• Lunettes de vue & Lentilles de contact

    L'article 132 de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé et le décret du 12 octobre 2016 relatif aux conditions de délivrance de verres correcteurs ou de lentilles de contact oculaire correctives et aux règles d'exercice de la profession d'opticien lunetier instaurent un nouveau parcours encadré vous permettant de renouveler votre équipement optique (lunettes et lentilles de contact) en respectant certaines conditions .

    Le renouvellement de votre équipement optique

    Vous désirez renouveler votre équipement pendant la durée de validité de votre ordonnance ? Voici comment faire .

     Nouveau : Dorénavant, vous devez présenter à l'opticien l'ordonnance rédigée par un ophtalmologiste , ou bien , la demander à l'opticien ayant réalisé votre premier équipement . Il a l'obligation de garder l'ordonnance le temps de sa validité .

    Dans le cadre d'un renouvellement, l'opticien peut, dans certaines conditions , renouveler et adapter votre équipement optique . Le terme "" adapter "" veut dire que l'opticien est habilité à modifier la puissance de vos verres ou de vos lentilles si la variation nécessaire à vous améliorer la vue est de faible importance .

    L'opticien reportera sur la prescription médicale l'adaptation de la correction qu'il réalise et en informera votre ophtalmologiste .

    Si le changement de correction est important, l'opticien devra vous ré-adresser à votre ophtalmologiste car cela peut être le signe d'une pathologie sous-adjacente .

    Pour les lentilles, l'opticien peut changer seulement la puissance optique, mais pas les autres caractéristiques de vos lentilles de contact (marque, nom, rayon, diamètre , souples/rigides, perméable à l'O2 , durée et type de port .

    Le contrôle de vue que réalise votre opticien n'et pas un examen médical et ne remplace jamais la consultation ophtalmologique .

    Votre ophtalmologiste peut s'opposer à tout renouvellement par l'opticien, à l'adaptation d la correction optique, ou limiter la durée de validité de votre ordonnance .Il lui appartient d'en décider en fonction de votre état oculaire, de votre état de santé ou de la nécessité pour vous d'une surveillance ophtalmologique stricte .

    Important : Le passage par l'opticien pour vérifier votre vue avant un renouvellement de lunettes est une possibilité non une obligation .Vous avez toujours le droit de consulter votre ophtalmologiste encas de besoin .

    l'ordonnance pour lunettes ou lentilles de correctrices

    La prescription de votre correction optique  (lunettes et lentilles de contact) est faite par l'ophtalmologiste dans le cadre d'un examen médical complet de vos yeux , permettant le dépistage et la prise en charge des pathologies associées .

    L'adaptation initiale de lentilles de contact est réalisée sous la responsabilité de l'ophtalmologiste qui inscrit sur l'ordonnance toutes les caractéristiques nécessaires à leur bonne délivrance. Il en est de même encas de changement des paramètres essentiels des lentilles (marque, nom, rayon, diamètre , souples/rigides, perméable à l'O2, durée et type de port) . L'opticien peut vous apprendre la manipulation et la pose des lentilles de contact , mais cela nécessite l'accord écrit de votre ophtalmologiste .

    L'opticien n'a pas le droit de modifier la prescription lors de sa première utilisation . Il est vivement conseillé d'utiliser l'ordonnance dans l'année qui suit sa rédaction .

    La durée de validité de votre ordonnance pour lunettes ou lentilles de contact

    Nouveau:   Ordonnance de verres correcteurs :

    Patient <16 ans ; ordonnance valable 1 an .

    Patient de 16 ans à 42 ans ; ordonnance valable 5 ans .

    Patient > 42 ans ; ordonnance valable 3 ans .

    Attention : le premier équipement pour la presbytie (verres progressif) doit être prescrit par l'ophtalmologiste .

    Nouveau: Ordonnance de lentilles de contact correctrices : 

    Patient < 16 ans ; ordonnance valable 1 an .

    Patient > 16 ans ; ordonnance valable 3 ans .

    En pratique, ces durées sont utiles à connaître pour le renouvellement .

    Nouveau : Une copie de l'ordonnance est conservée par l'opticien jusqu'à l'expiration de sa validité (sauf opposition de votre part). Nous vous conseillons d'en garder une copie également.

    Nouveau : Conditions exceptionnelles de délivrance pour lunettes

    Lunettes cassées ou perdues et vous êtes loin de votre domicile , sans possibilité d'avoir votre ordonnance ou bien de consulter un ophtalmologiste ?

    Lorsqu'une Urgence est constatée , en l'Absence d'une solution médicale adaptée , l'opticien peut - Exceptionnellement - délivrer un nouvel équipement optique sans ordonnance et après avoir pratiqué un examen réfractif . Il doit consigner dans un registre toutes ces délivrances exceptionnelles d'équipement optique afin d'en assurer la traçabilité et conserver ces données pendant 3 ans . Vous ne serez probablement pas remboursé. L'opticien doit vous remettre le résultat de l'examen de la réfraction et aussi l'envoyer à votre ophtalmologiste ou au médecin que vous lui indiquerez . ( Source : ci-dessous . Affichage chez mon ophtalmologiste à Béthune )

    Le nouveau parcours des ...

     

     

     


    votre commentaire
  • Elle a tout bon !

    La gelée royale (2)

    Et si vous faisiez une cure fortifiante ? Vous avez tout à y gagner , particulièrement en cette période de l'année .

    C'est le nutriment idéal pour redonner de l'énergie à toute la famille . La gelée royale , produite par les glandes des abeilles pour nourrir les larves et la reine , constitue une mine de vitamines , de sels minéraux et d'oligoéléments. Elle aide à garder sa vitalité et à tenir le coup face aux affections de saison . 

    Un bouclier hivernal

    Extrêmement riche en cuivre , en phosphore et en fer , la gelée royale est capable de tenir à distance virus et bactéries . Elle contient également un acide 10-HDA aux propriétés antifongiques et serait ainsi particulièrement efficace en cas de grippe , rhume , gastro-entérite , otite ou angine . Prise au début de l'hiver , elle booste les défenses immunitaires et ingérée très vite quand elle est placée sous la langue , elle agit aussitôt .

    Un effet stimulant pour le moral

    La gelée royale réduit le taux de cortisol (hormone élaborée à partir du cholestérol) et agit sur la production de sérotonine (l'hormone du bien-être) , ce qui procure un effet antistress tout en maintenant le moral au beau fixe . D'autres hypothèses scientifiques attribuent cette action bénéfique à la vitamine B5 , en lien avec les glandes surrénales (situés au dessus des reins) , régulatrices de notre réponse au stress . Si vous ressentez des maux de dos  ou une forte fatigue , cela s'explique peut-être par un dysfonctionnement de ces glandes . Une cure de gelée royale pourra alors vous aider à réguler rapidement votre organisme .

    Des cellules dopées en oxygène

    Le cerveau raffole de ce trésor de la ruche parce qu'il augmente notre capacité de concentration et la réactivité cérébrale . Les sportifs s'en servent plutôt comme stimulant en préparation d'un effort physique , car la gelée royale aurait le pouvoir d'augmenter la masse musculaire . Et ce n'est pas tout ! Ce puissant stimulant renforce les performances sexuelles et la fécondité , en ayant une action au niveau hormonal . A prendre trois mois avant le début de la conception .

    Un coup de pouce en cas d'anémie

    La gelée royale favorise la production de globules rouges et blancs , ce qui permet de combattre l'anémie en stimulant l'appétit . Elle est souvent prescrite aux enfants (à partir de 36 mois) pour accélérer leur croissance ou courbe du poids , surtout après une période de maladie .Une demi-dose quotidienne (respecter la posologie) de gelée pure pendant dix jours suffit chez les plus petits .

    La jeunesse éternelle ... ou presque !

    La gelée royale stimule la production de collagène et d'élastine , garants d'une peau tonique et lisse . Sa forte concentration en vitamine B5 , aux effets antioxydants , aide à lutter contre les radicaux libres , responsables du vieillissement prématuré de la peau . A vous les beaux ongles , les cheveux soyeux et une peau éclatante !

    Bon à savoir

    Vous avez déjà fait une réaction à une piqûre d'insecte , et plus particulièrement à celle d'une abeille ? Vous êtes allergique aux produits de la ruche comme le miel ou la propolis ? Il est important de redoubler de vigilance et de ne pas utiliser la gelée royale sans avis médical .

    Le petit plus

    L'avis de l'expert : Thierry Folliard, naturopathe , auteur de La bible Larousse des huiles essentielles , éd Larousse .

    << La gelée royale est plus efficace >>

    Sous quelle forme conseillez-vous la gelée ?

    Comme les produits vivants ou naturels , la gelée royale fraîche est plus efficace. Mais sous forme d'ampoule sans alcool , ce nutriment le sera presqu'autant , et plus facile à avaler . En gélule , c'est beaucoup moins probant .

    Pourquoi associer la gelée royale au ginseng ?

    Le ginseng est un tonique qui aide l'organisme à s'adapter au stress . En ampoule , on l'associe donc souvent à la gelée royale , ainsi qu'a l'acérola pour la vitamine C . Ces << coups de fouet>> peuvent être utiles , notamment au moment de la préparation des examens . Attention tout de même aux effets hypertenseurs et hormonaux , du ginseng . Cela ne convient pas aux enfants .

    Quels sont les précautions d'emploi ?

    Il n'y a pas de contre-indication pour un diabétique .En revanche , je la déconseille vivement aux personnes atteintes d'un cancer , car la gelée royale aide les cellules à se multiplier . Une grande prudence s'impose ! (source: télé-loisirs. Image personnelle)

    Voir aussi l'article :

    http://don-de-vie-62.eklablog.com/la-gelee-royale-a118855280


    1 commentaire
  • Comment les prévenir et les soulager ?

    Un mauvais geste , un effort trop violent ... Traumatismes musculaires ou articulaires ne sont pas uniquement le lot des sportifs . Quand le douleur survient , apprendre à la reconnaître permet d'agir vite .

    Elongation, douleur musculaire, cheville foulée ...

    Ces accidents bénin du quotidien surviennent souvent en faisant du sport ou en soulevant du poids lors d'un déménagement. Mais aussi, tout bêtement , après avoir raté une marche parce que l'on a été trop distrait . Pour traiter au mieux les blessures, il est important d'identifier d'abord le problème .

    Lésions musculaires ; reconnaître le degré de gravité .

    Un point douloureux dans la cuisse , la fesse ou le mollet ? C'est une contracture , autrement dit un muscle qui s'est noué très fort . La douleur se manifeste lorsque vous bougez , beaucoup moins au repos . Généralement , elle passe avec un massage et de la chaleur ( bouillotte ) . Mais si l'on continue à trop solliciter le muscle , ses fibres peuvent finir par se distendre - c'est une élongation- ; voire par craquer -on parle alors de déchirure ou de claquage . Dans le premier cas , la douleur est réelle mais supportable . La solution ? Associer repos, froid et contention avec une bande de strap . Si c'est un claquage , bouger est impossible et la douleur est intense . La cicatrisation peut prendre jusqu'à 3 semaines .

    Foulure, entorse ; à ne pas négliger .

    Lorsqu'on se tord la cheville , le plus souvent , on peut continuer à poser le pied à terre et marcher , même en boitant . Il s'agit d'un simple foulure (sans conséquences) ou d'une entorse moyenne . De la glace et du repos suffisent généralement , avant d'envisager une éventuelle rééducation . Mais si l'on ne peut pas faire deux pas sans souffrir énormément , il est indispensable de consulter son médecin et de passer immédiatement une radio , car , dans ce cas , il s'agit peut-être d'une fracture .

    Toujours bien s'échauffer

    Avant tout effort physique , effectuer un bon échauffement permet à l'organisme de monter en température progressivement , prépare à la fois les articulations et le système cardiovasculaire , et irrigue bien les muscles , ce qui permet d'éviter les blessures . L'idéal est de trottiner et d'effectuer des mouvements en augmentant l'amplitude afin de réveiller tout le corps pendant 15 à 20 minutes . Pour ne pas se blesser , il est également important de faire le bon geste appris en club de sport ou auprès d'un coach et de bien s'équiper , notamment en choisissant soigneusement ses chaussures .

    Penser à son hygiène de vie

    Une alimentation trop riche en viandes , trop sucrée ou trop grasse a tendance à acidifier le PH de l'organisme . Ce dernier doit piocher dans ses réserves de minéraux pour compenser et cela crée une carence qui peut favoriser le risque de blessures , mais aussi de tendinites. Privilégiez donc les fruits et les légumes et pensez aussi à boire abondamment (par exemple des eaux riches en bicarbonates) pour éliminer les déchets métaboliques . 

    Savoir éviter les œdèmes

    Le réflexe numéro un face à tout traumatisme articulaire ou musculaire ? Limiter le gonflement . Le mieux reste d'appliquer du froid le plus rapidement possible en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et vasoconstrictrices. On enroule une poche de glace (ou à défaut un sachet de petits pois surgelés) dans un linge et on pose le tout   sur la blessure pendant 15  minutes . On recommence trois fois par jour jusqu'à ce que le gonflement disparaisse . Attention à ne jamais appliquer le froid directement sur la peau sous peine de la brûler . Effectuer une contention grâce à un strap  aide aussi à relancer les échanges lymphatiques et sanguins .

    Bon à savoir

    Si vous n'avez pas de bande de strap à disposition après une blessure , ou si vous ne savez pas comment la mettre correctement , vous pouvez également utiliser un as de contention (comme ceux que l'on porte en avion) ; ils ont presque la même action pour limiter l'œdème et favoriser le drainage et .cicatrisation

    L'avis de l'expert

    Benjamin Dubois - Grillot, Kinésithérapeute- ostéopathe , D.I.U. phytothérapie .

    Foulures, entorses, claquages

    Quand faut-il se rendre chez son médecin en cas de traumatisme ?

    Il faut consulter en cas d'entorse, si l'on a senti un craquement ou si l'enflure perdure , car il peut y avoir un petit arrachement osseux . Une blessure à la cheville mal soignée peut avoir des répercussions sur les genoux ,le bassin, le dos ... et entraîne un déséquilibre postural . En cas d'élongation ou de claquage , il est important de consulter dès que la douleur entraîne une gêne dans les mouvements du quotidien , par exemple au travail . Le médecin peut signer un arrêt maladie pour que le patient récupère mieux et vite .

    Comment favoriser la guérison ?

    Elle passe toujours par le repos , plus ou moins long selon la gravité du problème ; un à deux jours pour une contracture , sept à dix jours pour une élongation et jusqu'à trois semaines pour un claquage ou une entorse .Le plus souvent , l'association repos/glace/contention suffit à récupérer .

    Quand la rééducation est-elle nécessaire ?

    En cas de déchirure musculaire ou d'entorse . Une dizaine de séances chez le kiné permettent de réapprendre le bons mouvements , de retrouver de la mobilité et de faire un retour progressif à l'effort. En complément , une ou plusieurs séances chez l'ostéopathe peuvent s'avérer utiles, notamment pour rééquilibrer le squelette , qui a compensé la gêne .


    2 commentaires
  •  

    Je fais de la rétention d'eau

    Le point avec Mr Duboc , pharmacien Evolupharm à Metz (57)

    Notre corps est constitué d'environ 60 % d'eau .Ce sont nos reins qui régulent la quantité de liquides dans l'organisme . On parle de rétention d'eau quand le corps emmagasine plus d'eau qu'il n'en évacue .

    La rétention d'eau

     Comment traiter les chevilles qui gonflent ?

    Une mauvaise circulation veineuse et lymphatique est souvent en cause . La rétention d'eau se concentre au niveau des pieds , des chevilles et des mollets , là où le retour veineux est moins bon . C'est particulièrement vrai en été , car les vaisseaux sanguins se dilatent sous l'effet de la chaleur et deviennent moins perméables , favorisant l'accumulation d'eau dans les tissus . Vous pouvez porter des collants de rétention conçus pour l'été ,  qui font pression sur le bas de la jambe ; les douches fraiches sur les jambes peuvent atténuer les gonflements ; vous pouvez aussi surélever vos jambes durant le sommeil en glissant un coussin sous votre matelas .

    Le drainage lymphatique est-il efficace ?

    A l'inverse du sang qui circule grâce aux battements du cœur , la circulation lymphatique ne peut pas compter sur une pompe . Le drainage vise à stimuler le système lymphatique en favorisant la remontée de la lymphe dans les vaisseaux et des ganglions vers le cœur . L'activité physique demeure donc essentielle , car seuls les mouvements du corps , les contractions musculaires et les parois des vaisseaux font circuler la lymphe . La marche, la gymnastique aquatique et plus généralement toute activité sportive sont bénéfiques .

    Je gonfle avec mon cycle , est-ce normal ?

    Le syndrome pré mensuel entraîne une fluctuation des hormones pouvant favoriser la rétention d'eau ; c'et le cas aussi avec la grossesse . Plus généralement , un déséquilibre hormonal induit par une pilule mal dosée, un traitement progressif inadapté ou une hypothyroïdie peut s'accompagner d'œdèmes.

    Quels sont les aliments à privilégier ?

    Après un repas riche en protéines ( viandes rouges ou grasses) , le foie produit de l'albumine qui empêche l'eau de fuir dans les tissus  et de s'y accumuler .Mieux vaut privilégier les protéines d'origine végétale ( quinoa, soja, lentilles , etc. ) ou celles issues des viandes blanches ou du poisson . En revanche , on évitera la charcuterie qui, elle contient des protéines , est riche en sel .Une alimentation trop salée favorise la rétention d'eau dan les tissus . Pour les mêmes raisons , évitez les plats tout prêts et favorisez les aliments naturels .

    Quels produits drainants choisir ?

    Vous pouvez prendre des compléments alimentaires légers et naturel , à base notamment d'hamamélis , de vigne rouge ou d'hibiscus . II existe aussi des associations de plantes ou de produits chimiques , des aqua rétiques, qui ont des effets diurétiques légers et sont disponibles sans ordonnance .Les diurétiques enfin sont très efficaces , mais sont prescrits seulement à certains patients sur ordonnance en raison de leurs effets secondaires .

    Les plantes anti rétention d'eau

    Le thé vert , la vigne rouge, la verge d'or , le pissenlit , la piloselle .

    A prendre sous forme homéopathique ou en infusion , demandez conseil à votre pharmacien . (source : mon pharmacien et moi juillet-août 2015) 


    3 commentaires
  • Deux frères domiciliés dans l’Aisne revivent depuis leur transplantation cardiaque en 2010 et 2014. Ils sont les preuves palpitantes de l’utilité du don d’organe.

    les deux frères

    Une deuxième vie qui commence.

    Fabien et Joël Allart sont des greffés du cœur. Une greffe qui les a sauvés tous deux d’une mort certaine. Issus d’une fratrie de quatorze enfants, huit frères et six sœurs, Fabien et Joël, domiciliés à Mont-d’Origny et Origny-Sainte-Benoîte (Aisne), étaient tous deux atteints d’une maladie du cœur, une cardiomyopathie hypertrophiée familiale et évolutive.

     Tous deux ont bénéficié d’une transplantation cardiaque quand un autre de leurs frères, Roger, est malheureusement mort à 40 ans en 1999, alors en attente d’une greffe qui n’est jamais arrivée pour lui. Les deux frères ont été opérés à la Pitié-Salpétrière, à Paris, au sein du service du professeur Leprince, dans l’hôpital du célèbre cardiologue natif de l’Aisne et aujourd’hui à la retraite Christian Cabrol. C’était le 10 mai 2010 pour Fabien, âgé aujourd’hui de 55 ans, et le 31 mars 2014 pour Joël, 65 ans.

    Hygiène de vie aussi par respect pour le donneur

    « J’étais mourant, au bout du rouleau. Je ne pouvais plus marcher 50 mètres », se souvient Fabien Allart, les yeux brillants d’émotion. « Aujourd’hui je me sens très bien. Je fais du vélo, de la marche, je joue avec mes petites-filles. Je veux rattraper le temps perdu, dans le bricolage et auprès de ma famille. »

     « J’étais en situation d’hyper-urgence quand j’ai appris à 11 heures du soir que j’allais avoir un cœur. J’étais anxieux, avec la peur de me réveiller et de souffrir, confie de son côté Joël Allart. Quand j’ai vu les deux infirmières en me réveillant, je pensais que j’étais là-haut en compagnie de deux anges. (…) Avant je vivais dans le canapé. Maintenant, je marche dès 7 heures du matin, vélo et piscine aussi. Je ne peux pas rester inactif. »

     Les deux frères, tous deux grands-pères, s’appliquent une hygiène de vie, d’abord pour eux, mais aussi « en respect pour le greffon », donc pour le donneur inconnu.

     « Au début, on pense énormément à la personne qui a donné et à sa famille », évoque Fabien. Il a d’ailleurs écrit à l’agence de biomédecine, dans l’espoir que celle-ci transmette à la famille du donneur le fait qu’il ait survécu. Il n’a eu aucun retour. Trois ans après sa greffe, Joël envisage d’écrire à son tour. Sans rompre le sacro-saint anonymat, les deux frères pensent que les familles devraient connaître l’issue favorable des dons de leurs proches disparus. Joël sait juste que son cœur est arrivé du sud de la France et Fabien que son donneur était une femme.

     Toute la famille de Fabien milite pour le don d’organes et de tissus. Sa compagne Corinne et sa fille possèdent une carte. Joël présente aussi les siennes, dont celle plus rare de donneur de cornées. « J’ai toujours cru qu’un receveur ne pouvait pas être donneur, bien sûr que je veux l’être », glisse Fabien. Et naturellement, les deux frères voient favorablement l’évolution de la loi sur le don d’organes qui défend l’idée du « qui ne dit pas non, consent ». ( Source : L'Aisne Nouvelle Publié le 09/01/2017 article de Nicolas Totet  )

     

     

     


    5 commentaires
  • Du don d'organes

    Les chiffres clès 2016

     L’âge moyen du donneur, 57-58 ans, ne cesse d’augmenter. En 2015, 38 % des donneurs avaient plus de 65 ans et la greffe d’un foie de 93 ans a même été réalisée.

    1 à 2 % des décès sont des morts encéphaliques permettant des prélèvements.

     500 malades, en moyenne, meurent chaque année en France, faute de greffon.

     En 2016 , 51 prélèvements d’organes ou de tissus sur toute la Picardie (Amiens, Creil, Compiègne, Saint-Quentin et Laon), contre 40 en 2015. Le centre hospitalier universitaire d’Amiens a réalisé 70 greffes de rein en 2015, 50 de cornée et 106 de moelle osseuse

    Tous donneurs potentiels

     Sur 104 personnes disparues de mort encéphalique en Picardie en 2016, la moitié des décès a abouti à des prélèvements d’organes. Pour l’autre moitié, ce n’est pas forcément la résultante d’un refus de don, mais de conditions d’intervention chirurgicale souvent non remplies. « Plus de 80 % des Français sont favorables au prélèvement et à la greffe », rappelle le professeur Bastien, de l’Agence de la biomédecine cité par France info. La nouvelle loi du 1er janvier 2017 renforce le principe du consentement présumé, c’est-à-dire que tous les Français sont en théorie favorables au don d’organe, sauf déclaration contraire auprès du fichier national des refus. Et encore, on peut accepter le don de certains organes et refuser d’autres. « D’expérience, jamais les familles refusent un don quand le proche décédé possède sa carte de donneur et/ou qu’il avait bien confié de son vivant y être favorable. C’est souvent davantage un non à la mort qu’un refus du don », rappellent Marie-Christine Mellor et Johanne Gabbai, infirmières de l’équipe de coordination des prélèvements pour le CHU d’Amiens. En cas de refus d’un parent ou d’un conjoint, celui-ci doit justifier par écrit un témoignage défavorable du défunt. La loi incite surtout à ce que chacun parle et confie sa position sur le don d’organe de son vivant. « Et le respect des dernières volontés d’un défunt, c’est sacré », concluent les professionnelles de santé.  ( Source : L'Aisne Nouvelle Publié le 09/01/2017 )

     

     


    2 commentaires
  • En cas d'accident , il faut savoir réagir vite en attendant l'arrivée des secours .

    Avec de bons reflexes , on peut soulager la victime , voire éviter le pire .

    Les gestes qui sauvent

    La position latérale de sécurité ( PLS) est l'une des techniques essentielles qu'il faut apprendre

    En mai 2016 , des associations ( Croix Rouge française , Sapeurs Pompiers de France et protection civile ) se sont vu décerner par le Premier ministre le label Grande Cause nationale 2016 pour leur projet commun Adoptons les comportements qui sauvent ( http://www.comportementsquisauvent.fr) . Le but de cette démarche ; mettre l'accent sur la prévention et les gestes de premiers secours . Ces derniers sont essentiels car, chaque année en France , 20 000 personnes meurent et 500 000 autres sont hospitalisées à la suite des 10 à 12 millions d'accidents ( source : Direction générale de la santé ) du quotidien . Connaître les bons réflexes , c'est pouvoir sauver des vies . Pour ce faire une formation , dispensée par des organismes agréés ( Croix-Rouge française, Sapeurs-pompiers, Croix- blanche ...) , est accessible aux personnes de plus de 10 ans, et validée par une attestation ( le PSC1, Prévention secours civique de niveau 1). Durant sept ou huit heures , pour 60 € environ par personne , ony apprends les gestes de base face à différentes situations .

    Plaies , brûlures , fractures ...

    En cas de brûlures légère ,faites couler abondamment de l'eau froide sur la plaie , et protégez-la avec un pansement . Il faut impérativement appeler les secours dés lors qu'elle est plus grave. Idem pour les traumatismes des os et des articulations , qui demandent un diagnostic médical . Une simple plaie , quant à elle , se nettoie à l'eau et au savon , avant de la désinfecter et de la protéger avec un pansement . Plus profonde, elle nécessite aussi l'intervention des secours, surtout s'il y a une hémorragie .En attendant leur arrivée , appuyez avec la main sur la zone d'où s'échappe le sang et allongez la victime .

    Obstruction des voies aériennes

    Quelqu'un a avalé de travers ? S'il tousse , laissez-le faire ; ce réflexe suffit parfois à expulser l'intrus . Mais si il s'étouffe ou e respire plus , donnez-lui cinq tapes du plat de la main dans le dos , entre les omoplates , afin de dégager les voies aériennes . Si cette manœuvre ne suffit pas , placez-vous derrière la victime , mettez votre poing au milieu de son estomac et comprimez fortement cinq fois de suite . Pour un bébé de moins de 1 an , agissez de même , mais en l'allongeant sur vos genoux . Retournez-le , et en lieu et place des compressions de l'estomac , exercez une pression au niveau du thorax .

    Victime inconsciente

    Si la personne respire , placez-lui la tête en arrière pour éviter qu'elle ne s'étouffe avec sa langue , puis allongez-la sur le côté ( en position latérale de sécurité ), avant de donner l'alerte . En revanche n si elle ne respire plus , il s'agit d'un arrêt cardiaque .Appelez aussitôt les secours , puis alternez 30 appuis thoraciques et 2 ventilations ( le bouche à bouche) . Si un défibrillateur est à disposition , utilisez-le .

    Le petit plus

    Bon à savoir

    Pour s'initier ou rafraîchir ses connaissances sur les gestes de premiers secours et l'attitude à adopter en cas d'attentat ou de catastrophe, la Croix-Rouge a lancé << l'appli qui sauve >> une application mobile gratuite . Elle permet de se former sur les principales urgences médicales grâce à des outils pratiques .

    L'avis de l'expert

    Dr Pascal Cassan , médecin conseiller national de la Croix-Rouge française

    << Tout le monde devraient être sensibilisé aux premiers secours >>

    Pourquoi est-il si important de se former aux gestes qui sauvent ?

    Les secours mettent en moyenne douze minutes pour arriver . Il faut donc agir avant. Après quelques heures de formation, on ne devient pas médecin , mais on est capable de sauver des vies . Les chances de survivre à un arrêt cardiaque sont nulles au bout de 10 minutes . Apprendre à maîtriser le massage cardiaque est donc indispensable .

    Tout le monde a-t-il intérêt à se former ?

    Bien sûr . Dès l'âge de 5 ou 6  ans , on peut enseigner aux enfants des gestes simples ; alerter un adulte ou composer le 15  si l'adulte qui les accompagne est victime d'un accident de la vie courante ou fait un malaise . A la Croix-Rouge , nous proposons même une formation spéciale seniors , une autre à destination des personnes victimes de handicap ( moteur, surdité, cécité) . Tout le monde devraient être sensibilisé aux premiers secours .

    Des << piqures de rappel >>sont-elles nécessaires ?

    Bien sûr . Ce sont des gestes que l'on n'utilise pas tous les jours et en l'absence de << pratique >>, on oublie vite . Il est donc indispensable de réviser ces bases régulièrement , par exemple via  << L'appli qui sauve >> (voir ; bon à savoir )

     


    2 commentaires
  • Après sa greffe de foie, «Je démarre une 2e vie»

    Depuis 14 mois, Marie-Yvonne Hempte était dans l’attente d’une greffe de foie. Malade depuis 8 ans, cette greffe devait lui sauver la vie, ni plus, ni moins. Il y a peu, la magie de Noël a opéré avec un petit décalage. Marie-Yvonne a reçu l’organe tant espéré. Elle revit !

    La greffe de Marie-Yvonne

    En octobre 2015, la sœur de Marie-Yvonne lançait une bouteille à la mer dans votre journal. La jeune femme, originaire de Soumagne, souffrait d’une maladie génétique auto-immune qui attaquait son foie. La greffe était le seul moyen de lui sauver la vie. Une vie clairement en péril. Sur Facebook, un appel au don d’organes avait même été lancé !

    Environ 14 mois plus tard, la bonne nouvelle nous est parvenue.

    La jeune mère de famille, âgée de 33 ans, est passée avec succès sur le billard. «  Je revis  », nous confie-t-elle. «  Je vais enfin pouvoir refaire des projets avec ma famille. Avant, je vivais toujours avec cette épée de Damoclès au-dessus de ma tête. Je ne prévoyais plus rien, je vivais au jour le jour. La maladie pouvait, sans prévenir, me faire rechuter dans le coma. Là, je marche, je mange de faibles quantités, je prévois même de partir en Finlande en caravane l’an prochain. C’était un projet que nous avions avec mon mari et nos trois enfants. Nous avions dû le postposer à cause de la maladie, mais ce voyage se fera !  »

    « La peur au ventre »

    Jusqu’au dernier moment, Marie-Yvonne aurait pourtant pu voir sa chance passer. «  Endormi sur la table d’opération, on peut encore nous réveiller et tout annuler  », dit-elle. «  J’avais la peur au ventre. Entre le moment où le centre de greffe m’a prévenue qu’un foie potentiel était disponible, et le moment de l’opération, moins de 24 heures se sont écoulées. J’avais un court laps de temps pour m’organiser et, surtout, passer les nombreux examens. Ça peut paraître long, mais le temps passe vite. Le réveil a été douloureux mais je suis tellement heureuse…  »

    Si le plus dur est passé, Marie-Yvonne devra désormais vivre avec une posologie stricte. «  Toute la vie, je vais devoir prendre des médicaments antirejet. Mais ce n’est tellement rien à côté de ce que j’ai vécu… Bien entendu, il y a aussi le risque que je rejette le foie à tout moment, mais c’est un risque à prendre. Je me suis beaucoup documentée et le foie est l’organe greffé qui est le mieux accepté par le corps. Et puis, je suis tellement bien encadrée, avec un personnel médical humain, que je ne me sens pas abandonnée.  »

    « Une grande joie »

    Ce beau miracle de Noël, c’est aussi celui de toute une famille qui, pendant de nombreux mois, s’est mobilisée autour de la jeune femme. «  Pour tout le monde, c’est une grande joie. Dans quelques mois, on va d’ailleurs faire une grosse fête dans le village ! Depuis l’opération, il y a beaucoup de larmes, de joie. À travers votre article, je veux aussi dire un tout grand merci à mes proches.  »

    Son foie était à l’arrêt!

    La maladie de Marie n’était pas censée évoluer aussi rapidement. Pendant de nombreuses années, elle a été régulée. En octobre 2015, lors de la rédaction de notre premier article, son état avait empiré. Dix jours auparavant, elle avait été admise dans un hôpital liégeois car son taux de potassium était trop élevé. Le corps médical avait alors découvert que son état s’était aggravé.

    À l’hôpital, le constat était terrible : son foie était désormais à l’arrêt, et il dégageait des toxines qui attaquaient son corps de l’intérieur. La jeune maman avait aussi été touchée par plusieurs virus, son système immunitaire étant affaibli.

    «  Ma sœur a effectivement contracté plusieurs maladies dues aux médicaments immunosuppresseurs qu’on lui donne  », expliquait sa sœur.

    La jeune femme avait été plongée dans le coma. (source : journal la Meuse région liégeoise| Publié le 6/01/2017 )            

     


    1 commentaire
  • Au chat , une fatalité ?

    Plus d'un million de français seraient allergiques aux matous . Le point avec le Dr Farid Marmouz , allergologue , qui nous explique pourquoi et comment vivre avec .

    Allergie ...

    Pourquoi certains sont-ils allergiques et d'autres pas ?

    Les personnes dites allergiques -ou atopiques - ont pour la plupart des prédispositions génétiques . leur système immunitaire hypersensible , se met e mode défense au contact des allergènes .

    Qu'est-ce qui , chez cet animal, provoque pareille réaction de défense ?

    Contrairement à une idée reçue , ce ne sont pas les poils , mais les allergènes présents dans les squames , la salive, l'urine et les sécrétions des glandes sébacées du chat qui sont en cause . Quand il se lèche , il les dépose sur son pelage, ce qui provoque des manifestations allergiques chez certaines personnes lorsque celles-ci le touchent . De plus comme ces allergènes sont volatils , ils se répandent partout dans la maison et sur les vêtements . Ce qui explique pourquoi , même sans contact direct avec l'animal, on peut déclencher une allergie rien quand s'approchant du propriétaire du chat .

    Comment se manifeste cette allergie ?

    Transporté dans l'atmosphère , l'allergène majeur , la protéine Fel D1 , pénètre facilement dans les voies respiratoires . Les symptômes se manifestent généralement par une rhinite ( écoulement nasal) , des quintes de toux , un essoufflement ou une crise d'asthme . On constate aussi des conjonctivites ( yeux rouges ou qui pleurent), de l'eczéma , de l'urticaire et , très exceptionnellement , un œdème de Quincke . Attention , l'allergie peut apparaître brutalement plusieurs mois , voire plusieurs années , après l'arrivée dans sa vie de son compagnon à quatre pattes .

    Un enfant qui a toujours vécu avec un chat court-il moins de risques d'être allergique ?

    Certains scientifiques l'ont effectivement affirmé , mais cela n'a pas été prouvé . Et comme il a été constaté que , en dépit d'une longue vie commune avec le chat , une allergie pouvait survenir , provoquée soit par le même animal, soit par un autre , cette hypothèse est sérieusement controversée .

    Certains petits félins sont-ils moins allergisants ?

    Il semblerait que les femelles et les mâles castrés soient moins à risques, la production de la protéine incriminée étant liés au hormones mâles . Toutefois , aucune étude sérieuse à ce jour ne le confirme . Il en va de même pur les chats qui produisent moins de Fel D1 ( sibériens, sphynx... ) . Les allergologues sont formels ; l'allergie ne dépend ni de la race de l'animal, ni de sa couleur , ni de sa taille , ni de la longueur de ses poils ...

    Peut-on se faire désensibiliser avec succès ?

    L'immunothérapie allergénique est efficace à condition de poursuivre scrupuleusement le traitement entre trois et cinq ans et de l'associer à des précautions d'hygiène élémentaires . Néanmoins ,si elle induit progressivement une tolérance à l'allergène , réduit considérablement les symptômes et permet une meilleure qualité de vie , cette désensibilisation n'est pas efficace à 100 % . Un bilan est en général effectué au bout d'un an .

    Quelles précautions prendre pour cohabiter sereinement ?

    Côté maison ; passer l'aspirateur avec des filtres Hepa ( à haute efficacité pour les particules aériennes ); supprimer tapis , moquette, coussins et plaids , qui sont des nids à allergènes ; interdire à l'animal l'accès aux chambres et l'empêcher d'investir les fauteuils et les canapés ; brosser ses vêtements afin d'enlever les poils et penser à aérer chaque jour , pendant dix minutes , les pièces où il se promène. Côté chat ; le brosser régulièrement , de préférence à l'extérieur ; se laver les mains après l'avoir caressé; mouiller son pelage une fois par semaine avec un gant de toilette ou, plus efficace mais plus délicat , le doucher .

    S'en séparer est-il parfois inévitable ?

    Lorsque l'allergie est avérée , il est conseillé de le donner . La maison sera débarrassée de ses substances allergisantes au bout de quatre à six mos . On peut continuer de vivre avec , à condition que les symptômes soient supportables et non dangereux pour la santé ( asthme, excepté ).

    Le minou est mis en cause , si ...

    Les trois conditions sont réunies :

    1 ) Le patient présente une symptomatologie évocatrice ( rhinite, toux, essoufflement , conjonctivite ...) .

    2 ) Il est en contact régulier avec l'animal .

    3 ) Les tests cutanés ( prick test ) réalisés par l'allergologue sur les avant-bras ou dans le dos , à son cabinet , se révèlent positifs  . ( Source : Femina ; photo du net )

     


    2 commentaires
  • Reine de la fête à l'épiphanie , la galette se décline au gré de toutes les saveurs locales.

    La galette

    J'aime la galette, savez-vous comment? Quand elle et bien faîte, avec du beurre dedans ... Son secret est dans la chanson !

    C'est toute une histoire

    Lorsqu'elle arrive le premier dimanche de janvier, on se réjouit. Mais on fête quoi au juste ? Dans le monde chrétien, on célèbre l'épiphanie, la première révélation publique de la naissance de Jésus aux rois mages, douze jours après noël. Le 6 janvier (qui faute d'être férié, est déplacé au premier dimanche de l'année ). Mais les païens n'ont pas attendu l'arrivée de dieu sur Terre pour se réjouir : après le solstice d'hiver, dans les premiers jours de janvier, sensiblement plus long, on fêtait déjà la lumière , source de vie et de récoltes. Et lors de leurs saturnales, les romains ajoutent aux festivités la dégustation du roi d'un jour, parmi les soldats ou esclaves. C'est ainsi que la fève fait son apparition pour le choix aléatoire d'un monarque éphémère .

    Vive le gâteau des rois

    Dans les expressions pâtissières, la coutume varie selon les pays : Bolo roi du Portugal, Rosca de Reyes d'Amérique latine,Vassilopita de Grèce ou King cake américain, ils sont souvent briochés et garnis de fruits secs ou confits. comme l'est la couronne des rois, tradition de notre ancien pays d'oc, toujours très vivace en Provence. Mais la France, qui se distingue  toujours, a multiplié les versions régionales ; patissous du Périgord, flamusse de Bresse et autre garfou du Béarn. Et finalement, notre fameuse galette, à base de pâte feuilletée au beurre et fourrée de crème d'amande ou de frangipane, apparue au XVIIe siècle, qui a fini par s'imposer comme le plus célèbre de tous les gâteaux des rois ...Le comble dans un pays régicide!On tenta, il est vrai, de la supprimer pendant la Révolution, mais elle fit sa réapparition dès le début du XIXe siècle. Et celle servie au palais de l'Elysée ne contient pas de fève, pour qu'aucun roi ne soit couronné sous les ors de la république!

    Frangipane et créativité

    On estime  quelques 30 millions le nombre de galettes dégustées du premier dimanche à la fin du mois de janvier. Malgré son prix jugé parfois exorbitant, surtout chez certains artisans, qui se contentent de faire réchauffer des galettes industrielles, elle reste vraiment irrésistible. D'autant que dans les rangs des meilleurs pâtissiers, il en est encore qui mettent un point d'honneur à choisir eux-mêmes leurs beurre, œufs et amandes ou rivalisent d'imagination pour réinventer, aux pralines, au chocolat, à la nougatine ou aux pommes... cette indéboulonnable reine de la pâtisserie !


    3 commentaires