacts le germe et le son .

    Quels bienfaits ?  Consommer 2 portions de 150 g de riz complet par semaine diminue le risque de diabète de type 2 de 11 % , indique une étude américaine parue en 2010 dans le JAMA . Selon d'autres travaux de la Harvard School of Public Health publiés en janvier 2015 , sa consommation permet également d'abaisser de  5 % la mortalité précoce et de 9 % le risque de décès provoqués par des pathologies cardio-vasculaires . Enfin , d'après l'Institut national du cancer , il participe à la prévention des cancers colorectaux , de l'œsophage , de l'estomac et du poumon . Des vertus liées à sa richesse en fibres ( 2 g/100 g) , en antioxydants ( manganèse et sélénium ), en vitamines B et en minéraux ( phosphore et potassium) .

    Pour quels plats ?  Il est idéal préparé en pilaf avec des petits légumes . Mélangé à de la viande hachée , il fait une farce parfaite pour agrémenter des poivrons, des courgettes ou des aubergines . Il se cuisine également en galettes végétales ( mélangé à un œuf , des flocons d'avoine et des légumes ) .

    Le riz blanc , le coup de pouce énergétique

    C'est quoi ?  Un riz dont les grains ont été décortiqués afin de les débarrasser de leur enveloppe extérieure , les privant de leur son et de leur germe . Ils sont ensuite polis pour leur donner une couleur bien blanche .

    Quels bienfaits ?  Parce qu'il est riche en glucides( environ 30 g/100 g ), le riz blanc est une source d'énergie précieuse avant une compétition sportive ou un examen . Autre atout ; en cas de diarrhée , il aide à couper court aux désagréments gastriques grâce à ses propriétés astringentes . Mais le fait d'avoir perdu son enveloppe au cours des traitements le rend particulièrement pauvre en vitamines du groupe B , essentielles à la bonne marche de l'organisme , et côté minéraux , c'est la bérézina ! Mieux vaut donc limiter sa consommation . D'autant qu'une étude publiée en 2012 dans le British Medical Journal a révélé que les grands consommateurs de riz blanc ( 5 portions de 150 g par semaine) avaient un risque de développer un diabète de type 2 majoré de 25 % . En cause ; son index glycémique élevé ( entre 70 pour le riz blanc standard et 85 pour le riz précuit );qui provoque une élévation  brutale du taux de sucre dans le sang .

    Pour quels plats ?  En version salée , il accompagne classiquement poissons, calamars et Saint-Jacques . En version sucrée, il permet de réaliser un gâteau ou un riz au lait .

    Le riz basmati , l'allié de la ligne

    C'est quoi ?  D'origine indo-pakistanaise , le basmati est un riz à long grain très parfumé .

    Quels bienfaits ?  Grace à sa richesse en amylose , un amidon lent à digérer , ce riz , bien que traité , possède un indes glycémique modéré ( 50) . Un atout quand on surveille sa ligne ou son diabète , car il évite la montée brutale du taux de sucre dans le sang et, de ce fait , nous épargne les fringales .

    Pour quels plats ?  il accompagne à merveille les recettes au curry ainsi que les poulets tandoori et vindaloo . Sa saveur relève également le poisson grillé , cuit vapeur ou au court-bouillon .

    Le riz rouge , le plus riche en fibres

    C'est quoi ?  Ce riz doit sa couleur à un champignon microscopique dont il est l'hôte

    Quels bienfaits ? 100 g de riz rouge cuit apportent 4 g de fibres , soit plus que la plupart des fruits et légumes . Ce qui contrebalance son index glycémique de 55 et le rend précieux pour lutter contre la constipation , limiter la prise de poids en calant les appétits les plus féroces , et nous protéger dans les maladies cardio-vasculaires .

    Pour quels plats ? Son goût légèrement sucré se marie à la perfection avec les plats de viandes blanches accompagnées de fruits oléagineux (noix de cajou, amandes...), du crabe ( en croquettes par exemple ) ou du poisson accompagné du sauce soja .

    Le riz sauvage n'est pas un riz ...

    ... Mais la graine d'une graminée originaire des Grands Lacs , en Amérique du Nord . C'est sa forme allongée qui l'a longtemps fait entrer dans la catégorie des riz , à tort ! Son plus ? Sa grande richesse en protéines , une pièce maitresse dans la construction et le renouvellement des cellules musculaires ; alors que le riz blanc cuit en affiche 2,49 g/100 g et le riz complet 3,5 g/100 g , le riz sauvage monte la barre à 6,5 g/100 g .  ( Merci à Corinne Peirano , membre de l'Association française des diététiciens nutritionnistes )


    2 commentaires
  • l'absorption du fer issu du végétal semble devenir plus efficace avec le temps chez les végétariens .

    Par Anne Pollart , énergéticienne-naturopathe .

    Conseils aux végétariens

     

    Une alimentation végétarienne bien conduite n'est pas source de carence .Voici 5 conseils à suivre .

    1 ) Pour que votre corps assimile les protéines végétales , il lui faut les 8 acides aminés essentiels au même repas . Combinez les aliments protéiques d'origine végétale , soit 20 % de légumineuses ( pois chiches, lentilles, haricots , soja , etc. ) , jumelées à 80 %d'une céréale ( riz, quinoa, boulghours , etc...) . Les oléagineux (noix, noisettes, amandes, sésame , graines de courge ...) sont une bonne source de protéines et d'oméga ( à condition de ne pas manger grillés ou cuits ).

    2 ) Choisissez des aliments riches en fer comme les noix ( de cajou, du Brésil, de Grenoble ), les graines ( de sésame, de courge, de chia, de lin ) , les légumineuses, les algues (spiruline, dulse, kelp wakamé ) , l'ortie , le persil . La germination augmente la biodisponibilité du fer . La vitamine C permet d'en optimiser l'assimilation . Diminuez votre consommation de thé, café et cacao et surtout consommez-les en dehors des repas car il interfèrent avec dans l'assimilation du fer .

    3 ) L'inde est le pays qui regroupe le plus de végétariens au monde . Les recettes vietnamiennes et thaïes vous apprendront à utiliser le tofu . Faites-vous des <<steaks>> végétariens de légumes/céréales /légumineuses/ œufs. Les œufs sont une très bonne source de protéines à condition de consommer le jaune cru ( mollet, au plat, coque, cocotte ) le plus souvent possible . Faites voyager votre cuisine .

    4 ) La vitamine D , appelée la <<vitamine Soleil >> est vitale pour la santé. S'exposer environ 15 minutes par jour au soleil suffit , mais cela reste difficile dans notre région . Il faut miser sur l'apport alimentaire (œufs et aliments enrichis) . Sachant qu'il faut un apport quotidien de 15 ug  à 20 ug (400 UC)à une femme , une supplémentation est donc indispensable .

    5 ) Le manque de vitamines B12 est un risque pour tous , végétariens ou pas . Il est intéressant de faire quelques cures par an d'un symbiotique de bonne qualité . La B12 est très facilement stockée dans le foie , il est capable de la stocker pour 2 ans , et de faibles apports journaliers réguliers sont suffisants .La vitamine B12 se trouve dans la viande ( surtout les abats ) , dans les œufs, et dans les fromages au lait cru . Elle serait selon plusieurs études mieux assimilée dans ces derniers que dans la viande (détruite pour 30 % à la cuisson en 2 minutes ). Comme la cuisson détruit la vitamine B12 , faites-vous des plats qui utilisent les œufs crus, battus, comme le lait de poule . Une supplémentation (une cure tous les deux ans ) peut donc être nécessaire , selon sa consommation journalière de produits laitiers et d'œufs (avec des compléments alimentaires ou des aliments enrichis comme la levure alimentaire enrichie en vitamine B12 ). Il existe des sources potentielles de B12 avec lesquelles il faut rester prudent , car soit elles sont controversées, soit elles n'ont pas démontré leur capacité à faire régresser les indicateurs d'une carence ( algues, micro-algues, levure non enrichie , produits fermentés ...) .

    Le petit plus

    Mme Anne Pollart assure des consultations sur RV , ateliers , formation certifiante en aromathérapie et infos : 76, rue du 8 mai 1945 à Mons en Baroeul , tel : 03 66 64 18 21 et 06 22 66 0312 , et sur :  http://www.memory-therapy.com


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique