• ... En Aubrac

    Aligot, tome fraîche et laguiole sont les produits stars d'un terroir . Une belle histoire d'hommes et des délices à nul autre pareil !

    l'aligot

    le destin d'une recette

    L'aligot fait partie des grandes recettes de notre patrimoine gourmand . A base de pommes de terre et de fromage , elle a le mérite d'être aussi savoureuse que simple à préparer . Une exigence, toutefois ; il n'y a qu'un fromage qui fait l'authentique aligot , c'est la tome fraîche de l'Aubrac (photo ci-dessus ) ! A l'origine au XIIe siècle , ce sont les moines de ce haut plateau qui développent l'élevage et la fabrication de ce fromage. Situés sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, ils servent aux pèlerins une soupe de pain et de tome fraîche mélangés. Après la révolution, ce sont les paysans de l'Aubrac qui continuent de faire l'aligot dans les burons (cabane de berger en pierres ) durant l'estive . Il faudra une mauvaise récolte de blé , au XIXe siècle pour que le pain soit remplacé par les pommes de terre et que la recette trouve ainsi sa version définitive . Au XXe siècle , l'exode rural frappe l'Aubrac et fit <<monter à Paris>> ceux que l'on appelle les bougnats . Devenus restaurateurs , ils régalent leurs clients d'aligot , (avec de la saucisse au couteau) et participent ainsi à sa notoriété .

    L'aligot

    Un plat et du fromage

    Pour un kilo de pommes de terre en purée , ajoutez du sel, du poivre , de l'ail , 200 g de crème fraîche, puis 400 g de tome fraîche de l'Aubrac coupée en lamelles .

    A feu moyen , laissez fondre , mélangez , étirez , puis faites filer ...

    L'aligot est prêt !

    Un plateau de fromages

    Ce plateau de l'Aubrac , à 1000 mètres d'altitude , s'étale sur trois départements ; un petit bout de Cantal au nord, et la majeure partie dans l'Aveyron à l'ouest, et la Lozère à l'est . D'une beauté rare mais austère , les paysages exultent quand l'herbe et la flore exceptionnelle offrent les meilleures pâtures aux vaches en estive . Voilà pourquoi, malgré la rudesse de la vie pastorale, l'abandon des burons et la désertification galopante , une poignée de jeunes producteurs de ce lait parfumé décident, dans les années 1960, de maintenir le vie sur l'Aubrac . Unis en coopératives , ils développent la capacité laitière de la race locale (Aubrac) et en introduisent une autre, la Simmental, d'origine alpine . Ils continuent à faire, au lait cru et entier, la tome fraîche nécessaire à l'aligot et produisent aussi un fromage de garde, affiné avec soin, pour lequel ile obtiennent une appellation d'origine (AOC, puis AOP) ;c'est le laguiole nom de la << capitale >> de l'Aubrac , qui a donné son nom à un fameux couteau !

    Incomparable en cuisine

    Avec la tome fraîche, on fait aussi la truffade (ou retortillat) . Les pommes de terre sont rissolées, puis additionnées de lardons et de fromage . Le laguiole (jusqu'à deux ans d'affinage ) se déguste nature mais se prête aussi à de succulentes recettes, rustiques ou très chic .

    Le petit plus

    La coopérative fromagère jeune montagne est un acteur majeur de l'activité régionale. Ses 76 producteurs pratiquent une agriculture équitable et solidaire, avec pour souci le respect de l'environnement .C'est donc grâce à eux que la montagne et encore si belle !  Les chefs Michel et Sébastien Bras ,  d'autres amoureux de l'Aubrac, viennent en voisins s'approvisionner chez eux . Leur étroite collaboration nous vaut un délicieux aligot à la truffe noire , qui sera commercialisé pour les fêtes . . Enfin, on vous accueille à la coopérative, à Laguiole , pour découvrir et faire emplette de leurs beaux fromages . (Source: Télé-loisirs)

    Un plateau et du fromage

    Infos sur :  http://www.jeune-montagne-aubrac.fr  ou au 05 65 44 35 54


    1 commentaire
  • ... C'est la santé

    Quand les mauvaises nuits s'accumulent , la qualité de vie en pâtit .Parfois même la santé et l'équilibre du diabète . Si les troubles du sommeil peuvent toucher tout le monde , chacun peut agir pour retrouver un sommeil de qualité . Quelques conseils pour mieux dormir .

    Bien dormi ?

    Si vous vous sentez fatigué au réveil ou si vous avez du mal à vous concentrer pendant la journée , alors pas vraiment. Répétés sur plusieurs nuits consécutives , les troubles du sommeil peuvent avoir des effets négatifs sur votre santé , par exemple sur la tension artérielle ou la glycémie . Sans compter le moral en berne et le stress au plus haut ...

    Le jour et la nuit

    Pour retrouver un bon sommeil la nuit , vous pouvez commencer par adapter vos habitudes dans la journée ; privilégiez des repas équilibrés et à heures régulières , limitez en soirée le café , le thé et l'alcool , et préférez les siestes de 20 mn en début d'après-midi aux siestes longues ou en fin de journée . De même , avant le coucher , favorisez les activités de détente ( lire , écrire, écouter de la musique douce...) plutôt que de regarder la télévision , l'ordinateur ou le téléphone portable , car les écrans stimulent au lieu d'endormir .

    Le train du sommeil

    Le sommeil est une affaire personnelle . Les petits dormeurs peuvent n'avoir besoin que de six heures de sommeil , les gros dormeurs plutôt neuf ou dix heures . Certaines personnes ont besoin de se coucher dés 21 h et d'autre pas avant 23 h . A vous de reconnaître et d'adapter si besoin votre rythme de sommeil pour favoriser votre endormissement et une bonne nuit . Pour vous y aider , repérez les bâillements répétés , étirements ,paupières lourdes... signes avant-coureurs du train du sommeil .

    Bien dormir ...


    1 commentaire
  • Un délicieux << fromage qui pue >> !

    Dès le Moyen-Âge , son bouquet puissant et sa pâte onctueuse enchantent les rois . Star gastronomique du << Ch'nord >> , il fait sensation sur les plateaux et se laisse cuisiner avec bonheur et délice

    Le maroilles

    En odeur de sainteté chez les moines

    Beaucoup de gens ont découvert son existence -et une façon très <<régionale >> de le déguster - dans Bienvenue chez les ch'tis , où la scène du petit déjeuner lui a offert la gloire ! Ce fromage au lait de vache , à pâte molle , croûte lavée et parfum puissant , tire son nom de la localité du nord  On rencontre sa trace dès le VIIe siècle  Les paysans payaient alors en fromage la dîme à la puissante abbaye de Maroilles Mais il faut attendre le Xe siècle et l'initiative d' Enguerrand , évêque de Cambrai , pour que les moines l'affinent autrement et plus longtemps  De vulgaire << craquegnon >> , le fromage devient la << merveille de Maroilles >> et ravira l'empereur Charles Quint en personne .

    Un carré magique

    Bien que cantonné dans un petit terroir à cheval sur les départements du Nord et de l'Aisne, le maroilles est la fierté de toute une région. C'est le seul produit récompensé par une AOC , depuis 1976 , et une AOP depuis 1996, au pays des ch'tis . Il contient un pan de leur histoire et de leur géographie ; un savoir-faire millénaire , l'herbe parfumée des bocages de la Thiérache , et la qualité géologique des caves d'affinage . Sous les voûtes , les<<brosseurs de maroilles >> (ils ne sont plus que trois affineurs) retournent , lavent et brossent les fromages jusqu'à ce que leur croûte prenne un beau rouge orangé . Un peu plus de 4 000 tonnes sont produites chaque année , dont 275 tonnes par des producteurs fermiers . Si le maroilles est toujours carré, il se décline en quatre formats ; le traditionnel (720 g), le sorbais (540 g), le mignon (360 g) et le quart (180 g), à qui il faut respectivement cinq, quatre , trois et  deux semaines minimum d'affinage , et encore de un à quatre mois pour obtenir sa pâte onctueuse à la saveur délicieuse et franche , bien plus douce que son odeur !

    Fondant en cuisine

    Affiné à cœur , il se conserve idéalement, sous cloche, dans une cave tempérée et humide . A défaut , dans le bac à légumes du réfrigérateur , à condition de l'en sortir au moins une heure avant de le déguster . Son bouquet puissant et sa pâte généreuse s'apprécient avec un rouge charpenté , un blanc sec puissant ou une bière de pays . Mais fondu sur les viandes ou les pommes de terre , en flamiche , ou en goyère (recettes sur :http://www.maroilles-infos.com ) , il n'est  pas mal non plus ! (Source :Télé-Loisirs )

    Le petit plus

    Pour vous régaler et varier les plaisirs , outre le maroilles original , d'autres fromages du Nord , dérivés du produit star , fabriqués par les producteurs . Les fromagers de Thiérache sous la marque Fauquet .

    Sa majesté le maroilles dans les  4 formats ; ici le sorbais de 575 g

    Le maroilles

    Le vieux-lille ; variante du maroilles , plus affiné et plus salé , couleur grisâtre, sans croûte , à l'odeur puissante et légèrement ammoniaquée . On l'appelle aussi le <<gris de Lille >> ou le <<puant de Lille >> avec un poids de 750 g .

    Le maroilles

    la boulette d'Avesnes ; spécialité originale élaborée à partir de babeurre et de brisures de maroilles frais , parfumée de persil , estragon et clous de girofle ,façonnée à la main en forme de cône et recouverte de paprika d'un poids de 150 g .

    Le maroilles

     


    1 commentaire
  • Le rouget barbet, simple à préparer , délicieux à déguster .

    Ce petit à tout d'un grand .

    Considéré comme l'un des meilleurs , ce poisson rouge-orangé à la chair goûteuse se prête à une cuisine aux accents du sud et offre de belles saveurs marines .

    Le rouget

    Du Nord au Sud

    Très apprécié depuis l'antiquité ( les romains l'adoraient), ce petit poisson semi-gras vit en bancs sur les fonds rocheux de la Méditerranée  et de l'Atlantique , de l'Afrique à la Norvège .On le trouve aussi dans le Pacifique et dans l'Océan Indien .Le terme de rouget s'applique à deux familles distinctes ; le rouget barbet (mullidés) et le grondin (triglidés). Le barbet arbore deux barbillons , des filaments sous la tête, d'où son nom Le grondin , à la grosse tête pyramidale , plus abondant  et moins cher , a aussi une chair très fine . Son nom vient du grondement qu'il émet quand on le sort de l'eau ou en cas de danger .

    Fin et délicat

    Babet ou grondin , le rouget est un poisson à la chair fine et goûteuse . Cependant , pour certains , il n'y a de vrai rouget que le barbet . En Méditerranée , il est pêché de mai à octobre .Poisson noble , réputé pour son goût raffiné , c'est un grand classique de la haute cuisine française .Très fragile , il faut le manipuler le moins possible et le consommer dans les 24 heures suivant son achat , frais chez le poissonnier , où sa provenance doit être indiquée . Son corps doit être rigide , sa peau tendue , son œil saillant et bien dessiné , avec une pupille noire . Sa couleur doit aller du rose tendre au rose soutenu , veiné de rouge . Ne jetez pas le foie ! Très frais , c'est un morceau de choix . Délicat , le rouget doit plutôt être cuisiné en papillote ou au four , avec un filet d'huile d'olive et quelques épices .En croûte , avec des herbes aromatiques ou des graines de sésame , c'est un délice ! Poêlés rapidement, ses filets combleront grands et petits car ce poisson a peu d'arêtes . Le grondin , roi de la bouillabaisse est aussi excellent en matelote au vin rouge .Mieux vaut privilégier les poissons frais , au goût incomparable , aux surgelés , beaucoup plus fades.

    Un allié santé

    C'est une mine de bienfaits ! Il est riche en protéines et en aides gras , bon pour le cœur , en phosphore ,qui aide à stocker l'énergie , mais aussi en fer , un constituant de l'hémoglobine , en iode (qui participe à la synthèse des hormones thyroïdiennes), et  enfin en vitamines B . Dernier avantage ; le rouget n'est pas menacé de la surpêche . Vous pouvez donc le déguster sans culpabiliser . A vos fourchettes- et couteaux - à poisson  !

    Une grande famille

    Les rougets barbets font partie de la faille des mullidés . Voici les espèces les plus capturées :

    Le rouget de vase a le front busqué , une couleur rose orangé et une nageoire dorsale incolore .

    Le rouget de roche possède un front plat et ses nageoires dorsales présentent de bandes brunes et jaunes .Son corps rose prononcé , se caractérise par une bande brune et d bandes jaune or . Sa chair ferme et blanche est réputée comme la plus fine .

    Le rouget doré ressemble beaucoup au rouget de roche , mais il a une bande dorsale jaune . On le trouve notamment en Méditerranée .

    Le rouget doré peut être tout jaune .

    Le rouget

     Le rouget du Sénégal a des petites bandes ponctuées de jaune sur ses flancs . Pêché au large du Sénégal, il est plus gros que es autres rougets et sa chair est moins fine . (Source : Télé-Loisirs . Photo du net )

     

     


    1 commentaire
  • Vive la faim des haricots !

    Il n'a rien d'un vulgaire fayot , ce beau haricot chic qui ne pusse que dans les Côtes d'Armor et que vous allez trouver jusqu'à la fin du mois d'octobre .

    Longtemps méprisés, malgrè des propriétés aphrodiiaques décelées dès le Moyen-Âge , les haricots font un retour triomphant . Leurs vertus diététiques sont enfin réhabilitées et leur qualités gustatives inspirent les cuisiniers les plus créatifs , qui ont fait de ce coco-là leur chouchou .

    Le coco de Paimpol

    C'est un petit nom charmant

    Et le reste est à l'avenant ; une jolie gousse jaune pâle marbré de violet , des grains bien ronds d'un blanc nacré appétissant , une peau fine , une texture fondante et un goût délicieux qui rappelle celui de la noisette ou de la châtaigne . On comprend que les habitants de Paimpol aient craqué pour lui ! Rapportées dans le sac d'un marin de la Royale qui revient d'Argentine en 1928 , les premières graines de coco sont plantées près des côtes autour de Paimpol . Le haricot se plaît ici , le sol limoneux de Bretagne , l'océan tout proche et la douceur du climat lui réussissent à merveille . Pendant la seconde guerre mondiale ,ses qualités nutritives se révélent précieuses . La réputation et l'avenir du coco sont assurés et , dès les années soixante , il s'exporte hors de Bretagne . Une star est née !

    Choyé et <<plumé >> à la main !

    Pour protéger ce qui fait le succès de leur petit coco chéri et consolider son berceau , les producteurs s'organisent pour réclamer une AOC qu'ils obtiennent en 1998 . Un vrai titre de gloire ; il est le premier légume frais à recevoir cette distinction . Et une fierté pour Hervé Guézou , l'un de ces producteurs très impliqués <<sur le territoire côtier du Trégor-Goëlo , 8 000 tonnes sont produites chaque année , dit-il . Le grand

     moment est celui de sa récolte , de juillet à fin octobre , quand les "2 000 plumeurs de coco" pasent à l'action , bien assis , pour trier et cueillir à la main les gousses en pleine maturité , souples et bien pleines C'est ce qui fait la saveur incomparable de ce haricot demi-sec , commercialisé dans la foulée et dans sa gousse . Vous le trouvez sur le marchés et en grande distribution , urtout dans le Grand-Ouest jusqu'à Toulouse , mais aussi en région parisienne et un peu partout , en sac de 1 ou encore 5 ou 10 kg .>>

    Un sacré coco aussi en cuisine

    Une fois écossé, il se conserve un an au congélateur ... de quoi faire durer le plaisir ! Et varier les recettes à l'infini . << chaud , froid ou tiède en salade , ce que c'est bon ! Mais je l'adore aussi en cassoulet l'hiver et avec tous les poissons et fruits de mer bretons ...>> confie le gourmand Hervé Guézou . ( Source : Télé-Loisir. Photos du net )

    Le petit plus

    Vous vous sentez devenir fan ? sachez que sa fête a lieu à Paimpol au plus fort de la saison , en août , tous les deux ans et que la bande de passionnés de la confrérie du coco de Paimpol en habit jaune et violet , les couleurs de son haricot y fait sensation .

    La prochaine fête du coco de Paimpol aura lieu en août 2018

    Le coco de Paimpol

    Pour tout savoir , consultez son site : http://www.cocodepaimpol.free.fr


    votre commentaire
  • Cette pépite de terroir force à réviser les clichés qui pèsent encore sur la réputation des légumes secs dans son genre . Son beau grain couleur ivoire est digeste et tendre si vous le faites tremper au moins douze heures et si vous ne salez pas l'eau de cuisson .

    Le haricot tarbais

    La faim des haricots

    La première trace des haricots date de 7 000ans avant J-C. , en Amérique du Sud . Ils arrivent en Europe au XVe siècle dans les bagages de Christophe Colomb , faciles à conserver , les haricots secs appréciés par les marins explorateurs , se sont ainsi répandus  en Afrique e en Asie , où ils constituent encore un aliment de base ..Dans nos pays riches , cette source de protéines bon marché , précieuse par temps de disette et de famine , fut délaissée à partir du milieu du XXe siècle , au profit de la viande et des protéines animales jugées tellement plus chic . Et leur digestion avec effet << ballonnement et flatulences >> ne plaide pas en sa faveur !Pourtant notre alimentation , plus diététique , qui revalorise ses vertus nutritionnelles , lui offre un nouvel âge d'or . 

    Le roi des fayots gascons

    Tandis que la Chine , l'Amérique du Sud et du Nord misent sur le rouge et le noir , l'Europe se réserve les haricots blancs . Parmi quelque 200 variétés cultivées en France , le haricot tarbais est l'un des deux fleurons reconnus par un label européen de qualité , l'autre étant le coco de Paimpol .Implanté au XVIIIe siècle dans la plaine de Tarbes ( Hautes-Pyrénées ) par Monseigneur de poudenx , l'évêque du diocèse , pour faire face aux disettes , il connaît un succès fulgurant . Associée au maïs qui lui sert de tuteur (selon la méthode traitinelle des amérindiens ), cette plante grimpante va tant et si bien s'adapter au terroir de Bigorre que ses grains se sont modifiés pour devenir un petit bijou à la chair bien plus fondante que farineuse e à la peau fine . Pourtant dans les année 1950 , face aux nouvelles cultures à haut rendement , le haricot tarbais , récolté à la main , ne fait plus le poids économiquement . Cantonné aux jardins familiaux , il en ressortira en 1986 sous l'impulsion d'uedouzaine d'agriculteurs qui le replantent dans son écrin d'origine , face au pic du Midi . Avec une production annuelle de 170 tonnes , un label rouge en 1997 et une IGP en 2000 , voilà un haricot rare et prècieux !

    Version sucrée

    S'il reste fidèle aux plats traditionnels du Sud-Ouest ,il n'y a que le cassoulet ou la garbure dans sa vie ! Ce produit d'exception inspire les cuisiniers et s'impose sur les grandes tables d'Europe, des Etats-Unis ou du Japon . Et ilfait merveille en associations plus légères , en alade ou avec les poissons , et en versions plus surprenantes -mousse, purée, velouté - y compris au dessert !

    Le petit plus

    Où acheter ce fameux haricot qui, par son grand succès et son petit volume deproduction , est une denrée rare ? Dans les épiceries fines , le rayon des produits régionnaux en grandes et moyennes surfaces , où à la coopérative du haricot tarbais (4 chemin de Bastillac , à Tarbes .) Tel : 05 62 34 76 76 et sur le site : http://www.haricot-tarbais.com

    Le haricot tarbais

     

     

    Où le déguster ? Au restaurant Py-R , dans le vieux Toulouse , où le jeune chef Pierre Lambinon -27 ans , brillant parcours par chez Alain Ducasse et Gérarld Passédat , et élu jeune chef de l'année par le guide Champérard 2014 - prépare un inoubliable carré d'agneau aux haricots tarbais ( à partir de 26 E pour entrée- plat-dessert ). 19 descente de la halle aux poissons . Tel : 05 61 25 51 52 . (Source : Télé-Loisirs. Photo du net )

     


    votre commentaire
  • Parce qu'il est gourmand, juteux et plein de bienfaits pour la santé, ce fruit nous réconcilie avec la fin de l'été , où sa saison bat son plein . Seul ou en association avec du salé , profitons-en sans retenue !

    La figue contre les pépins

    Des fibres stimulantes pour le transit

    Pour lutter contre les épisodes de constipation , inscrivez des figues deux ou trois fois par semaines à votre menu . Leur secret ? Elles contiennent environ 30% de fibres solubles et 70%defibres insolubles. Or , ces dernières ont la propriété d'augmenter le volume des selles en absorbant l'eau contenue dans le tube digestif . De plus, elles stimulent les contractions de l'intestin , accroissant la vitesse du transit .En quarante-huit heures à peine , votre paresse intestinale ne sera plus qu'un lointain souvenir !Seul bémol, elles peuvent également être irritantes et provoquer des douleurs et des ballonnements chez les personnes sensibles . La mastication permettant de les prédigérer , vous éviterez ces désagréments en veillant à mâcher les figues une vingtaine de fois avant de les avaler ou en les consommant cuites , en compote, en tartelette ou ajoutées en dès dans un gâteau au chocolat par exemple ; adoucies par la cuisson , les fibres seront moins agressives en restant toujours aussi efficaces .

    Un atout pour la ligne ... et les os

    Parce que 100 g (soit deux figues) totalisent un tout petit 66 kcal , ce fruit peut être consommé par les personnes qui surveillent leur ligne sans culpabiliser . C'est même une collation idéale en cas de fringale , ses fibres satiétogènes permettant de remplir les estomacs affamés et de se tenir ainsi à l'écart des biscuits et autres friandises . Par ailleurs , rien de tel que la figue pour aider les enfants à bien grandir et les personnes âgées à se préserver de l'ostéoporose . En effet , elle renferme une petite quantité de calcium (38 mg/100 g)ainsi que du phosphore (15 mg/100 g) , un oligoélément qui favorise l'assimilation du calcium pour les os . Un duo qui apporte sa pierre à l'édifice d'une ossature solide .

    Un coup de fouet antifatigue

    Vous n'avez pas arrêté une minute depuis votre lever ? Vite , croquez dans une figue fraîche ! Ce fruit charnu contient quasiment toutes les vitamines du groupe B , impliquées dans la production d'énergie , ainsi que de la vitamine C fortifiante . Côté minéraux , c'est aussi une manne ; elle apporte du magnésium (15 mg /100 g) , essentiel à notre forme physique et morale , du fer , dont la carence entraîne d'importants coups de mou , ainsi que du manganèse , un oligoélément indispensable au bon fonctionnement cérébral . Enfin, sa teneur en glucides (environ 13%, soit autant que le kaki, la mangue ou la grenade) procure un tonus salvateur . A consommer en salade au petit déjeuner ou au déjeuner avec, par exemple , du raisin, des oranges, de la banane et des noix . De quoi faire des étincelles le reste de la journée !

    Des antioxydants en veux-tu en voilà

    Riche en vitamine A, C et E , en flavonoïdes, en lycopène, en lutéine et en bêtacarotène , les figues fraîches constituent une arme redoutable contre les radicaux libres ! Ce cocktail d'antioxydants permettant en outre , de diminuer notre taux de mauvais cholestérol et contrecarrer l'artériosclérose , les figues aident à prévenir les maladies cardio-vasculaires et à lutter contre le développement de certains cancers , notamment ceux de la prostate , du sein et du poumon . Elles font également barrage à la cataracte et à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) . A savoir ; le lycopène, la lutéine et le bêtacarotène sont mieux absorbés par l'organisme lorsqu'ils sont consommés avec du gras . Aussi pensez à accompagner votre fruit d'une petite poignée de noix, d'une part de fromage de chèvre ou d'une tranche de magret fumé .

    Star des remèdes de grand-mère

    Les médecines douces ont souvent recours à la figue fraîche pour traiter des petits pépins de santé quotidien .Utilisée en décoction , par exemple , elle adoucit la gorge et calme la toux . En bain de bouche , , elle vient à bout des aphtes , tandis que , réduite en pâte , elle soulage les gerçures et favorise la cicatrisation des plaies . Vous profiterez de tous ses bienfaits en la choisissant légèrement molle au toucher , un peu ridée , mais sans crevasses .     Merci à Marie-Laure André , diététicienne nutritionniste à Toulon . (Source : Version Femina)


    1 commentaire
  • Le  centre spécialisé de l'obésité du CHU de Poitiers  a créé un livret de recette pour ses patients (photo). L'ambition de cet outil simple et ludique est de proposer des plats faciles à réaliser avec des produits du quotidien , sans utiliser de produits allégés , et avec des couts pas trop élevés .

    Sorbet à l'abricot

    Voici une de leurs recettes : Sorbet à l'abricot 

    Ingrédients pour : 6 personnes

    Sorbet à l'abricot

    Dénoyautez les abricots .

    Dans une casserole , mettez le sucre et l'eau .

    Portez à ébullition jusqu'à ce que le sucre soit dissous .

    Ajoutez le jus de citron , les abricots et le romarin puis laissez cuire 2 mn .

    Retirez le romarin et mixez .

    Versez dans un plat allant au congélateur .

    Mettez le sorbet dans le congélateur et sortez-le toutes les 40 mn pour mélanger la préparation avec une fourchette ou un mixer .

    Répétez l'opération plusieurs fois pendant 3 à 4 heures .

    Suggestions :

    La base du sorbet est la même mais possibilité de varier les fruits en fonction des saisons .

    Ajoutez deux blancs d'œufs montés en neige pas trop ferme au coulis de fruits une fois refroidit et avant la congélation pour aérer le sorbet . (Source : Equilibre n°306 )  


    1 commentaire
  •  

    Vivre longtemps et en bonne santé

    Il est écrit que le diabète est un facteur de risque cardiovasculaire . Mais savez-vous ce que cela veut dire concrètement ? Comme l'hypertension artérielle , l'excès de cholestérol ou le tabac , un diabète déséquilibré peut entraîner des complications au niveau du cœur et/ou des vaisseaux . << La bonne nouvelle , c'et qu'il est possible d'agir ! >> Précise le Dr Ramine Monachipour , cardiologue à Paris (photo)

    Face au risque cardiovasculaire

     << Je le dis souvent : si tous mes patients arrêtent de fumer et se mettent à pratiquer quotidiennement de l'activité physique , il faudra que je songe à me reconvertir ! >> Le Docteur  Monachipour manie l'humour aussi facilement que la pédagogie , à l'image de sa description des mécanismes cardiovasculaire : << Les artères sont des tuyaux qui conduisent le sang dans l'organisme , avec le temps , elles vieillissent naturellement en se rétrécissant et en se bouchant peu à peu . Les facteurs de risque cardiovasculaire peuvent accélérer prématurément le vieillissement des artères et entraîner des complications graves .>>

    Limiter l'apparition des complications ...

    Des complications se développent souvent sans signes avant-coureurs . Pour autant , << Il ne faut pas oublier que l'infarctus du myocarde ou l'accident vasculaire cérébral (voir encadré ) peuvent causer la mort ou entraîner des handicaps sérieux >> rappelle-t-il . Pour se situer vis à vis du risque cardiovasculaire , << on distingue d'abord les facteurs sur lesquels on ne peut pas agir : l'âge , le sexe et les antécédents familiaux >>  énumère le docteur Monachipour . << Non-correctibles , ils sont néanmoins utiles car ils permettent d'identifier les patients à suivre de plus près s'agissant des complications ou des facteurs de risque correctibles .>>

    Face au risque cardiovasculaire

    ... En agissant au quotidien .

    Car il existe aussi des facteurs sur lesquels il est possible d'agir . << ET c'est là que le patient doit agir en lien avec son médecin >> insiste le Dr Monachipour , << en commençant par arrêter de fumer car le tabac est le risque majeur .>> Le diabète , qui fragilise les artères quand il est déséquilibré , l'hypertension artérielle et un taux de cholestérol trop élevé sont les trois facteurs de risques correctibles . Pour les contrôler, la démarche est similaire : vous discutez avec votre médecin pour fixer des objectifs de tension artérielle , de taux de cholestérol et, pour le diabète , de taux d'HbA1c . <<L'intérêt aussi >> poursuit-il , << c'est que les recommandations pour équilibrer le diabète sont aussi efficaces pour le cholestérol et la tension : une activité physique régulière , une alimentation équilibrée et le bon suivi de votre traitement avec votre médecin .>>

    Dès lors , l'intervention du cardiologue est généralement sollicitée par << le médecin qui connaît le mieux le patient , par exemple son généraliste ou son diabétologue >> . En cas de complications cardiovasculaires détectées , le docteur Monachipour se veut rassurant : <<de nombreux traitements existent pour limiter les symptômes ou réparer les artères afin de permettre à chacun de vivre mieux et en bonne santé .>>

     En savoir plus :

    ameli-sophia.fr(>le diabète> Mieux connaître le diabète>Prévention des risques cardiovasculaires )


    1 commentaire
  •  

    Un drôle de numéro !

    Né de l'union du pamplemousse et de l'orange , ce fruit hyper goûteux et un rayon de soleil dans nos assiettes. Ce bel agrume charnu et juteux se distingue à plus d'un titre.

    Le pomelo

    Un délicieux imposteur  

    Da la grande et belle famille des agrumes n s'il en est un dont l'histoire mérite d'être contée , c'est bien lui .Voilà des années que cet imposteur se présente  chez nos primeurs et se fait apprécier sous le nom de pamplemousse ... alors qu'il n'en et pas !Le vrai pamplemousse (citrus maxima) , plus volumineux , à la peau épaisse et à la chair juteuse et bourrée de pépins , n'a en fait jamais quitté le sud-est asiatique ¨Mais cette région , berceau millénaire du citron , de l'orange et autres agrumes , n'est pas du tout celui de notre mystérieux et jeune pomelo ! C'est en effet bien plu tard , à la fin du XVIIe siècle , que ce fruit est é de l'union spontanée de pépins de pamplemousse (semés par un capitaine anglais nommé Shaddock !) avec un oranger ...à la Barbade . Et c'est sans doute de la beauté idyllique de cette île des Petites Antilles qu'il tient son nom scientifique de ... citrus paradisi !

    Nouvelle star en Corse

     Ce fruit hybride à peau fine , chair plus sucré et sans pépins , passe par les Bahamas et arrive au XIXe siècle en Floride qui va devenir le premier producteur mondial .Il s'implante en Israël dans les années 1960puis au sud de l'Europe ( Espagne, Italie ) et , enfin , depuis une trentaine d'années , en Corse ! C'est un pomelo à peau jaune , chair rose foncé , juteuse et sucrée ((variété star ruby) qui a trouvé sur l'île de Beauté les conditions idéales pour s'épanouir . Une bande littorale (15 km de large ) entre la mer et les premières montagnes assure juste ce qu'il faut  de chaleur, de douceur marine et de pluie . Surtout au sud de Bastia , dans la plaine orientale , << le verger corse >> où s'exprime le talent des agrumiculteurs . Après le triomphe du cédrat au XIXe siècle , la consécration de la clémentine, saluons le pomelo de Corse , couronné à son tour , en octobre 2014 , d'une Indication Géographique Protégée ( IGP) . A la différence des autres agrumes insulaires , ce n'est pas un fruit d'hiver ; cueilli à pleine maturité dès le printemps , il peut même attendre sur l'arbre jusqu'au bout de l'été !

    On l'aime à vif

    Guettez l'arrivée des 4 000 tonnes de pomelos de Corse sur les étals dès la mi-mars . Ne vous laissez pas décontenancer par d'éventuelles petite imperfections de peau ; il faut goûter ce fruits <<stockés >> sur l'arbre , naturels et sans fard ! Supportant pal la cuisson (sauf en confiture ) , le pomelo a un talent fou cru et pelé à vif avec poissons et crustacés , viandes blanches et toutes sortes de salades sucrées ou salées.

     Le petit plus

    Oranges, clémentines, citrons, pomelos, cédrats, mais aussi bergamotes , combavas ou kumquats .

    C'est la plus belle collection d'agrumes et sans doute la plus complète du monde - 1200 variétés dans un verger conservatoire de 13 hectares - qui est installée depuis les années 1960 sur la côte nord-est de a Corse . Initiative de l'INRA ( institut national de recherche agronomique ) qui, avec son centre de recherche de San-Giuliano , soutient le travail des producteurs corses (corse.inra.fr ou 04 95 59 59 59 30) tout près , à Linguizzetta , Jean-André Cardosi , agrumiculteur historique et très engagé dans la qualité des fruits insulaires , et prêt à vous accueillir pour visiter ses propres vergers , entre montagnes et plage de rêve (06 88 50 71 52 ). ( Source Télé-Loisirs . Photo du net )

    Le pomelo

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires